background preloader

Les murs dans le monde, en réponse aux nouvelles peurs

Si l’idée d’ériger un mur ou une clôture entre des pays est aussi ancienne que les concepts de nation et de frontière, l’Europe et le monde occidental ont un peu vite cru que la fin de la guerre froide et l’effondrement du mur de Berlin, en 1989, allaient signifier la disparition des séparations entre les peuples. Près de trente ans plus tard, le nombre de murs et de clôtures a explosé un peu partout sur la planète, et Donald Trump, président de la première puissance mondiale, fait de la prolongation du « mur de Bush », qui sépare les Etats-Unis et le Mexique, un enjeu politique majeur de sa présidence. Ce chiffre est toutefois contesté par des spécialistes des frontières, notamment par le géographe français Michel Foucher. « Je suis très méfiant à l’égard de la frénésie sur les murs. Le “mur” est une formule politique et médiatique, mais rarement une réalité. La plupart du temps, ce sont des clôtures. Related:  introduction frontières aujourd'huiLes frontièresgeographie

Sept images qui montrent les frontières du monde fermées par des murs - Edition du soir Ouest France - 20/08/2019 Il y a trente ans, le 19 août 1989, plus de 600 Allemands de l’Est, en vacances en Hongrie, profitent de l’ouverture d’un poste-frontière avec l’Autriche à l’occasion d’un pique-nique paneuropéen pour fuir à l’Ouest, premier exode massif de ce genre depuis 1961. C’est une première brèche dans le Rideau de fer, cette barrière de miradors et barbelés qui courait sur près de 3 000 km en Europe, entre les pays de l’Ouest et ceux sous influence soviétique. Elle allait aboutir, le 9 novembre de la même année, à la chute du mur de Berlin. Trente ans après, les murs de béton et clôtures électrifiées n’ont pas disparu du paysage. 1. La photo ci-dessus date de 2007, bien avant que Donald Trump ne devienne président des États-Unis et ne fasse de son mur avec le Mexique une priorité – très contestée. 2. Il n’y a rien de plus semblable que la Turquie et la Bulgarie. 3. 4. Surnommé le « mur de la honte » ou le « mur de sable », cette immense muraille court sur plus de 2 700 km dans le Sahara. 5. 6.

Projet Yamal : l’intensification du trafic maritime en Arctique inquiète les écologistes Les défenseurs de l’environnement expriment des craintes pour la biodiversité, notamment pour les réserves de poissons. LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Nabil Wakim C’est l’amère ironie du Grand Nord : la consommation de gaz et de pétrole est directement responsable du changement climatique, et c’est précisément la fonte de la banquise qui va permettre de faciliter le transport d’hydrocarbures à travers l’Arctique. Les méthaniers brise-glace, gigantesques bateaux qui vont transporter le gaz liquéfié à Yamal, vont pouvoir emprunter la route du Nord pour accéder directement aux marchés asiatiques, gros consommateurs de gaz naturel. Ce raccourci par la route de l’Arctique constitue une première à cette échelle et pourrait annoncer un trafic de plus en plus important dans une zone vierge et à la biodiversité importante, ce qui préoccupe les écologistes. Ne pas réchauffer le sol « Parce qu’on est dans un univers vierge, on a une responsabilité...

Un espace transfrontalier: la Mexamérique L'impact de l'ALENAL'Accord de Libre Echange Nord Américain constitue un espace de libre circulation des marchandises et des capitaux sans droits douaniers aux frontières (pas de libre circulation des personnes) entre trois pays : les États-Unis, le Canada et le Mexique. L'ALENA est entré en vigueur en 1994, cet Accord a contribué à faire émerger la dynamique spatiale de la Mexamérique. On peut estimer que l'ALENA bénéficie d'abord aux entreprises des États-Unis et à son marché intérieur puisque ce pays « exploite » ainsi la main d'œuvre mexicaine. Parallèlement à cette de libre circulation des capitaux, les États-Unis durcissent leur politique de contrôle à la frontière pour endiguer l'immigration clandestine. le renfocrement des gardes-frontière et la construction d'un mur séparant les États-Unis du Mexquis visent à maintenir au Sud les Mexicains qui veulent toujours émigrer vers le Nord malgré le développement des maquiladoras. "Une réforme globale de l'immigration" George W.

Un monde emmuré 1Paradoxe du monde contemporain : la libre circulation, qui est censée le caractériser, s’applique de fait totalement aux capitaux, assez généralement aux marchandises et à l’information, mais pas aux hommes. Bien au contraire, ceux-ci se heurtent à des frontières nouvellement matérialisées par des « murs », murs de béton, de barbelés d’acier, renforcés par les technologies les plus pointues (capteurs thermiques, capteurs de mouvement, etc.), parsemés de miradors et complétés par des forces d’intervention policières ou militaires, chargées de traquer ceux qui auraient réussi à franchir la barrière. 2Pourtant, on avait pu penser au début des années 1990 que le monde s’ouvrait. La joie qui avait accueilli la chute du Mur de Berlin en 1989 saluait la fin de la Guerre froide, la décomposition du bloc soviétique et la liberté de circulation retrouvée pour les hommes. 3Certes, les murs n’avaient pas disparu de la surface du globe.

« L’archipel métropolitain », une nouvelle lecture des dynamiques territoriales Une équipe de géographes redessine l’espace urbain en fonction des flux et des réseaux entre territoires. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Francis Pisani et Laetitia Van Eeckhout Le terme de ville, comme celui de métropole, « ne raconte plus les dynamiques territoriales en cours », souligne la géographe du CNRS Nadine Cattan. La vitalité d’un espace urbain tient aujourd’hui moins à ses dimensions qu’à ses connexions. Figés, les périmètres administratifs ne rendent compte ni des discontinuités spatiales ni, a fortiori, des multiples relations qui connectent les territoires entre eux. Au lieu de regarder « leur répartition et leur localisation », il s’agit, explique la chercheuse, de se pencher sur « leurs articulations et leurs interdépendances » : de passer de la « ville-territoire » à la « ville-réseaux ». C’est là qu’intervient la notion de « système urbain ». Lire aussi : « Les lignes qui comptent ne sont plus les frontières » Interdépendance des territoires Archipels métropolitains

19 photos de frontières de pays étonnantes ! Dans le domaine des frontières, il y a les fameuses lignes imaginaires. À voir aussi Mais parfois, on peut observer la matérialisation (naturelle ou artificielle) de ces séparations entre pays. Et c’est là que ça devient le plus intéressant. Car dans certains pays, il y a de jolies perles dans l’art de distinguer deux territoires. Voici notre sélection de 19 frontières entre pays vraiment originales à voir absolument : À la frontière entre la Chine et la Mongolie, deux brontosaures s'embrassent au-dessus d'une autoroute. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16. 17. 18. 19.

Les frontières du monde sur Géoimage du CNES Dans le futur enseignement de spécialités HGGSP, le thème 3 invite à étudier les divisions politiques du monde : les frontières. L'introduction sur les « frontières dans le monde aujourd'hui » peut en 6 à 7 heures peut se construire sur la présentation comparée de quelques systèmes ou territoires frontaliers. Dans ce contexte, le site Géoimage du CNES présente à partir d'images en haute définition un certain nombre de fiches en ligne. Certaines peuvent aussi être mobilisées pour les études de l'axe 1 (la frontière entre les Corée), l'axe 2 (la circulation maritime avec Gibraltar, les bouches de Bonifacio ou les îles Tiran et Sanafir en mer Rouge). Bouches de Bonifacio (France — Italie) — Corse - Bonifacio : une ville-citadelle face à un détroit stratégique et à la Sardaigne Chutes d’Iguaçu (Argentine — Brésil — Paraguay) — Argentine - Les chutes d’Iguaçu : entre développement touristique et industriel, et coopération transfrontalière Corée du Nord — Corée du Sud Gibraltar (Espagne — Maroc)

Des itinéraires d'exemples et d'études de cas : une piste pour la mise en œuvre des nouveaux programmes de lycée (2019) 1. Penser des itinéraires d'exemples et d'études de cas au lycée À la rentrée 2019, les enseignants en lycée vont mettre en œuvre de nouveaux programmes en seconde et en première. Pour accompagner cette mise en œuvre, nous vous proposons sur le site une brève regroupant l’ensemble des programmes de géographie et une page dédiée vous permet d’accéder à toutes nos ressources par programme. L’enjeu des nouveaux programmes consiste à permettre aux élèves de poursuivre la construction de leur culture géographique, d’une année sur l’autre, en évitant l’écueil d’une étude récurrente des mêmes espaces. Pour pallier ce risque, il est possible de penser et de programmer en équipe de ce que nous avons appelé des itinéraires, afin que les élèves appréhendent la plus grande variété possible d’espaces au cours des deux premières années du lycée. un espace proche, un DROM, un espace sur chaque continent, un pays développé, un pays émergent, un pays en développement. 2. Afrique Australe Chine

Related: