background preloader

Enseigner Lettres cycle 4 - pads et murs numériques : faciliter l'écriture en collaboration.

Les métiers du XXIème siècle restent à inventer, nous dit-on, et nous ne pouvons qu'armer nos élèves de compétences adaptées. Si cela est vrai, alors l'entraide, la collaboration, la solidarité sont à enseigner également. Heureusement, ce sont aussi des leviers pour permettre à tous les élèves, y compris ceux que l'ont pourrait oublier en fond de classe, d'apprendre à écrire, à réfléchir, à adopter un esprit critique. Pour autant, il ne suffit pas de mettre des élèves en groupes pour qu'ils apprennent cette coopération. C'est une épineuse question à laquelle les outils numériques que je vais présenter ici tentent de répondre simplement. vidéo #1 : présentation et généralités. Qu'est-ce qu'un pad numérique ? Quelles fonctionnalités de cet outil peuvent être intéressantes pour le cours de Lettres ? script de la vidéo #1 vidéo #2 : écriture d'invention. La fiction à auteurs multiples. script de la vidéo #2 vidéo #3 : analyser, interpréter, débattre par écrit. script de la vidéo #3

https://pedagogie.ac-reims.fr/index.php/lettre-lca-cycle4/enseigner-lettres-lca-cycle4/item/4789-ecriture-collaborative-pads

Related:  Idées de projets pédagogiques pouvant impliquer le prof-docLettresLettresExemples pédagogiques pour collaborerEcriture collaborative

Aurore Delubriac : Arpenter les livres en les déchirant ? Déchirer un livre en autant de parties qu’il y a de lecteurs dans la classe : acte sacrilège ou activité féconde ? Cette proposition se nomme « arpentage » : elle est apparue dans la culture ouvrière dès la fin du 19ème siècle et a été développée par l’éducation populaire. Pourquoi et comment la mettre en œuvre en classe ? Aurore Delubriac, professeure au collège Didier Daurat à Mirambeau, en éclaire les intérêts : une séance de lecture morcelée puis partagée permet à chaque élève de s’approprier l’œuvre et à la classe de se construire une culture commune. Le numérique en français : Usages et représentations « Recherches », revue de didactique et de pédagogie du français, consacre son nouveau numéro aux « usages du numérique ». De l’école au lycée, du collège à l’université, des enseignant.es y rendent compte de pratiques pédagogiques menées avec smartphones, tablettes, ENT, TNI… Ainsi Magali Brunel montre combien la « fan fiction », genre numérique prisé par les adolescents, peut être utilisée en contexte scolaire pour aider les élèves à construire des compétences de « sujets lecteurs » de l’œuvre littéraire. François Annoque conclut ainsi son analyse de « discours d’enseignants sur les pratiques numériques des étudiants » : « Les enseignants interrogés construisent une partie de leurs enseignements en s’appuyant sur les habiletés supposées de leurs étudiants, tout en ayant pour certains d’entre eux une posture critique. Les pratiques numériques de leurs étudiants ne leur semblent légitimes qu’à partir du moment où celles-ci s’inscrivent dans leurs conceptions des apprentissages ».

Projet Ecritures numériques: Lire, écrire, élire avec le numérique - Projet Ecritures numériques - Collège Pierre Suc Par PASCAL BOUE, publié le mercredi 14 novembre 2018 09:03 - Mis à jour le vendredi 1 mars 2019 17:41 Projet ECRITURES NUMERIQUES: Clips officiels de présentation du projet: Panorama du projet (décembre 2018): Clip de décembre 2018: Le projet Ecritures Numériques, projet d'incitation à la lecture, à l'écriture, à la créativité et aux usages du numérique, est un projet en plusieurs volets:

Créer un magazine de presse autour d'une oeuvre Présentation du magazine Les lycéens du projet i-voix ont réalisé un magazine de presse, numérique et parodique, autour du roman de William Golding. Le travail a été mené dans le cadre d'une séquence sur le thème "Sauvages et civilisés" en lien avec l'objet d'étude "La question de l'Homme dans les différents genres de l'argumentation." Il s'agit de rendre compte, de façon créative ou informative, critique ou ludique, d'une lecture pertinente et précise du roman : chacun se l'approprie à sa façon, selon ses inclinations et ses réflexions propres ; chacun développe ses compétences tout en en enrichissant son regard sur l'oeuvre à travers les articles de ses camarades. Le travail de réécriture favorise l’immersion dans l’œuvre comme la distanciation par rapport à celle-ci : il permet de travailler tout à la fois les capacités d’empathie et d’humour.

Le Défi Babelio Kézako - #DéfiBabelio Le défi Babelio Kézako ? Le défi Babelio est un défi littéraire numérique et collaboratif proposé sur 3 niveaux : Junior (CM2-6e), Ado (5e-4e) et Ado+ (3e-lycée). Ce défi prend appui sur le réseau social Babelio (d’où son nom) pour la publication des critiques, des quiz et des échanges entre classes. Ce défi s’articule autour d’une sélection de 30 livres pour le défi Junior, 35 pour le niveau Ado, et 40 titres pour le défi Ado+. Ainsi chaque élève d’une classe peut choisir un livre différent de celui de ses camarades.

Dossier : Julien Lefebvre : La webradio en cours de français Alors même que se dessine la perspective du « grand oral » du bac, sans horaires spécifiques de préparation, comment aider les élèves à travailler des compétences en la matière ? La radio livre sans doute d’intéressantes possibilités pour développer, tout au long de la scolarité, une aisance orale dont on sait combien elle constitue un marqueur social. C’est le pari de beaucoup d’enseignant.es dans toutes les académies, en particulier en lettres. C’est celui par exemple de Julien Lefebvre, professeur de français au lycée Stendhal à Milan. Ses élèves réalisent des émissions variées : débats, chroniques littéraires, cinéma ou même grammaire, interviewes fictives, productions sur la poésie… Il livre ici des éclairages concrets sur un dispositif susceptible de travailler non seulement l’expression orale, mais aussi les connaissances disciplinaires, les compétences collaboratives et même la qualité de l’écriture... Comment est née la webradio du lycée Stendhal ?

apprendre à communiquer à l’oral, communiquer à l’oral pour apprendre Objectif de la séance : identifier les ruptures et continuités entre la poésie romantique et la poésie moderne. La séance présentée a pour support des extraits des Chants de Maldoror de Lautréamont. Elle intervient au début de la séquence, après une séance d’introduction. Ecritures d'appropriation partagées sur Pealtrees - La Princesse de Clèves Vous lisez peut-être La Princesse de Clèves en ce moment ... Savez-vous que les élèves de 601 et de 606 ont retrouvé un journal d'époque, La Gazette de la Cour, qui relate les anecdotes croustillantes de la cour d'Henri II, dévoile des indiscrétions ou vous donne accès aux mariages princiers, comme si vous y étiez ? N'hésitez pas à vous plonger dans l'atmosphère de 1558 ! Pour accéder à la totalité de certains documents, double-cliquez sur le document, puis cliquez sur « voir un aperçu ».

Orthographe : L’écriture autorégulée en sixième Pour travailler l’orthographe en 6ème, Marie Soulié, professeure de français au collège Daniel Argote à Orthez, met en œuvre un protocole d’écriture autorégulée. L’exercice dure 5 à 10 minutes. L’enseignante dicte une phrase à toute la classe. Cent mille milliards de poèmes de collégiens Dans l’académie de Nancy-Metz, Evelyne Voirin a amené des élèves de 3ème à créer un recueil numérique de poésie combinatoire à la manière de Raymond Queneau. Par groupes, les élèves écrivent des vers en respectant des contraintes grammaticales précises. Avec l’aide du professeur de technologie, ils les intègrent à un tableur collaboratif en ligne et y entrent les règles de calculs nécessaires pour associer les vers entre eux de manière aléatoire.

Pauline Auffret : Faire de sa classe une communauté interprétative L’étude des textes condamne-t-elle enseignant.es et élèves au face-à-face ? Peut-on imaginer d’autres dispositifs de travail, plus actifs et collaboratifs, que le traditionnel cours dialogué ? Au lycée Malraux à Allonnes dans la Sarthe, Pauline Auffret amène ainsi ses élèves à travailler sur les textes en trois phases : des groupes d’« experts » sont d’abord constitués autour d’une question spécifique, des « ambassadeurs » vont ensuite expliquer à leurs pairs le résultat de leurs recherches, une question enfin amène les élèves à réaliser à l’écrit un bilan individuel. Les intérêts paraissent importants : développement des compétences orales, implication et valorisation de tous les élèves, transformation de la classe en communauté interprétative. Eclairages … Pourquoi avez-vous éprouvé le besoin de transformer le dispositif habituel d’étude des textes en cours de français : le cours frontal et dialogué ?

Ecriture d'appropriation partagée sur un diaporama Genially - Création d'élève L'histoire débute à Constantinople, le 13 mai 1506. Michel Ange vient d'arriver dans ce pays inconnu afin de concevoir les plans d'un pont sur la Corne d'Or, il est assez perdu et regrette d'avoir quitter Rome. En effet, l'artiste a déserté le chantier en cours de la nouvelle basilique San Pietro,commandé par le puissant pape guerrier Jules II, pour accepter la demande du sultan Bajazet. Michel Angelo craint la colère divine du pape, et il en fait même des cauchemars. Finalement, le Florentin se plaira à Constantinople et rencontrera plusieurs individus qui marqueront son voyage : le vizir Ali Pacha, le poète Mesihi, le "commerçant" Arslan et la belle androgyne.Michel Ange est fasciné par cette belle danseuse ou ce beau danseur dont il n'arrive pas à déterminer le sexe, mais victime d'un complot il/elle tentera de l'assassiner.

Related: