background preloader

Anouk Wipprecht

Anouk Wipprecht
Related:  Interactive TextilesInspiration of the day

Cette robe incroyable défend la femme qui la porte en déployant ses griffes rétractiles de façon spectaculaire Anouk est une créatrice de mode spécialisée dans les vêtements connectés et interactifs. Sa robe Spider Dress dépasse toutes les limites de l’habillement actuel en proposant un exosquelette qui déploie des griffes si un potentiel agresseur s’approche un peu trop. DGS vous présente cette pièce unique à la fois fascinante et terrifiante. C’est par l’intermédiaire de la technologie Intel Edison que la designer hollandaise Anouk Wipprecht a conçu Spider Dress, une robe intelligente imprimée en 3D qui agit comme une protection anti-agresseurs. Voici d’autres créations de la même artiste, tout aussi surprenantes : La Robe Faraday Ce vêtement, totalement conçu sur le principe de la cage de Faraday a été mis au point pour une tournée du groupe ArcAttack. La Robe Synapse Cette robe imprimée en 3D contient de nombreux capteurs servant à analyser en permanence les émotions et le niveau de stress du porteur. La robe Particle Cette création est tout simplement la première robe en open source du monde.

Don't miss Smart Fabrics and Wearable Technology 2014! Di Mainstone Nicolas GUILBERT, King Charles à la collerette, Azay-le-Rideau Vous avez été longtemps illustrateur de presse, directeur artistique et graphiste, vous êtes peintre et dessinateur, comment êtes-vous devenu photographe ? Ayant toujours été passionné par la photographie dont je collectionne les livres et les revues depuis mon adolescence, j'ai eu le bonheur de travailler comme directeur artistique avec de très grands photographes et cela fait 35 ans que j'ai un appareil en permanence avec moi. D'abord un un Zorki, puis plus tard un Leica avant de passer au numérique. D'où vous vient cette prédilection pour les animaux avec lesquels vous êtes, si l'on peut dire « sorti du bois » ? Rangeant un jour mes archives, je me suis aperçu que sans m'en rendre compte, j'avais photographié énormément d'animaux, exclusivement dans les villes et dans la proximité des hommes. J'ajoute qu'entraîné par ma passion pour les livres, j'ai commencé à rassembler et éditer ces images les mettre en page. Pourquoi cette exclusivité du noir et blanc ?

M.A.D.Gallery NixieMachine MachineLights AirDrive Tacheometer,Theodolite & Co. Kineticsculptures Apesanteur II The Swissmusic box company The Birdfishelectric guitar Sculptures to play Computing for Human Experience | Kno.e.sis Semantics empowered Sensors, Services, and Social Computing on ubiquitous Web In his influential paper “The Computer for the 21st Century,” Mark Weiser talked about making machines fit the human environment instead of forcing humans to enter the machine’s environment[1].He noted, “The most profound technologies are those that disappear. They weave themselves into the fabric of everyday life until they are indistinguishable from it.” We’re on the verge of an era in which the human experience can be enriched in ways we couldn’t have imagined two decades ago. The CHE vision is built on a suite of technologies that serves, assists, and cooperates with humans to nondestructively and unobtrusively complement and enrich normal activities, with minimal explicit concern or effort on the humans’ part. Many components of and ideas associated with the CHE vision have been around for a while. Bridging the Physical/Digital Divide Elevating Abstractions That Machines Understand Figure 1. Figure 2. ↑ M.

Diana Eng | Fashion engineered from daydreams Animaux & Cie | nicolasguilbert.fr 50 Photos Animaux & Cie album de photographies de Nicolas Guilberttexte de Cécile Guilbert éditions Grasset, 2010156 photos en n&b 256 pages Nous ne possédons pas tous des animaux de compagnie mais vivons tous, depuis toujours, « en compagnie » des animaux. Sans attendrissement particulier à leur égard et sans souci non plus d’exalter l’ « humanité » des hommes, ce livre témoigne du rapport à la fois archaïque, tragique, enfantin, bouleversant, ironique, familier et humoristique que nous entretenons depuis toujours avec les bêtes.

Bob assemble des pièces mécaniques pour réaliser d’incroyables sculptures aux mouvements plus vrais que nature A 72 ans, Bob n’a qu’une passion : l’art cinétique. Dans son atelier, ce septuagénaire s’amuse à donner vie à maintes sculptures animées, toutes plus impressionnantes les unes que les autres. Des créations métalliques pour le moins envoûtantes ! Bob Potts est un artiste américain qui construit des sculptures cinétiques qui reproduisent aussi bien les mouvements d’animaux divers et variés, comme les oiseaux ou les poissons, que d’autres mouvements naturels. Des oeuvres d’art aussi magnifiques que complexes qui représentent chacune environ une année de travail ! Ascension Denizen Pursuit II Cosmographic Voyager Toutes les sculptures de Bob sont absolument bluffantes !

Three Ideas Wearable Designers Should Steal From This Smart Medical Device | Wired Design Dialog is a medical concept by the Seattle-based design studio Artefact. by Artefact Designed for people with epilepsy, it comprises a sensor-stuffed wearable module, a smartphone app, and a cloud-based platform for crunching data. The designers wanted the concept to be truly wearable, creating something like a "second skin." It combines simple, human data points with sensor-gleaned data streams, all with the aim of mitigating seizures and empowering patients. <div class="slide" data-slide-id="635243" ><img title="" alt="" width="650px" src=" data-image-width="1400" data-image-height="1050" /><p class="caption">Dialog is a medical concept by the Seattle-based design studio Artefact. Designers often talk about doing good, but Artefact actually backs it up. In between crafting elegant set top boxes and mobile UIs, the Seattle studio dedicates time to healthcare concepts that could literally save lives.

Related: