background preloader

Controverse Décodex : et si on pensait la qualité de l’information comme un Commun ? – SavoirsCom1

Controverse Décodex : et si on pensait la qualité de l’information comme un Commun ? – SavoirsCom1
Décodex est une boîte à outils proposée en accès gratuit depuis le 1er février 2017 par Les Décodeurs, rubrique du site lemonde.fr. Elle vise à permettre aux internautes de distinguer les sites d’information fiables de ceux qui ne le sont pas, à l’aide d’une classification selon plusieurs critères (voir plus bas). Sont concernés les sites, blogs, sites de presses mais aussi les comptes Youtube ou Twitter. Les internautes sont mis à contribution pour répertorier les sites avec la possibilité d’envoyer une requête aux Décodeurs, ce qui place le projet dans une « démarche citoyenne » mais aussi d’éducation aux médias pour tous et dans les écoles. A noter que ce projet est financé par le Fonds pour l’innovation numérique de la presse (« Fonds Google »). Sont ainsi proposés : Parmi les critères retenus on trouve : Quelques éléments de débats avec cette carte des articles parus autour de la mise en ligne de Décodex

http://www.savoirscom1.info/?p=5859

Related:  Info ou intox : fiabilité des sourcesmédias -décryptageLutter contre la désinformationFake News

Désinformation sur les réseaux sociaux : ce que révèlent les statistiques Ne vous est-il jamais arrivé de dîner avec des amis ou des membres de votre famille et que la conversation tourne autour de rumeurs circulant sur Internet, par exemple sur le rôle des traînées de condensation des avions dans le réchauffement climatique ou sur les avantages de telle ou telle méthode de médecine alternative ? Ou de suivre à la télévision les commentaires de comédiens ou chanteurs célèbres, sans connaissances particulières en économie ou en politique, devenus tout à coup de fins analystes de la situation internationale ? Qu'est ce qui a changé dans notre façon de nous informer, et donc de nous forger une opinion ?

Les médias français à la chasse aux informations trompeuses Comment se fier à une information ? Question déterminante en ces temps d’élections, et alors que nos sources se démultiplient et évoluent, en particulier les réseaux sociaux. On parle beaucoup de "fake news", d’informations trompeuses, mais le champ est plus large et Le Monde, notamment, réagit. L'idée du Monde est née fin 2015, alors que les rumeurs s’amplifiaient encore après les attentats. Valider l’info sur Internet : des outils pour éduquer La maîtrise et l’évaluation de l’information sont, selon les termes d’Alexandre Serres, un « enjeu éducatif majeur », « une condition de survie » dans notre société. Heureusement, les ressources ne manquent pas pour relever le défi. Piéger ou éduquer, cette alternative a enflammé la toile. Fin mars, un article intitulé « Comment j’ai pourri le web » paru sur la vie moderne, un site créé par quatre enseignants est repris par Rue 89 dans une rubrique « témoignage » sous le titre « J’ai piégé le Net pour donner une bonne leçon à mes élèves ». Tous les débats, réactions… suscités par cette publication (1) prouvent bien qu’apprendre à évaluer et à valider l’information sur Internet est devenu essentiel. 1) L’article « Troll de prof qui sabote le net pour venger l’école » paru sur le site mediacteur en reprend l’essentiel et propose toutes une série de liens pour qui veut aller plus loin.

Comment vérifier l'authenticité d'une vidéo publiée sur les réseaux sociaux - CLEMI Collège Français Cycle 4 - Classe de 4e "Informer, s’informer, déformer ? - Découvrir des articles, des reportages, des images d’information sur des supports et dans des formats divers, se rapportant à un même événement, à une question de société ou à une thématique commune

LES FACT-CHECKER DES SITES DE PRESSE Depuis quelques années, les rédactions se mobilisent pour vérifier et établir la réalité des faits et des chiffres donnés par les lobbys et les politiques de tous bords. Les Décodeurs du Journal Le Monde. Site d’actu adapté aux nouveaux codes de l’écriture web. Les journalistes vérifient déclarations, assertions et rumeurs en tous genres ; ils mettent l’information en forme et la remettent dans son contexte. Déconstruire la désinformation et les théories conspirationnistes Les contenus de ce site sont r�serv�s aux usages �ducatifs ou priv�s, non commerciaux Dans ces conditions, tous les contenus sont libres de droits (sauf mention sp�ciale) et en indiquant clairement leur source par la mention : �2002 - G�oconfluences - DESCO - ENS LSH. Les documents issus des autres sites jumeaux de la DESCO peuvent �tre utilis�s dans les m�mes conditions : ils appara�tront alors sous cette forme. Les documents provenant de l'Agence france presse (Afp), mis � disposition sur le site, r�sultent d'un accord sp�cial avec l'agence. Ils sont disponibles pour tout usage �ducatif non commercial (dans le cadre d'un �tablissement d'enseignement, dans un cadre priv�) pour une dur�e de trois ans � partir de leur t�l�chargement par G�oconfluences.

Le titre de une. Hebdo n° 1369 - La fabrique de la désinformation Quand les mensonges de Trump nourrissent l’industrie des “fake news”. La polémique sur les chiffres de l’investiture de Donald Trump serait risible si elle n’avait pas donné lieu à une nouvelle attaque contre les journalistes, “les êtres humains les plus malhonnêtes de la Terre”, selon le président américain. On s’en doutait : la confiance entre la nouvelle administration et les représentants du quatrième pouvoir est nulle.

Fake news et accès à l’info : les “bulles de filtres” ne sont pas le plus gros problème ! - Mais où va le Web Filter bubble is the new Dark web Un billet proposé par Jérémie Poiroux, designer à l’ENS Lyon Rémi Metral est étudiant en journalisme à l’ISCPA Lyon. Il travaille en ce moment sur un mémoire qui traite des effets des algorithmes sur notre accès à l’information et m’a posé quelques questions qu’il intégrera à son travail. Fake News ou pas ? 2 vidéos pour ne plus se faire avoir sur le web C’est dans le cadre de la Semaine de la presse et des médias dans l’école (19-24 mars 2018) que ces deux vidéos ont été tournées par deux youtubeurs, François Lamoureux (de la chaîne Youtube « Explique-moi encore ») et Aude Favre (de la chaîne Youtube « What The Fake ») 17 500 établissements scolaires inscrits, 3,8 millions d’élèves impliquées, la Semaine de la presse et des médias, organisée par le Clemi, est l’occasion de faire le point sur les bonnes pratiques à maîtriser pour bien s’informer sur le web avec comme thème cette année « D’où vient l’info ? ». On peut en effet vite tomber dans le piège et relayer (invonlontairement) des fausses vérités (fake news) sur les réseaux sociaux ou même dans la cours de l’école… Pour l’occasion, ce sont deux youtubeurs qui vont te donner le plein de conseils et d’astuces pour ne plus se faire avoir et développer ton sens critique face au flot d’information qui circule sur les réseaux sociaux.

Related:  Fakes news et rumeurs