background preloader

Histoire de la Sécurité sociale

Histoire de la Sécurité sociale

http://www.youtube.com/watch?v=rxx-3C7LYTs

Related:  Solidarité, nouvelles formes, nouveaux enjeux4. Fin 2GM et début d'un NOM

#MeToo, du phénomène viral au « mouvement social féminin du XXIe siècle » En 2006, Tarana Burke, une travailleuse sociale originaire de Harlem (New York), lance une campagne de soutien aux victimes d’agressions sexuelles dans les quartiers défavorisés. Pour appuyer sur l’empathie et la solidarité, elle choisit un nom très court à cette initiative : « Me too » (« moi aussi »). Deux petits mots que la militante, qui a elle-même subi des violences sexuelles, regrette de n’avoir pas su dire plusieurs années auparavant à une fille de 13 ans qui s’était confiée à elle sur les viols à répétition de son beau-père. Politique : ce que l'on doit au Front populaire, né il y a 80 ans C'était il y a 80 ans, le 3 mai 1936 : ce jour-là, Léon Blum parvient à rassembler socialistes, radicaux et communistes aux législatives. Pour la première fois, la gauche l'emporte avec un slogan qui fait mouche en cette période de crise économique et de montée du fascisme : "Le pain, la paix et la liberté". Ce grand espoir est néanmoins douché car Blum préfère attendre la rentrée parlementaire en juin pour provoquer un grand changement. Au Havre (Seine-Maritime), après un licenciement abusif, les ouvriers d'une usine se rebellent. "Ils se sont appropriés leur lieu de travail pour en faire un moyen d'action", se souvenait Albert Perrot au micro de France 3 en juin 2006.

#Bruxelles : la solidarité par le dessin Un homme drapé du drapeau bleu blanc rouge entourant de sa main l’épaule d’un comparse drapé des couleurs belges, tous deux les yeux pleine de larme. C’est le dessin le plus relayé ce matin, il est signé Plantu pour "Le Monde". Autre dessin de presse populaire, il est signé Dilem avec d’un côté, une foule avec des pancartes "Je Suis Bardo", "Je suis Mali", "Je suis Kenya", "Je Suis Paris" et en face, un homme seul, blessé tenant cette autre pancarte : "Je suis Bruxelles".

Hiroshima - Vidéo Histoire Au petit matin du 6 août 1945, le bombardier américain Enola Gay survole le Japon avec, dans sa soute, la bombe la plus meurtrière jamais fabriquée. La ville d’Hiroshima, base militaire japonaise, présente de bonnes conditions météorologiques. A 8h15, la bombe A, surnommée « Little Boy » est larguée. En une fraction de seconde, une onde thermique, véritable vent de feu, se propage à la vitesse de la lumière, brûlant tout sur son passage dans un rayon de 3 km. Marie-Claude Blais, La solidarité. Histoire d’une idée 1Si la solidarité est devenue un mot passe-partout pour décliner des formes d’activités sociales alternatives au ronronnement administratif et capitaliste actuel, elle évolue pourtant dans un flou dommageable à sa signification. Le mérite de l’ouvrage de Marie-Claude Biais est de dépoussiérer ce qui fut, dans le tournant 1900, la doctrine phare d’une série d’acteurs et penseurs républicains qui formèrent le parti radical (1901) et élaborèrent une troisième voie censée résister à la fois à l’égoïsme de l’individualisme libéral, au socialisme collectiviste et au désir unificateur des Églises. Il se pourrait que nous soyons aujourd’hui en train de rejouer la même pièce, sans les radicaux qui n’en sont plus.

Enseignement - Ouverture du procès de Nuremberg Un procès est intenté, après la Seconde Guerre mondiale, par les Alliés (Grande-Bretagne, Etats-Unis, France et URSS) aux principaux dirigeants du IIIe Reich et à huit organisations de masse de l'Allemagne nazie. Le tribunal militaire international se tient symboliquement à Nuremberg, haut lieu du parti nazi, du 20 novembre 1945 au 1er octobre 1946. C'est lors de ce procès qu'est appliquée pour la première fois la notion de "crime contre l'humanité". Douze dirigeants nazis sont condamnés à la pendaison, sept sont condamnés à des peines de prison et trois sont acquittés. L'ensemble des textes des sessions du procès et tous les documents qui y furent montrés sont publiés dès l'année suivante, dans les trois langues des accusateurs, mais aussi en allemand afin de constituer une base pour l'éducation du peuple et sa dénazification.

Solidarité mécanique & Solidarité organique Qu’est-ce que la solidarité ? Source : le Toupictionnaire de la politique Étymologie : du latin « solidus », entier, consistant, lien unissant entre eux les débiteurs d’une somme. La solidarité est le sentiment de responsabilité et de dépendance réciproque au sein d’un groupe de personnes qui sont moralement obligées les unes par rapport aux autres. solidarité mécanique; solidarité organique Les indicateurs de l’existence de l’une ou l’autre forme de solidarité ne prend pas la forme de statistique. Dans l’approche de Durkheim, c’est le type de droit ou de justice qui permet de détecter leur existence. Pour Durkheim, la peut être repérée par l’existence d’un droit essentiellement répressif, selon son expression. Celui qui ne respecte les et normes communes doit être puni d’une façon ou d’une autre (privation de liberté, amende, etc.).

Israël : retour sur 70 ans d'histoire VIDÉO - Le 14 mai 1948, David Ben Gourion, le président du Conseil national juif, proclamait l'indépendance de l'État d'Israël.Le Figarorevient sur les événements fondateurs de cet État, à l'occasion de son 70e anniversaire. Si l'histoire a commencé bien avant, c'est à partir de cette date que s'écrit le récit national israélien. Le 14 mai 1948, trois ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale et l'extermination de plus de six millions de juifs par les nazis, Israël est créé sur une partie de la Palestine. Le mandat britannique vient de prendre fin et les troupes quittent la Terre sainte quand David Ben Gourion, alors président du Conseil national juif, proclame la naissance de l'État hébreu. «Nous sommes solennellement réunis, nous, les membres de l'assemblée du peuple, représentants des juifs de Palestine et du mouvement sioniste, en ce jour de la cessation du mandat britannique.

Projet 301 : La première chaine Youtube solidaire - One Heart Le 29 octobre dernier Jhon Rachid et Norman, deux célèbres youtubeurs français, nous présentaient une nouvelle chaine Youtube appelée : Projet 301. Le principe de la chaine est simple : des artistes offrent une vidéo exclusive de leur production et pour chaque « vue », 0,01 centime d’euro est reversé à l’association Projet 301. L’intégralité des revenus générés est ensuite utilisée par l’association pour aider ceux qui mènent des combats au quotidien contre l’exclusion, la maladie ou le handicap. Dans la lignée de la Social Good Week, semaine dédiée au Web social et solidaire, ce projet profite de manière intelligente du système financier mis en place par Youtube pour rémunérer les Youtubeurs célèbres. Grâce à la publicité précédent une vidéo, chaque vue entraine un versement au Youtubeur d’un centime d’euro. Norman et Jhon Rachid totalisent à eux seuls plus de 950 millions de vues sur Youtube, le potentiel d’un tel projet paraît évident.

Related: