background preloader

L'attachement, source d'autonomie

L'attachement, source d'autonomie
Loin de constituer un obstacle à l'autonomie, l'attachement de l'enfant à ses parents et à ses proches en est au contraire la condition. Cette base sécurisante joue un grand rôle dans le devenir de l'enfant qui apprend ainsi à partager ses émotions. Fondamentalement, nous sommes des êtres sociaux et se lier, s'attacher aux autres paraît faire partie de notre nature. Mais ces liens ne retiennent-ils pas l'individu, l'empêchant de s'ouvrir au monde et d'affirmer son individualité ? La théorie de l'attachement va illustrer, au travers d'une approche à la fois clinique et scientifique, cette subtilité de nos comportements qui va permettre à l'individu d'utiliser les autres pour prendre son propre envol, s'aider du connu pour s'ouvrir à l'inconnu, s'appuyer sur le passé pour embrasser l'avenir. On peut situer en 1958 l'acte de naissance de la théorie de l'attachement. Fasciné à la fois par Charles Darwin et par les travaux de l'éthologue et prix Nobel Konrad Lorenz, J. Blaise Pierrehumbert J.

http://www.scienceshumaines.com/l-attachement-source-d-autonomie_fr_13624.html

Related:  Developpement cognitifAttachement

La pulsion agressive chez le jeune enfant sans handicap Lorsque nous travaillons auprès de jeunes enfants nous sommes souvent confronté à leurs pulsions agressives. Tels que les morsures, griffures, des enfants qui se tapent, qui se poussent les uns les autres. Il est très difficile pour nous en tant que professionnel d’accepter cela car généralement lorsque nous sommes témoins de ces scènes nous pouvons nous sentir nous-même agressés. Et puis, cette agressivité nous renvoie à des choses très personnelles.

I am une maman ! : Quand de simples croyances populaires deviennent les clés de l’Education. Il y a des phrases récurrentes. Répétées inlassablement, à chacun de nos gestes, à chacune de nos intuitions. Des avertissements, des recommandations, des conseils. Toujours accompagnés d'un regard réprobateur et d'un sourire qui condamne. Elles sont nées d'une société dirigée par la consommation de masse, de doctrines anciennes et non vérifiées, de certains personnels de santé mal formés et peu informés, d'enquêtes très sérieuses sponsorisées par des marques de couches ou de lait en poudre. LES 4 ACCORDS TOLTÈQUES EXPLIQUÉS AUX ENFANTS - Kaleidoscope Kids asbl Pas évident de transmettre des valeurs humanistes à un enfant sans le brusquer ni imposer ses idéaux. Une courte vidéo change la donne en exprimant simplement, à l’aide de dessins, les 4 grands accords Toltèques de Miguel Ruiz, pour leur permettre d’appréhender le monde sereinement et en toute liberté. Comment donc rendre accessibles aux enfants des valeurs qui les arment à la fois de tolérance, de patience et de courage pour affronter un avenir incertain ? Il existe bien des ouvrages alternatifs qui s’y risquent, comme ceux des éditions Chant d’Orties, mais rares sont les vidéos pédagogiques adaptées aux très jeunes. Une vidéo produite par Mélissa Monnier, étudiante à la Haute école d’art et design de Genève (HEAD) vient en aide aux parents qui cherchent une introduction simplifiées à des valeurs libres et non-dogmatiques pour leur enfant.

Les articles de l'A.NA.PSY.p.e. Des petits enfants qui poussent, tapent, donnent des coups de pieds, mordent, griffent, tirent les cheveux, crient, crachent, arrachent un objet des mains, etc… Tous des sauvageons à la crèche, dont il faudrait tester, dès 36 mois, leurs comportements « prédicteurs de délinquance », qu’il faudrait dresser, rééduquer, voire médicaliser, et pour lesquels il faudrait convoquer leurs parents, les éduquer à leur tour dans des « stages parentaux » ? Un tel scénario, un brin kafkaïen, est pourtant au coeur d’un récent rapport de l’INSERM sur ce qui est appelé « trouble des conduites ». S’il y a effectivement une « violence fondamentale » à l’œuvre chez tout être humain, qu’il convient de pacifier par les liens sociaux, l’éducation, la culture, il ne faut pas, pour autant, confondre manifestations de l’agressivité normale du jeune enfant et violences, signes de souffrances psychiques plus graves.

LA SEXUALITE DE L'ENFANT EXPLIQUE AUX PARENTS - Babybook KidsFashion Magazine PSY­CHO: LA SEXUA­LITÉ DE L'EN­FANT Vous êtes tran­quille­ment en train de re­gar­der un des­sin animé lorsque sou­dain, votre pe­tite Lili, 3 ans, belle à cro­quer dans sa robe à vo­lants, com­mence à se frot­ter allègre­ment contre le ca­napé. C'est ainsi que, légère­ment désta­bi­lisé, vous réali­sez. Ins­pi­rez, ex­pi­rez, in­utile de vous af­fo­ler. Oui, votre en­fant a une sexua­lité. Attachement et autonomie chez l’enfant: considérations éthologiques et ethnologiques J’ai expliqué dans l’article précédent en quoi nos conceptions actuelles de l’éducation, et en particulier de l’acquisition de l’autonomie, reposent sur des prémisses héritées du patriarcat. Selon ces théories, la relation mère-enfant fusionnelle serait étouffante et nocive non seulement pour l’enfant mais également dangereuses pour la famille. De plus, sans une rupture précoce et provoquée par les parents (traditionnellement par le père, mais avec la complicité de la mère, bien qu’il y ait des variantes dans les théories actuelles), l’enfant n’apprendrait jamais l’autonomie et resterait toujours dépendant, fragile et vulnérable. Dans ces théories, le lien mère-enfant est considéré avec une très grande méfiance, comme quelque chose de potentiellement dangereux. De plus, les besoins de proximité exprimés par le petit enfant sont souvent qualifiés de « caprices », comme n’étant pas des « vrais besoins ». Quant à l’attachement de la mère à son enfant, il serait carrément criminel…

Et si le « terrible two » n'existait pas vraiment?  Et si c'était pas vrai, le « terrible two », le « fucking four » et tous ces autres termes catégorisant nos enfants et leurs comportements difficiles ? Si ces petites cases toutes faites, prédéfinies, ne servaient en réalité qu'à justifier notre incapacité à gérer leurs nouveaux comportements et à accepter avec plus de facilité notre propre réaction d'impatience/d'intolérance envers eux ? « C'est normal que je pète les plombs et que j'aie presque le goût de le pitcher dehors ! Il est dans son terrible two ! Ça va passer. » Mais là est justement le problème.

La dépendance aux bébés L’odeur des bébés active dans le cerveau des mères des mécanismes similaires à ceux qui sous-tendent la dépendance aux drogues. Telle est la conclusion surprenante d’une récente étude allemande à laquelle a participé un chercheur montréalais. « On savait que les bébés et les mères réagissent mutuellement à leurs odeurs », explique Johannes Frasnelli, neuropsychologue à l’Université de Montréal, qui a participé à l’analyse des données recueillies auprès de 30 femmes, dont 15 nouvelles mères, à l’Université technique de Dresde. « Nous montrons pour la première fois comment cela se passe dans le cerveau, en ce qui a trait au mécanisme de récompense », dit-il. Certaines expériences sur les rats, sans scanneur, avaient montré que l’odeur des bébés semblait susciter le même mécanisme de récompense dans le règne animal. Les 30 femmes passaient dans un scanneur pendant qu’elles respiraient l’odeur de sous-vêtements de bébés naissants. Qu’en est-il des pères ?

HENRI WALLON, Les stades du développement de la personnalité La psychologie de Wallon consiste, pour l'essentiel, en une théorie des stades de développement de la personnalité enfantine. La personnalité est une construction progressive, où se réalise l'intégration, selon des rapports variables, de deux fonctions principales : l' affectivité, d'une part, liée aux sensibilités internes et orientée vers le monde social, la construction de la personne ; l' intelligence, d'autre part, liée aux sensibilités externes et orientée vers le monde physique, la construction de l'objet. Le développement de la personnalité progresse selon une succession de stades, dont chacun constitue un ensemble original de conduites, caractérisé par un type particulier de hiérarchie entre ces deux fonctions. Ainsi s'institue une alternance entre deux types de stades : les uns marqués par la prédominance de l'affectivité sur l'intelligence, les autres par la prédominance inverse de l'intelligence sur l'affectivité. 1.

Related: