background preloader

Voilà pourquoi j'ai appris à méditer…

Voilà pourquoi j'ai appris à méditer…
Voilà pourquoi j'ai appris à méditer… par Arnaud Riou J'ai commencé à méditer lorsque j'avais trente ans. J'étais alors de nature anxieuse, facilement irritable et continuellement sous l'emprise d'émotions qui me faisaient perdre ma stabilité. Mes relations amoureuses et professionnelles s'en ressentaient. J'avais de bonnes intentions, mais il me manquait les outils pour pacifier mon mental, stabiliser mon corps et ouvrir mon coeur. Pendant quinze ans, j'ai reçu les enseignements de maîtres tibétains, de yogis, de sages de différentes traditions. Pendant cet apprentissage, j'ai réalisé que la méditation est tout aussi utile que l'action. Lorsque tout s'agite autour de nous, lorsque nous perdons nos repères, lorsque la violence nous entoure, chacun cherche l'attitude la plus juste. Lorsque je médite, je retrouve la paix en moi. Arnaud Riou au festival de la Méditaion en janv. 2016 à Paris Lorsque je médite, mon cœur s’ouvre à nouveau. Lorsque je médite, je peux identifier mes émotions. Related:  MéditationMéditationLu

Vivre et mourir Dans la méditation de pleine conscience, nous apprenons à tout accueillir, dans nos esprits et dans nos vies : bonheurs et détresses, joies et peurs. L’accueil de tout ce qui nous semble agréable nous permet de mieux en prendre conscience, de mieux le savourer, de ne pas oublier d’ouvrir les yeux sur tout ce qui peut nous rendre heureux. Cet accueil, lors de nos exercices de méditation, nous apprend aussi à moins nous y accrocher : nous inscrivons nos expériences agréables dans l’espace vaste et fluide de notre pleine conscience, où tout circule librement, émotions, sons, pensées, images, sensations corporelles ; nous apprenons à ressentir sans intervenir. Nous sommes heureux que le bonheur soit là, mais sans chercher à le retenir. L’accueil de tout ce qui nous semble désagréable, ou triste, ou angoissant, ou révoltant, relève de la même démarche. La souffrance est toujours là, mais évoluant dans un univers mental bien plus vaste que l'espace étriqué de nos ruminations et inquiétudes.

Démystifier la méditation avec Fabrice Midal La méditation... Comment s’ouvrir à une dimension plus grande et passer du méditant grenouille à la posture du yogi ? Fabrice Midal pense que c’est en se confrontant à la réalité du monde et à nos souffrances que nous pouvons trouver le véritable bonheur. © Fabrice Midal Non, la méditation n'est pas une sorte de technique de bien-être qui nous donnerait le bonheur sans effort, ni non plus une pratique austère réservée à quelques privilégiés. Méditer : quelle est votre définition de ce mot devenu passe-partout? Méditer, c’est développer un sens d’attention délibérée dans le moment présent tel qu’il est — attention qui inclut toutes nos perceptions sensorielles, c’est-à-dire l’entièreté de notre être. Beaucoup d’images véhiculées donnent de la méditation une image trop exotique... Dans votre livre, vous dites d’ailleurs : « méditer, c’est redevenir l’enfant que j’étais qui pose une question quant au fait d’exister… » Et redevenir intérieurement un enfant ? Comment définir cet engagement ?

Le jeûne thérapeutique Le jeûne est l’une des plus anciennes approches d’autoguérison, il est pratiqué depuis la nuit des temps. Dans la nature, les animaux cessent instinctivement de manger quand ils sont malades ou blessés. Les effets thérapeutiques du jeûne est étudiée sur les maladies inflammatoires, cardio vasculaire et le cancer. Certains cliniques notamment en Allemagne ou en Russie font pratiquer le jeûne thérapeutique ou médicalisé, sous encadrement et accompagnement médical et témoignent de guérisons totales de certaines maladies graves (voir la vidéo). Au sein d’un hôpital en Allemagne, une étude d’observation a été menée sur un groupe de 2121 patients soufrant soit d’une maladie chronique interne soit d’un syndrome de douleur chronique (arthrite rhumatoïde, maladie inflammatoire de l’intestin, douleur reliée au système locomoteur, syndrome de l’intestin irritable, maladie pulmonaire, migraine, céphalée, etc.). Voir aussi : le-jeune-nouvelle-arme-de-lutte-contre-le-cancer - Le monde.fr

INFOGRAPHIE. Tous les bienfaits de la méditation sur le corps humain SANTÉ – Vous avez entendu ça maintes fois: la méditation peut augmenter la créativité, améliorer l'énergie, diminuer le stress et même avoir un impact sur notre niveau de réussite. Hommes et femmes d'affaires, membres de la classe politique ou encore artistes, nombreuses sont les personnes à s'y être essayées. Et pourtant, vous vous demandez si cela serait efficace sur vous? En particulier pour ceux qui s'apprêtent à passer le Bac lundi... - 2 exercices pour un Bac zeeeeeennnnn - Les conseils d'une pro pour arriver destressé au Bac Avec la newsletter quotidienne du HuffPost, recevez par email les infos les plus importantes et les meilleurs articles du jour. "Cela a eu sur mon esprit le même effet que le sport a sur mon corps: cela m'a rendue plus forte et plus souple", explique le docteur Hedy Kober, spécialiste des neurosciences qui étudie les effets de la méditation et de la pleine conscience à l'université de Yale. Cela impacte au moins notre cerveau. Envoyer une correction

Le regard intérieur Le regard intérieur Cette technique de méditation vous permet de vous découvrir de l'intérieur, dans votre monde intime et d'observer le corps et le mental jusqu'à que vous soyez un pur témoin. Durée : quelques minutes ! Instructions : Vous pouvez la faire maintenant sur votre chaise, devant votre ordinateur. Les yeux fermés, vous allez faire l'inventaire de votre organisme, membre par membre, organe par organe. Ensuite, entrez dans votre tête. C'est cela la méditation et si vous pouvez faire cela pendant quelques minutes, vous comprendrez que vous n'êtes ni le corps ni le mental. Maintenant, vous pouvez essayer... > Accueil meditationfrance Essayez une technique de méditation Pour trouver un stage, une retraite, une soirée de méditation consultez le calendrier.

Le Jeu du Roi/Reine, l’individuation et le Soi Transformez votre manière de vivre en changeant votre façon de respirer avec la Transformational Breath® Par Joël Jégo Notre respiration est un reflet de nous-même... Notre corps est beaucoup plus intelligent que le crédit que nous lui accordons. Si je vous disais que la façon dont nous respirons est étroitement liée à la façon dont nous vivons notre vie, me croiriez-vous? Il existe de nombreuses techniques et pratiques disponibles aujourd'hui, mais souvent les plus directes et les plus efficaces semblent trop simples ou trop proches pour y porter attention, car elles sont justes sous nos yeux. La Transformational Breath® est une méthode de guérison naturelle qui mobilise les ressources du corps pour notre intégrité et notre bien-être Les chercheurs occidentaux ont redécouvert la respiration dans les années 1970/1980. Les études de la Transformational Breath® Fondation ont conclu que nous pouvons modifier nos états mentaux, émotionnels et physiques en guidant notre respiration.

Vitamines mentales: (ré)apprendre à savourer avec Christophe André Mon été 2016 a été rythmé en douceur par de multiples bonheurs minuscules, depuis les crépuscules montagnards aux aurores normandes… aaah les chevaux sur la plage, magie de l’aube et de l’instant! Et puis par la voix de Christophe André, qui proposait sur France culture de délicieuses bulles de 3 mn à méditer. En voici une qui m’a particulièrement émue: savourer. J’ai passé quelques jours d’été à me lever à l’aube, à l’heure magique où les trotteurs sont les rois de la plage, pour m’enivrer de leur contemplation émerveillée. J’avais tellement enve de vous le partager, mais je craignais de me répéter… alors je laisse la parole à Christophe André, qui tout l’été a proposé sur France Culture ses “trois minutes à méditer”, petites bulles précieuses dont l’une d’entre elle invite, justement, à savourer. Ces bulles sont présentées comme “une introduction simple et ludique à la méditation en pleine conscience. Et pour ceux qui préfèrent lire, en voici une transcription: Le moyen de la vie.

Méditer simplement en 4 étapes | Raccourci-Minimaliste.com Dans le précédent article je survolais les raisons diverses qui poussent les gens à se mettre à la méditationainsi que les bénéfices raisonnablement attendus par sa pratique régulière. Aujourd’hui je présente, à titre d’exemple et d’encouragement, la structure du rituel que je réalise chaque jour.La méthode que je partage ici est très simple. Peut-être même la trouverez-vous trop simple. Résistez cependant à l’envie de vouloir en rajouter et de trop en faire. Moins on se complique la vie et mieux ça va. Voici les 4 étapes de base pour commencer à méditer : 1 – Préparer l’espace-temps Choisir le moment A quel moment de la journée êtes-vous plus à même de prendre du temps pour vous ? Prévenir son entourage Si vous vivez avec autrui prévenez-les que vous avez envie d’être un peu seul. Pensez également à vous déconnecter, éteindre la télévision, le son de votre ordinateur, mettre votre téléphone en veille. Déterminer une durée Beaucoup d’amateurs de méditation trouveraient à redire à ce conseil.

Présence et Coaching - Presencia y Coaching Par Bruno RAYNAL Etre Coach c´est avant tout être présent. Etre conscient de ses propres pensées et gérer ses émotions (les siennes et celles des autres) pour s’assurer que le client avance de manière productive dans sa séance. Il est clair que l’acte de présence ne se limite au seul fait d’assister à la séance. A titre d´exemple, il est bon d’exprimer de l´intérêt et de la curiosité vis a vis de l´autre. Avoir la volonté de prendre des risques calculés avec son client pour faire face aux défis. D´une certaine façon la présence est lié à un acte conscient. Finalement comment définir la présence (2)? La psychologie humaniste nous donne les bases de l´approche centrée sur la personne grâce aux travaux réalisés par Carl Rogers à la fin de sa vie. Finalement la "présence" est le reflet d´une relation respectueuse et de confiance. Sources 1- Terrence E.Maltbia . De alguna manera la presencia está ligada a un acto consciente. Fuentes 1. Réagissez, laissez un commentaire

Comment la méditation de pleine conscience modifie le cerveau? Comment changer notre cerveau pour accroître notre bien-être et notre qualité de vie Si la méditation de pleine conscience (Mindfulness) a bien démontré son efficacité dans l’amélioration des symptômes dépressifs, de l'anxiété, et même de la douleur chronique, on ne savait jusqu’à présent pas en expliquer le mécanisme. Les effets bénéfiques résultent-ils uniquement du temps passé à se détendre, ou existe t-il un impact de l’exercice de méditation sur les structutres neurologiques ? Une étude intitulée « Neural mechanisms of symptom improvements in generalized anxiety disorder following mindfulness training » a pu décrire le mécanisme neuronal en jeu dans la méditation de pleine conscience. Le TAG est un syndrome qui peut sérieusement affecter le quotidien de ceux qui en souffrent, car ils ont en général des difficultés à réguler leurs émotions et souffrent souvent d’anxiété chronique et persistante.

la méthode : la simple Observation sans volonté Syndrome de la bonne élève et sophrologie Le syndrome de la bonne élève, comme son nom l’indique, touche les filles, les femmes, les mères. Tout commence dans l’enfance. Alors qu’aux petits mecs on apprend à être forts et courageux, aux petites filles on apprend à être sages et douces. Je caricature à peine. Si la confiance en soi n’a pas pu se développer suffisamment grâce notamment aux encouragements des adultes, la petite fille deviendra une femme peu sûre d’elle. Alors c’est assez naturellement que cette petite fille devenue femme et peut-être mère, en fera, en permanence des tonnes… Elle s’enfermera alors dans un syndrome dit de la bonne élève. Elle restera tard au travail, ne comptera pas ses heures… Elle se sacrifiera pour ses proches (conjoint, enfants, parents, amis…). Pour quoi ? La femme atteinte du syndrome de la bonne élève cherche avant tout de la reconnaissance. Et puis un jour, sans voir venir, la bonne élève, atteint ses limites. Après ces épisodes, en général, la bonne élève prendra conscience de son état.

Pourquoi méditer, jour après jour La méditation ou l’hypnose procurent de nombreux bénéfices dans la gestion du stress, des douleurs chroniques et des addictions. Comment ces pratiques, devenues des thérapies alternatives, agissent-elles sur le cerveau pour améliorer notre santé ? Il y a des moments où mieux vaut ne rien dire. Il faut alors accepter de traverser la réalité différemment : ressentir, éprouver. "Méditer, jour après jour", Christophe André Un débat enregistré en mars 2017. Christophe André, psychiatre et psychothérapeute Bruno Falissard, pédopsychiatre, biostatisticien, professeur de santé publique à la faculté de médecine de l’université Paris XI et directeur de l’unité Inserm Santé mentale et santé publique à la Maison de Solenn Laurence Lanfumey, directrice de recherche Inserm au centre de psychiatrie et neurosciences à l’Hôpital Sainte-Anne à Paris Prisca Bauer, post-doctorante au centre de recherche en neurosciences de Lyon Cécile Sabourdy, neurologue au centre hospitalo-universitaire de Grenoble.

Related: