background preloader

FactCheckEU - 19 médias factcheckent les élections européennes

FactCheckEU - 19 médias factcheckent les élections européennes
Related:  SITES DE DESINTOX

Vrai ou fake Qu'est-ce que "vrai ou fake" ? "Vrai ou fake" est la plateforme de factchecking et de debunking de l'ensemble de l'audiovisuel public. Elle rassemble des contenus produits par Arte, l’Institut national de l’audiovisuel, France Médias Monde, France Télévisions, Radio France et TV5 MONDE. Franceinfo passe au crible et valide après les avoir dûment recoupées toutes les informations qu'elle diffuse sur ses antennes radio, TV et numérique. Mais le factchecking et le debunking, apparus dans les années 1990 outre-Atlantique, sont devenus des exercices journalistiques spécifiques. Franceinfo.fr sollicite ses télespectateurs, auditeurs et lecteurs dans son Live permanent pour qu'ils lui adressent les questions qu'ils se posent face à des informations qui circulent. La rubrique "vrai ou fake" accueille par ailleurs tous les rendez-vous des acteurs de l'audiovisuel public, parmi lesquels : Les principaux contributeurs de "Vrai ou fake" sont :

"INFO ou INTOX" 2019 : Quatre conseils pour vérifier les intox Internet et les réseaux sociaux sont une mine d'informations, mais dans le flux incessant d’images et de mots se glissent aussi toutes sortes de théories qui s'appuient souvent sur des fausses nouvelles. L’équipe des Observateurs de France 24 présente plusieurs cas récents d'intox, ainsi que quelques réflexes et techniques simples permettant de les repérer et vérifier. Comment faire pour vérifier une image douteuse ? À travers plusieurs exemples, cette vidéo pédagogique de neuf minutes permet d’expliquer la distinction entre information, mensonge et propagande : Au programme de l'édition 2019 1/ Des migrants qui attaquent des magasins en Espagne ? Comment une vidéo sortie de son contexte a été utilisée en Espagne, mais aussi en France, pour accuser des migrants d’avoir pillé une boulangerie. 2/ Il n’y a pas de bon mensonge ! 3/ "Allahou Akbar" : quand Donald Trump prend peur Les manipulations sonores sont plus rares, mais elles peuvent aussi tromper. 4/ Voitures fantômes ? Nos contacts :

Concours Trophées des classes : « Les données personnelles, ça compte. Protégeons-les ! » Le concours est ouvert aux classes françaises du cycle 3 (élèves de 8 à 11 ans) ainsi qu’aux établissements français à l’étranger. Les participants ont jusqu’au 30 avril 2019 pour proposer une production numérique sur une des thématiques suivantes : savoir protéger ses données personnelles, maîtriser l’usage de ses données personnelles, devenir un citoyen à l’ère du numérique. Le jury se réunira en mai pour sélectionner les meilleurs projets et une cérémonie de remise des prix se tiendra en juin 2019 à Paris. L’éducation aux médias et à l’information est un élément indispensable pour préparer à l’exercice de la citoyenneté. Patrick ARCELUZ, IEN - Chef de département adjoint DNE A2, ministère de l’Education nationale et de la Jeunesse. Les jeunes sont particulièrement exposés dans le monde numérique. Carina CHATAIN, responsable de l’éducation au numérique à la CNIL. Adresse générique du concours : Trophees_des_classes@education.gouv.fr

Désintox. Coronavirus en Chine : non, les rues de Wuhan ne sont pas pavées de cadavres « Des morts partout à Wuhan. Des centaines dans les rues. » A en croire de nombreux internautes, une vidéo prouverait que la Chine sous-estime le nombre de morts dans la province du Hubei, épicentre de l’épidémie au nouveau coronavirus qui a fait officiellement plus de 1 800 victimes. Dans ces images, filmées depuis un deux roues, on peut voir une rue où des personnes sont allongées sur le trottoir. Des « cadavres » dans des sacs, assure par exemple un compte anglophone, quand un internaute américain affirme qu’il s’agirait des rues de Wuhan. Les internautes qui la partagent expliquent ainsi qu’il s’agit de personnes qui sont bloquées dans les rues de Shenzhen en raison des restrictions liées au coronavirus. Retrouvez Désintox du lundi au jeudi, dans l'émission 28 Minutes sur Arte, présentée par Elisabeth Quin.

Double vote, travailleurs détachés, migrants... ces intox qui ont émaillé la campagne des européennes À LA LOUPE - La Roumanie va-t-elle accueillir 500.000 Pakistanais ? Les lois françaises sont-elle toutes dictées par Bruxelles ? Un sondage secret donne-t-il LaREM à 6% ? Depuis le début de la campagne des élections européennes, approximations, idées reçues, petites imprécisions ou rumeurs s'invitent parfois dans le débat politique. 24 mai 2019 09:49 - Claire Cambier Elles sont parfois insidieuses. Tous ces articles sont consultables en cliquant ici. N'hésitez d'ailleurs pas nous poser des questions ou nous soumettre d'autres infos à vérifier en écrivant à l'adresse alaloupe@tf1.fr. 500.000 travailleurs pakistanais vont débarquer en Europe, par la porte roumaine Plusieurs membres du Rassemblement National le répètent à l'envi ces dernières semaines : la Roumanie compterait faire entrer 500.000 travailleurs pakistanais sur son sol. L'article évoquait des discussions, bien réelles, en cours entre le Pakistan et la Roumanie, mais qui n'ont pas débouché sur un accord bilatéral.

Fact-checking : notre kit de survie en 5 gestes qui sauvent (partenariat avec le CFJ) A jours trois du premier tour de l’élection présidentielle, Méta-Media et France Télévisions lance une batterie d’initiatives pour lutter contre la désinformation. Il n’aura fallu que quelques mois au petit monde de l’info pour adopter une novlangue désormais incontournable : pas un jour ne passe sans que l’on ne parle de fake news, de post-vérité, de hoax, de bulles de filtre, ou même de debunking… Si cette taxinomie a l’inconvénient de composer avec des contours flous, elle n’en reste pas moins révélatrice des dangers auxquels s’exposent aujourd’hui nos démocraties en ligne. En pleine année électorale, la France et l’Allemagne sont sans surprise les nouvelles cibles des propagateurs de fake news. D’autant que chez nous, l’élection présidentielle sera suivie de près par les échéances législatives... Comme c’est le cas tout au long de l’année, le service public réaffirme sa mission clé : fournir une information vérifiée. L'affiche est à télécharger au lien suivant.

Covid-19 : épidémie de fausses nouvelles sur les réseaux sociaux C’est une autre épidémie qui semble avoir intoxiqué des milliers d’internautes : une pandémie de fausses nouvelles. Remèdes miracles ou théories du complot, à la propagation virale : l’œil du 20 heures les a auscultés. Comme l’a remarqué le journal Libération, depuis deux semaines, plusieurs milliers d’internautes français partagent ces photos de gel désinfectant pour les mains, car leur emballage mentionne le coronavirus. « Le flacon a été fabriqué en février 2017, » relève un internaute dans une vidéo. La preuve pour certains que l’actuel coronavirus existait bien avant l’épidémie en cours : « c’est bizarre pour une nouvelle maladie ». « On nous manipule, » renchérit une internaute. « Les gouvernements prennent les peuples pour des cons, » résume la légende de la photo. Une soupe à l'ail miracle ? Pour enrayer la propagation de fausses informations sur le coronavirus, certains réseaux sociaux renvoient désormais systématiquement vers les sites officiels, du gouvernement ou de l’OMS.

Chronique : une substance chimique à l'origine de centaines de milliers de morts par an Dans l'émission du 23 mars, notre chroniqueur Florian Gouthière a dressé l'état des connaissances scientifiques relatives à une substance chimique inodore, incolore, omniprésente dans notre environnement, et à l'origine de centaines de milliers de morts par an : le monoxyde de dihydrogène. Il propose une pétition pour bannir ce produit... Par la rédaction d'Allodocteurs.fr Rédigé le Le 23 mars 2017, dans le Magazine de la santé de France 5, nous avons pu alerter sur un danger trop peu médiatisé, qui demande pourtant – et plus que jamais – une réelle prise de conscience. Notre propos reprenait, en l'actualisant au regard de faits nouveaux, des éléments mis en lumière aux États-Unis il y a très exactement 34 ans. Ce produit fait l'objet d’un intense lobbying. Or, on parle d’un produit omniprésent dans notre environnement. De puissants effets sur la santé In vitro, on a observé que le MODH pouvait provoquer l’éclatement des cellules humaines. S'en sevrer signifie une mort certaine

Information parodique (ScienceInfo) : Des milliers d'iPhone X détruits retrouvés dans les poubelles du géant Amazon La multinationale la plus puissante du monde exploite une faille du code européen des impôts pour dégager de juteux bénéfices liés à la destruction d’iPhones dernière génération. Suite au reportage diffusé sur M6 montrant comment la multinationale Amazon jetait et détruisait des quantités importantes de produits invendus, l’ONG « les amis de la planète « s’est rendue aux abords du site de l’entreprise pour y fouiller ses poubelles, ceci dans le but de quantifier exactement la nature et le nombre de produits détruits. Et c’est un inventaire à la Prévert qui a été établi par les militants écologistes : des boites de Lego, Playmobil, machines à café, enceintes amplifiées, appareils photos … mais le plus surprenant et sans doute le plus révoltant, ce sont sans doute les très nombreux iPhone X de la marque Apple retrouvés brisés dans le conteneur. Les militants en auraient compté plus d’un millier.

Coronavirus : un nouvel outil pour lutter contre les fausses nouvelles PRESSECITRON.NET Fausses nouvelles, rumeurs infondées et publicités mensongères se multiplient ces derniers jours à mesure que la crise du coronavirus prend de l’ampleur. Nous vous expliquions notamment comment des personnes mal intentionnées profitent de la panique pour essayer de vendre des traitements miracles. La désinformation prend aussi la forme d’articles fantaisistes qui expliquent par exemple que le virus est une arme biologique volée par des espions chinois au Canada ou présentent l’eau de javel comme un remède efficace contre la maladie. Face à ces fake news, l’entreprise NewsGuard Technologies qui s’est spécialisée dans le fact-checking, a décidé de passer à l’action. Le journaliste John Gregory qui travaille sur ce projet en a expliqué les grandes lignes à nos confrères de Zdnet : Nous avons déjà découvert 31 sites qui diffusent des informations erronées sur les coronavirus, et ce nombre augmente chaque jour.

L’annuaire des fausses informations du Décodex Il s'agit d'une fausse information démentie de longue date par les Restos du cœur qui précisent sur leur site : « Lors des collectes alimentaires, tous les dons sont donc acceptés, sous réserve que les produits ne soient pas périmés. [...] Contrairement à ce qui peut être lu sur certains sites web, il est évident que les Restos du Cœur n'ont jamais refusé de dons de produits à base de porc. Cependant, les Restos du Cœur veillent à effectuer un accueil inconditionnel, quelles que soient la nationalité et la religion des personnes en difficultés. Pourquoi, alors, un article de la presse régionale avait-t-il évoqué, en 2009, un refus de don de produits à base de porc aux Restos?

Related: