background preloader

Quelles ressources proposer aux élèves allophones ? – Prof & Doc

Quelles ressources proposer aux élèves allophones ? – Prof & Doc
Proposer un fonds accessible à tous nos élèves, quels que soient leurs profils, c’est l’une des missions des professeur•e•s documentalistes : quelles ressources pouvons-nous offrir aux élèves allophones ? Il existe des collections qui leur sont destinées. Certains sites peuvent également aider élèves et enseignants en UPE2A ( unité pédagogique pour élèves allophones arrivants). Cet article se propose de recenser l’essentiel, afin de proposer des outils et des aides. Les élèves allophones, lors de leur venue au CDI, peuvent être demandeurs de sites ou de livres leur permettant de se familiariser avec la langue française. Cette sélection est le fruit d’un travail mené en collaboration avec Aurélie Pichard et Sabrina Fattelay, enseignante et assistante en Français Langue Étrangère, qui œuvrent depuis janvier 2018 dans l’UPE2A du lycée professionnel Toussaint Louverture. Quelles ressources proposer aux élèves allophones ? Related:  Ecole inclusive

Actes Sud Junior Vincent MONDIOT Rattrapage traduit AdolescentDès 14 ans Un simple échange de regards, le jour des rattrapages du bac, et tout lui revient en pleine figure. Elle, c'est la jolie fille populaire, comme il en existe dans tous les lycées. Cette année, elle faisait partie des forts, des puissants, de la meute, et n'hésitait pas avec son groupe à se moquer de tous les moches, les geeks, les nuls en cours. Ils avaient même créé un groupe Facebook, l’Association des Cassos Anonymes, pour pouvoir partager leurs vannes et leur mépris, à grands renforts de photos et de vidéos. Julien DUFRESNE-LAMY Boom Etienne était l’ami fêtard, l’incorrigible.

J'aime lire Dys | Livre pour enfant | J'aime Lire Store J’aime lire Dys, qu’est-ce que c’est ? C'est une nouvelle collection de romans J’aime lire conçue avec des orthophonistes, et adaptée au public dyslexique. Les histoires, issues du magazine, sont sélectionnées pour leur qualité et leur accessibilité. Chaque livre numérique propose un set d’outils complet d’aide à la lecture (changement de police, mise en avant des syllabes, soutien audio, définitions….). Les options permettent de favoriser le déchiffrage, lorsque le décodage n'est pas encore automatisé, de maintenir l’attention par des repères visuels ou en limitant la quantité d'informations visibles à l'écran, et de faciliter la compréhension en groupant les phrases par unité de sens ou en proposant des définitions. Chacun peut personnaliser son livre. Ces livres sont disponibles sur smartphone, tablette et ordinateur. Comment ça marche ? L'enfant peut choisir des outils qui modifient l'affichage du texte, pour qu'il soit adapté à ses troubles. Par exemple Les réglages possibles :

Brûme : un jeu vidéo au service de la lecture et de l’écriture – Université de Poitiers Une équipe de recherche du laboratoire de psychologie expérimentale de l’université de Poitiers, le CERCA (Centre de Recherches sur la Cognition et l’Apprentissage), planche depuis plusieurs mois sur le programme DysApp. Il s'agit de créer et d’évaluer scientifiquement l’efficacité d’un jeu vidéo « Brûme », qui permettrait d’améliorer le niveau d’écriture et de lecture des élèves et d’identifier et d’accompagner les élèves présentant une dyslexie et une dyspraxie. Un jeu vidéo pour améliorer les apprentissages des enfants et en particulier les enfants dyslexiques et/ou dyspraxiques Les troubles de la coordination motrice – dyspraxie – et les troubles d’apprentissage du langage écrit comme la dyslexie concernent globalement, pour chacun d’eux, 5 à 6 % de la population. La validité d’un tel outil est testée scientifiquement dans le cadre scolaire auprès d’enfants avec un trouble dyslexique et/ou dyspraxique ainsi qu’auprès d’enfants sans trouble apparent en cycle 3. Découvrez le jeu !

L’école inclusive peut-elle profiter à tous les élèves ? L’école inclusive a pour objectif de permettre à tous les élèves « quels que soient leurs handicaps et leurs difficultés » d’apprendre et d’avoir « une chance égale » de réussir (Unesco). Depuis plusieurs années, on peut constater une forte volonté politique pour la mise en place de cette école à la fois à l’échelle internationale et nationale. En France, certaines circulaires, notamment celle de 2016, soutiennent ces mesures législatives en réaffirmant que « le droit à l’éducation pour tous les enfants, quel que soit leur handicap, est un droit fondamental » et que « chaque école a vocation à accueillir tous les enfants, quels que soient leurs besoins ». Elle précise par ailleurs que : «L ‘élève en situation de handicap est un élève comme les autres. Malgré cette forte volonté politique, force est de constater que de nombreux obstacles persistent. L’inclusion des élèves à besoins éducatifs particuliers peut légitimement être questionnée dans ses finalités. Variété des pédagogies

Covid-19 : « Les profs 4.0 parviennent à faire des outils numériques des leviers pour leurs projets pédagogiques » Tribune. L’école hors de ses murs a mis les enseignants à rude épreuve. Du jour au lendemain, leurs repères ont été bouleversés : la famille est devenue le barycentre de l’école, les parents se sont fait chefs d’orchestre d’une partition qu’ils n’étaient pas toujours aptes à déchiffrer, les enfants se sont transformés en élèves à la maison de ces professeurs malgré eux. Dépossédés de la maîtrise d’ouvrage, les enseignants ont tenté, tant bien que mal, de faire exister une nouvelle manière de faire classe. La technologie numérique est apparue comme la solution privilégiée pour rétablir la continuité perdue, mais elle n’a pu pallier à elle seule nombre d’insuffisances antérieures exacerbées par cette crise. Formation embryonnaire Parfois dénoncés comme décrocheurs, les enseignants ont surtout vécu des situations chroniques de « décrochage numérique », sans maîtrise suffisante des outils et des techniques d’enseignement à distance. Exception

Facile à Lire et à Comprendre : Créer des documents Ecouter article Article sur le Facile à lire et à comprendre réalisé par notre partenaire : L’Institut Pasteur de Lille. Le rapport : « Vers une formation continue pour les personnes handicapées intellectuelles » est le fruit du travail de 8 personnes de différents pays Européens. Le Facile à lire et à comprendre : Pourquoi ces règles ? Règles générales :Avant de commencer, il faut savoir à qui on a affaire afin de choisir le meilleur support pour cette personne et afin d’utiliser le bon langage. Il faut partir du principe que la personne ne connait rien du sujet au départ, il faut donc tout expliquer, tout dire… Pour que le message soit perçu plus efficacement, impliquer les personnes est particulièrement recommandé ! Les motsChoisir des mots que les gens connaissent bien, expliquer les mots difficiles si vous n’avez pas d’autre choix que de les utiliser Utiliser des exemples : on dit qu’un exemple vaut 1000 mots Utiliser le même mot à chaque fois que vous parlez de la même chose Évitez :

Related: