background preloader

Le portrait : Martin Luther - Karambolage - ARTE

Le portrait : Martin Luther - Karambolage - ARTE

http://www.youtube.com/watch?v=6vTTo47xfds

Related:  H2Les ressources vidéos pour enseigner l'histoire-géographieCh.2 - Renaissance, humanisme et réformes religieusesCh2- Humanisme, Renaissance, Réformes`test 1013

Leonard de vinci en 5 points by studioftv on Genially Léonard de Vinci en 5 points Portrait Dates clés Œuvres majeures Webdocumentaire sur les inégalités chez les jeunes- feat canopé Nous connaissons la devise française « Liberté, Égalité, Fraternité » depuis notre enfance puisque nous la voyons inscrite sur les édifices publics. Elle reste cependant davantage un idéal qu’une réalité. À travers le webdocumentaire « Liberté, Inégalités ? 1561 à 1598 - Huit guerres de religion En 1519, au début de la Renaissance, un moine allemand, Luther s'insurge contres les abus de l'Église romaine. Il en vient à fonder une nouvelle religion chrétienne, la religion protestante. Pendant les 40 années qui suivent les premières prédications, de nombreux Français des classes aisées se rallient à cette religion, aussi appelée « réformée », sans que cela trouble outre-mesure la paix civile. Menaces sur la dynastie Les choses se gâtent après la mort tragique du roi Henri II, en 1559.

Léonard de Vinci, une poétique de l'inachevé (1452-1519) Un demi-millénaire a passé depuis la mort de Léonard de Vinci le 2 mai 1519 à Amboise, dans le château du Clos Lucé que François 1er avait mis à sa disposition. L’artiste y avait apporté ses derniers tableaux, devenus depuis les joyaux du Louvre. Léonard s’intéressait à tout avec passion, mais Vasari, l’auteur de la première biographie de Léonard au XVIème siècle, dit de lui qu’il ne « terminait rien ». Après l'exposition Léonard de Vinci L’année 2019, cinquième centenaire de la mort de Léonard de Vinci en France, revêt une signification particulière pour le Louvre qui possède la plus importante collection au monde de peintures de Léonard ainsi que 22 dessins. Le musée trouve en cette année de commémoration l’occasion de rassembler autour des cinq tableaux essentiels qu’il conserve, à savoir la Vierge aux rochers, la Belle Ferronnière, la Joconde — qui reste dans la salle où elle est habituellement exposée —, le Saint Jean Baptiste et la Sainte Anne, la plus grande part possible des peintures de l’artiste, afin de les confronter à un large choix de dessins ainsi qu’à un ensemble, restreint mais significatif, de tableaux et de sculptures de l’environnement du maître. L'exposition Léonard de Vinci était placée sous le haut patronage de Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République

La vraie et la fausse Eglise (Lucas Cranach le Jeune, 1547) Lucas Cranach (1515-1586) est un peintre et graveur allemand. Protestant, il compare dans cette oeuvre l'Eglise protestante luthérienne (à gauche) et l'Eglise catholique (à droite). Seule la première est présentée comme la véritable Eglise. RetroNews BnF N'hésitez pas à partager, liker et commenter cette vidéo ! La suite arrive très bientôt avec Nota Bene, Aude GG, Léa Bello, Axolot, Doc Géraud, Art comptant pour rien, On se laisse la nuit, Science de comptoir, et Florence Porcel. Abonnez-vous pour ne rien rater : Du siège de Paris, en 1870, qui pousse la population parisienne à se nourrir d'animaux pour le moins exotiques, aux apports culinaires de la colonisation : RetroNews s’associe à Florence Porcel et Benjamin Brillaud pour vous faire découvrir des histoires au travers des archives de la Bibliothèque nationale de France.

XVIIe siècle - L'art baroque ou l'amour de la vie L'art baroque est l'enfant de la Contre-Réforme catholique, un mouvement spirituel et intellectuel impulsé par les jésuites à la fin du XVIe siècle pour faire front à la Réforme protestante. Le terme vient du portugais barroco qui désigne une perle irrégulière et dès le XVIIIe siècle, les parangons du classicisme l'ont employé pour désigner des créations extravagantes. Dans les faits, l'art baroque est un art qui met en scène la gloire de Dieu et le goût instinctif de la vie, en complète rupture avec l'austérité calviniste. Il utilise volontiers les trompe-l'oeil, les éléments décoratifs et les dorures.Il préfère les courbes aux lignes droites. En peinture, l'art baroque s'honore de quelques très grands artistes tels Le Caravage et Rubens.

La chapelle Sixtine, le chef-d'œuvre de Michel-Ange Pendant ce temps, le pape Jules était si impatient de voir Michel-Ange achever son projet que, selon Ascanio Condivi, biographe de l'artiste, il aurait menacé de jeter le peintre de l'échafaudage et de le frapper « avec un bâton ». Enfin, en 1512 , après quatre ans de dévouement physique et créatif, Michel-Ange a achevé son œuvre monumentale. La contribution de Michel-Ange à la chapelle Sixtine n'était cependant pas terminée. Plus de vingt ans plus tard, en 1536, le pape Paul III lui ordonna de peindre une fresque représentant le Jugement dernier sur le mur derrière l'autel.

3 méthodes visuelles pour apprendre 1.Mind Mapping® (ou carte mentale) Le Mind Mapping® est un terme anglais qui fait référence à une façon d’organiser ses idées de manière arborescente. On le traduit par “carte mentale” ou encore “schéma heuristique” en français. Tony Buzan, psychologue anglais, est l’inventeur du concept de Mind Mapping®.

Notre-Dame de Paris : Vers le gothique rayonnant (1225-1300) - Vidéo Arts et culture En 1225, la cathédrale Notre-Dame se construit depuis 60 ans. Paris s’est agrandi et le roi Philippe Auguste en a fait sa capitale avec des remparts. La ville et la cathédrale rayonne. Partout, on construit des cathédrales gothiques, à l’image de Notre-Dame qui continue à être édifié. Renaissance : une géographie européenne - Arts et culture C’est à Florence qu’il connut ses premiers développements, entre 1400 et 1430, incarnés par le sculpteur Donatello, l’architecte Brunelleschi et le peintre Masaccio. Le David de Donatello (vers 1386-1466) synthétise les ambitions de cette première Renaissance. D’un point de vue technique, la statue entre explicitement en rivalité avec l’Antiquité en ressuscitant l’art de la fonte d’un bronze grandeur nature, perdu depuis lors. D’un point de vue iconographique et formel, la nudité de la figure, d’autant plus frappante pour les esprits que l’oeuvre était relativement accessible au regard public, témoigne d’une approche radicalement nouvelle de la représentation d’un personnage biblique, qu’on investit en outre d’une signification politique contemporaine. L’oeuvre fut en effet présentée au gouvernement républicain de la ville de Florence comme une allégorie prorépublicaine évoquant le renversement du pouvoir tyrannique des Médicis. Marianne Cojannot-Le Blanc

Related:  XVIe siècle (Ouverture atlantique, humanisme, réformes)