background preloader

Conférence Médiation par les pairs

Related:  collaborationCompétences non-scolairesPédagogies, apprentissages

Ce que disent les élèves après quatre années en classe coopérative Depuis cinq ans, nous avons mis en place des classes coopératives dans notre collège, une par niveau, de telle sorte que les élèves puissent effectuer toute leur scolarité dans ce dispositif en restant dans le même groupe. Une première cohorte a donc « traversé » tout le collège en classe coopérative et elle est désormais en classe de seconde. Nous avons souhaité interroger ces anciens élèves a l’issue du premier trimestre au lycée. Dix-sept des vingt-un élèves de la cohorte ont répondu de façon anonyme à un questionnaire en ligne (voir détail de notre méthodologie en encadré). Afin de replacer le contexte de notre étude, voici comment nous définissons une classe coopérative : « Une classe coopérative est une structure complexe, systémique, cohérente et évolutive dans laquelle ceux qui la composent (enseignants, éducateurs ET élèves) construisent ensemble les moyens d’apprendre par une coopération instituée et organisée. Une transition vers le lycée plutôt normale

n°37 - Juin 2019 Les compétences transversales : un référent pertinent pour la formation ? Coordonné par Ioana Boancă & Sylvain Starck Lire le numéro Lire le sommaire Lire les résumés en français Lire les résumés en anglais Au regard des attentes et des transformations qui affectent aujourd’hui les champs de l’éducation (affaiblissement de la logique disciplinaire), de la formation (passage d’une logique de formation complète et méthodique à des parcours de formation plus individualisés) et du travail (évolution des métiers et des formes d’emploi, essor d’une logique de l’employabilité), les compétences transversales sont présentées comme des points d’appui permettant aux différents acteurs d’y faire face. SYLVAIN STARCK & IOANA BOANCĂ - Édito – Les compétences transversales : une notion et des usages qui interrogent SYLVAIN STARCK - Quelles relations entre conceptions « quotidienne » et scientifique des compétences transversales ? LOUIS DURRIVE - Les compétences transversales d’un point de vue ergologique

innovation pédagogique - revue échanger Un impensé pris à bras le corps L’articulation entre corps et esprit est encore un angle assez mort à l’école. Pourtant, comment penser la personne en délaissant radicalement son enveloppe au profit exclusif de ce qui se jouerait à l’intérieur et sans lien entre les deux ? Et lorsque l’on s’intéresse à ce corps, c’est encore très souvent pour le contraindre, le discipliner avec l’idée de permettre à l’esprit d’apprendre. Inversion du mouvement avec ces professeurs qui réfléchissent pour donner du corps au corps. Penser la place du corps à l’école, c’est pour eux une entrée pour s’intéresser conjointement à la forme scolaire, au bien être, à la réussite des élèves. En CM2, l’un d’entre eux expérimente une classe flexible. En collège, une professeure de lettres mobilise le corps des élèves pour soutenir concentration, compréhension et mémorisation. Autant de pistes inspirantes pour tous à prendre à corps perdu.

La coopération dans ma classe Pour comprendre la coopération dans une classe, il faut s’imaginer une toile d’araignée. Chaque fil a son importance et doit être compris et respecté par chacun. C’est seulement quand tous les fils seront tissés que la coopération prendra tout son sens. e conseil de coopération est le cœur même de la classe coopérative. Il a lieu une fois par semaine ou par période. Un élève président mène le conseil avec un secrétaire en respectant une structure pré-établie: les élèves peuvent ainsi « critiquer », « proposer » et « féliciter ». Les rituels sont ces moments en début ou en fin de journée qui permettent de créer ce groupe, cette ambiance de classe où chacun a une place (et doit la prendre). En début de journée, le président nous invite à préparer nos outils de travail. En fin de journée, le gardien du temps invite le professeur à terminer son cours. Le tutorat et l’entraide sont des moyens pour s’aider et s’entraider entre pairs. Les TICES au service de la coopération.

Comment les parents peuvent-ils favoriser la persévérance chez leurs enfants? Lorsqu’un enfant vit une situation d’échec, il arrive que ses parents ne réagissent pas face à cette situation, et ce, pour différentes raisons. Par exemple, ils peuvent penser que l’échec fait partie de la vie et qu’il va sans doute servir de leçon à l’enfant. Cependant, ce n’est pas forcément la meilleure attitude à adopter d’après Alan Kazdin, professeur émérite de psychologie et de pédopsychiatrie à l’Université de Yale et directeur du Yale Parenting Center, dont les recherches nous permettent de mieux comprendre quelles méthodes aident vraiment les enfants à apprendre de leurs échecs. © Shutterstock/Pressmaster Le professeur Kazdin recommande aux parents dont l’enfant fait face à un échec d’exprimer à quel point ils se soucient de cette situation et de lui montrer qu’il peut compter sur leur soutien et leur compréhension. Les paragraphes suivants résument les trois stratégies principales identifiées par Kazdin pour encourager la persévérance chez les enfants. Modélisation Références

Clarisse Gauthier : Un sketchnote pour favoriser l'oral en histoire-géographie Dessiner pour mieux maitriser son expression orale. C'est le pari fait par Clarisse Gauthier, professeure d'histoire-géographie au collège de Saint Jean d'Illac (33). En apprenant à transformer leurs notes en sketchnote les élèves font un travail d'interprétation qui les aide aussi à mémoriser. A l'oral le sketchnote permet de s'affranchir de la trace écrite pour exprimer sa pensée. Un écrit qui fait travailler le cerveau "Le cerveau est très sollicité car cette méthode de facilitation graphique suppose d'être très concentré sur l'écrit que l'on veut traduire", explique Clarisse Gauthier. Après avoir longtemps utilisé des cartes mentales, C. Dégager les informations d'un document Elle en donne des exemples dès la 6ème. Préparer son oral Clarisse Gauthier invite les élèves à l'utiliser pour leurs présentations orales. Réviser avec le sketchnote François Jarraud Un exemple de sketchnote au collège et au lycée

Coopérer au collège et lycée, quel intérêt? Voici présentée sous forme de carte mentale (réalisée avec XMind), une analyse qui ne se veut pas exhaustive. L'idée est de partager un regard critique et passionné sur ces pratiques et de présenter de manière claire le large spectre de leurs impacts positifs sur les élèves comme sur les enseignants. Ce regard m'amène donc à relier les apports de la recherche au terrain, à me positionner dans cette interface bouillonnante dans laquelle nous sommes nombreux à nous questionner pour tenter de répondre aux questionnements actuels et justifiés des enseignants. 1- Du côté des élèves... Deux objectifs en classe: les élèves coopèrent pour apprendre ET AUSSI pour apprendre à coopérer. - La coopération en classe permet de mieux apprendre. Sylvain Connac, enseignant-chercheur en Sciences de l'éducation à l'Université Paul Valéry de Montpellier, explique que " c'est à plusieurs que l'on apprend tout seul". -La coopération en classe permet de développer des compétences psychosociales

innovation pédagogique - des élèves médiateurs La mise en place d'un projet de médiation par les élèves demande un long travail de préparation et d'organisation. C'est Madame Lebeau, professeure documentaliste de l'établissement qui se trouve être à l'origine de l'action. En 2013, elle soumet à la direction un projet officiel en partenariat avec l'AROEVEN. Il s'inscrit alors dans le cadre de la politique d'établissement avec le soutien du Principal et l'engagement d'une partie de la communauté éducative du collège. En effet, il est indispensable d'avoir un certain nombre d'adultes motivés pour encadrer en tant que médiateurs le dispositif et accompagner les élèves. Néanmoins, la culture de la médiation n'étant pas un réflexe dans un établissement scolaire, il est nécessaire de mener une vaste campagne d'informations auprès des personnels, des parents et, surtout, des élèves. Par ailleurs, tous les membres de la communauté éducative s'accordent sur l'importance que revêt le choix des médiateurs qui n'est pas toujours facile.

Sylvain Connac : Les pédagogies Freinet Peut-on parler de Freinet quand on n'est pas le mouvement Freinet ? Sylvain Connac, spécialiste reconnu de la coopération à l'Ecole, pense que oui. En mettant "pédagogies" au pluriel, son ouvrage, rédigé avec Bruce Demaugé-Bost, Bernadette Guienne, Isabelle Huchard et Isabelle Quimbetz (Editions Eyrolles), marque qu'il se démarque du mouvement Freinet. L'ouvrage ne manquera donc pas de faire polémique Il nous livre une vision "ouverte" ou "plurielle" de la pédagogie Freinet (au sens large) dans un livre qui trouve un bon équilibre entre théorie et pratiques de terrain. Il s'explique de ces choix dans cet entretien. Pourquoi ce livre en ce moment précis ? C'est conjoncturel. Votre ouvrage est un livre théorique ou pratique ? Ce qui est pédagogique est forcément théorique et pratique. On a donc une double entrée. Un chapitre est consacré à la pédagogie institutionnelle. L'ouvrage met pédagogie au pluriel. Freinet c'est aussi un mouvement politique ? Propos recueillis par François Jarraud

Site de Philippe Meirieu Il n'existe pas une forme unique de travail de groupe. Et, effectivement, l'injonction qui consiste à dire aux élèves : « Mettez-vous en groupes pour faire cet exercice, étudier ce texte ou faire une telle expérience ! » n'est, en rien, une consigne pédagogique. Tout au contraire, ce type de fonctionnement va entraîner la classe vers une division du travail : les élèves traditionnellement travailleurs et appliqués s'efforcent de contribuer à la tâche selon leur « spécialité » antérieure ; les autres, quand ils ne perturbent pas le fonctionnement du groupe, se contentent de chômer, car s'ils s'impliquaient, ils risqueraient de faire baisser le niveau et de rendre le résultat final plus médiocre. Il faut donc une véritable « gestion pédagogique » du travail de groupe. Quelques exemples, bien évidemment, non exhaustifs : • Le « groupe de création » : la créativité peut, dans tous les domaines, être stimulée par des rencontres imprévues.

Manon Baudouin : Enseigner les controverses en sciences Faut-il imposer une sélection à l’entrée en université en France ? Faut-il autoriser la méthode de CrisprCas9 dans la médecine ? Les exemples de sujets de controverses choisis par les élèves du lycée Germaine Tillion du Bourget (93) ne manquent pas. Comment définiriez vous cette « cartographie des controverses » menée en TPE dans votre lycée ? Ce projet fait partie de notre projet d’établissement, il est généralisé à l’ensemble des équipes enseignantes et donc des élèves de 1ère. Les élèves travaillent sur des sujets controversés dans la société actuelle afin de mettre en avant le fait que chaque controverse mêle de nombreux acteurs impliqués pour des enjeux engageant sciences, techniques et société. Quels sont les sujets choisis par vos élèves ? Certains sujets reviennent beaucoup comme par exemple « faut-il légaliser l’euthanasie en France ? En quoi le moteur de recherche développé par Sciences Po vous aide t-il ? Quels points positifs voyez-vous à utiliser cette approche ? Dans le Café

7 types d'évaluations dans l'éducation Pré-évaluation ou évaluation diagnostique Avant de créer une formation, il est essentiel de savoir à quel type d'étudiants elle s'adresse. Votre objectif est de connaître leurs forces, faiblesses, connaissances et capacités avant qu'ils ne la commencent. Évaluation formative L'évaluation formative est utilisée lors de la première tentative de formation. Évaluation sommative L'évaluation sommative vise à évaluer si les connaissances les plus importantes ont bien été acquises à la fin de la formation. Apprenez-en plus sur les évaluations formatives et sommatives. Évaluation certificative Une fois que votre formation a été implémentée dans votre salle de classe, il est essentiel de faire une évaluation. Évaluation normative Celle-ci sert à comparer les performances d'un étudiant à une norme moyenne. Évaluation critériée Elle sert à mesurer les performances d'un étudiant en fonction de critères prédéfinis. Évaluation ipsative Ressources utiles Essayer gratuitement Démo gratuite

Related: