background preloader

Citoyens du vote blanc - Bienvenue

Citoyens du vote blanc - Bienvenue

http://www.parti-du-vote-blanc.fr/

Related:  Election Présidentielle 2017démocratie participativele vote

Deux femmes, neuf hommes : qui sont les candidats qualifiés pour l’élection présidentielle ? Onze candidats ont obtenu les 500 parrainages nécessaires pour entrer dans la course à l’Elysée, a annoncé samedi le Conseil constitutionnel. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Service politique Ils seront donc onze sur la ligne de départ, un de plus qu’en 2012 lors de la précédente élection présidentielle. Deux femmes et neuf hommes, qui ont obtenu les 500 parrainages nécessaires pour être candidat à l’élection présidentielle, a annoncé Laurent Fabius, président du Conseil constitutionnel, samedi 18 mars.

PROPOSITION DE LOI CONSTITUTIONNELLE INSTITUANT LE REFERENDUM D'INITIATIVE POPULAIRE - NICE DU FUTUR - Média International des News du Monde Il n'est pas inutile de rappeler que la Constitution de 1958, enrichie en 1962 par l'élection du Président de la République au suffrage universel direct, avait largement prévu le recours au référendum comme moyen direct pour le Chef de l'Etat de s'assurer, pendant son septennat, qu'il conservait toujours la confiance du peuple. L'esprit de la V° République était de s'adresser au peuple pour les grandes questions politiques mettant en jeu l'avenir de la France et la nature de ses institutions. Le général de Gaulle lui même, par un geste exemplaire et authentique, a renoncé au pouvoir quand il fut mis en échec lors du référendum de 1969 portant notamment sur la réforme du Sénat et la Régionalisation. Depuis, il faut reconnaître que ses successeurs se sont largement fourvoyés dans ces consultations populaires.

Élections : faut-il rendre le vote obligatoire ? - 16/04/2015 - ladepeche.fr Claude Bartolone et Gérard Larcher ont remis deux rapports à François Hollande sur l'engagement républicain. La proposition du vote obligatoire faite par le président de l'Assemblée relance le débat. Instauration du vote obligatoire pour Claude Bartolone (PS), redéfinition des rapports entre l'État et l'islam pour Gérard Larcher (UMP) : les présidents de l'Assemblée et du Sénat n'ont pas la même vision sur la façon de faire vivre «l'engagement citoyen et l'appartenance républicaine». Après les attentats de janvier, François Hollande avait demandé aux deux hommes une mission de réflexion sur ce thème. Mais leurs divergences institutionnelles sur le rôle du Sénat les ont amenés à travailler séparément, et hier matin, ils ont remis deux rapports distincts au président de la République.

Civisme 2.0 : ne pas voter Je n’ai pas voté une nouvelle fois et je ne voterai pas tant que la démocratie ne sera qu’un simulacre. J’ai dans Le peuple des connecteurs, et plus tard, exprimé des raisons théoriques pour ne plus voter (impossibilité de prévoir, impossibilité de contrôler la complexité, impossibilité de gouverner…), s’y ajoutent des raisons contestataires. Plus nous serons nombreux à ne pas voter, à refuser de choisir entre imbéciles et andouilles, mieux nous titillerons ceux qui effectuent encore ces choix stupides et qui nient notre liberté de choix. Un jour, un seuil d’abstention sera franchi qui fera s’écrouler un système représentatif exsangue.

Comme Alexandre Jardin, ils sont plus de 40 candidats à l'élection présidentielle (mais pour combien de temps?) POLITIQUE - À quatre mois et demi du scrutin, ils sont encore plus d'une trentaine à espérer être le prochain président de la République. Dernier en date, le romancier Alexandre Jardin qui a annoncé ce samedi 3 décembre être candidat à l'Elysée. Mais comme lui, nombreuses sont les personnalités qui ont fait part de leur intention d'être candidat à la présidentielle et qui ont finalement très peu de chance. Même être sur la ligne de départ semble compromis pour ces candidats sans parti ni réseau d'élus. Car l'envie ne suffit pas. Se qualifier signifie avoir obtenu les fameuses 500 signatures de maires et d'élus locaux.

Open Gov : la France rejoint l'Initiative pour un Gouvernement Ouvert A l'occasion d'une déclaration conjointe (.pdf) du président François Hollande et de son homologue mexicain Enrique Peña Nieto, la France a annoncé la semaine dernière qu'elle rejoignait l'Initiative pour un Gouvernement ouvert (ou Open Governement Partnership, OGP), dont le Sommet se tiendra l'an prochain au Mexique. François Hollande s'est dit "persuadé que la transparence, l'intégrité et la participation des citoyens aux décisions qui les concernent sont les piliers de la démocratie", et souhaite que la participation de la France à l'OGP puisse lui permettre de partager son expérience en matière d'Open Data. Les 24 et 25 avril prochain, la France organisera la Conférence de Paris dédiée à l'Open Data et l'Open Gov.

Lutte contre l’abstention. Faut-il rendre le vote obligatoire ? François de Rugy, le coprésident du groupe écologiste à l’Assemblée nationale, déposera, cette semaine, une proposition de loi en ce sens. En 2011, aux cantonales, l’abstention avait atteint 55,7 %. Soit 25 points de plus qu’en 1992, où elle était à 30 %. Pour lutter contre ce phénomène, le vote obligatoire est, pour certains, la solution. « Une amende de 35€, qui peut être minorée à 22€ ». Mauvais citoyen ? Je suis un mauvais citoyen : je n’ai pas voté hier. Même pas le moindre bulletin blanc dans l’urne? Non. J’ai pourtant longtemps été de ceux qui pensent que voter est un acte citoyen, que c’est une chance que nous avons, que c’est respecter ceux qui se sont battus pour ce droit etc etc. C’est vrai : il y a plein de bonnes raisons d’aller voter. Mais il y en a aussi d’autres tout aussi légitimes de ne pas aller voter.

Yannick Jadot sera le candidat d’EELV à l’élection présidentielle Le député européen est arrivé en tête avec 54,25 % des voix lors du second tour de la primaire écologiste, qui l’opposait à Michèle Rivasi. Europe Ecologie-Les Verts a son candidat, puisque c’est bien un homme, le seul qui était en lice pour la primaire des écologistes, qui est arrivé en tête du second tour, lundi 7 novembre. Par 54,25 % des voix, Yannick Jadot, député européen, a été choisi par les votants de ce scrutin qui se déroulait par correspondance, après être sorti en tête du premier tour de la primaire. Il avait alors récolté plus de 35 % des voix lors d’un vote qui avait vu Cécile Duflot, ancienne ministre et candidate la plus connue, privée de second tour, à la surprise générale. Face à lui, Michèle Rivasi, également députée européenne, surprise de ce second tour, a obtenu 40,75 % des voix. Elle a félicité le vainqueur et son « super score », l’assurant de « tout (son) soutien ».

Abstention, vote blanc et vote nul : quelles différences ?  - Le droit de vote, depuis quand et comment ? Découverte des institutions Voter : toutes les autres questions <p class="video_texte"> L'utilisation de javascript est obligatoire sur cette page pour voir l'animation.</p>

Related: