background preloader

Podcast - Olympe de Gouges, pionnière du féminisme (France culture)

Podcast - Olympe de Gouges, pionnière du féminisme (France culture)
Recalée en 2014 au Panthéon, la féministe Olympe de Gouges a fait son entrée à l'Assemblée nationale par le biais de son buste de marbre blanc, en 2016. Petite revanche symbolique : c'est la première statue d'un personnage historique féminin à prendre place au milieu des figures d'hommes et autres allégories. Visonnaire et pionnière du féminisme, Olympe de Gouge a éaloboré La Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, premier manifeste à oser revendiquer l’égalité entre les hommes et les femmes, qu’elle rédigea en 1791 Mais comment démêler la légende et l'histoire ? Pour répondre à cette question, nous reçevons Benoîte Groult, journaliste, écrivaine et militante féministe, auteur notamment d’une biographie sur Olympe de Gouges Ainsi soit Olympe de Gouges aux éditions Grasset. En 2014, le nom d'Olympe de Gouges circulait pour une panthéonisation possible. Olympe de Gouges n'a pas été à l'école. Les premières femmes qui ont écrit ont été mises à l'écart.

https://www.franceculture.fr/emissions/la-fabrique-de-lhistoire/olympe-de-gouges-14

Related:  Séquence 2 - Ecrire et combattre pour l'égalité avec La Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne d'Olympe de GougesHistoire des femmes et du genre...ressources à consulter (prof)

Quiz de lecture Olympe de Gouges commencer Olympe de Gouges Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne Vous souhaitez rejoindre la Société secrète de la Révolution. Sur l’admission des femmes au droit de cité L’habitude peut familiariser les hommes avec la violation de leurs droits naturels, au point que, parmi ceux qui les ont perdus, personne ne songe à les réclamer, ne croie avoir éprouvé une injustice. Il est même quelques-unes de ces violations qui ont échappé aux philosophes et aux législateurs lorsqu’ils s’occupaient avec le plus de zèle d’établir les droits communs des individus de l’espèce humaine, et d’en faire le fondement unique des institutions politiques. Par exemple, tous n’ont-ils pas violé le principe de l’égalité des droits en privant tranquillement la moitié du genre humain de celui de concourir à la formation des lois, en excluant les femmes du droit de cité ?

Olympe de Gouges : "La femme a le droit de monter à l’échafaud, elle doit avoir également celui de monter à la tribune" - Ép. 2/10 - La Nuit des féminismes 1/2 : Quelques pionnières... En 2013, le président de la République François Hollande annonçait son intention de faire entrer de nouvelles personnalités au Panthéon. Interrogé sur le sujet cette année-là le 8 mars, à l’occasion de la Journée de la femme, il avait déclaré qu’il était temps "d’accueillir des femmes au Panthéon". L'institution ne comptait alors que deux femmes : Marie Curie, inhumée pour sa carrière scientifique avec son mari Pierre ; et Sophie Berthelot, qui y repose en tant qu’épouse du scientifique Marcellin Berthelot, qu’elle assista dans ses recherches. Nombreuses furent les voix qui, cette année-là, plaidèrent pour l’entrée au Panthéon de Marie Gouze, dite Olympe de Gouges, née en 1748, morte guillotinée en 1793. Occasion saisie par Emmanuel Laurentin pour consacrer une semaine de "La Fabrique de l’Histoire" à cette personnalité, qui fut l’auteure de la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, en septembre 1791.

Genially - Frise chronologique - Histoire des combats pour l'égalité Le Concile de Latran (réunion de responsables religieux dans l'Église catholique) impose le consentement des deux conjoints lors du mariage. Christine de Pizan est lapremière femme à vivre desa plume. Elle écrit La Cité des damespour valoriser les grandes femmes de l'Histoire et dénonce la misogynie des écrivains de son époque. Moyen Âge Édit royal : par nature, chacun doit « naitre franc », c'est-à-dire libre. L'esclavage est interdit en France.

Olympe de Gouges 2/4 Olympe de Gouges, une femme du XXI ème siècle … Un documentaire de Séverine Liatard et Séverine Cassar Née à Montauban en 1748, Marie Gouze, veuve à 20 ans, quitte son Quercy natale pour rejoindre la capitale avec son fils. Elle parvient peu à peu à fréquenter la société artistique et intellectuelle du Paris des Lumières. Sa passion est le théâtre et elle va bientôt s’y consacrer entièrement à une époque où la scène est un moyen pour intervenir dans le débat public. Dans sa pièce Zamore et Mirza ou l’heureux naufrage , elle prend parti pour l’abolition de l’esclavage. Poulain de la Barre, premier philosophe féministe ? - Ép. 4/4 - Tous féminins ? Avec nos partenaires, nous traitons vos données pour les finalités suivantes : le fonctionnement du site, la mesure d'audience et web analyse, la personnalisation, la publicité et le ciblage, les publicités et contenus personnalisés, la mesure de performance des publicités et du contenu, le développement de produit, l'activation des fonctionnalités des réseaux sociaux. Vos préférences seront conservées pendant une durée de 6 mois.

Article Le Monde - Olympe de Gouges au Panthéon ! Olympe de Gouges, de Michel Faucheux, Folio, « Biographies », inédit, 278 p., 8,90 €. Elle soutint l’abolition de l’esclavage, lutta pour l’égalité entre hommes et femmes, milita pour le droit au divorce et à l’union libre, défendit la démocratie menacée par la Terreur. Guillotinée à 45 ans pour fédéralisme et ­anti-robespierrisme, Olympe de Gouges (1748-1793) jugeait que si la femme avait le droit de monter à l’échafaud, elle devait aussi posséder celui de « monter à la tribune ». Ecouter le colloque Olympe de Gouges (Le Monde diplomatique, décembre 2008) Le cinquantième anniversaire de l’adoption par l’Assemblée générale des Nations unies de la Déclaration universelle des droits de l’homme (10 décembre 1948) a été largement célébré. Le Monde diplomatique, avec le secteur des sciences sociales et humaines de l’UNESCO et la collaboration de la ville de Montreuil, du Conseil régional d’Ile-de-France et de TV5 Monde, avait choisi de faire revivre une figure centrale de la lutte pour les droits humains, ceux des hommes comme ceux des femmes : Olympe de Gouges. Le colloque qui s’est tenu en novembre à l’Unesco et à Montreuil (ENMD) visait à la fois à célébrer une personnalité restée trop longtemps méconnue, à examiner ce qui, dans la pensée d’Olympe de Gouges, demeure d’une grande actualité, et à rappeler dans quel contexte elle a formulé ses idées. Un supplément de quatre pages (1) a également été publié dans Le Monde diplomatique de novembre. Vous trouverez ci-dessous les enregistrements des interventions du colloque.

Christine de Pisan, La Cit des Dames IV. Comment la dame parla à Christine de la Cité qu’elle avait à construire ; comment elle avait pour charge d’aider Christine à élever les murs et à fermer les remparts ; puis, quel était son nom. " Ainsi, ma chère enfant, c’est à toi entre toutes les femmes que revient le privilège de faire et de bâtir la Cité des Dames. Et, pour accomplir cette œuvre, tu prendras et puiseras l’eau vive en nous trois, comme en une source claire ; nous te livrerons des matériaux plus durs et plus résistants que n’est le marbre massif avant d’être cimenté. Ainsi ta Cité sera d’une beauté sans pareille et demeurera éternellement en ce monde. " Tu as lu, en effet, comment le roi Tros fonda la grande cité de Troie avec l’aide d’Apollon, de Minerve et de Neptune (que les anciens prenaient pour des dieux), et comment Cadmus fonda la ville de Thèbes sous l’injonction divine ; mais toutefois, avec le temps, ces villes s’écroulèrent et tombèrent en ruine.

Texte - Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne Femme de lettres et femme politique, Olympe de Gouges est considérée comme une pionnière du féminisme. Très investie dans la révolution française, elle rédige en 1791 une Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, qu'elle adresse à la reine Marie-Antoinette, en écho à celle de 1789. Elle lutte pour l'émancipation de la femme, pour la reconnaissance de sa place sociale et politique. Elle milite également pour l'abolition de l'esclavage. Proche de Condorcet, elle rejoint les Girondins en 1792.

Olympe de Gouges 4/4 Avec nos partenaires, nous traitons vos données pour les finalités suivantes : le fonctionnement du site, la mesure d'audience et web analyse, la personnalisation, la publicité et le ciblage, les publicités et contenus personnalisés, la mesure de performance des publicités et du contenu, le développement de produit, l'activation des fonctionnalités des réseaux sociaux. Vos préférences seront conservées pendant une durée de 6 mois. BNF ESSENTIELS Au XVIIIe siècle, la femme dépend étroitement de sa famille, puis de son mari. À de rares exceptions, elle n'a guère d’autonomie et ne peut choisir sa vie. Dans Émile ou de l’Éducation, Rousseau développe les limites qu'il met à l'éducation des femmes afin qu'elles restent à la place qui est la leur, celle d'épouse et de mère.

Related: