background preloader

Le Potager de Santé Boutique Graine Pascal Poot

Le Potager de Santé Boutique Graine Pascal Poot

https://www.lepotagerdesante.com/

Related:  Culture, permaculturePermacultureAgro-écologie - PermacultureJardinageCULTURE

Tour d’horizon des légumes perpétuels et vivaces A une époque où l’on cuisine du durable (et pas que de lapin) à toutes les sauces, peut-être est-il bon de réfléchir à de nouvelles manières d’envisager nos propres légumes. Le jardinage ne serait-il pas lui aussi soumis à la frénésie consumériste au même titre que le reste? Nos légumes actuels sont le fruit d’une sélection basée sur une certaine façon de cultiver, de "consommer" le jardin. De plus une grande partie de nos cultures nous vient de pays situés sous des latitudes plus clémentes, ce qui implique un travail conséquent pour adapter ces cultures : semis au chaud, rempotages successifs, amendements spécifiques, irrigation importante, soleil et chaleur … Il faut qu’on les adapte à un environnement qui n’est pas le leur et si on a mal bouclé notre affaire, elles souffrent ce qui engendre développement de maladies cryptogamiques, multiplication de parasites et donc : traitements, etc. Le cercle vicieux le plus équitablement partagé dans le monde… ail des ours – alium ursinum

Permaculture et Autonomie – Plus de 50 PDF – Permatheque – Permaculture et Alternatives De nombreux Documents au Formats PDF circulent librement sur la toile. Pour y faciliter l’accès au plus grand nombre et promouvoir le partage de ces connaissances, nous avons décidé d’en réunir quelques uns sur cette page. Permaculture, Agro-Ecologie, Auto-Suffisance… Nous remercions fortement leur auteurs pour le travail informatif et l’esprit de partage de la science qui les a mené à publier ces documents. Masanobu Fukuoka Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Masanobu Fukuoka, en 2002 Masanobu Fukuoka (福岡 正信, Fukuoka Masanobu?) (né le et mort le ) est un agriculteur japonais, connu pour son engagement en faveur de l'agriculture naturelle.

Entretenir ses rosiers au quotidien - Roses Guillot La roseraie Guillot vous livre tous ses secrets d’entretien des rosiers au quotidien. Arrosage, taille, choix de l’engrais, association avec d’autres vivaces, et autres astuces de jardinage : découvrez les meilleurs conseils pour prendre soin de vos rosiers. Sachez que si vous taillez régulièrement vos rosiers, en enlevant les fleurs fanées, vous évitez la formation de fruits et de graines.

Le design Créer un design, c'est : - mettre en relation les éléments entre eux (mares, haies, habitations, cultures, serres, forêt-jardin, atelier, compost etc...), - en favorisant les interactions bénéfiques (plus il y a d'interactions, plus le système est "résilient", c'est-à-dire capable d'absorber des chocs), - grâce à un positionnement relatif judicieux des éléments, - et en fonction de zones nécessitant plus ou moins d'intervention humaine, des secteurs (vent, pluie, soleil), des pentes, etc... Créer un design un peu élaboré nécessite une formation approfondie. Fermes d'Avenir, la Ferme du Bec Hellouin , La Ferme du Bouchot, Horizon Permaculture, PermacultureDesign, l'Université Populaire de Permaculture par exemple (dans l'ordre alphabétique) proposent des formations sur place. Des sites comme PermacultureDesign proposent aussi des formations en ligne, dont Invitez la permaculture dans votre jardin ! spécifiquement dédié au design et à son application chez vous.

Leçon de paysagisme : Des petits fruits gourmands partout au jardin Habiller un mur Employez des plantes aux tiges souples pour les palisser sur un treillage ou un réseau de fils de fers tendus horizontalement à 40 cm les uns des autres. Vous guiderez de la sorte les pousses des mûres, tant qu’à faire une variété à rameaux sans épines comme ‘Thornfree’ et des hybrides comme le ‘Tayberry’. Tous poussent également en ombre légère. Le figuier se palisse tout aussi docilement contre un mur haut et solide.

Construction d'une spirale d'aromatiques - Prise de Terre L’une des marottes (et ils en ont beaucoup) des permaculteurs est de supprimer les lignes droites, quelles qu’elles soient : inesthétiques, inexistantes dans la Nature et totalement dysfonctionnelles, elles seront remplacées par des lignes courbes, des formes organiques et naturelles, plus aptes à remplir des fonctions utiles à la Vie. Ces « patterns » ou motifs de la Nature sont les bases de construction du vivant et on les retrouve partout, de la cellule végétale aux grandes formations géologiques : Chaque série de pattern possède une ou plusieurs actions spécifiques : stocker, distribuer, concentrer, etc… Ces particularités énergétiques seront les guides, des références pour le design en permaculture. L’une des figures emblématique de la permaculture est la spirale, symbole englobant et concentrant en même temps, multidirectionnel, il incarne mieux qu’aucun autre la vision globale de la permaculture. On commence donc par tracer le périmètre du cercle final au sol.

« Graines de rebelles » : reportage sur ces semeurs résistants La bataille des graines a commencé. Les crises climatique et écologique frappant à nos portes, l’agriculture industrielle s’imposant triomphalement, la croissance à tout prix exigeant des rendements au détriment du vivant, de plus en plus de « résistants » s’organisent dans les marges de la société pour assurer, non sans mal, la préservation de la diversité des semences, leur échange libre et leur culture. Leur combat est présenté dans un court reportage du 13.15 sur France 2. Le constat est sans appel : les trois quarts des fruits, légumes et céréales ont disparu en un siècle sans même que l’information fasse la Une des journaux. Course à la productivité oblige, les normes de la monoculture se sont généralisées et la plupart des espèces furent reléguées aux pages de l’Histoire pour laisser place à une poignée de grands noms vendeurs, plus colorés, plus lourds, plus ronds, plus propres dans les étales des magasins. Source : francetvinfo.fr

Regard critique sur l'électroculture par Christophe Gatineau Note de Gilles : Christophe Gatineau a été technicien en protection des cultures, et est désormais cultivateur et chercheur, il a 52 ans et vit actuellement en Limousin. Son travail est centré sur l’eau, les croyances et l’étude du comportement social et individuel des végétaux domestiques et sauvages. Sa position : » l‘agriculture conventionnelle nourrit provisoirement les populations tandis que l’agriculture biologique est dans l’incapacité de les nourrir durablement. » Il développe un projet intitulé Cultiver-autrement et un : « petit traité d’agriculture à l’usage du cultivateur novice, confirmé ou expert « . Cet ouvrage sera mis en ligne en 2014 et ouvert à la controverse pendant quelques années avant d’être publié.

La ferme du Bec-Hellouin La Ferme biologique du Bec Hellouin est une ferme expérimentale fonctionnant selon les principes de la permaculture. Charles et Perrine Hervé-Gruyer, les fondateurs, ont mis en pratique un ensemble de solutions inspirées du fonctionnement des écosystèmes naturels, qui permettent de produire en abondance des fruits et légumes sains : culture sur buttes, agroforesterie, cultures associées, traction animale, BRF (Bois Raméal Fragmenté)... La production maraîchère de la ferme est plusieurs fois supérieure à la moyenne nationale par unité de surface, pratiquement sans recours aux énergies fossiles. Breuillet Nature: Les plantes bio-indicatrices - Gérard Ducerf L'observation de la végétation fournit de nombreuses indications sur le sol, sa qualité, sa structure, sa composition, son PH et sur la disponibilité des nutriments. Et donc sur les possibilités de culture, de construction, les démarches à effectuer pour équilibrer les sols ou les enrichir si nécessaire. Il est toujours préférable de choisir les plantes adaptées au terrain et non l'inverse.

Comment faire un jardin en permaculture ? Avant de parler de jardin en permaculture, rappelons que la permaculture est bien plus qu’une nouvelle approche du jardinage, c’est une philosophie de vie où animaux, insectes, êtres humains, plantes et micro-organismes vivent en harmonie dans un environnement sain et auto-suffisant. Le mot « permaculture » en lui-même est la contraction de « (agri)culture permanente ». Il fut inventé par Bill Mollison et David Holmgren dans les années 1970. Le pH du sol Le pH du sol influe sur la croissance des plantes. Certaines plantes préfèrent un sol acide (pH < 7), d'autres un sol neutre (pH = 7), d'autres encore un sol basique - ou alcalin (pH > 7). 1) Seuil de tolérance de certaines plantes : source : Manuel d'apprentissage pas à pas de la Permaculture (Rosemary Morrow) 2) Comment connaître le pH de son sol ? creuser le sol avec un transplantoir (petite pelle à main) et prélever de la terre à 2-3 cm de profondeur environ, débarrassée des débris éventuels.

Related:  SEMIS