background preloader

ArchéoSF

Related:  Lecture

The Encyclopedia of Science Fiction Atelier littéaire : Genres et pragmatique de la lecture Pragmatique de la lecture: le cadrage générique Karl Canvat La lecture d'un texte, on le sait aujourd'hui (U. Eco, 1985 ; M. Otten, 1987 ; V. Jouve, 1993), est une activité qui consiste à prélever sélectivement des éléments micro- ou macrostructurels, à les transformer en indices signifiants et à établir une (ou des) hypothèse(s) de sens. L'activité de lecture n'est donc pas linéaire, puisqu'elle se fonde sur un jeu de prédictions, de rétroactions, de réajustements continuels. D'une manière générale, la lecture procède par « reconnaissance », elle se fonde sur la mise en oeuvre de savoirs et de savoir-faire déjà constitués lors d'expériences précédentes. 1. On parle aujourd'hui de « lecture littéraire » pour désigner un « régime » (M. A la suite du philosophe Jacques DERRIDA, toute une tradition «déconstructionniste » a poussé très loin la disposition du texte littéraire à l'ouverture. « [L]'effet littérature n'est concevable que pour le joueur expérimenté, l' 'amateur' averti. » M. 2.

Quarante-Deux : quelques pages sur la Science-Fiction La lecture comme résistance Avec nos partenaires, nous traitons vos données pour les finalités suivantes : le fonctionnement du site, la mesure d'audience et web analyse, la personnalisation, la publicité et le ciblage, les publicités et contenus personnalisés, la mesure de performance des publicités et du contenu, le développement de produit, l'activation des fonctionnalités des réseaux sociaux. Vos préférences seront conservées pendant une durée de 6 mois.

La Fantasy au quotidien Publication d’un décret relatif à l’exception au droit d’auteur en faveur des personnes empêchées de lire du fait d’un handicap Franck Riester, ministre de la Culture, a contresigné, conjointement avec Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre chargée des Personnes handicapées, un nouveau décret relatif à l’exception au droit d’auteur en faveur des personnes empêchées de lire du fait d’un handicap. Grâce à cette disposition, des nouvelles possibilités sont offertes aux organismes à but non lucratif qui diffusent et adaptent librement des œuvres, au bénéfice de ces publics. Le ministère de la Culture confirme ainsi son engagement fort et constant en faveur de l’accès aux livres pour les personnes en situation de handicap. Ce nouveau cadre juridique facilite considérablement la circulation internationale des livres et autres œuvres adaptées à destination des personnes en situation de handicap dans l’espace de l’Union européenne et, au-delà, dans l’ensemble des pays parties prenantes au traité de Marrakech.

Les Furtifs : Alain Damasio, ou l'avenir à la lumière du présent ROMAN OVNI FRANÇAIS – Quinze années à espérer une suite pour La horde du contrevent, et, évidemment, Alain Damasio a pris tout le monde à l’envers. Avec Les Furtifs, l’écrivain pousse le volume et les limites du genre romanesque explosent : tout ce qui était dans La Horde a germé, poussé, fleuri dans des proportions hors norme. Envisager seulement de chroniquer un pareil tome relève de la folie douce. #barzingueteam… Par quoi commencer ? [NdR : La tragédie que représente l’incendie ayant frappé la cathédrale Notre-Dame vient d’occasionner un sidérant clin d’oeil. Au doigt, les gens, ceux qui ont accepté ce système nouveau, et qui avaient les moyens économiques de le faire, ont une bague. En termes de typographie, la page devient elle-même vivante, mouvante : des signes surgissent, inhabituels, inadéquats en regard des conventions (pensée émue pour Esther Szac qui fut chargée de la mise en page…) graphiques du français. Et que dire des inventions de langage ?

L'invention du livre de poche, entre démocratisation de la lecture et réactions épidermiques Si le format du livre de poche est aujourd'hui l'un des plus vendus qu'il soit, son arrivée dans le paysage de l'édition en 1953 n'a pourtant pas été un long fleuve tranquille, suscitant un débat extrêmement vif sur la démocratisation culturelle et l'accès au livre. A l'occasion de l'ouverture du Salon Livre Paris, exploration en archives de cette histoire d'un objet aujourd'hui bien familier du paysage culturel français. "On ne peut pas vivre sans un livre dans sa poche" En 1998, pour l'émission Lieux de mémoire, Jean-Marc Turine et Guy Peramaure consacraient un documentaire à la naissance de cette collection : Écouter 57 min Le Livre de Poche (Lieux de mémoire, 23.07.1998) Durée : 57'33 • Archive INA - Radio France Lorsqu'il lance la collection du Livre de Poche en 1953, Henri Filipacchi saisit une idée dans l'air du temps et qui a déjà fait son chemin à l'étranger, en Angleterre (avec la collection Penguin Books depuis 1935) et aux Etats-Unis notamment. 1 min

Bibliothérapie, pouvoir réparateur de la fiction : entretien avec Armelle Cendo et Nora Nagi-Amelin, professeures documentalistes en collège J’ai rencontré Armelle Cendo et Nora Nagi-Amelin, professeures documentalistes dans l’académie de Nice, lors de ma participation à #Ludodoc en août dernier et, en ce début d’année, j’ai le plaisir de les interviewer au sujet du projet de bibliothérapie « Lire délivre » qu’elles ont développé au sein de leur établissement. Je leur ai également demandé de formuler quelques recommandations de lecture en lien avec la problématique du harcèlement scolaire (à découvrir à la fin de l’entretien). Bonjour à vous deux. Pouvez-vous vous présenter ? Me dire dans quel établissement et dans quelle académie vous travaillez ? AC : Une vie professionnelle au service des livres depuis 22 ans. NNA : Après un parcours atypique, responsable de magasin, documentaliste dans la publicité, dans la presse ou encore dans une association juridique, je suis maintenant professeur documentaliste au collège Roland Garros de Nice. Pour ce projet, vous avez réorganisé les espaces de votre CDI… De quelle manière ?

Bookflix, ou comment attirer l'attention sur les livres de la bibliothèque C'est un constat désormais connu : la lecture doit faire face à un plus grand nombre de loisirs « concurrentiels » : le visionnage de vidéo, les jeux vidéo et autres prennent du temps auparavant mis à profit pour lire. Mais faut-il vraiment penser « concurrence » ? Une bibliothèque du comté de Montgomery, dans le Maryland, aux États-Unis, a préféré mettre à profit une habitude culturelle pour attirer l'attention sur les livres de son fonds... Un dispositif « Bookflix » dans une bibliothèque du Maryland (via Instagram) Les nouvelles habitudes culturelles nées ces dernières années ne sont pas forcément des menaces pour la lecture : au contraire, en les reliant à des expériences littéraires, il est sans doute possible de replacer les livres au premier plan. via BookRiot

Le business des influenceurs | Livres Hebdo Omniprésents sur les réseaux sociaux, les influenceurs se sont professionnalisés et installés comme autoentrepreneurs. Des relations publiques aux partenariats rémunérés, ils s'imposent dans la panoplie promotionnelle des éditeurs en quête de nouveaux lecteurs pour leurs livres. _ par Isabel Contreras Hé, salut ! » lance-t-elle en écartant ses mains au début de chaque vidéo. Cheveux frisés, grosses lunettes noires, rouge à lèvres carmin, Emilie, connue sous le pseudonyme de Bulledop, apparaît sur YouTube. Bulledop, 65 000 suiveurs, propose à côté de ses critiques personnelles des partenariats rémunérés aux éditeurs. - Photo BULLEDOP « J'ai mis en place des prestations sur mesure où je crée du contenu éditorial : je peux interviewer un auteur comme organiser des jeux-concours ou mettre en scène la narration d'un roman », explique-t-elle. Un post Instagram de Jenesuispasjoli, avec la mention « Partenariat rémunéré avec Hachette Romans ». - Photo JENESUISPASJOLI Médias à part entière La star

La médiation du livre audio auprès de la jeunesse et des publics scolaires Quelle est la place de la lecture à voix haute et du livre audio dans l’enseignement et les bibliothèques ? Quels sont les bénéfices d’une lecture audio ? Le livre audio peut-il constituer un outil d’alphabétisation ou encore s’inscrire dans des actions à destination des publics éloignés du livre ? Autant de questions débattues à l’occasion de la journée interprofessionnelle du livre audio en juin dernier. La rencontre s’est déroulée en compagnie de trois intervenantes : Sylvie Vassalo, directrice du salon du livre et de la presse jeunesse depuis 2000, où elle a notamment développé la section numérique. Le livre audio, une voie d’accès à la lecture Pour Sylvie Vassalo, « la puissance artistique et littéraire de la littérature » n’est plus à remettre en cause et il importe de développer « toutes les formes de médiation autour d’elle », indispensables pour améliorer la démocratisation et l’accès à la culture. L’oralité en bibliothèque Quel rôle pour le livre audio dans l’enseignement ?

Comment la littérature change votre cerveau (et votre rapport aux autres) Nos motivations à lire sont diverses. Nous lisons des fictions populaires pour nous distraire, des fictions littéraires pour l’esthétique de leurs tournures, des textes documentaires pour enrichir nos connaissances, qu’elles soient académiques ou techniques, ou des ouvrages de développement personnel, dans un but explicitement énoncé par leur désignation même… Une chose est sûre : si l’on en croit la 3e édition du baromètre « Les Français et la lecture », publiée le 13 mars par le Centre National du Livre, la France aime lire : 88 % de ses habitants se déclarent lecteurs, avec une nette prédilection pour le roman. Pourtant, si de nombreuses études scientifiques se sont penchées sur les effets, à plus ou moins long terme, de la pratique de la méditation ou de la musique sur le cerveau, on connaît mal ceux de la lecture. Étonnamment, ils n’ont pas fait l’objet de beaucoup de recherches. Mieux « lire » les autres grâce à la littérature La littérature modifie les connexions cérébrales

Related: