background preloader

Lutte contre le cyber harcèlement - Prevention harcèlement

« Le fait de harceler une personne par des propos ou comportements répétés ayant pour objet ou pour effet une dégradation de ses conditions de vie se traduisant par une altération de sa santé physique ou mentale est puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 € d’amende lorsque ces faits ont causé une incapacité totale de travail inférieure ou égale à huit jours ou n’ont entraîné aucune incapacité de travail. L’infraction est également constituée : a) Lorsque ces propos ou comportements sont imposés à une même victime par plusieurs personnes, de manière concertée ou à l’instigation de l’une d’elles, alors même que chacune de ces personnes n’a pas agi de façon répétée ; b) Lorsque ces propos ou comportements sont imposés à une même victime, successivement, par plusieurs personnes qui, même en l’absence de concertation, savent que ces propos ou comportements caractérisent une répétition. 1° Lorsqu’ils ont causé une incapacité totale de travail supérieure à huit jours ; Related:  HARCELEMENT A L'ECOLEHARCELEMENT

Harcèlement scolaire : environ "un enfant sur dix" en est victime, "12% en primaire, 10% au collège et 4% au lycée" Environ "un enfant sur dix" est victime de harcèlement scolaire, "12% en primaire, 10% au collège et 3 ou 4% au lycée", a rappelé dimanche 2 septembre sur franceinfo, Catherine Verdier, psychologue et analyste, spécialiste des enfants et adolescents, à la veille de la rentrée scolaire. 12 millions d'écoliers, de collégiens et de lycéens reprennent le chemin de l'école lundi. "Le harcèlement scolaire ce n'est pas un conflit, ce n'est pas un jeux d'enfants, c'est une violence répétée, continue, de la part d'un ou de plusieurs élèves à l'égard d'un enfant" avec "ce concept, horrible à dire, qui est de nuire", a expliqué la spécialiste. "Au bout d'un moment, les faits, les actes, les paroles vont abîmer la victime qui va finir par perdre l'estime de soi, la confiance en soi", décrit-elle, déplorant qu'il n'y ait pas assez de personnes formées en France pour aider les enfants à sortir de cette situation. Catherine Verdier : Les chiffres officiels c'est grosso modo, un enfant sur dix.

Ligue du LOL : cinq questions pour comprendre l’affaire et ses enjeux Une trentaine de membres d’un groupe Facebook – la Ligue du LOL – sont accusés de s’être livrés à du cyberharcèlement depuis 2009, en particulier sur Twitter. Quels faits précis leur sont reprochés ? Peuvent-ils être sanctionnés par la justice ou par leurs employeurs ? Pourquoi tant d’intérêt pour cette histoire ? Lire nos explications : comprendre l’affaire de la Ligue du LOL 1. La Ligue du LOL était au départ un groupe Facebook privé, créé par le journaliste Vincent Glad à la fin des années 2000, réunissant « une trentaine de personnes, pour la plupart issues de nombreuses rédactions parisiennes, du monde de la publicité ou de la communication », selon l’article de Libération, qui a révélé l’affaire, vendredi 8 février. « C’est un groupe d’amis Facebook, comme tout le monde en a », a déclaré Vincent Glad au journal. Mais ce ne sont pas les échanges privés au sein de cet espace qui sont en cause dans l’affaire. 2. « Pourquoi n’avons-nous pas parlé pendant toutes ces années ? 3. 4. 5.

LE HARCÈLEMENT EN MILIEU SCOLAIRE – Association APEAS – JEUDUFOULARD.com « Le harcèlement scolaire désigne une conduite intentionnellement agressive adoptée par un ou plusieurs élèves, qui se répète et qui dure »* L’APEAS qui recueille depuis 2003, lors de séances dans les classes des témoignages s’apparentant au harcèlement, a été interrogée durant certaines interventions publiques sur cette problématique, a été contactée par des parents de victimes de harcèlement. C’est pourquoi dès 2010 elle s’est rapprochée de spécialistes du harcèlement scolaire et a assisté aux différents évènements organisés en particulier par le ministère de l’Éducation nationale depuis 2011. En 2014 les statuts de l’APEAS ont été officiellement étendus à cette problématique. Les instructions et procédures proposées par l’Éducation nationale se trouvent ci-dessous en lien, ainsi que les rapports des enquêtes conduites par Éric Debarbieux et l’un des ouvrages publié en 2015 par le docteur Nicole Catheline sur le sujet.

L'Observatoire International de la Violence à l'Ecole - OIVE Date limite de Soumission prolongée Télécharger l'appel à communications Le colloque " Les jeunes et l'incitation à la haine sur Internet: victimes, témoins, agresseurs? Comparaisons internationales" dans la presse : Reportage azur TV Parution du deuxième numéro du Journal International sur le Climat Scolaire et la Prévention de la Violence Pour accéder à ce numéro thématique, merci de cliquer ci-dessous : Les enjeux de l'ethnicité à l'école : contributions pour penser les inégalités et les discriminations --------------------------------- Colloque "Les jeunes et l'incitation à la haine sur Internet: victimes, témoins, agresseurs ? Les 23 et 24 janvier 2017 au théâtre du Grand Château - Campus Valrose - Nice Pour retrouver toutes les informations, merci de cliquer ci-dessous : Appel à Communications "The UNESCO Week for Peace and Sustainable Development: The Role of Education" Date limite d'application : 23 décembre 2016 Sous la direction de Eric Debarbieux Dans la presse :

Non au harcèlement : "Le harcèlement, pour l'arrêter, il faut en parler" - Ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse Une scolarité, marquée par des situations de harcèlement récurrentes n’offre aux élèves que des représentations de loi du plus fort, loi du silence et de non-assistance à personne en danger. C’est investir le champ de la santé de nos jeunes et écarter les risques de dépression et de conduites suicidaires ;C’est faire diminuer l’absentéisme et offrir des conditions de travail et un climat scolaire positifs qui vont permettre la réussite éducative de nos jeunes ;C’est l’affirmation d’une école et d’une société qui ne sont pas fondées sur le refus de l’altérité mais sur le droit à la dignité et au respect de chacun en conformité avec l’ensemble des valeurs de notre école. Les objectifs du ministère Les 4 axes de la lutte contre le harcèlement à l'école Prévenir Le déploiement des enquêtes locales climat scolaire Programme d’enseignement : un levier essentiel pour la prévention du harcèlement et des cyberviolences Les plans de prévention du harcèlement Témoignage de Clara Martz : Qui sont-ils ?

Harcèlement scolaire - Violences scolaires - Provocation au suicide La victime peut porter plainte contre les élèves qui ont commis les faits de harcèlement, mais aussi contre les membres du personnel éducatif (s'ils n'ont pas pris les mesures appropriées après avoir été informés de la situation). Porter plainte contre les auteurs La victime peut porter plainte contre le ou les auteurs de la provocation au suicide, quel que soit leur âge. Vous avez 6 ans, après les faits, pour déposer plainte. Sur place Vous devez vous adresser à un commissariat de police ou une brigade de gendarmerie de votre choix. La réception de la plainte ne peut pas vous être refusée. La plainte est ensuite transmise au procureur de la République par la police ou la gendarmerie. Revenir au sommaire de cette partie Par courrier Vous pouvez porter plainte directement auprès du procureur de la République. La lettre doit préciser les éléments suivants : Porter plainte auprès du procureur de la République Direction de l'information légale et administrative (Dila) - Premier ministre

Related: