background preloader

Streaming, bitcoin, IA : le délire énergétique !

Streaming, bitcoin, IA : le délire énergétique !
1 000 MW C'est la puissance qui sera pompée par le plus gros data center du monde, en projet en Norvège. Le fonctionnement de cette installation record de 60 hectares, située au niveau du cercle Arctique, mobilisera ainsi l'équivalent d'un réacteur nucléaire. 10 % C'est la part d'électricité consommée en France par les activités numériques, soit environ 40 térawattheures par an (dont un quart est dû aux data centers). L'équivalent de la consommation du chauffage électrique dans l'Hexagone. 2040 C'est la date à laquelle, au vu de la croissance du numérique, l'énergie requise pour les besoins en calcul pourrait dépasser la production énergétique mondiale… si rien n'est fait pour limiter cette consommation (rapport de Cédric Villani sur l'IA, mars 2018). Ce sont des gestes apparemment anodins : regarder une série sur Netflix, publier un selfie sur Facebook, payer en bitcoin, lancer des instructions à un assistant vocal (Siri, Alexa, Google Assistant, etc. ). Comment en est-on arrivé là ?

https://www.science-et-vie.com/technos-et-futur/streaming-bitcoin-ia-le-delire-energetique-48593

Related:  I/C et numérique/digital/informatique/domotiqueinnovation-et-techno-en-debatCroissance soutenable12. L'énergie - besoins et ressources

Consommation : l'impasse énergétique Ce sont des gestes apparemment anodins : regarder une série sur Netflix, publier un selfie sur Facebook, lancer une instruction à un assistant vocal… Autant de comportements que l'on imagine volontiers virtuels et sans conséquence matérielle. Grave erreur. Car ces services nécessitent le stockage d'énormes quantités de données et le traitement de ces dernières par des intelligences artificielles, tous deux fortement consommateurs d'énergie. Newsletter Science&Vie

Dans la disruption Dans la disruption, les organisations sociales se désintègrent. Or les individus psychiques ne peuvent pas vivre raisonnablement hors des processus d’individuation collective qui forment les systèmes sociaux. Il résulte de cet état de fait un désordre mental qui incline au délire de mille manières – sur un fond de désespoir où prolifèrent des types extraordinairement violents et meurtriers de folie.

Aux Etats-Unis, des centaines de villes, croulant sous leurs déchets, ne recyclent plus Depuis que la Chine a décidé de cesser d’importer des déchets en plastique, papier et métal, les Etats-Unis sont confrontés à un grave problème de gestion de leurs détritus. Le réseau de recyclage américain est-il en train de s’effondrer ? A Philadelphie, les déchets recyclables de la moitié des habitants – ils sont 1,5 million – sont désormais incinérés. Les canettes, bouteilles et journaux qui s’accumulent dans les bacs de recyclage de l’aéroport international de Memphis finissent dans une décharge.

La Finlande mise sur l’électronucléaire pour atteindre les objectifs climatiques C’est le long des côtes bucoliques bordées de pins du littoral occidental de la Finlande que se dessine peu à peu l’avenir du pays nordique en matière d’énergie propre. Sur la petite île d’Olkiluoto, les travailleurs mettent la touche finale au réacteur européen à eau sous pression (EPR) qui devrait répondre aux besoins en électricité de la Finlande à hauteur de 10 %. Comme tous les réacteurs nucléaires de puissance, la très grosse tranche de 1 600 MW n’émettra pratiquement aucun gaz à effet de serre (GES), tout en produisant de l’électricité destinée à alimenter des millions de foyers. « Bienvenue dans le monde du futur », s’enthousiasme Pasi Tuohimaa, un responsable de Teollisuuden Voima Oyj, l’entreprise finlandaise privée qui possède et exploite les deux anciens réacteurs d’Olkiluoto ainsi que le nouveau réacteur EPR.

Comment produire des smartphones qui consomment moins d'él... Les objets connectés (smartphones, GPS, tablettes, montres connectées...) ont envahi notre quotidien. De 500 millions en 2003, leur nombre dépassait les 11 milliards dans le monde en 2017. Sur le même sujet sans titre STAGNATION. Le constat effectué par l'Agence internationale de l'énergie (AIE) dans son rapport sur les investissements mondiaux en matière d'énergie est sans appel : rien ne va dans la bonne direction. Les 1,6 trillions (milliards de milliards) d'euros destinés en 2018 à l'extraction et à l'utilisation du pétrole, du charbon et du gaz et au développement des énergies renouvelables sont globalement insuffisants pour garantir à l'ensemble de l'humanité l'accès à une électricité propre et durable en 2030. Et les experts constatent une stagnation des investissements dans les énergies renouvelables quand ceux consacrés aux énergies fossiles repartent à la hausse.

Comprendre les bots, les botnets et les trolls Par Donara Barojan, associée de recherche en criminalistique numérique à DFRLab . Billet invité originellement publié en Anglais sur le Digital Forensic Research Lab (DFRLab) du Conseil de l'Atlantique et republié sur IJNet avec autorisation. Il vous est présenté dans le cadre d’un partenariat éditorial entre IJNet et Méta-Media. © [2018] Tous droits réservés. Au cours des deux dernières années, des mots tels que «bots», «botnets» et «trolls» sont entrés dans les discussions courantes sur les réseaux sociaux et leur impact sur les démocraties. Cependant, les comptes malveillants des médias sociaux ont souvent été mal étiquetés, faisant dérailler les discussions à leur sujet de substance à définition.

Revisiter le passé à la lumière du présent avec Paléofutur - rts.ch - Découverte En France, les premiers véhicules de série sortent des ateliers Panhard & Levassor en 1891. Pendant ce temps, un certain Armand Peugeot rajoute les véhicules à moteur au catalogue de l’entreprise familiale, qui ne fabriquait jusque-là que des vélos. Moins de 20 ans plus tard, en 1903, la France produit 3’000 voitures, soit plus de 45% de la production mondiale, grâce à des entrepreneurs comme Louis Renault, André Citröen, ou "Jules Philippe Félix Albert de Dion Wandonne de Malfiance", dit Jules-Albert de Dion.

Related: