background preloader

Caroline d'Atabekian : " Exploiter les TICE pour développer une pédagogie active "

Caroline d'Atabekian : " Exploiter les TICE pour développer une pédagogie active "
Caroline d’Atabekian est professeure de français, membre de l'association WebLettres. Elle est intervenue mardi 22 novembre 2011 au Séminaire national « Lire-écrire-publier à l'heure du numérique » qui se tenait à la Bibliothèque nationale de France. Elle explique ce qui fait l'originalité de la démarche de WebLettres en général et présente les activités numériques du manuel « Passeurs de textes 2de » récemment publié. Weblettres est à l'origine une association de professeurs de lettres dont le but est de favoriser la mutualisation de ressources pédagogiques : comment ce projet est-il né ? WebLettres est né de la mise en commun des énergies d'une poignée de professeurs de français et de langues anciennes qui, dès 2002, ont senti la nécessité de bénéficier d'espaces de mutualisation en ligne : répertoire de liens, listes de discussion, échange de cours... tout cela supposait un travail collectif pour être mis en place et pour fonctionner durablement. Related:  Numérique et changements pédagogiques2011

Numérique : Une pédagogie enrichie ou augmentée ? S'il n'y a pas de pédagogie numérique, il y a des pédagogies qui "embarquent" le numérique. Souvent à la recherche de la "plus-value" du numérique en éducation, nombre d'analystes se limitent à la plus-value en terme de performance, en particulier de note. Par rapport aux finalités d'un système éducatif (et pas seulement scolaire), il apparaît de plus en plus que la première "plus-value" du numérique en éducation, c'est de permettre aux jeunes (en priorité) de situer les objets numériques dans leur cadre de vie actuel et futur et plus généralement par rapport à l'ensemble de la culture, au contact de laquelle l'école est censée permettre le développement personnel. L'objectif étant de leur permettre de les utiliser pour améliorer leur entrée dans la société sans en faire des "clients-consommateurs" béats, mais plutôt "des usagers réflexifs qui s'autorisent des choix". Qu'appelle-t-on pédagogie enrichie ou augmentée ? Bruno Devauchelle Les chroniques de B Devauchelle L'étude

Ressources - Canal Éducnet Que faire des élèves en situation de handicap, des élèves inaptes en EPS ? Est-ce que le numérique peut aider l'inclusion de ces élèves dans l'école de la république et plus particulièrement dans une discipline telle que l'EPS ? Cette expérimentation présente donc l'utilisation des tablettes tactiles en EPS pour favoriser l'inclusion de 2 élèves en situation de handicap atteints de myopathie et se déplaçant en fauteuil roulant. Elèves scolarisés en classe de 3e au Collège Le Guillon à Pont de Beauvoisin (Isère). Ce projet se décline en 3 étapes : Inclure ces élèves au groupe classe via l'utilisation des rôles sociaux (observations, arbitrages grâce aux tablettes)Devenir une personne ressource pour les autres élèves (coachs, photographes, vidéastes)Ayant suffisamment de confiance en eux, les élèves en situation de handicap ont pu avoir une pratique physique avec leurs camarades « valides », être évalué pour le DNB et acquérir des compétences du socle comme tous les autres élèves.

PNF Lettres : Et si les livres changeaient d'auteurs ? (3ème journée) Par Jean-Michel Le Baut Le Séminaire national sur les métamorphoses de la lecture a tenu mercredi 23 novembre sa troisième journée de réflexion au Lycée Louis-Le-Grand. Six cents participants, enseignants, inspecteurs, chercheurs, universitaires, traducteurs, auteurs, critiques, ont été invités à réfléchir et échanger sur le thème : « lire-écrire-publier à l'heure du numérique ». Le texte du lecteur : Par le corps, la voix, l'image Henri de Rohan-Csermak, Inspecteur général de lettres, ouvre la journée par un aveu : « Je me suis profondément ennuyé en étudiant Racine au collège ! Patrick Laudet, Inspecteur général Lettres-théâtre-cinéma, invite à ne pas renoncer à l'explication de textes (quel que soit son nom), qui appartient à la culture scolaire, qui est « lieu légitime de l'évaluation », qu'il ne faudrait pas abandonner aux officines privées spéculant sur l'inquiétude des familles. Le texte du lecteur : Par l'écriture Epilogue Et si les œuvres changeaient d'auteurs ? Apprendre Vouloir

L’impact de l’usage des technologies numériques sur les apprentissages des élèves : qu’en dit la science ? Par Jean Heutte Comme il n’existe pas de déterminisme pédagogique des technologies numériques, la maîtrise réfléchie de leur usage, selon les attendus du C2i n°2 « enseignant », ne peut se concevoir sans des dispositifs d’accompagnement et de formation de l’ensemble des acteurs (1) s’appuyant sur des compétences et des connaissances éprouvées, mêlant astucieusement des exemples de pratiques pédagogiques éclairées par les avancées de la recherche scientifique concernant l’apport du numérique dans les actes d’enseignement/apprentissage. L’idée que l’apprentissage serait facilité par le numérique est souvent admise comme une évidence. Pourtant, même au niveau international, il existe très peu d'études scientifiques rigoureuses concernant l'impact du numérique sur les apprentissages scolaires. Les principaux résultats remarquables de l’étude Les élèves habitués à l'usage du numérique en classe comprennent plus vite et mieux ce qu’ils lisent. Allegro moderato Jean Heutte Actuellement : Notes :

Jean-Roch Masson : Twitter pour apprendre à lire Par François Jarraud Un enseignant français lauréat d'un forum européen d'éducation, ça mérite d'être salué. Professeur des écoles à Dunkerque, Jean-Roch Masson aide ses élèves de CP à apprendre à lire et écrire avec Twitter. C'est la reconnaissance des pairs qui a salué le travail de Jean-Roch Masson. Qu'apporte Twitter par rapport à la correspondance scolaire ? L'apprentissage du net.. Un projet bien accueilli. Il nous restait à demander à Jean-Roch ce qu'il allait faire de son prix. Liens Les résultats du Forum de Moscou et le reportage du Café Le blog de Jean-Roch Masson La charte d'utilisation de Twitter La présentation du projet aux parents PNF Lettres : Deuxième journée Par Jean-Michel Le Baut et Adeline Sontot Buisson Le Séminaire national sur les métamorphoses de la lecture a tenu mardi 22 novembre sa deuxième journée de réflexion à la Bibliothèque Nationale de France. Six cents participants, enseignants, inspecteurs, chercheurs, universitaires, éditeurs, libraires, sont invités à réfléchir et échanger sur le thème : « lire-écrire-publier à l'heure du numérique ». La deuxième journée a été dominée par le troisième terme de ce triptyque : quelles mutations les technologies nouvelles entraînent-elles sur la publication, la diffusion et l'appropriation des œuvres ? L'édition et la librairie Yvon Girard, directeur du développement éditorial de Gallimard, ouvre la journée par une conférence où il témoigne de son expérience de grand éditeur. Une table ronde animée par Dominique Viart, professeur de littérature française à l’Université de Lille 3, s'attache ensuite à la problématique suivante : éditer-écrire-publier aujourd’hui : une nouvelle vie du texte ?

Inhibition, analogie, erreur, face au numérique Dans son dernier opuscule, destiné davantage au grand public spécialisé qu'aux chercheurs et spécialistes de la psychologie, Olivier Houdé (Apprendre à résister, le pommier 2014) nous parle de l'importance de l'inhibition comme mécanisme permettant d'apprendre. Il rejoint en cela d'autres publications récentes, plus grand public, comme le numéro de la revue Cerveau et Psycho (septembre 2014) consacré au développement de l'enfant qui reprend aussi, entre autres, cette question de l'inhibition. Le terme inhiber n'a pas ici totalement le sens qui lui est attribué communément. On parle volontiers de timidité, de frein, lorsque l'on dit de quelqu'un qu'il ou elle est inhibé. En quoi les moyens numériques interfèrent-ils avec cette question ? Une observation empirique d'un petit enfant (moins de un an) face à un environnement dans lequel se trouve un écran permet d'observer que si cet écran propose du mouvement, il va attirer rapidement son attention. Bruno Devauchelle

L’éducation autrement : oui, mais comment Un nombre croissant d’évidences provenant des salles de classe elles-mêmes, couplées à des recherches stimulantes en psychologie cognitive et en neurosciences commencent à nous permettre de comprendre comment les gens apprennent… Or, l’enseignement, même sur les campus, n’a pas beaucoup évolué, ont reconnus les intervenants d’une journée de conférence, sur le campus d’Harvard, consacrée à l’enseignement et à l’apprentissage, rapporté par Dan Berret pour The Chronicle of Higher Education. Vidéo : le reportage sur la journée proposé par l’université d’Harvard. Trop souvent, les membres du corps professoral enseignent par habitude, a déclaré Carl E. Cette conférence était la première pierre à une nouvelle initiative que lance Harvard, un projet de reconstruction des classes et de financement d’idées innovantes pour l’éducation. L’enseignement traditionnel est façonné par des idées fausses et préconçues, qu’il répète. Il nous faut comprendre comment on apprend

PNF Lettres : Lire-écrire-publier à l’heure du numérique Par Jean-Michel Le Baut et Adeline Sontot Buisson Le Séminaire national sur les métamorphoses de la lecture a lancé lundi 21 novembre sa seconde édition à la Bibliothèque Nationale de France. Six cents participants, enseignants, inspecteurs, chercheurs, universitaires, sont invités à réfléchir et échanger sur le thème : « lire-écrire-publier à l'heure du numérique ». A l'heure du numérique ? A l'ère du numérique ? Mutations La première matinée voit comme il est d'usage se succéder les messages d'inauguration et de bienvenue. La question centrale : la question du centre La question centrale, à la fois symbolique et pragmatique, s'ouvre bientôt : avec le numérique, la littérature serait-elle encore au centre ? Pour Philippe Le Guillou, Doyen de l'Inspection générale de lettres, « notre époque n'aime plus la littérature ». L'histoire littéraire : une histoire trop littéraire ? L'après-midi a pour thème « la création du texte : matérialité, acteurs, imaginaires ». Perspectives Site :

Related: