background preloader

Plan de jardin biologique: ses entretiens biologiques: créer un jardin ècologique

Plan de jardin biologique: ses entretiens biologiques: créer un jardin ècologique
Related:  permaculturejardin écoloOrganiser le Jardin

Les carabes, des auxiliaires efficaces contre les ravageurs des cultures Chez les carabes, le régime alimentaire peut varier selon les espèces voire au sein même d’une espèce, et ceci en fonction du stade de développement, du sexe de l’individu étudié et de la disponibilité des proies. Les carabes sont des insectes épigées appartenant à l'ordre des coléoptères. Deux types d'espèces de carabes peuvent être distingués selon le régime alimentaire des adultes : les espèces zoophages qui représentent 80 % des espèces, et les espèces phytophages (par exemple le genre Amara spp.) ou granivores (par exemple le Zabre des céréales). Contrairement aux adultes, 100 % des larves de carabes sont carnivores. La prédation exercée par les larves est considérée comme globalement plus efficace que celle des adultes qui sont des prédateurs généralistes, dits « opportunistes » et peuvent être très polyphages. Des régulateurs des populations de ravageurs

Homéopathie pour les plantes Ce qui, depuis longtemps, a fait ses preuves auprès des humains et des animaux, agit également au jardin : les remèdes homéopathiques combattent les parasites et aident les plantes à se remettre sur pieds. Et cela, sans effets secondaires néfastes pour l'environnement. (mei) Antiparasite pour plantes d'appartement qui aide également à combattre les cochenilles sur le balcon, insecticide pour rosiers et antifongique universel : lorsqu'il s'agit de verdure, les jardinières et jardiniers amateurs recourent souvent à un impressionnant arsenal d'armes pour livrer une guerre sans merci à toutes sortes de parasites. Pourtant, le jardin est précisément l'endroit où l'amour de la nature s'écrit en grandes lettres. Fortifier les plantes au printemps Pour les pousses et jeunes plantes, Maute recommande Calendula C 30 : « Cette solution favorise la formation de racines et la croissance, et détient des propriétés antibactériennes. Pour éloigner les escargots

Creuser une serre souterraine Consommer Durable Le 20/03/13 par Vincent.F Le potager est-il condamné à la torpeur en hiver si l’on veut fonctionner de manière écologique ? Pas si l’on prépare une serre souterraine, construction pouvant être rudimentaire mais efficace. Voici une initiation à ce procédé tout autant intéressant qu’amusant ! Trou rectangulaire de 1,80 à 2,50m de profondeur, recouvert de bâches en plastique par exemple. La serre souterraine de type "walipini", directement creusée à deux mètres sous terre. Stocker un maximum de chaleur en hiver A ces profondeurs, l’inertie thermique permet de conserver une température relativement constante, entre 10 et 15°, évitant de soumettre les plants à des écarts de températures trop importants. Le sol sera constitué d’une couche « primaire » de graviers, recouverte de la couche de terre servant à la plantation. L’imperméabilité de la serre Elle est primordiale. Cet emplacement est optimal, les murs déjà existants offrant une stabilité idéale à la serre Ventilation de la serre

Salades vertes : de délicieuses variétés à cultiver MichelCaron Ingénieur agricole Le mot « salade » désigne à l’origine un plat composé de plantes potagères crues ou cuites, toujours servies froides. Les salades vertes sont le plus souvent originaires du bassin méditerranéen et on en a trouvé la trace dans les tombeaux égyptiens. Plusieurs salades vertes que nous consommons de nos jours ont en tout cas été ramenées en France au XIVe siècle par le chambellan du roi Charles V, un certain Bureau de La Rivière. Une délicieuse salade d'été avec différentes variétés de salades vertes. © Dani Vincek, Shutterstock Depuis, les sélectionneurs ont bien sûr œuvré pour créer un bon nombre de variétés de salades vertes présentant des caractéristiques nouvelles comme, par exemple, une meilleure résistance à diverses maladies. Ces salades présentent en tout cas des qualités médicinales appréciables. Pour la première fois, des astronautes ont mangé une salade intégralement cultivée en impesanteur.

L'Agriculture Naturelle Les quatre principes de l'agriculture naturelle, selon Masanobu Fukuoka (voir son livre : La révolution d'un brin de paille). Le premier principe est de LAISSER TRAVAILLER LA NATURE (« NE PAS CULTIVER »), c'est-à-dire ne pas labourer ou retourner la terre. Pendant des siècles les agriculteurs ont tenu pour établi que la charrue était essentielle pour faire venir des récoltes. Cependant, ne pas cultiver est le fondement de l'agriculture sauvage. En résumé, Masanobu FUKUOKA a mis au point une méthode basée sur le partenariat avec tous les acteurs qu’un écosystème sauvage peut comporter.

créer un jardin bio -jardinage biologique Certaines plantes ont un pouvoir répulsif contre certains insectes, d'autres les attirent sans que cela leur soit néfaste pensez à en planter dans vos différents massifs ou votre potager. Une liste de ces végétaux sera bientôt insérée dans cette page. On sait que des végétaux en bonne santé supporteront mieux les maladies et les attaques d'insectes. Attention à la bouillie bordelaise qui employée en trop grosses quantités, reste dans le sol pendant de longs mois et a des effets néfastes sur les vers de terre si utiles dans un jardin. Voici un lien qui vous donnera les recettes de purin et décoction à base de plantes contre la plupart des maladies : Attention aux engrais mal dosés ou mal employés, gardez un petit coin de jardin où vous ferez vous-même votre compost avec les déchets de vos végétaux.

Les bienfaits naturels des orties arpent nourricier / Foter.com / CC BY-SA Les orties sont-elles vraiment ces plantes urticantes nuisibles qu’on s’oblige à arracher dans notre jardin ? Il est temps d’en finir avec ces idées reçues et de redonner une place de choix à ces urticacées aux nombreuses vertus. Les beaux jours reviennent enfin, c’est le retour du printemps et les joies des balades en famille dans les forêts où les arbres renaissent. L'ortie un avantage pour votre jardin Ça n’est pas un secret, la première chose à laquelle on pense en voyant des orties dans notre jardin c’est de les arracher. Un engrais efficace Vous pouvez l’utilisez lorsque vous plantez vos légumes en ajoutant dans le trou de plantation une poignée d’orties qui fourniront les nutriments essentiels pour stimuler, renforcer et embellir vos légumes. Un répulsif redoutable Marre d’utiliser les produits chimiques des magasins pour entretenir le bien-être de vos plantes ? Les vertus culinaires de l'ortie arpent nourricier / Foter.com / CC BY-SA

Irrigation solaire au goutte à goutte : une technique gratuite à la portée de tous » ecoloPop Baptisé kondenskompressor, ce système ingénieux de micro-irrigation solaire au goutte à goutte allie astucieusement recyclage, réduction du gaspillage et conservation de l’eau. Ce système d’arrosage d’une simplicité désarmante permet une utilisation optimale des ressources en eau, en particulier pour la culture dans un climat sec ou aride. Il est idéal pour les jardins communautaires, les potagers urbains mais aussi les serres de jardin. La technique du "kondenskompressor" semble avoir été mise au point vers 2008 par « Hortelano Hortament », un jardinier amateur originaire de Palma de Majorque sur les îles Baléares. Basé sur le même principe que les distillateurs solaires comme l’Eliodomestico déjà abordé précédemment, l’idée n’est pas officiellement brevetée et ne nécessite que des bouteilles en plastique PET de récupération pour fonctionner. La base d’une bouteille de 1.5l coupée en deux et remplie d’eau constitue le réservoir. Ressources et documentation :

Un jardin d'accueil Un jardin d'accueil Voir un paon du jour voleter de fleur en fleur, observer une chouette chasser les souris, participer aux premiers envols des jeunes mésanges... Quels plaisirs ! Le tas de bois Le tas de compost ou de feuilles Le tas de pierres et le muret Le coin des abeilles Pour les bourdons Pour les chauves-souris La pelouse... ...Et la prairie fleurie La mare Le coin des orties Le coin des oiseaux Le tas de bois Le tas de bois est le gîte d'une faune très diversifiée : le hérisson y installe son nid de mousses et de feuilles ; le crapaud commun peut s'y réfugier pour la journée. Le tas de compost ou de feuilles Ils permettent de recycler les déchets du jardin tout en offrant un refuge et de la nourriture à de nombreuses petites bêtes (telles que le cloporte), spécialisées dans le recyclage de la matière organique. Le tas de pierres et le muret Le lézard, comme beaucoup de ses congénères à sang froid, vit entre les pierres des murets. Le coin des abeilles Pour les bourdons La pelouse...

Auxiliaires au potager : comment les attirer ? - Madorre Dans un précédent article consacré au Top 10 des auxiliaires “les plus voraces” et les plus efficaces de nos potagers bio, voyant désormais ensemble ce qu’il faut faire pour les attirer et les protéger ! Avant de savoir comment attirer ces insectes amis au potager, il faut en apprendre un peu plus sur eux. Vous pouvez relire mon article sur le Top 10 des prédateurs au potager juste ici ! En consommant de 200 à 500 pucerons, la larve de chrysope porte bien son surnom de “lion des pucerons“. Les chrysopes apprécient de passer l’hiver au chaud, dans les cabanes de jardin, garages, greniers… Si vous ne disposez pas de tels bâtiments, aménager des abris comme des arbres creux ou des murs de pierres sèches peut faire l’affaire pour accueillir la chrysope dans votre jardin. L’introduction de larves est aussi utilisée en cas d’invasion de pucerons, cochenilles, thrips ou acariens rouges (500 œufs pour 50 m²). Les serpents sont des auxiliaires très utiles au potager.

Related: