background preloader

Un mur à Berlin, de Patrick Rotman - Documentaire

Un mur à Berlin, de Patrick Rotman - Documentaire
Related:  La Guerre Froide, un monde bipolaire: 1947-1989berlin

Guerre froide et olympiades : les athlètes soviétiques dans les eighties L'écrivain et ancien journaliste Jean Hatzfeld vient de faire paraître chez Gallimard "Deux mètres dix" un roman époustouflant qui suit quatre sportifs de haut niveau évoluant au milieu de la guerre froide et des déportations dans le bloc soviétique. Il est notre invité ce soir. Les personnages américains ou kirghizes, deux haltérophiles et deux sauteuses en hauteur sont au centre du livre de Jean Hatzfeld. Nous suivons leur parcours et leur univers, entre Sport et Histoire. Avec nous également, Sylvain Dufraisse, agrégé d'histoire, docteur en histoire contemporaine et spécialiste de cette époque. Retrouvez l'équipe de L'Œil du tigre sur les réseaux ! La saga Rocky fait partie des grands moments de rencontre entre le sport (la boxe) et le cinéma. Nous sommes en 1985, en pleine guerre froide. JUKEBOX : "Living In America"

Des témoins racontent ce qu'était la vie en RDA Ils ont les cheveux blancs ou le crâne nu et ils ont connu un pays qui a disparu : la République démocratique d’Allemagne, ou RDA, une dictature communiste à deux heures de Paris, née en 1949 et enterrée quarante-et-un ans plus tard. Je suis surpris que ces groupes continuent, aujourd’hui, d’attirer les foules. L’explication tient peut-être en trois syllabes : “Os-tal-gie”, mot-valise qui décrit la nostalgie pour l’Allemagne de l’Est – Ost, en allemand. Depuis une quinzaine d’années, la capitale allemande surfe sur cette mode. Elle fait le bonheur des vendeurs de bibelots au Checkpoint Charlie, des loueurs de Trabant, ces voitures mythiques de la RDA, et aussi des papys rockers de l’Est... même s’ils s’en défendent. “On n’a rien à voir avec ça, peste le guitariste Fritz Puppel, en réajustant son chapeau de cow-boy à paillettes. Son compère et chanteur, Toni Krahl, opine du chef, un gigantesque verre de rosé à la main. Tatjana Sterneberg n'aura pas le temps de le mettre à exécution.

Le Fascisme italien a bien été totalitaire Après un compte-rendu du livre de Marie-Anne Matard-Bonucci, Totalitarisme fasciste, Paris, CNRS Éditions, 2018, par Stéphane François, c’est Fabien Escalona, pour Médiapart, qui s’est entretenu de l’ouvrage avec l’auteur : Le Conspirationnisme rime-t-il toujours avec l’antisémitisme ? Par Stéphane François L’expression de théories mettant en avant des complots est de plus en plus fréquente aujourd’hui. Elle s’est diffusée dans la société, tant à l’extrême gauche qu’à l’extrême droite, en touchant toutes les classes sociales. Dans "Alterophobie" L’Été en pente dure Par Nicolas Lebourg Fragments sur les Temps Présents propose de temps à autre des petites revues de presse de ses contributeurs. Le Totalitarisme fasciste Par Stéphane François Durant longtemps, les chercheurs spécialistes de la Seconde Guerre mondiale considéraient le régime fasciste comme un totalitarisme inabouti, du fait des résistances de la population italienne et du catholicisme.

Quand l'URSS utilisait le sport pour former "l'esprit soviétique" Le sport est souvent un instrument de diplomatie et de soft power. Il contribue à l'image extérieure du pays et à vanter sa bonne santé, la performance de ses habitants… mais aussi toute la fierté et l'attachement national, voire même communautaire qu'il y a derrière… Et dans ce domaine, l'URSS fait figure d'exemple ! Il y a quelques temps, Philippe Collin dans son « Œil du tigre » se penchait sur l'affrontement États-Unis / URSS pendant la Guerre froide, à travers le sport ! Le sport comme outil pour former de meilleurs travailleurs Du temps de l'URSS, le pays avait commencé à mettre en place une culture physique populaire qui devait être en totale opposition avec la pratique bourgeoise du sport : la fizcultura (contraction de fizicheskaya cultura pour « culture physique »). Le sport et la compétition comme outils pour améliorer l'image du pays À partir des années 1920, revirement de programme ! Le sport pour fédérer la nation Ce sont des soldats disciplinés et solides, rudes et massifs.

Mémorial du Mur de Berlin Présentation du dossier « La chute du Mur de Berlin » - Pour mémoire - CNDP Le 9 novembre 1989, l’ouverture du mur de Berlin apparaît comme un moment majeur de l’histoire du XXe siècle. Il conduit à la disparition du « rideau de fer » qui, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale et durant toute la période de la guerre froide, sépare l’Europe en deux blocs. La fin de plus de quarante ans d’affrontement Est-Ouest conduit à une recomposition de l’espace européen qui permet la réunification de l’Allemagne, l’affranchissement de la tutelle soviétique des démocraties populaires d’Europe centrale et orientale et l’élargissement de l’Union européenne à l’Est. Auteur : Hugues Marquis, docteur en histoire, professeur agrégé à l’Institut universitaire de formation des maîtres, université de Poitiers.

INA Jalons : Berlin enjeu de la Guerre Froide Présentation Trois documents marquant les temps forts de l'histoire de Berlin après-guerre permettent d'évoquer plus largement les grandes phases de la guerre froide. Place dans le programme Troisième > Histoire : Une géopolitique mondiale > La Guerre froideTerminale > S > Histoire : Les relations internationales depuis 1945 > La guerre froide (1947-1991)Terminale > Bac Pro > Histoire : Le monde au XXe siècle et au début du XXIe siècle > Les Etats-Unis et le monde (1917-1989)Première > L et ES > Histoire : La guerre au XXe siècle > De la guerre froide à de nouvelles conflictualitésPremière > S > Histoire : La guerre au XXe siècle > De la guerre froide à de nouvelles conflictualitésCAP > Histoire : Guerres et conflits contemporains > Le conflit Est-OuestPremière > STG > Histoire : Guerres et paix > L'Europe au coeur des grands affrontements Objectifs pédagogiques Durée de l'activité 3 heures : 1 heure par document vidéo, pour visionner le document et répondre aux questions. Chronologie

L’Allemagne vingt ans après - Notes d’analyse - Les mémos de la démo Une décroissance qui se généralise À l’échelle de l’Allemagne entière, le taux de natalité a diminué de moitié en une cinquantaine d’années, passant de 16,3 pour 1 000 en 1950 à 8,2 en 2006. En dépit de quelques fluctuations, le taux de mortalité est, en 2006, très voisin de celui de 1950 (10 pour 1 000 contre 10,9 pour 1 000). Par rapport à cette situation moyenne, qu’advient-il dans les Länder de l’Ouest et de l’Est ? Partout la population diminue, mais la situation varie d’un Land à l’autre, sans que l’on puisse opposer ceux de l’ancienne RFA à ceux de l’ancienne RDA : le taux de décroissance le plus élevé en valeur absolue est observé en Saxe-Anhalt (- 0,5 %), à l’Est du pays, mais ensuite vient la Sarre (- 0,48 %), située à l’Ouest, devant la Thuringe (- 0,4 %), située à l’Est...

Voici le documentaire qui permet de répondre au questionnaire sur la fiche d'exercices. J'ai mis les morceaux à regarder pour les différentes parties du questionnaire. Cela permet de voir tout cela en image, ça compensera peut-être les explications du cours que j'aurais pu vous donner... by hbld May 24

Related: