background preloader

Démocratie Ouverte

Démocratie Ouverte

https://democratieouverte.org/

Related:  Démocratie permanente en Centre-Val de Loire - Les panelsActions citoyennes , MunicipalismesCivicTechBoite à idées collaborative*

Dominique Rousseau : « Il faut construire une démocratie continue » Dans son nouvel ouvrage, le juriste prône la « radicalisation de la démocratie » par la création d’une assemblée sociale où le citoyen garderait la parole entre deux élections. LE MONDE CULTURE ET IDEES | • Mis à jour le | Propos recueillis par Franck Johannès Dominique Rousseau est professeur de droit constitutionnel à l’université Paris-I-Panthéon-Sorbonne, ancien membre du Conseil supérieur de la magistrature et codirecteur de l’Ecole de droit de la Sorbonne depuis 2013. Dans son nouvel ouvrage, Radicaliser la démocratie.

La Relève et La Peste Des collectifs citoyens se sont regroupés pour instaurer la démocratie directe dans les 36 000 communes de France à l’occasion des élections municipales de 2020. Le but : inciter les habitants à reprendre leur rôle politique en créant des listes participatives, et gérer les ressources dont ils disposent au service du bien commun. Le site internet « nos communes » est conçu comme une boîte à outils pour que chacun puisse organiser une liste participative sur sa commune : méthodes, ressources, carte de recensement des initiatives existantes, forum collaboratif, MOOC en ligne sur la gestion municipale… Il est géré collectivement par une quinzaine de personnes, dont des porteurs de projets de listes participatives mais aussi d’anciens directeurs généraux des services publics et spécialistes des sciences politiques. « La démarche n’est pas forcément dans l’affrontement avec les élus locaux.

Quand la techno part à l’assaut de la démocratie. Partie 3 : la Civictech – C'est Données ! Dans les épisodes précédents : Nous avons parlé de la Fintech, ces start-ups qui proposent des services financiers innovants et de la Legaltech qui offre des outils numériques aux juristes. Dans cet épisode : Nous parlerons de la Civictech, d’open governement, des entrepreneurs d’intérêt général, de Commontech mais aussi (comme souvent) de logiciel libre et d’humain. La Civictech est apparue il y a quelques années. Ce néologisme qui signifie « civic technologie » ou « technologie citoyenne » dans la langue de Molière désigne « l’ensemble des outils – technologies numériques, applications, sites – dont l’objet est de renouveler les formes des la démocratie participative ».

De la sobriété imposée à la sobriété choisie Bruno Villalba est professeur de science politique à AgroParisTech, l’Institut des sciences et industries du vivant et de l’environnement. Pourquoi l’enjeu de la sobriété énergétique n’est-il pas plus présent dans le débat public ? De nombreux discours se saisissent de cette dimension. Mais cette saisine consiste davantage en des stratégies d’euphémisation de la portée critique de la sobriété. La sobriété énergétique est souvent confondue avec l’efficacité énergétique : une autre manière de prolonger l’idéal de l’ébriété énergétique, dès lors que nous serions plus précautionneux dans son utilisation. Nous avons tenté, lors d’une recherche réalisée dans le cadre d’un programme financé par le conseil régional du Nord-Pas-de-Calais et par l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), d’interroger les conditions de production et d’usage de cette notion [1].

La démocratie ouverte, ou "Open Government" Jeudi 29 octobre s’est tenue l’Assemblée Générale du collectif Démocratie Ouverte (DO) à Paris dans les locaux du Conseil Economique et Social (CESE) en présence d’une cinquantaine de participants. DO a pour objectif de mettre en visibilité, en réseau et en action les acteurs citoyens, institutionnels et économiques qui souhaitent faire évoluer notre démocratie vers plus de transparence, de participation et de collaboration. En plus du traditionnel bilan de ses activités, l’Assemblée Générale a été l’occasion pour le collectif d’acter la transformation de son mode de fonctionnement.

Lancement de la démarche Démocratie Permanente Charles Fournier vice-Président de la Région Centre-Val de Loire Délégué à la Démocratie, aux initiatives citoyennes, au développement rural, à la coopération et à l’égalité Madame, Monsieur, Notre Région se donne l’ambition de faire de la participation des citoyen-nes et des acteur-trices de notre territoire un enjeu majeur au service d’une démocratie permettant une place plus grande à la co-construction des politiques publiques régionales qui impactent très concrètement nos vies quotidiennes et le devenir de nos territoires. États généraux de l’économie, du numérique ou bien encore de la culture, démarche de concertation autour de la formation tout au long de la vie… c’est l’affirmation d’une méthode permanente de la Région qui veut répondre au défi démocratique actuel.

« Nous Sommes » va-t-il présenter un candidat aux élections municipales de Montpellier ? - Le Poing Une centaine de personnes ont participé cet après-midi à la réunion de lancement du mouvement « NousSommes » dans la maison pour tous Léo Lagrange, à la Paillade, sur la base d’un appel rédigé par des « habitantes et habitants de la métropole montpelliéraine [qui exigent] de notre ville des mesures fortes et cohérentes en réponse à l’urgence social ET l’urgence écologique ». Les animateurs de la réunion ont précisé que « NousSommes » est un mouvement proche d’« Alternatiba Montpellier » et ont affirmé leur volonté de faire « converger les colères », d’être « fédérateur sans être consensuel » et de « prendre les choses en main, y compris sur le terrain de la politique », avant de donner la parole à une habitante d’un quartier populaire, à un militant écologiste et à une personne impliquée dans le processus « Barcelona en comú » (plateforme citoyenne barcelonaise qui s’est transformée en parti politique et qui a remporté les élections municipales de Barcelone en 2015).

Clément Mabi «On reste dans une logique où le politique garde le contrôle» Clément Mabi «On reste dans une logique où le politique garde le contrôle» L nmrq scrs d l dmcrt ? C’st l prmss prt pr ls cvc tch, ls «tchnlgs d prtcptn ctynn». Ms ntr ls sprtns pls d trnsprnc t d’vrtr d l dcsn pblq t l rlt ds prtqs, l pt y vr ln d l cp x lèvrs… n st wb, n ppl d «cncrttn» d «lbbyng ctyn» n chngnt ps x sls ls rpprts d pvr. Drrèr ls dscrs «tchn-ptmsts», l mnd, cntrst, d l cvc tch st trvrs d tnsns : ntr tnm t nstttnnlstn, lgqs d’vrtr d cd t lgqs d mrch, sns cmptr l dffclt mblsr -dl ds crcls gks. Pr Clmnt Mb, chrchr l’nvrst d tchnlg d Cmpègn (TC) t spclst ds sgs ctyns d nmrq, ls ctrs d l cvc tch ggnrnt trr ls lçns ds xprncs psss d dmcrt prtcptv.

"L'éco-box" arrive dans onze restaurants angevins : Angers Loire Métropole 2500 éco-box vont être distribuées à des restaurateurs angevins. A partir du 14 mars ils les proposeront à leurs clients pour emporter les restes de leur repas. Le secteur de la restauration est à l'origine de 14% du gaspillage alimentaire en France. En moyenne, dans la restauration traditionnelle, 230 grammes par repas finissent à la poubelle.

Sabine Girard, adjointe à la mairie de Saillans : « Nous avons été élus pour organiser le débat public » Est-il vrai que vous êtes très régulièrement sollicités par les journalistes et que vous ne pouvez presque plus faire face à la demande ? Nous sommes sollicités par tout le monde ! Des élus, des associations d’habitants, des personnes qui ont envie de faire de la politique autrement… Des élus de Grenoble, assez proches de notre démarche, sont venus nous voir. Le défi à atteindre est plus élevé pour eux car on n’organise pas de la même manière une réunion à 100 personnes et une autre à 1 000. Mais les ressorts de la démocratie participative restent les mêmes… Deux ans après l’élection de votre liste, peut-on dire que la formule démocratique absolue qui est la vôtre marche ?

Démocratie représentative, démocratie participative, démocratie paritaire : comment décider avec efficacité et légitimité en France en 2017 - Sénat La mission d'information a entendu : Mercredi 22 février : - les représentants d’associations d’élus locaux, avec M. Charles FOURNIER, vice président de la région Centre Val de Loire, pour "Régions de France", Mme Alexandrine LECLERC, vice présidente du conseil départemental du Loiret représentant l’Assemblée des départements de France (ADF), M. Loic CAURET, président de la communauté de communes Lamballe Terre et Mer, président délégué de l'Assemblée des Communautés de France (AdCF), et MM.

Inciter, contraindre, encadrer Romain BADOUARD - Clément MABI - Guillaume Sire Inciter, contraindre, encadrerTrois logiques de gouvernementalité numérique 1Le réseau Internet est un dispositif de communication qui articule des infrastructures et des ressources techniques, des lois et des standards, des données et des signaux, des discours et des valeurs. Internet et le web constituent des environnements autant sociaux que techniques, évoluant au gré des actions de ceux qui les conçoivent, les nourrissent et les utilisent. Ces acteurs, quels qu’ils soient, et quel que soit le niveau auquel ils se situent sur Internet (gestion des infrastructures, conception de logiciels, création de contenus ou simple navigation sur la toile) sont interdépendants. Aucun acteur ne peut agir seul, dans la mesure où la poursuite d’un projet en ligne implique inévitablement de composer avec d’autres acteurs et d’autres projets.

Apprivoiser les océans pour produire de l'énergie sans discontinuer > Vagues Alors que les combustibles fossiles ont propulsé la révolution industrielle et accompagné les progrès technologiques jusque là, notre avenir ne peut toutefois se fonder uniquement sur eux, parce qu'ils constituent une ressource finie et que nous sommes très proche de les épuiser. Les énergies renouvelables provenant du solaire comme l'éolien sont toujours considérées comme les principales "locomotives" de la révolution énergétique à venir. Cependant, il devient de plus en plus évident que les panneaux solaires et les éoliennes seules ne pourront fournir toute l'énergie dont nous avons besoin, surtout en considérant que la consommation d'énergie dans le monde ne cesse de croître. En raison des cycles jour-nuit et des conditions météorologiques saisonnières, ce type d'énergie est par nature intermittente. De plus, construire des parcs de taille industrielle impliquerait de vastes étendues de terres. Le Dr.

Related:  resilience territorialeUne autre démocratie est possibledémocratie participativeDémocratieDémocratie participative