background preloader

Parution de nouvelles ressources sur la laïcité - Histoire-géographie - Éduscol

Parution de nouvelles ressources sur la laïcité - Histoire-géographie - Éduscol
Le ministère de l’Éducation nationale vient de publier un vade-mecum de la laïcité à l’école (PDF, environ 2,9 Mo) qui constitue « un référentiel de situations pour les équipes académiques et les établissements ». Ainsi 22 fiches, de portée générale ou fiches ressources apportent des outils concernant l’application et la transmission de ce principe. Elles offrent toutes une présentation de la situation, un rappel des principes juridiques pour étayer l’analyse des conditions d’application du principe de laïcité, des exemples acquis d’expériences diverses et des conseils ou pistes d’action. Par ailleurs, une nouvelle fiche Éduthèque (PDf, environ 1,7 Mo)recense les ressources de 30 partenaires sur le thème de la laïcité. Enfin, des scénarios pédagogiques proposés par des collègues sont librement accessible dans l’ÉDU’bases d’histoire-géographie. Autres actualités en lien : Related:  LaïcitéSitesLaïcité / Liberté d'expression

La laïcité : principes et enjeux (3ème) La notion de laïcité au cœur du programme d'EMC de collège, et particulièrement du programme retenu pour le DNB 2016. De façon significative, l'inscription la plus claire du principe de laïcité le situe dans la "culture du jugement" : il s'agira de montrer que la laïcité permet de "penser par soi-même, penser avec les autres". I. Une séquence portant sur la laïcité en classe de Troisième Articuler valeurs, savoirs, et mise en pratique de la laïcité. ⇒ La démarche choisie ici est celle d'une mise en situation (ou tâche complexe). 1. «Vous êtes principal du collège X. L’extrait du manuel proposé par le professeur « Résumé de la leçon : Les Etats-Unis ont toujours condamné les nombreuses atteintes aux droits de l'homme commises par le régime soviétique, et notamment l'interdiction des pratiques religieuses. Extrait (fictif) d’un manuel (fictif) qu’on pourrait appeler The United States, leader of the free world, et dater de 1951. 2. 3. 4. II. 1. En EMC, on peut travailler sur : 2. 3.

7 questions à Jean-Louis Bianco, président de l'Observatoire de la laïcité 1. Des jeunes Français scolarisés à l’école de la République tuent au nom de la religion. Qu’avons-nous raté ? Je crois que l’échec est lié à des problèmes qui dépassent la laïcité. On peut avoir une laïcité formidable, parfaite, bien vécue, connue, pratiquée – et on a des propositions à faire là-dessus, il y a un énorme effort de formation qu’il reste à faire -, mais ça n’empêchera pas que vous ayez des esprits complètement tordus, soumis à un certain nombre d’influences de type sectaire qui se lancent dans ce terrorisme. 2. Pour certains, la laïcité est devenue un prétexte pour stigmatiser nos compatriotes de culture ou de religion musulmane. 3. Bien sûr, cet assassinat d’une vieille dame juive, parce que juive et donc, étant juive supposée riche, c’est absolument odieux. 4. L’expression a choqué et pourtant lui n’a jamais dit que c’était la même chose. 5. 6. 7. Pour en savoir plus sur l’Observatoire de la Laïcité

Le modèle français de laïcité n’existe pas, ou les six laïcités françaises ››› Jean Baubérot Jean Baubérot est Professeur émérite de la chaire « Histoire et sociologie de la laïcité » à l’Ecole pratique des Hautes Etudes, Paris Dans le débat actuel au Québec sur le projet d’une « Charte de la laïcité », on se réfère souvent à un « modèle français de laïcité », soit pour le louer, soit pour le critiquer. En décembre dernier, il en a été question lors de la rencontre au sommet entre Pauline Marois et François Hollande. Ces différentes représentations ont émergé dans un processus de laïcisation qui s’est effectué dans un conflit frontal avec le catholicisme, religion d’État sous l’Ancien Régime, et régi au XIXe siècle par un Concordat entre le Saint-Siège et l’État français. Ce refus a un coût social élevé. Il a existé, à l’époque, quatre façons différentes de relier la liberté de conscience, objectif premier de la laïcité, et la séparation de la religion et de l’État, qui en est le moyen principal. La laïcité antireligieuse La laïcité gallicane et autoritaire La laïcité identitaire

Une question sensible Qu’est-ce que rencontrer le fait religieux à l’école ? Comment amener les élèves à réfléchir à une question aussi sensible, et pour cela à dépasser leurs expériences subjectives ? Un HSN qui mêle articles tirés des archives des Cahiers pédagogiques et d’autres entièrement nouveaux. Hélène Bussienne Pourquoi ce titre plutôt qu’enseigner le fait religieux ? « Enseigner » le fait religieux est plus réducteur, c’est pourquoi nous n’avons pas choisi ce titre, même si le dossier traite aussi de l’enseignement des faits religieux, qui sont au programme. Quelles questions le fait religieux soulève-t-il dans le cadre scolaire ? En réalisant le dossier, nous avons surtout repéré un problème de formation des enseignants, un peu comme pour toutes les questions sensibles. Quel genre de textes trouve-t-on dans ce hors série ? Il est à peu près équilibré entre textes à dominante théorique et témoignages de pratiques qui constituent aussi un objet de réflexion. Propos recueillis par Cécile Blanchard

Laïcité et regard critique sur la société Pour Rokhaya Diallo, contre l’ethnicisation de la République Par Jean Baubérot | 185 commentaires | 108 recommandés Je n’aime pas accuser celles et ceux auxquels je me heurte dans le débat, de « faute morale ». Je préfère, de beaucoup, tenter de faire en sorte que ce débat puisse être un échange d’arguments rationnels. Mais il est des moments où cette expression s’impose et où il faut prendre date face à l’Histoire. Actualités - Liberté de conscience, liberté d'expression : outils pédagogiques pour réfléchir et débattre avec les élèves Comment parler d'un drame de l'actualité aux élèves ? Quelques principes Moduler son attitude pédagogique selon l'âge des élèves : à l'école maternelle, du début à la fin de l'école élémentaire, au collège...Accueillir l'expression de l'émotion des élèves, sans sous-estimer, y compris chez les très jeunes enfants, leur capacité à saisir la gravité des situations ;Rassurer les élèves : l'école est un espace protégé ; l'évènement s'est déroulé dans un lieu et un temps circonscrit, même si les média en parlent et diffusent plusieurs fois les images ;Etre attentif au « niveau de connaissance » que les élèves ont de l'évènement : certains élèves peuvent n'en avoir aucune connaissance ; d'autres ne disposer que d'éléments partiels, voire erronés, provenant de sources variées. Pour aller plus loin : Aborder un événement collectif violent Quelques repères pour agir à l'école primaire Aujourd'hui, le périmètre touché est beaucoup plus important. Distinguer les situations S'appuyer sur le collectif

Histoire@Politique n°21 : Vari@rticles : Médiatisation et vie politique sous la Troisième République. Painlevé, un parcours médiatique atypique ? D’usage pourtant très courant, le sens du mot « laïcité » est moins évident qu’il n’y paraît. Ce substantif ne s’est imposé que tardivement, sous Nous nous proposons d’examiner ici la manière dont cet ensemble complexe de règles et de pratiques a évolué entre le 1er juin 1958 et le 28 avril 1969, lorsque le général de Gaulle exerça le pouvoir comme chef du dernier gouvernement de Nous voudrions reprendre les principaux acquis de l’historiographie sur la laïcité de 1958 à 1969, et montrer qu’un aspect du sujet reste dans l’ombre : l’intervention de l’État gaulliste en faveur de l’activité cultuelle proprement dite. Sur cet aspect, la voie a été ouverte en 1976 par un article de René Metz. La proximité du pouvoir gaulliste avec l’Église catholique s’explique d’abord par le profond catholicisme du chef de l’État. « La foi du Général » Même si Charles de Gaulle s’est peu exprimé sur le sujet, la profondeur de sa foi ne fait pas de doute. « Très Saint-Père, Un vif intérêt pour le Saint-Siège

LA LAÏCITÉ, C'EST LA LIBERTÉ UN DOGME EST UN CONTENU, un point fondamental et considéré comme incontestable d’une doctrine religieuse ou philosophique ; plus communément, c’est une opinion donnée comme certaine, intangible et imposée comme vérité indiscutable. C’est ainsi que de plus en plus de français se représentent la laïcité depuis que des extrémistes politiques et religieux (et leurs « idiots utiles » respectifs) se sont emparés d’elle il y a une dizaine d’années pour la revendiquer ou l'attaquer. Or, la laïcité - contrairement à ce que ces partisans ou combattants de la dernière heure veulent nous faire croire - n’est ni une opinion, ni une doctrine, ni une religion, ni un catalogue d’interdictions ou d’obligations. LA LAÏCITÉ EST UN PRINCIPE, « une organisation de la puissance publique destinée à promouvoir à la fois la liberté de conscience, l'égalité de droits et l'intérêt général » (Henri Pena-Ruiz). La laïcité, c’est la liberté de conscience qui inclut la liberté de religion.

Related: