background preloader

« 1917 » : pourquoi la plupart des archives de la première guerre mondiale sont des mises en scène

Related:  Première guerre mondialeHISTOIRE CHAPITRE I : CIVILS ET MILITAIRES DANS LA PREMIERE GUERRE MONDIALE

Les pigeons-soldats de la Première Guerre mondiale | historia.fr Savez-vous qu’il existe à Lille et à Charleroi, en Belgique, des monuments rendant hommage aux pigeons voyageurs ? Ceux-ci ont effet joué un rôle clé lors des combats de 1914-18 en remplaçant le téléphone, le télégraphe ou l’estafette, lorsque ces moyens de communication étaient indisponibles. Un épisode méconnu de l’histoire militaire. En 1916, on compte ainsi déjà 10 000 pigeons réquisitionnés, ainsi que des dizaines colombiers mobiles : il peut s’agit de bus à impériale spécialement aménagés conduits par un chauffeur colombophile ou encore de remorques sur chassis, pouvant contenir jusqu’à 100 oiseaux. Un véhicule colombophile Pour ce qui est des messages, ils consistent en des “colombogrammes”, c’est-à-dire des papiers pelures fournis par l’administration, pré-casés pour organiser les informations (expéditeur, destinataire, heure du lâcher, message) que l’on enroule dans un tube en plume d’oie ou en aluminium, puis que l’on fixe à l’aile du volatile. Vincent Béghin Vincent Béghin

Comment évaluer le nombre de morts de la première guerre mondiale ? Il y a cent ans s’achevait la première guerre mondiale, un conflit qui a marqué les esprits, tant les morts ont été nombreux. Alors que l’on commémore le centenaire de ce massacre, il n’est pas si facile d’obtenir des décomptes précis des millions de morts causées par cette guerre. Les données disponibles montrent toutefois l’ampleur du traumatisme. 1) Pourquoi est-il difficile d’obtenir des chiffres précis ? Selon les différents décomptes, le nombre de victimes de la guerre varie de 8,5 à 10 millions de morts, rien que parmi les militaires. La différence entre « pertes » et morts « Sur le moment, les militaires avaient autre chose à faire que compter les morts, explique Antoine Prost, professeur d’histoire émérite à Paris-I et spécialiste de la première guerre mondiale. Sans compter que les batailles de tranchées ont laissé de nombreux corps qui n’ont pu être identifiés. Des définitions fluctuantes Des chiffres souvent sous-estimés, parfois surestimés Des données manquantes Anne-Aël Durand

education.francetv A l'ouest, sept armées allemandes, deux millions d'hommes envahissent la France. La 1re armée du général Von Kluge franchissent la Somme. Les Français et les Anglais font une retraite maîtrisée. Les troupes des colonies françaises remontent vers le nord après leur débarquement à Fréjus. Autour de paris la défense s'organise. Pour en savoir plus sur la 1ère Guerre Mondiale, découvrez en vidéo : Les débuts de la célèbre Bataille de Verdun en 1916.L'assassinat de François- Ferdinand à Sarajevo.Le déroulement du Traité de Versailles.L'horreur de la Guerre des tranchées.La première bataille de l'Atlantique avec la marine de guerreUne interview de Pierre Miquel sur les poilus de la 1ère Guerre Mondiale Réalisateur : Isabelle, Daniel Costelle Producteur : CC&C, idéacom International Inc

Ina.fr - TÉMOIGNAGES BOULEVERSANTS - "L'enfer de Verdun",... L'Histoire à la carte : Cartes et Histoire de l’Europe : Traité de Versailles, Saint Germain et Trianon, Accords de Munich Cette carte fait partie d’un ensemble de 19 cartes animées portant sur L'Europe et les Nations entre les deux Guerres Après plus de quatre ans d’une guerre dévastatrice et synonyme de déclin de la puissance européenne dans le monde, les quatre grands vainqueurs : France, Royaume-Uni, Italie et États-Unis, redessinent les frontières du continent lors de différents traités signés en 1919-1920. Défaits, les empires autoritaires s’effondrent. Le premier à s’écrouler est l’empire russe. Pour mettre fin à la guerre, Lénine signe le traité de Brest-Litovsk en mars 1918 et abandonne de nombreux territoires à l’Ouest. L’empire ottoman enfin, lui aussi disloqué, ne conserve en Europe qu’une mince assise territoriale. Au nom du principe des nationalités, affirmé notamment dans les « Quatorze points » du président des États-Unis Wilson, certains peuples, auparavant minorités nationales dans les empires défunts, ont droit à un État indépendant au terme des traités.

Ainsi prit fin, il y a 100 ans, la Première Guerre mondiale L’histoire commence peut-être par ce combattant tué à Verdun en 1916 qui, juste avant de rendre son dernier souffle, avait exprimé une «préoccupation des plus lucides»: «Je voudrais au moins que le gaspillage des vies et des forces fût connu un peu plus chaque jour et que le péril qui nous menace, mourir de notre victoire, soit entrevu et conjuré.» Mais il faudra encore plus de deux ans pour que soudain «le climat change» à la fin d’un nouveau rude hiver qui a vu l’infâme boucherie se poursuivre dans les tranchées. Lire aussi: Verdun, l’abattoir du monde (19.02.2016) C’est le traité de Brest-Litovsk, en Biélorussie, signé le 3 mars 1918, qui entérine «la sortie du jeu de l’Union soviétique» et marque un tournant. La reddition de la toute jeune république bolchevique permet à l’armée allemande de se concentrer sur le front de l’ouest. «Vers le dénouement» De ce «climat forcené d’une guerre jusqu’alors hégémonique à l’européenne», le président Wilson ne veut plus. «M. Lire aussi: Sources

CONSIGNE Que s'est-il passé le 11 novembre 1918 ? Le 11 novembre est un jour férié : il célèbre l’anniversaire de l’armistice du 11 novembre 1918. C’est un accord mettant fin aux combats de la Première Guerre mondiale qui ont causé près de 10 millions de morts en 4 ans, entre 1914 et 1918. Il a été signé entre le pays vaincu, l’Allemagne, et les Alliés, les pays vainqueurs, notamment la France, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis. Après une série de défaites militaires et l’entrée en guerre des Etats-Unis en 1917, les dirigeants allemands ont compris qu’ils avaient perdu. Sur une grande partie du continent, oui. Réalisateur : Jacques Azam Producteur : Milan Presse, France Télévisions Les mutineries de 1917 1917. L'année du Chemin des Dames. Le général Nivelle décide cette attaque. Dès le 1er jour, l'opération tourne court, les régiments vont au massacre les uns après les autres. Les soldats se lèvent contre des ordres qu'ils considèrent comme absurdes. Pour en savoir plus sur la Première Guerre mondiale, découvrez en vidéo : les débuts de la révolution russe ; l'utilisation des gaz pendant la Première Guerre mondiale. Réalisateur : Jean-François Delassus Producteur : Program 33, ECPAD, Iota Production, RTBF

Origines et premières phases - L’Europe avant la guerre | Le Canada et la Première Guerre mondiale L'Europe avant la guerre L'Europe avant la guerreLa guerre commence en EuropePremiers combatsLe début de la guerre des tranchées Alliances rivales, conflits d’intérêts et traités secrets divisaient l’Europe d’avant-guerre. Ils ouvrirent la voie à une guerre qui allait balayer la plus grande partie du continent, et une bonne partie du monde. La Triple-Entente c. les Puissances centrales Au début de la guerre, les puissances de la Triple-Entente étaient : La Grande-BretagneLa FranceLa Russie En face, se trouvaient les Puissances centrales : L’AllemagneL’Autriche-Hongrie L’Empire Ottoman – on dit souvent la Turquie – ne faisait pas partie de l’alliance des Puissances centrales en août 1914, mais il avait déclaré la guerre à la plupart des puissances de l’Entente à la fin de 1914. L’Italie, alliée de l’Allemagne et de l’Autriche-Hongrie d’avant-guerre, entra en guerre en 1915 aux côtés des pays de l’Entente. Causes de tension Intérêts nationaux Triple-Entente Les Puissances centrales

1917, l'entrée en guerre des USA La guerre sous-marine à outrance va confirmer les pires craintes du chancelier allemand. Le 19 mars 1917, 3 navires marchands américains sont coulés dans l'Atlantique. C'est exactement ce qu'attend le président américain Woodrow Wilson pour entrer en guerre contre l'Allemagne. Les États-Unis ont prêté 2 milliards de dollars à la France et au Royaume-Uni. Wilson sait que cette dette ne sera jamais remboursée si l'Allemagne gagne la guerre. De plus, le conflit européen a ramené la prospérité aux États-Unis grâce aux exportations de conserves, de coton, d'explosifs et de minerais pour l'industrie de guerre. Pour en savoir plus sur la Première Guerre mondiale, découvrez en vidéo : ce qui déclencha le conflit ; son histoire au travers des représentations artistiques dont elle a été l'objet. Réalisateur : Isabelle Clarke, Daniel Costelle Producteur : CC&C, idéacom International Inc

Pourquoi le traité de Versailles a conduit à la Deuxième Guerre mondiale Pour l’essentiel, c’est le Britannique Lloyd George, l’Américain Wilson, l’Italien Orlando et le Français Clemenceau qui mènent les débats, dont la tournure montre que les vainqueurs ont dorénavant des visées différentes, voire opposées. Clemenceau veut infliger un traitement sévère à l’Allemagne par le biais de l’annexion de la rive gauche du Rhin, mais aussi par le versement de réparations d’un montant vertigineux, une politique qui ne peut aboutir qu’à une hégémonie de la France en Europe continentale. Lloyd George et Wilson sont, quant à eux, opposés à cette paix qui humilierait l’Allemagne et la mènerait à sa ruine, ce qui aurait des conséquences politiques et commerciales désastreuses. Découvrez en images les étapes décisives de l’année 1918 qui ont conduit vers la victoire. Article paru dans le magazine GEO Histoire sur la Turquie (n°42, novembre - décembre 2018). EN IMAGE Grande Guerre : 1918, les étapes décisives vers la victoire

Related: