background preloader

"Innover en formation"

"Innover en formation"
Related:  Multimodalité Digital-Learning Formation

La e-formation en 10 définitions Ce petit lexique de la formation vous propose de revisiter la e-formation en 10 définitions. Loin d’être exhaustif, ce glossaire ne demande qu’à être complété au fil du temps. Des suggestions ? Dans l’univers de la e-formation (et plus largement de la e-GRH), il y a eu des tentatives manquées, ou laissées sans suite, à l’image de Second Life. 1) Outils 2.0 : Réseaux sociaux, wiki, flux RSS, blogs, podcast, forums… Un certain nombre d’outils générés par le Web 2.0 peuvent facilement s’adapter à l’univers de la formation. 2) Réseaux sociaux : Traditionnellement, les réseaux sociaux sont divisés en deux catégories : les réseaux sociaux professionnels, de type LinkedIn ou Viadeo, et les réseaux sociaux personnels, à l’image de Facebook ; la frontière entre ces deux univers étant parfois assez floue. A côté de ces deux catégories traditionnelles, est né un nouveau type de réseau social : les réseaux sociaux d’entreprise. Pour aller plus loin, voir nos articles :

mieux-apprendre - Bienvenue dans l'Univers du mieux-apprendre E-pedagogie, apprentissages en numérique Veille du e-Learning, stratégie, plateformes LMS et Blended Learning Une introduction au modèle ADDIE - Articulate Si vous êtes formateur ou concepteur e-learning, vous avez sans doute entendu parler du modèle ADDIE, l’approche de conception pédagogique de référence depuis plus de 30 ans. Cet acronyme est formé par la première la lettre de chaque phase de la méthode : Analyse, Design (ou conception), Développement, Implémentation, et Évaluation. Certains concepteurs pédagogiques peuvent avoir envie de sauter des étapes, et de passer directement à la production du module. Mais attention ! Chaque étape joue un rôle essentiel pour le succès du projet. Prenons le temps de regarder chacune des étapes dans le détail. Analyse Selon le modèle ADDIE, la première chose à faire dans tout projet e-learning est une analyse approfondie. Analyse des besoins : Cette analyse est à effectuer en premier car elle vous permet de déterminer si la formation est réellement nécessaire ou non. Analyse du public cible : Une fois que vous avez déterminé qu’une formation est bien requise, vous devez analyser votre public cible.

L'Agence nationale des Usages des TICE - Les MOOC : intentions pédagogiques et motivations des apprenants par Isabelle Quentin * Depuis 2012, les MOOC (Massive Open Online Courses) suscitent un engouement important, notamment dans l’enseignement supérieur français. Présenter et décrire ce qui se cache derrière cet acronyme n’est pas chose aisée. Mangenot (2014) relève que la plupart des chercheurs qui s’intéressent aux MOOC insistent sur le caractère mal défini de ce type de cours. Les MOOC ne sont en effet pas tous conçus sur les mêmes principes pédagogiques. Daniel (2012) distingue par exemple les cMOOC des xMOOC. MOOC et choix pédagogiques des concepteurs Plusieurs chercheurs distinguent les MOOC en fonction des choix pédagogiques de leurs concepteurs. Les cMOOC : une vision sociale des apprentissages Les cMOOC sont basés sur les principes du connectivisme développés par Siemens et Downes. Les xMOOC : une vision transmissive des apprentissages Les xMOOC, eux, sont organisés autour de la transmission de contenus. Les caractéristiques générales des apprenants de MOOC Conclusion

Qu’est-ce que le social learning ? Troisième partie : L'avenir du social Dans cette série de trois articles, nous nous sommes, tout d'abord, penchés sur la notion d'expérience personnelle en pointant du doigt toute l'importance que revêt le capital social : la capacité à survivre et s'épanouir dans des espaces virtuels et en quoi cela diffère-t-il du passé. Puis, nous avons analysé les défis qui s'imposent à l'organisation, nourris de préoccupations d'ordre juridique et éthique, ainsi que le rôle qui incombe au modérateur. Aujourd'hui, je souhaite porter un regard vers l'avenir, me laisser aller à quelques pures spéculations quant aux progrès que le social learning est susceptible de nous faire réaliser. Nos modes d'apprentissage sont en pleine mutation. Ce qui signifie que les compétences susceptibles de nous mener au succès aujourd'hui sont différentes de celles qui étaient, hier encore, requises. Et plus nous nous éloignons du cœur, particulièrement formaliste, de l'espace d'apprentissage, plus les sphères se révèlent conversationnelles, plus fluides.

Apprendre en présence et à distance Aux origines, le dispositif de formation Revenons tout d’abord sur le concept même de dispositif, utilisé dans le champ des sciences de l’éducation et dans celui de la formation depuis les années 1970 sans qu’à l’époque il n’ait été réellement défini. Issu du domaine de la technique, un dispositif désigne à l’origine « un ensemble de moyens disposés conformément à un plan ». Par extension, le dispositif a très vite désigné un ensemble de moyens humains et matériels mis en œuvre afin d’atteindre un objectif (Lameul, 2005) ou, dans le champ de la formation, agencés en vue de faciliter un processus d’apprentissage (Blandin, 2002). Ces définitions, toutes liées au champ de l’ingénierie de la formation, oblitèrent cependant les fonctions symbolique, psychologique, cognitive et relationnelle inscrites dans tout dispositif, comme le rappelle l’ensemble des contributions du numéro de la revue Hermès, « Le dispositif entre usage et concept » (Jacquinot-Delaunay et Montoyer, 1999).

La pédagogie numérique sous la bonne garde du MIT Un cours sur l'énergie marine, un autre sur la musique romantique ou encore sur la mécanique des fluides... Sur le site OpenCourseWare du MIT (Massachusetts Institute of Technology), l'internaute a accès, en seulement quelques clics, à une véritable caverne d'Ali Baba. Depuis 2001, l'université met en ligne de façon libre et gratuite les cours dispensés au sein de ses propres formations. Chaque mois, 2,5 millions d'utilisateurs viennent consulter l'un des 2.200 supports pédagogiques proposés sur la plateforme. L'initiative, reprise par d'autres établissements à travers le monde, a fait du MIT le leader mondial en matière d'éducation ouverte ("open education"). Le numérique pour "réinventer l'établissement" Aux côtés d'OpenCourseWare (OCW), qui pourrait atteindre d'ici à 2021 – c'est en tout cas l'objectif du MIT – un milliard d'utilisateurs, l'université développe de nombreux autres projets dédiés au numérique. Place à l'apprentissage mixte Le programme

Entreprise 2.0 : le livre blanc Si on parle de « l’entreprise 2.0 » depuis 2006, date à laquelle le terme a été inventé par Andrew McAfee, on peut voir que cette année 2010 marque de nombreux retours d’expérience en France. Il semblait donc important de faire un point sur le sujet, avec des visions différentes, puisqu’elles sont portées par des consultants, des opérationnels et des éditeurs. Bien souvent la vision de l’entreprise 2.0 se réduit à une vision outils, avec la mise en place d’une plateforme collaborative ou d’un réseau social d’entreprise (RSE) et dans une vision uniquement interne. A savoir la mise en place de processus collaboratifs autour de ces outils, avec les impacts que cela peut avoir sur l’organisation et ses modes de gouvernance. Pour porter cette vision de nombreux auteurs ont participé et développé les thèmes suivants autour de l’entreprise 2.0, merci à eux de m’avoir fait confiance pour coordonner ce livre blanc: Bonne lecture à tous

Formation multimodale : un exemple de parcours by Christophe Jourdain on Prezi Wiki, blog et traitement de texte en ligne : quel outil pour quel usage pédagogique ? Le wiki, le blog et le traitement de texte en ligne sont trois outils dédiés à la rédaction. Comment ne pas prendre l'un pour l'autre ? Ou comment ne pas se servir de l'un à la place de l'autre ? Deux questions auxquelles essaie de répondre le Dr Mark Wagner, auteur du blog Educational Technology and Life. Pour ce faire, il établit une comparaison de ces trois dispositifs ; laquelle comparaison porte sur six points principaux que sont : le ou les auteur (s)les collaborateursl'organisationles mises à jourles avantagesles inconvénients. Question de choix S'agissant des auteurs, par exemple, le billet de blog est généralement rédigé par une personne même si le blog lui-même peut être animé par plus d'une personne. Les visiteurs d'un blog ont un rôle restreint, celui de poster des commentaires. En matière d'avantages, les trois outils se disputent la vedette. Le wiki, le blog et le traitement de texte en ligne ne sont pas sans défauts, liés pour la plupart aux limites technologiques.

Se former à la Culture digitale avec le MOOC : DigiMOOC - My Mooc Module 1 : Le digital : de quoi parle-t-on ? Module 2 : Le digital demande de nouvelles compétences individuelles Module 3 : L'impact du digital sur les entreprises : nouvelles logiques et nouveaux modes de travail Module 4 : L'impact du digital sur les modèles économiques Certification (Optionnel : à partir de 49€) A l'issue du MOOC, vous pourrez passer l'examen final en ligne. Alexia de Lussy Alexia de Lussy est chef de projet chez Unow et “digital native”. Unow est l’un des leaders européens de la conception, de l’animation et du déploiement de MOOCs professionnels. Depuis 2013, Unow accompagne 200 organisations dans la digitalisation de leurs formations, grâce à un catalogue de MOOCs et SPOCs personnalisables ainsi que par des prestations de conception pédagogique, de réalisation technique et d’animation. La startup accompagne notamment des groupes tels que Total, BNP Paribas, Pierre Fabre, Orange, AG2R La Mondiale, mais également des ETI et PME

Organiser le contenu de la formation Le formateur a soigneusement préparé sa formation. Objectifs pédagogiques, techniques participatives, tout y est… Et pourtant, les participants ont du mal à comprendre. Il y a trop d’informations, trop de mots nouveaux, tous mis au même niveau. C’est que le formateur n’a pas assez hiérarchisé son contenu. C’est un constat assez fréquent pour celui qui évalue des conceptions de formation . Combien de fois, constatant que le contenu dispensé est trop important au regard des besoins opérationnels des participants et du temps imparti, m’entends-je répondre « on ne sait jamais… cela pourrait leur servir ! Hiérarchiser son contenu Dans son livre « Apprendre… oui mais comment » (ESF 1987), Philippe Meirieu parle « d’identifier les notions noyaux qui représentent un progrès décisif dans la progression de l’élève ». Puis, descendre d’un ou plusieurs niveaux dans l’arborescence des concepts, en s’arrêtant au niveau de profondeur correspondant aux besoins des participants. Pour cela, des outils :

Related: