background preloader

De "fake news" à "infox", le parcours des mots vers leur francisation

De "fake news" à "infox", le parcours des mots vers leur francisation
Ne dites plus "fake news", préférez "information fallacieuse" ou "infox", un néologisme formé à partir des mots "information" et "intoxication". Ainsi en a décidé la Commission d'enrichissement de la langue française, dont la recommandation a été publiée ce jeudi au Journal Officiel. Cela signifie qu'à partir de ce jour toutes les administrations se doivent d'employer ce terme. Elles peuvent également recourir à des termes qui existaient déjà, à savoir : "nouvelle fausse", "fausse nouvelle", "information fausse" ou "fausse information". Comment en sommes-nous arrivés à cette décision ? Pourquoi vouloir franciser les mots venus de l'étranger ? Il s'agit d'une idée assez ancienne. Depuis cette époque, bien d'autres lois se sont ajoutées, mais celle par laquelle nous sommes régis aujourd'hui est la "loi Toubon" de 1994 (loi relative à l'emploi de la langue française) qui garantit l'emploi du français dans la vie sociale. Comment les mots qui doivent être francisés sont-ils choisis ? Related:  Dérives de l'informationVeille - novembre 2018

Fausses informations : les données du Décodex en 2017 L’équipe des Décodeurs répond quotidiennement aux rumeurs et intox qui circulent en ligne. Depuis le début de l’année 2017, nous avons systématiquement identifié les canaux de diffusion de ces intox afin de mieux comprendre ce phénomène. Ce travail nous a permis d’identifier, au 1er décembre, 2 865 liens vers des publications sur Facebook ainsi qu’environ 2 000 autres publiés sur différents sites, mais aussi sur les autres réseaux sociaux (Twitter, YouTube…). L’intégralité de ce recensement a été effectuée en respectant une méthodologie claire : Voici l’intégralité des données recensées au 1er décembre 2017 dans le cadre de ce travail, que vous pouvez filtrer en recherchant par exemple des noms de sources ou des mots-clés relatifs aux fausses informations identifiées : Par ailleurs, l’ensemble des données qui alimentent les extensions sont consultables sous licence Open Database Licence (ODbL). Décodex : nos outils contre les fausses informations Les Décodeurs

Hoax, rumeurs et désinformation, comment les dénoncer ? Déroulement de la séquence Séance 1 : Qu’est-ce qu’une rumeur ? Pourquoi y croit-on ? 1 – Analyse d’une rumeur : Qui parle ? Amorce des notions de date/auteur/média/validité Comment la rumeur s’est-elle arrêtée ? 2- Brainstorming : pourquoi croit-on à la rumeur ? Réalisation collective sur Mindmup d’une carte mentale numérique sur les caractéristiques de la rumeur Séance 2 : Analyser la rumeur et sa propagation En petits groupes, analyse de documents porteurs d’une rumeur image / vidéo / tweet / fichier son Qui parle ? Vérification par une recherche internet sur le sujet.Mise en commun : Pourquoi ne vérifie-t-on pas ? Séance 3 : Comprendre les phénomènes de propagation des rumeurs et des fausses informations : la rumeur électronique supports : mails + reportage audio sur france info sur les chaines magiques. Séance 4 : Réaliser une infographie, des slogans (l’attitude face à la rumeur) Séance 5 : Réaliser une émission radio sur les nouveaux médias et la fiabilité de l’information

Cinéma week-end. "Premières solitudes" un documentaire rare sur l'adolescence Des docus sur les ados, ce n'est pas ce qui manque, mais Premières solitudes de Claire Simon est un film hybride. La cinéaste voulait tourner une fiction avec des élèves d'une classe cinéma d'un lycée d'Ivry en banlieue parisienne, puis en faisant leur connaissance, elle a glissé vers le documentaire en leur demandant de parler de leur solitude. Dans ce film, c'est le documentaire qui fait les dialoguesClaire Simon C'est donc le documentaire qui irrigue la fiction, ces 10 adolescents se découvrent, ils ne se voient que lors des classes cinéma, et Claire Simon les fait dialoguer entre eux, les invitent à se livrer, ce cadre formel amène le film sur un terrain assez inédit. Mon cher enfant de Mohamed Ben Attia Le réalisateur tunisien s'empare d'un sujet brûlant : le départ pour le jihad d'un enfant dans une famille, à priori sans problème. Ici, dans cette famille, Sami, lycéen, est fils unique, ses parents, une mère enseignante et un père chef de chantier qui vient de prendre sa retraite.

Hoax ou Information ? séance de réflexion sur la fiabilité des informations avec des 4e Présentation d’une séance pour aborder avec des 4e le thème Hoax/Information sur Internet . Ou comment savoir si une information en ligne est fiable ? Présentation : Dans le cadre de la semaine de la presse et du cours de français, une classe vient au CDI pour travailler sur le thème « hoax ou information ? Co animation professeur de français et professeur documentaliste niveau : 4eme 1 heure Objectifs : être capable de faire la différence entre une hoax (une rumeur) et une information comprendre ce qu’est une source identifier les mécanismes du hoax Vocabulaire : hoax, rumeur, source fiable, fiabilité de l’information, diffusion de l’information … Objectifs opérationnels : à la fin de la séquence les élèves auront appris à : identifier les mécanismes du hoaxdistinguer un hoax d’une information fiablemener une réflexion critique sur la thématique de la rumeur Compétences documentaires travaillées : Organisation : Notions utiles à la séance : + circule très vite : apparence d’authenticité

Trump et les journalistes : alerte à la Maison Blanche ! Quel rapport Donald Trump entretient-il avec les médias ? Comment les journalistes politiques américains pourront-ils désormais exercer leur métier ? L’entrée en fonction du 45ème président des Etats-Unis a consisté à cogner de manière spectaculaire sur les journalistes, qualifiés « d’êtres humains parmi les plus malhonnêtes de la planète ». S’en suit une déclaration choc du porte-parole de la Maison Blanche : « l’investiture de Donald Trump a réuni la plus grande foule jamais vue et tous les médias qui insinuent le contraire font un travail honteux ». S’en suit une déclaration de la conseillère du président sur NBC : « le porte-parole ne dit pas des choses fausses, non, il propose des faits alternatifs ». A la Maison Blanche, il n'y a plus de frontière entre les faits et les mensonges. Avec nous, ce matin : Nicholas Vinocur, correspondant du site d’information Politico et Adam Nossiter, journaliste au New York Times.

Instagram : quels réglages pour limiter le harcèlement en ligne ? Instagram vient d’annoncer de nouvelles fonctionnalités pour limiter le harcèlement sur l’application. Quelles sont-elles et quels réglages sont-ils déjà possibles pour se débarrasser des commentaires indésirables ? C’est la patron d’Instagram qui a annoncé lui-même les nouvelles fonctionnalités qui devraient se déployer pour tous les comptes dans les semaines à venir. « L’apprentissage des machines est utilisé pour détecter tout élément de harcèlement et, automatiquement, signaler le contenu qui doit être ensuite examiné par une équipe chargée des opérations du réseau social« , a-t-il indiqué à l’AFP. Autre avancée, qui concerne les vidéos en direct cette fois : la mise en place d’un « filtre » spécial, permettant d’identifier et de masquer les commentaires abusifs. Instagram permet également à ses utilisateurs de filtrer automatiquement les commentaires. Plusieurs outils de contrôle sont alors à ta disposition.

Info ou intox : comment vérifier ? by baccadoc on Genial.ly Vérifier une vidéo,Vérifier une image,Grâce à l'outil de recherche inversé de Google Image, vous pourrez savoir si l'image a été postée dans d'autres sites, et comparer les auteurs, les dates de publication et les informations associées à l'image.Est-elle récente ? Se retrouve-t-elle sur des sites de confiance ? A-t-elle été retouchée ? Lutter contre les fake news — Enseigner avec le numérique Le site de l'ABDU, association des directeurs et personnels de direction des bibliothèques universitaires et de la documentation, publie les captations vidéo de la journée d'étude organisée le 5 juin 2018 en partenariat avec The Conversation France, La Croix, le CARISM et France Info. Cette journée, précise l'ABDU, « s’est positionnée sans équivoque en faveur de l’éducation aux médias et a valorisé les initiatives des acteurs de l’IST contre la désinformation. Enfin, elle a promu le développement de bonnes pratiques informationnelles et l’engagement de ses organisateurs et intervenants en faveur de l’esprit critique, de la maîtrise de la documentation et de la valeur de l’information ». Sources Réseaux et médias sociaux

Education : « Les lignes bougent, partout » Comment faire émerger une génération d'acteurs de changement qui puisse être à la hauteur des défis sociaux et environnementaux ? La question mobilise Ashoka, ONG qui connecte et accompagne 3 500 entrepreneurs sociaux dans 85 pays, et dont Usbek & Rica est partenaire. Développer chez les élèves la confiance en soi, l'empathie ou la capacité à collaborer, encourager de nouvelles manières d'apprendre et impliquer tous les acteurs sera essentiel. François Taddei, auteur du rapport « Vers une société apprenante » et Fellow Ashoka (entrepreneur social soutenu par l'ONG Ashoka, Ndlr), réagissait à la démission de Nicolas Hulot en évoquant un potentiel encore inexploité : la volonté de millions de jeunes de s’engager pour contribuer à construire un monde meilleur. Si demain chaque jeune sait, peut et souhaite agir, alors nous pourrons espérer des changements à la hauteur des enjeux sociaux et environnementaux. Dans ce contexte, mathématiques, lecture et écriture restent essentiels.

Médias : "Manipulation" ! "On nous prend pour des cons" ! « Les médias nous manipulent » ! « On nous prend pour des cons » ! Les gens arborent une posture pour montrer « qu’on ne la leur fait pas », à eux. « Quelle bande de moutons autour de moi ! J’ai encore eu le malheur de tomber sur le haut du panier de la réflexion et de l’analyse sur Facebook. « Comme dab, on nous prend pour des cons… Mais on me la fait pas à moi » ! N’hésitez pas à ne pas lire si, contrairement à moi, vous tenez au peu de santé mentale qu’il vous reste. Et surtout ne mélangeons pas tout. T’as laissé ton « esprit critique » au placard ! T’as laissé ton « esprit critique » au placard ! Une caractéristique récurrente de ce type de publication est que l’on peut y lire des gens qui critiquent « lémédia » ou autres qui « nous manipulent » avec des « intérêts cachés », mais que ces mêmes gens ne remettent absolument pas en question l’image partagée par un random militant, ainsi que ses intérêts à lui, justement. Pour aller plus loin :

Qui diffuse les théories du complot ? - Vidéo Asma, 14 ans, apprentie journaliste, interviewe Thomas, un journaliste un peu particulier. Il est Conspi Hunter : un journaliste qui cherche à déconstruire les fausses informations sur Internet et à lutter contre ce que l'on appelle « les théories du complot ». Qui sont les personnes qui diffusent les théories du complot ? Thomas : Tout le monde diffuse quelque part de fausses informations sur Internet. Est-ce qu'on peut appeler ces personnes « des conspirationnistes » ? Thomas : Effectivement, c'est un terme qu'on utilise beaucoup depuis un certain nombre d'années pour qualifier ceux qui vont diffuser des fausses informations sur Internet dans le but de convaincre les gens d'une idée qu'il y aurait derrière. As-tu des exemples simples de théories du complot ? Thomas : Ceux qui parlent des extraterrestres, ceux qui disent qu'on n'est jamais allé sur la Lune ou que la Terre est plate. Réalisateur : Nicolas Druet Producteur : France Télévisions, France.tv Studio et SPICEE Production : 2019

Directive sur le droit d'auteur : Google contre-attaque Adoptée par le Parlement européen le 12 septembre, la directive copyright, voulue par l’Union européenne, a pour objet d’adapter le droit d’auteur à l’ère numérique. Alors que le texte fait actuellement l’objet de discussion tripartite (Parlement, Commission et Conseil) en vue de son adoption par les États membres, Google met tout son poids de lobbyiste dans la balance. Et n’hésite pas à utiliser la menace afin que les articles 11 et 13 du texte soient revus pour protéger ses intérêts. Dans une tribune, la directrice générale de YouTube, plateforme appartenant à Google, dénonce un « texte irréaliste », tandis que le patron de Google News menace de son côté les médias de fermer le site dans toute l’Europe. « Oh, déjà vu ! La directive copyright reprend dans son article 11 l’idée de conférer aux éditeurs de presse un droit voisin du droit d’auteur, qui leur permettrait théoriquement de réclamer de l’argent aux plateformes fournissant des liens vers leurs contenus.

Related: