background preloader

Écrire pour le web: “c’est la structure, imbécile!”

Écrire pour le web: “c’est la structure, imbécile!”
Qui dit nouvel outil, dit nécessairement adaptation du contenu. L'arrivée des médias digitaux force à repenser l'écriture journalistique jusque dans sa structure profonde et les modèles possibles sont nombreux. Voici un tour d'horizon des possibles. Comment faut-il écrire pour le web ? Souvent l’enseignement se résume à des techniques d’écriture et d’édition, et à l’usage que l’on peut faire des différents médias: texte, son, vidéo, infographie, etc. Cet enseignement ignore deux points clé: l’importance des liens hypertexte qui permettent de réunir dans un même ensemble des éléments d’apparence disparates et le fait qu’il soit possible de développer des récits non-linéaires, offrant la possibilité à chaque internaute la possibilité de se construire son propre parcours de lecture. « Écrire pour le web » se résume souvent à quelques conseils rustiques: Style. Caricatural? Mais, aujourd’hui cette situation évolue sous l’influence de plusieurs facteurs: les liens hypertexte. (cc) Marc Mentré

http://owni.fr/2010/10/27/ecrire-pour-le-web-cest-la-structure-imbecile/index.html

Related:  ecriture numerique

Qu'est-ce que l'éditorialisation ? Traduit de l'anglais par Servanne Monjour Introduction Cet article présente les résultats de près de huit années de travail sur le concept d'éditorialisation, un travail notamment réalisé dans le cadre du séminaire international « Écritures numériques et éditorialisation », que je coorganise depuis 2008 avec Nicolas Sauret. La définition du concept d'éditorialisation est le fruit d'une réflexion collective et je suis débiteur d'un large groupe de chercheurs. Joël Ronez : écrire Net mode d'emploi L’écriture web est aussi une écriture de la rupture. Elle porte en elle, pour qui veut la maîtriser, les caractéristiques propres à son support. Une écriture cinétique, du mouvement. Une écriture qui bouleverse de manière radicale le rapport au lecteur. La notion de parcours prenant un sens nouveau dans cette écriture du fragment, de l’instant ( Olivier Ertzscheid , préface à L’Ecrit Web de Joël Ronez). Internet n’a pas fonction de médiation, mais s’impose progressivement par transparence dans la totalité de nos usages sociaux d’une part, de nos usages privés ou de création d’autre part.

Comptables : comment utiliser le blog dans une stratégie de marketing de contenu Quand vient le moment de vendre ses services, on dit souvent que toutes les techniques sont bonnes à prendre, du moment qu’elles font l’affaire. Est-ce vraiment une sage décision ? C’est comme Gérard qui dit à son ami qu’il sera riche peu importe les voies empruntées : vol, meurtre, spoliation des biens d’autrui, du moment qu’elles lui donnent de l’argent, cela est bien… Dans la perspective de vendre vos services ou produits, le blog devient une machine formidable s’il est bien utilisé. Aujourd’hui, je vais vous expliquer comment utiliser un blog dans votre stratégie afin d’attirer plus de clients et de vendre mieux. Que n’a-t-on pas entendu ces dernières années : le blog est mort, il ne fonctionne plus, il ne sert plus à rien, il faut l’abandonner.

Ecrire pour le web... - Notre ebook gratuit pour s'y mettre ! - Invox Pas toujours simple de prendre la plume, jouer avec les mots et produire du contenu sur des sujets « imposés » dans le cadre de son job ou de son entreprise. Et ce d’autant plus lorsque l’on n’est pas forcément à l’aise avec l’écriture, le langage écrit, la grammaire ou l’orthographe… ou tout simplement que ses journées sont déjà bien chargées, sans moment propice pour s’y mettre « à tête reposée »… Chez Invox, nous écrivons (nous faisons aussi d’autres types de contenus :) ) toute la journée. Moleskine propose un stylo qui numérise vos notes Chez Moleskine, carnets de notes en tous genres, on s’active : les gens écrivent de moins en moins et tapent de plus en plus. La tradition du stylo se perd. Pourtant, le papier, c’est plus agréable. Ça laisse d’avantage de place à la créativité. L’entreprise a donc trouvé son bonheur (et peut-être le vôtre) dans le Pen+.

Programmer ou être programmé La lecture de la semaine, il s’agit du résumé d’une intervention orale (vidéo) donnée par Douglas Rushkoff (blog) lors d’une conférence qui avait lieu le 14 octobre dernier. Douglas Rushkoff est un essayiste américain, écrivain, conférencier, il est connu pour la dizaine de livres qu’il a écrits, notamment sur la question des nouveaux médias, ses idées le rapprochant des mouvements cyberpunk et de l’open source. Le titre de cette intervention « Programmer ou être programmé » est également le titre de son dernier livre (Amazon). « Quand je regarde le monde, commence Rushkoff, quand je regarde l’économie, la religion, la politique ou les entreprises, j’ai le sentiment que nous tentons de faire fonctionner notre société sur des codes obsolètes, sur des logiciels – et je ne parle pas seulement des logiciels qui sont dans nos ordinateurs, mais aussi des logiciels sociaux – sur des logiciels que nous avons hérité de systèmes dont nous n’avons plus aucun souvenir. Xavier de la Porte

Comment construire les pages de votre site associatif ? Vous êtes en train de refondre le site internet de votre association. Vous avez défini la structure de votre site et collecté le contenu que vous souhaitiez y mettre. Nous allons maintenant voir comment structurer vos pages pour que votre contenu soit mis en valeur. La règle d'or : hiérarchisez l’information ! Vos pages doivent être claires ... comme de l’eau de roche. Et pour cela, une bonne hiérarchisation de l’information s’impose. Rédiger pour le web : contraintes d'ergonomie et de référencement Comment bien rédiger pour le web ? Écrire les contenus d'un blog professionnel ou d'un site web d'entreprise exige la prise en compte de différents paramètres propres à l'écriture en ligne : comme l'ergonomie (confort de lecture), les règles d'optimisation du référencement, ou encore le choix des mots-clés et la gestion des liens. Voici quelques bonnes pratiques pour bien démarrer dans l'écriture web.

Les auteurs : des électrons libres et capables - Je trouve ce texte magnifique et très en phase avec ce que le numérique fait aux « pratiques amateurs » et à la notion d’auteur. Un autre monde dans lequel les politiques publiques de la culture auraient cette conception des auteurs est possible. Voici le texte in extenso, à partir du blog de Neil Jomusi, à l’initiative de la démarche. Page 42 Dans la continuité du mouvement Nuit Debout dont nous soutenons l’action, nous avons travaillé à l’élaboration d’un manifeste alternatif pour les autrices et auteurs où il serait moins question d’ayants-droit et de lutte contre le piratage que d’unité, de partage, de lutte pour les Communs, d’innovation et de l’urgence d’une reprise en main par les premier·es concerné·es. Le 1er mai symbolise la lutte, mais aussi l’espoir et le renouveau : c’était donc une date parfaite pour publier ce manifeste.

Pour en finir avec les licenciements Facebook - BUG BROTHER - Blog LeMonde.fr Le débat sur le "droit à l'oubli numérique" est une vaste tartufferie. La charte, que vient de présenter Nathalie Kosciusko-Morizet, est ainsi censée permettre aux internautes de faire respecter leurs droits informatique et libertés. Mais la CNIL a refusé de la signer, estimant que son interprétation de ladite loi était trop laxiste. MaJ, le 15/11 : Fabrice Mattatia, ex-conseiller de NKM, me fait remarquer qu'Alex Türk, président de la CNIL, n'en a pas moins envoyé une lettre de félicitation au sujet de la charte pour le droit à l'oubli où il... explique également que la CNIL ne peut pas "figurer officiellement parmi les soutiens de la charte", ses signataires ayant refusé de désigner des "correspondants à la protection des données à caractère personnel" en leur sein. Le titre du billet de Nathalie Kosciusko-Morizet, publié au moment de la polémique sur les "apéros Facebook", était sans ambiguïté : Ne cédons pas à la tentation facile du « Facebook émissaire » !

Checklist de 44 conseils pour bien écrire pour le Web - bonnes pratiques de rédaction web 1. Les titres 1. Prévoir impérativement un titre pour chaque page. Le titre sera :

Related: