background preloader

Le Selfie, nouvel art de l'autoportrait

Le Selfie, nouvel art de l'autoportrait
Le week-end dernier, j’ai été à la Biennale d’Art contemporain de Lyon. Je vous l’accorde, en soi, ça n’est pas une information majeure. Mais c’était un week-end où étaient programmées des performances se déroulant dans les lieux d’exposition, parmi les œuvres. Ainsi a-t-on pu voir quelque chose d’intéressant. Ca semble être le cas, c’est en tout cas ce qu’on peut lire dans The Atlantic , où l’on apprend qu’à Londres, s’expose en ce moment une pièce intitulée « National Selfie Gallery ». Alors, évidemment, si comme beaucoup d’autres pratiques numériques cette pratique est manifestement créative, elle n’est pas forcément artistique. Related:  DOCS LLCEdocdechoc

Life of Pi Theory Take any O’Henry short story and you will find a twist in the end, a literary jack-in-the-box. You have most definitely read him, at least in an abridged version in school. You will probably, on some prodding, remember The Gift of The Magi. This is the story in which newlyweds want to surprise each other with a Christmas gift but have no money. Girl sells her hair to get a chain for boy’s watch. O’Henry springs it using deft dialogue and imagery—‘White fingers and nimble tore at the string and paper. As a novel, Life of Pi is average pseudo spiritual fare with one big idea of the allegory. Another hour of slavery politics would still keep you riveted. It is, in fact, easy to make a good movie of an ordinary or even bad novel. A novel’s quality often does not matter to its movie adaptation because cinema works at the surface level—there is no sophisticated way to depict thought as thought.

Groupement 1 : L’œuvre de Romain Gary / Emile Ajar - Les Voix de Romain Gary Télécharger en pdf DOCUMENTS EN LIBRE SERVICE :Groupement 1 : L’œuvre de Romain Gary / Emile Ajar : La promesse de l’aube : L’œuvre de Romain Gary est marquée par la quantité et surtout la diversité de sa production. Voici, pour vous aider à mieux vous l’approprier, quelques extraits de ses différents romans. Commentez en quelques mots chacun de ces extraits pour dire quels aspects de La Vie devant Soi ils vous rappellent ou vous permettent de mieux comprendre. La promesse de l’aube : Paru en 1960, bien avant La Vie devant Soi, La Promesse de l’aube est un roman autobiographique où Romain Gary raconte son enfance, sa jeunesse, bref sa vie, jusqu’à son retour de guerre. Extrait 1 : Chapitre I : Extrait 2 : Chapitre II : Ce fut à treize ans, je crois, que j’eux pour la première fois, le pressentiment de ma vocation. Elle refusait d'y toucher elle-même et m'assurait qu'elle n'aimait que les légumes et que la viande et les graisses lui étaient strictement défendues. Extrait III : Chapitre IV :

10 Bons Sons autobiographiques - Le Bon Son Il n’est pas rare, au gré de l’écoute aléatoire d’une playlist de rap, de découvrir posés ici et là, des passages entiers évoquant la vie des auteurs. D’une réflexion sincère sur leur passé à une expérience artistique marquante, des bribes de leurs histoires nous parviennent au détour de morceaux qui ne leur sont pas forcément consacrés, souvent au beau milieu d’un 16 décrivant une cité ou alimentant un egotrip fumant. Mais entre les anecdotes anodines et des couplets méchamment egotripés, l’art de dresser le bilan demande une rigueur et un savoir-faire bien spécial. L’egotrip est sans doute un des exercices de style préféré des rappeurs : entre fantasmes et complexes de supériorité, on y accepte toutes les divagations, et on y pardonne volontiers la plupart des abus, tant qu’ils permettent aux MC’s de faire étalage de leurs talents en calant ce qu’ils s’imaginent de concurrence sous la semelle. Diam’s – I am somebody (S.O.S, 2009) Fadah – Mélodie d’une vie (Cet Art, 2017) Booba feat.

Autobiographie Historique du mot[modifier | modifier le code] Le mot « autobiographie » est venu trop tard pour s'imposer d'emblée et absorber d'autres dénominations qui existaient avant lui et ont continué leur chemin après sa naissance. Une certaine confusion a présidé à son apparition, qui s'est faite par étapes successives, avec des refus, des réticences, des hésitations[1]. Il semble qu'il ait d'abord été employé en Allemagne à la fin du XVIIIe siècle[2]. Pourtant, en 1809, l'un des grands poètes romantiques anglais, Robert Southey, l'utilise dans un article publié par le The Quarterly Review[4], toujours avec le trait d'union. En France, le mot autobiographie apparaît en 1842[6]. Définition[modifier | modifier le code] L'analyse littéraire moderne s'accorde à définir avec lui l'autobiographie comme « un récit rétrospectif en prose qu'une personne réelle fait de sa propre existence, lorsqu’elle met l’accent sur sa vie individuelle, en particulier sur l’histoire de sa personnalité[7]. »

"Death of a Salesman": The American Dream Theme Some may argue that the appeal of Arthur Miller's play "Death of a Salesman" is the struggle each character encounters as they try to pursue and define their American Dream. The "rags to riches" idea—where hard work and persistence, coupled with high hopes and inner and outer struggles that often accompany it, should lead to success—seems timelessly relatable and represents one of the central themes of the story. Miller fabricated the character of a salesman without an identified product, and the audience connects with him that much more. Creating a worker broken by a vague, unfeeling industry stems from the playwright’s socialist leanings, and it has often been said that "Death of a Salesman" is a harsh criticism of the American Dream. However, according to Miller, the play is not necessarily a critique of the American Dream as our forefathers thought of it. Willy Loman’s American Dream BIFF: I Crossed my eyes and talked with a lithp.​​ WILLY [laughing]: You did? Ben’s American Dream Sources

lettres - pourquoi et comment dire l’indicible ? Lire une oeuvre intégrale de manière collaborative Étape 1 : Esthétique du choc et problématiqueDistribution des ouvrages et lecture de la préface de l'éditeur à l'édition Pocket Jeunesse. Travail de brainstorming sur les mots-clefs de cette préface "Comment dire l'indicible ?" puis étayage avec les hypothèses interprétatives formulées à la lecture de l'image de couverture. Visionnage d'un extrait de la version filmique de Polanski qui correspond au chapitre 18, intitulé "Le nocturne en ut dièse mineur". A l'issue de cette projection, la classe dégage des axes de travail pour les groupes.Les hypothèses sont institutionnalisées lors du cours en un paragraphe argumenté écrit au tableau où cohabitent les éléments analysés entre guillemets et leurs interprétations. Six groupes sont constitués : G1 : Portraits des personnages (rôle, psychologie, physique), rapports entre eux, évolutions, caractérisations. Étape 5 : Finalisation du documentLe groupe de webmestres propose une version PDF du document collaboratif à la classe.

Playlist chansons autobiographiques Chers élèves de 3èmeB, Petite playlist pour finir les vacances d’automne et entrer dans notre prochaine séquence sur l’AUTOBIOGRAPHIE. En effet, il n’est pas rare, au gré de l’écoute aléatoire d’une playlist, de découvrir posés ici et là, des passages entiers évoquant la vie des chanteurs. D’une réflexion sincère sur leur passé à une expérience artistique marquante, des bribes de leurs histoires nous parviennent au détour de morceaux. Grand Corps Malade Roméo Elvis Angèle Orelsan et Stromae Orelsan Olivia Ruiz Gaël Faye Ben l’Oncle Soul Très bonne écoute ! Mme Surplie

Définition de la Dystopie The Great Gatsby and the American dream | Books In the New York Times earlier this year, Paul Krugman wrote of an economic effect called "The Great Gatsby curve," a graph that measures fiscal inequality against social mobility and shows that America's marked economic inequality means it has correlatively low social mobility. In one sense this hardly seems newsworthy, but it is telling that even economists think that F Scott Fitzgerald's masterpiece offers the most resonant (and economical) shorthand for the problems of social mobility, economic inequality and class antagonism that we face today. Nietzsche – whose Genealogy of Morals Fitzgerald greatly admired – called the transformation of class resentment into a moral system "ressentiment"; in America, it is increasingly called the failure of the American dream, a failure now mapped by the "Gatsby curve". "How would you place them?" Suddenly she pointed to an American girl going into the water: "Perhaps she will have, some day." Wall Street crashed 10 days later. It was 1927.

Autoportraits d’artistes célèbres Histoire de l'autoportrait L'histoire de l'autoportrait remonte très loin dans l'histoire de la peinture des arts. Les peintres de la renaissance ont peint plusieurs autoportraits aujourd'hui très célèbres. À partir du quinzième siècle, au début de la renaissance, les artistes ont commencé à être identifiés comme des personnages importants en se représentant eux-mêmes comme sujet principal. C’est ainsi qu’en 1433, l’artiste Jan Van Eyck se représenta comme un homme avec un turban. Ce genre de représentation fut vénérable, mais pas jusqu'à la Renaissance. L'utilisation du miroir par l'artiste Le miroir est l’outil de prédilection des portraitistes qui désirent produire un autoportrait. Dans l'époque moderne, les artistes hommes et femmes se peignent au travail. En 1524, un autoportrait de l’artiste Parmigianino dans un miroir montre le phénomène. Indices du miroir Plus souvent, le visage peint est donc une image vue du miroir plutôt que celle que le reste du monde a vue. P.

ARMAN AUTOPORTRAIT ROBOT ANALYSE HDA | artjager HISTOIRE DES ARTS : Comment se raconter et donner une image de soi ? Titre : « Autoportrait Robot » Nom de l’artiste: Arman (né en 1928 – mort en 2005)Date de réalisation : 1992Genre : Autoportrait Mouvement : Nouveaux Réalistes Technique : Collage réalisé avec des objets hétéroclites recouverts de plexiglas. Format : vertical dit format portrait de 120 x 90 x 24,4 cm. On commanda à Arman un autoportrait et il estimait qu’un portrait de lui peint ne pouvait être réalisé que par un autre artiste. Il honora sa commande de la façon suivante.Arman créa avec d’autres artiste le groupe des « Nouveaux Réalistes » qui travaillaient souvent avec les objets de récupération et abordaient le réel d’une nouvelle manière. Un portrait original : Il décida de se représenter avec des objets personnels divers accumulés et assemblés qui « parlent de lui » sans se monter. 1 – Les pinceaux : renvoient au travail de l’artiste et la peinture. Nom- Prénom…………………………………………… …………… A rendre pour le ………/…………./2014

PEAC académie de Bordeaux : Tout savoir ! (Prezi)

Related: