background preloader

Étude : l'usage des réseaux sociaux en 2018

Étude : l'usage des réseaux sociaux en 2018
Le centre de recherche américain Pew a publié sa dernière étude concernant l’usage des réseaux sociaux par les populations en 2018. Si le document se concentre spécifiquement sur la population américaine, il est révélateur des grandes tendances mondiales. Facebook reste le premier réseau social Le premier constat du centre de recherche est que Facebook et YouTube restent les réseaux sociaux dominants pour une large tranche d’adultes. Plus de 68% des adultes américains clament être sur Facebook et les trois quarts de ce chiffre l’utilisent quotidiennement. Les plus jeunes, entre 18 et 24 ans, privilégient toutefois différentes plateformes. Une croissance variée selon les médias En plus d’être le site de médias sociaux le plus populaire, les utilisateurs de Facebook visitent également le site avec des niveaux élevés de fréquence. 74% des utilisateurs de Facebook disent qu’ils visitent le site quotidiennement, et environ la moitié (51%) disent le faire plusieurs fois par jour. Related:  MARKETING 2017 2018Thème Marketing Social : les réseaux sociauxRESEAUX SOCIAUX

Brandwatch : un outil complet et puissant pour sa veille de marque sur les réseaux sociaux et le web Savoir ce qui se dit en temps réel sur sa marque, ou sur ses concurrents est un enjeu important pour de nombreux professionnels. C’est ce que permet la plateforme Brandwatch, un outil puissant qui analyse toutes les retombées sur une marque sur plusieurs canaux. Utilisé par Asos, L’Oréal, Ikea ou Dell, Brandwatch est une référence pour analyser tout ce qui se dit sur sa marque, et ne rien rater. Tour d’horizon des fonctionnalités : Monitorer tout ce qui se dit sur votre marque ou une tendance Obtenir une analyse sur Brandwatch se fait très simplement : il vous suffit pour cela de créer une nouvelle campagne et de lui donner un nom. Lors de la création de votre Dashboard, vous avez plusieurs choix. Vous pourrez notamment choisir d’analyser plusieurs produits lors de votre veille sur votre marque (ou votre veille sur vos concurrents). Des données complètes Brandwatch permet aussi une analyse du sentiment, et l’outil arrive donc à qualifier la tonalité du volume de données.

Bienvenue dans l’ère du shopping instantané ! 1Instagram et Pinterest deviennent, aussi, des sites de e-commerce J’aime un produit présent sur une photo d’Instagram, je clique dessus, je l’achète. C’est le principe de la fonctionnalité « Shopping » que le réseau social a déployée en France le 20 mars dernier. Elle vise à rendre l’acte d’achat le plus naturel possible en permettant aux marques d’ajouter un tag sur l’image d’un produit, affichant sa description et son prix. En cliquant dessus, l’internaute est automatiquement renvoyé vers la page du vendeur. « Nos utilisateurs se rendent tous les jours sur Instagram pour découvrir et acheter des produits de leurs marques préférées. Dans l’Hexagone, cinq marques partenaires ont participé au lancement de la fonctionnalité Shopping : La Redoute, Birchbox, Le Slip Français, Sephora et Clarins. Autre réseau social de partage d’images, Pinterest a également annoncé, le même jour qu’Instagram, qu’il instaurait en France une fonctionnalité équivalente, sous le nom de « Shop the look ».

État des lieux 2018 : l’usage d’Internet, des réseaux sociaux et du mobile en France La toujours très attendue étude menée par Hootsuite et We Are Social sur les tendances du digital et des réseaux sociaux vient de sortir. Comme d’habitude, cette septième édition est riche d’enseignements et décrypte les principaux chiffres d’usages en France et dans le monde. Voici un tour d’horizon de ses principaux enseignements. 4 milliards d’internautes dans le monde, 3,2 milliards sur les réseaux sociaux On savait que les réseaux sociaux avaient dépassé le simple phénomène pour s’installer dans un usage durable. Les chiffres de l’étude le confirment. 88% des Français utilisent Internet Si on regarde les chiffres français, 88% utilisent Internet. 500 000 nouveaux internautes ont été comptabilisés en 2017. L’ordinateur fixe devant le mobile L’ordinateur fixe reste le device le plus utilisé pour accéder au web en France, avec 59% du trafic enregistré. Un usage des réseaux sociaux en hausse, YouTube et Facebook en tête Facebook : des utilisateurs âgés de 18 à 44 ans

Les moins de 13 ans plébiscitent toujours Snapchat, Instagram… et TikTok Par Mickaël Mavoungou-Nombo et Barbara Chazelle, France Télévisions, Media Lab Des hors-la-loi sévissent sur les réseaux sociaux. Pas de panique, ils sont inoffensifs. Bien que cela leur soit interdit, les moins de 13 ans sont de plus en plus nombreux à s’y inscrire, en mentant sur leur âge, tout simplement. (Pour se remettre dans le bain, notre résumé de la 2e édition est disponible ici) 6h10 passées en ligne chaque semaine pour les 7-12 ans Le smartphone est l’équipement multifonction incontournable pour les ados cherchant l’autonomie, la socialisation, et le divertissement. La consommation internet des 7-12 ans est en hausse depuis 2015. L’agence rappelle que si “la TV reste majoritaire en temps passé, cette durée baisse sensiblement : moins 9 minutes par jour pour les 4 à 14 ans entre 2017 et 2018.” 56% utilisent les réseaux sociaux pour regarder de la vidéo Les 7-12 ans présents sur de plus en plus d’applications sociales et multiplient ainsi leurs contacts TikTok, l'app de l'année

Décryptage des tendances Social Ads 2018 Le Social Ads ont aujourd’hui une place importante dans la stratégie digitale des marques et dans leur mix media. Pour en savoir plus sur les grandes tendances en termes de Social Ads, nous avons interrogé Jean-Christophe Bernard, Senior Product Consultant chez Marin Software. Marin Software est un PMD Facebook qui travaille sur le déploiement des campagnes de très gros annonceurs. C’est donc un observateur de choix pour décrypter les bonnes pratiques Social Ads en 2018. Pouvez-vous vous présenter et nous en dire plus sur votre rôle chez Marin Software ? Mon rôle est d’être l’expert produit de nos solutions Search et Social. Les formats publicitaires Facebook s’étoffent de plus en plus. Depuis le lancement de son programme publicitaire, Facebook n’a jamais cessé d’innover et d’introduire des nouveaux formats qui puissent répondre aux besoins particuliers de chaque annonceur. Les performances sont-elles égales selon les choix de placement (Instagram, Feed, Instant Articles…) ?

La Génération Surfer Silver : le digital choc des seniors ! Dans une société où l’on fantasme sur les Millenials, les marques redoublent sans cesse de créativité. A côté de cette cible tant convoitée, on en oublierait presque une autre génération toute aussi importante de nos jours : nos amis les seniors. Mais qui a dit que les « vieux » ne connaissaient rien aux nouvelles technologies ? Stop aux clichés ! Les seniors sont bien plus jeunes que l’on ne le pense ! Lancée en 2013, Arnaud Montebourg, ministre du redressement productif et, Michèle Delaunay, ministre déléguée chargée des personnes âgées et de l’autonomie, sont à l’origine de la “ Silver Economy ” appelée aussi " le marché des seniors " qui représente plus de 90 milliards d’euros. Stop aux clichés ! En France, les seniors représentent 20% de la population française. Malgré leurs âges, nous avons souvent tendance à penser que les seniors n’y connaissent rien technologies, qu’ils sont largués et qui ne manifestent aucun intérêt ni curiosité. - L’alimentation (53 %),

Lettre Édu_Num Économie et gestion hors-série n°8 — ÉcoGest Cette infographie reprend les informations clés à connaître pour publier sur les réseaux sociaux. Pour chaque réseau social, il est notamment indiqué la longueur du message, la fréquence de publication ou encore le moment optimal pour publier. Les réseaux sociaux sont désormais omniprésents. Voir la vidéo de France TV éducation : Le groupe Bel (5 000 collaborateurs) et l’agence de publicité We are social (700 collaborateurs) témoignent du déploiement de Facebook Workplace dans leur entreprise. Lire l'article sur le site de l'Usine Digitale : Les réseaux sociaux d'entreprise (RSE), conçus comme l'élément essentiel de la transformation numérique des entreprises, ne remportent pas le succès escompté auprès des salariés. Voir la vidéo du témoignage de Bouygues Telecom :

Étude : le baromètre 2018 des médias sociaux en France Les débuts de l’année 2018 ont été marqués par de véritables séismes du côté des réseaux sociaux. Le scandale de Facebook qui secoue encore des millions d’utilisateurs réinterroge profondément les usages sociaux en ligne et l’étude Social Life 2018 de Harris Interactive le prouve. Une inquiétude forte mais des usages soutenus Menée sur plus de 2100 personnes pendant le mois de février 2018 (avant la révélation du scandale Cambridge Analytica), l’étude de l’institut révèle que les « socionautes » français se soucient de plus en plus de la protection de leurs données. Ce n’est pas pour autant que la consommation des réseaux sociaux se réduit : la tendance est toujours à un usage soutenu puisque 80% des utilisateurs ont été actifs sur un média social dans les 30 derniers jours, 75% sur les réseaux sociaux et 61% sur des applications de messagerie. Les utilisateurs toujours plus proches des marques Facebook toujours devant, mais pour combien de temps ?

Enfants youtubeurs : est-ce bien raisonnable ? Les vidéos sont aujourd’hui le média le plus consommé par les jeunes. 96% des adolescents (13-19 ans) regardent des contenus sur Youtube et 79% sont inscrits sur la plateforme (source Junior Connect’ Ipsos 2017). Chez les 2-14 ans, 2 millions d’enfants (soit 19,9%) ont visionné au moins une vidéo en mai 2018, y passant en moyenne 2h26 par mois (source Médiamétrie – L’Audience Vidéo Ordinateur en France en mai 2018). Enfin, le smartphone est le terminal personnel le plus possédé par les jeunes avec un taux d’équipement de 84% des 13-19 ans et de 24% pour les 7-12 ans. La plateforme la plus utilisée sur ce support reste Youtube au premier rang chez les 13-19 ans comme les 7-12 ans (source Junior Connect’ Ipsos 2018) Fabriquer des vidéos avec ses enfants, une bonne idée ? Les enfants sont friands des vidéos. En revanche, montrer la vie de sa famille et de ses enfants, en ligne, de façon publique et en monétisant les contenus, semble peu raisonnable pour la construction des enfants.

Les ancres de lien en SEO : Comment bien les choisir et les optimiser ? Pour réussir le référencement naturel de son site internet de nombreux facteurs sont à considérer, tels que les backlinks et les ancres de lien. En matière de SEO, les « ancres de lien » sont qualifiées sur la pertinence ou l’optimisation, permettant de donner une indication précise de la page à visiter par l’internaute. Ce qui en parallèle améliore le référencement naturel du site internet, vers lequel pointe le lien hypertexte. Ci-dessous, après avoir répondu à la question de savoir qu’est-ce qu’une ancre de lien, nous allons tenter de vous donner quelques conseils afin de mieux optimiser les ancres de lien pour améliorer le SEO de votre site. En parfait gendarme du web, Google est toujours prêt à sanctionner les sites souhaitant tromper son algorithme d’où la nécessité pour vous de ne pas sur-optimiser vos ancres de liens. Les ancres de lien s’inscrivent comme un principe élémentaire dans les fondamentaux du SEO. Que sont les ancres de lien ? Exemple d’optimisation d’ancre de lien

Fidélité-fidélisation : le grand écart… jusqu’où ? Les consommateurs se disent de moins en moins fidèles aux marques… Et pourtant, il n’y a jamais eu autant de cartes de fidélité en circulation ! Selon une étude publiée en décembre 2016 par L’Échangeur by BNP Paribas Personal Finance, 77 % des foyers détiennent au moins une carte émise par un magasin. Et elles sont de plus en plus nombreuses dans les portefeuilles : alors qu’en 2010, chaque foyer français détenait en moyenne 4,7 cartes, la moyenne est passée, en 2016, à 6,7 cartes ! Une boulimie qui devrait se poursuivre si l’on regarde la situation aux États-Unis : en moyenne, un ménage américain adhère à plus de 21 programmes de fidélité… Pourquoi un tel engouement pour les cartes de fidélité ? Tout irait donc pour le mieux ? Fidélisation n’est pas fidélité Accorder des récompenses aux clients ne génère pas nécessairement de fidélité. Il n’y a pas besoin de programme de fidélité pour susciter cette préférence de marque. Trois tendances pour booster les programmes de fidélité

Facebook, Insta, Snapchat: quelles contreparties pour leur gratuité? - Etudes / Consumer Insight Gratuité contre monétisation des données à des fins publicitaires. Ce deal est-il perçu, compris et accepté par les utilisateurs? C'est l'objet de l'étude Selfie!, montée et produite par trois acteurs complémentaires du secteur, Adwise, Nexize et Norstat. Des jeunes qui ne peuvent pas vivre sans leurs "doudous numériques", et n'ont jamais interrogé la gratuité, des aînés, qui semblent prendre un peu plus de distance et identifient bien qu'elle implique forcément une contrepartie: l'attitude face aux réseaux sociaux diffère suivant l'âge. C'est le premier enseignement de l'étude qui a réuni plusieurs acteurs du secteur: l'agence d'études marketing et conseil Adwise Research, l'agence digitale spécialisée dans les data Nexise et l'expert en collecte de données Norstat. Et donc, sans surprise, tout est question d'âge. Les plus de 55 ans, malgré leur usage quasi-quotidien, conservent une certaine distance avec les plateformes sociales. Autre enseignement de l'étude Selfie! Et la publicité ?

Comment bloquer les applications qui accèdent à nos données personnelles sur les réseaux sociaux ? Le scandale Cambridge Analytica aura au moins eu un intérêt : sensibiliser les internautes sur la protection des données personnelles. Les utilisateurs des réseaux sociaux avaient pour la plupart conscience que Facebook, Twitter et consorts exploitaient leurs données personnelles pour proposer des publicités ciblées. Mais beaucoup ont également compris que des services tiers, des applications, pouvaient également accéder à leurs données personnelles à des fins plus ou moins légitimes. Avec les applications, le problème est le suivant : au fil du temps, on a autorisé des services tiers à accéder à une partie de nos données personnelles. Heureusement, vous pouvez supprimer ces accès très facilement. Bloquer les applications sur Facebook Sur Facebook, les autorisations données par le passé sont référencées dans les paramètres, au sein de l’onglet Apps et sites web. Vous visualisez ici la liste des applications qui ont accès à vos données personnelles. Bloquer les applications sur Twitter

Pourquoi les collégiens préfèrent-ils Snapchat et ses messages fantômes ? Les adolescents que j’ai rencontrés déclarent dans le questionnaire qu’ils utilisent principalement les réseaux sociaux pour communiquer avec leurs amis (77,1 %) ou leur famille (40,7 %). Quand ils ne communiquent pas ils suivent les publications d’autres collégiens (31,4 %) et l’actualité des célébrités (31,4 %). Ils y recherchent aussi de l’information (30,5 %) ou de l’entraide pour les devoirs (28,8 %). Snapchat est la plateforme préférée des adolescents français. Les adolescents y consultent très peu les contenus de Discover. Pour s’informer, ils regardent les stories d’influenceurs de leur âge qui s’expriment sur des sujets qui les touchent directement (amitiés, relations de couple, sport, réseaux sociaux, célébrités, mode, musique, élections, scolarité, etc.). la conversation, les publications des proches et des célébrités devancent la recherche d’actualités Les adolescents utilisent plusieurs plateformes.

Related: