background preloader

Pédagogie documentaire

Pédagogie documentaire

http://doc-pedagogie.u-bordeaux.fr/

Related:  Mener une recherche et une veille d’informationConseils aux doctorants

Biblio/Sito "Former l'esprit critique" (Cahiers pédagogiques janvier 2019) Bibliographie Gérald Bronner, La démocratie des crédules, PUF, 2013. Le sociologue analyse la façon dont se forment certaines de nos opinions dans un monde où internet est omniprésent, où les sources d’information entrent en concurrence et se libéralisent. Jeunes Chercheurs TELEMME Petit guide à destination des doctorant·e·s et jeunes docteur·e·s (par Anne Montenach, directrice adjointe de l’UMR 7303 TELEMMe) Pour les offres d’emploi à l’Université – Attaché temporaire d’enseignement et de recherche (ATER), Professeur agrégé à l’Université (PRAG), Professeur certifié à l’Université (PRCE), Maître de conférences… –, consulter le site Galaxie : Il est recommandé de s’inscrire à la liste de diffusion des mails d’alerte lorsque paraît un poste correspondant à ses intérêts signalés et de vérifier chaque année son inscription effective. Cette procédure est particulièrement importante pour les postes paraissant « au fil de l’eau » (i.e. hors du calendrier habituel). 1. Candidatures aux postes d’ATER / PRAG / PRCE

On te manipule ( Une Théorie du complot, c'est quoi ? Une théorie du complot (on parle aussi de conspirationnisme ou de complotisme) est un récit pseudo-scientifique, interprétant des faits réels comme étant le résultat de l’action d’un groupe caché, qui agirait secrètement et illégalement pour modifier le cours des événements en sa faveur, et au détriment de l’intérêt public. Incapable de faire la démonstration rigoureuse de ce qu’elle avance, la théorie du complot accuse ceux qui la remettent en cause d’être les complices de ce groupe caché. Elle contribue à semer la confusion, la désinformation, et la haine contre les individus ou groupes d’individus qu’elle stigmatise.

Organiser et rédiger son travail en histoire : Présentation de logiciels utiles (Scrivener, Bépo, Asana, etc) Utiliser des apps et logiciels… ou pas ? Quelques remarques sur Scrivener, Bépo, Asana, PomoDoneApp et d’autres pour organiser et rédiger son travail en histoire. Que l’on soit en Licence, Master, Doctorat ou même enseignant-chercheur, nous sommes tous confrontés, à des degrés divers selon les moments, à la nécessité d’organiser notre temps, de trier nos idées, de monter des projets et, bien entendu, de rédiger des textes. Les moyens les plus simples et les plus analogiques sont parfois les meilleurs – cf. infra – mais rien n’empêche de mettre au banc d’essai quelques applications et logiciels qui peuvent aider ponctuellement à débloquer les choses ou devenir des outils précieux sur le long terme. Il existe un nombre incommensurable d’outils en ligne ou téléchargeables, dont le but revendiqué est de faciliter le travail individuel, le travail en équipe, la créativité, la gestion du temps, etc.

Twitter : la liste complète des opérateurs de recherche avancée Au quotidien, vous êtes sûrement amenés à rechercher des informations sur Twitter, que ce soit en temps réel ou dans les archives du réseau social, afin de trouver des sources pour des études, des tutoriels, etc. Sur cette page, retrouvez l’ensemble des opérateurs de recherche avancée de Twitter dont je parle régulièrement sur ce blog. Les tableaux ci-dessous vont plus loin que ceux présentés sur la documentation officielle par le réseau social.

Dans quelles revues puis-je publier? – Lab & doc Dans les laboratoires, j’entends depuis plusieurs années des questions (plaintes?) récurrentes au sujet des revues scientifiques en architecture: mais où peut-on publier? Il n’y a pas de revues scientifiques en archi! Je ne sais pas comment les trouver! Au secouuuuuuuuurs! Fiche Décodex : tribune, édito, chronique... comment faire la différence ? Il n’y a pas une seule sorte d’articles de journaux mais plusieurs, qui cohabitent souvent au sein d’un même média – et c’est le cas au Monde. D’un côté, une partie « factuelle » : dans chaque rubrique, les journalistes rendent compte de l’actualité dans des articles, racontent les événements en s’appuyant sur des faits (voir notre fiche « Décodex : qu’est-ce qu’une information ? »). De l’autre, une partie « opinion », rassemblée sur Le Monde.fr dans la rubrique « Idées ». Les textes qui y sont présents concernent des thèmes d’actualité, mais visent cette fois à enrichir le débat par des points de vue tranchés.

Lutter contre le plagiat à l'université Le printemps dernier, le Devoir rapportait que « selon certains chercheurs, près de 40 % des étudiants universitaires auraient déclaré avoir déjà plagié pour au moins un travail durant leurs études, une proportion gardée relativement stable au cours des dernières décennies ». Cette pratique serait donc largement répandue dans les universités, mais de quoi parle-t-on exactement? Le site de la bibliothèque de l'UQAM propose une liste d'exemples de situation de plagiat : Copier textuellement un passage d’un livre, d’une revue ou d’une page Web sans le mettre entre guillemets et/ou sans en mentionner la source.

Panel d'outils de veille et de multi-publication sur les réseaux sociaux Les sources d’informations sont multiples aujourd’hui : sites internet, comptes de réseaux sociaux… Les outils de veille sont donc devenus indispensables ! Voici quelques outils pour suivre ses réseaux ! (une petite * pour vous indiquer ceux que j’utilise). Hypotheses : l’inscription d’une pratique de communication dans l’activité de recherche Un article d’Elsa Poupardin et Mélodie Faury repris de la Revue Française des Sciences de l’information et de la communication, un site sous licenece CC by sa nc Les carnets de recherche de doctorant.e.s et de chercheur.e.s peuvent être considérés comme des environnements numériques (Paveau, 2017), une communication directe ou faisant au contraire l’objet d’une médiation (Mayeur, 2017) basée sur la désintermédiation (Dacos & Mounier, 2010), accompagnant la recherche en-train-de-se-faire (Blanchard, 2009, 2011, 2017), un lieu habité et d’écriture libérée (Deseilligny, 2013), un séminaire permanent (Gunthert, 2010), un lieu de conversation silencieuse ou non - nouvelle forme de l’ancienne disputatio (Dacos & Mounier, 2010), un « lien manquant » ou angle mort de la recherche en sciences humaines et sociales (Dacos, 2013). Le carnet de recherche se situe à un carrefour de perspectives, de représentations, de contextes et de discours (Jeanneret, 2008 ; Le Marec, 2002). Figure 1. Figure 2.

Décodex : comment reconnaître une théorie complotiste ? Il existe plusieurs définitions de ce qu’est une théorie conspirationniste (on dit aussi « complotiste »). D’une manière générale, l’expression désigne les thèses qui affirment qu’un groupe plus ou moins occulte manipule le monde ou au moins certains grands événements (élections, attentats…) dans le plus grand secret. Selon les cas, il peut s’agir des « reptiliens » (des reptiles humanoïdes), des Illuminati, des francs-maçons, ou toute autre organisation à l’influence supposément importante – mais toujours cachée. On constate souvent que les théories conspirationnistes circulent abondamment sur les réseaux sociaux, particulièrement après des événements comme les attentats de Paris en novembre 2015. Voici quelques signes qui permettent de déceler les théories conspirationnistes et quelques conseils pour les déconstruire.

Doctorants : retourner à l'école pour transmettre le goût des sciences À une époque où les informations sont disponibles en quantité grâce au numérique, il est parfois facile de s’y noyer, et pourtant, la culture scientifique fait partie du bagage essentiel du citoyen éclairé. Notre système éducatif doit à ce titre nous donner à tous les capacités d’appréhender ce thème de manière critique. Mais que reste-t-il des multiples connaissances acquises sur les bancs de l’école en biologie, chimie ou physique, si l’on s’est contenté de copier des leçons et de bachoter pour un contrôle ? En s’investissant dans des projets concrets, les élèves expérimentent le plaisir de découvrir et, en menant leurs propres recherches, développent une vraie familiarité avec des domaines qui pourraient sembler arides au premier abord. C’est sur cette conviction que nous avons lancé en 2017 le programme « Retour à l’école ».

Comment vérifier une image ou une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux ? Les vidéos et les images qui circulent sur les réseaux sociaux prennent une part de plus en plus importante dans notre consommation de l’information. Elles posent en revanche des problèmes spécifiques en termes de prise de recul, puisqu’elles diffèrent largement dans la forme de l’article « traditionnel ». Voici quelques conseils pour appréhender ces médias.

Related: