background preloader

La classification du vivant, mode d'emploi

La classification du vivant, mode d'emploi
Auteur : Guillaume Lecointre Guillaume Lecointre est Professeur au Muséum National d'Histoire Naturelle de Paris, Département Systématique et Evolution, Laboratoire "Systématique, Adaptation, Evolution" UMR 7138 CNRS-UPMC-MNHN-IRD-ENS.Adaptation et mise en ligne : Gilles Camus Table des matières Retour au début 1. Introduction générale On pourrait penser que classer les êtres vivant est une activité maîtrisée des naturalistes amateurs, des enseignants et des utilisateurs de la nature (agriculteurs, sélectionneurs, agronomes, pharmaciens, vétérinaires, paysagistes, conservateurs de parcs et de musées, etc.). Même chez les scientifiques dont le métier est très proche des classifications, il arrive encore trop souvent qu’on se méprenne sur ce qu’est que « classer ». C’est mal connaître le contexte. 2. 2.1. Dans les livres scolaires, on confondait encore il y a quelques années trier, assigner et classer. 2.2. Trier, ce n’est pas tracer des ensembles, ce n’est pas créer des groupes. 2.3. 2.4.

http://planet-vie.ens.fr/article/1925/classification-vivant-mode-emploi

Related:  pedago

La naissance d'une espèce Info COVID-19Suite aux dernières décisions gouvernementales l'Espace des sciences reste fermé La naissance d'une espèce Avis de naissance Comment naît une nouvelle espèce ? Ce film d'animation, présenté dans l'exposition Tous vivants Tous différents, explique le phénomène de la spéciation chez un passereau, le pouillot verdâtre. classification phylogénétique  phylo-classe Deux modules à ce jour : Module 1 : Le lac de Beaulieu Phylo-classe est un logiciel pour apprendre à classer les êtres vivants, il est constitué de plusieurs modules, chacun correspondant à un milieu particulier. Le 1er module de Phylo-classe est consacré aux animaux du lac de Beaulieu. Il est constitué de plusieurs rubriques : - Les rubriques "Découverte du milieu" et "Situation du milieu" permettent de situer et de découvrir le lac et le marais de Beaulieu.

Une idée reçue : L'évolution mène toujours au progrès Marc-André Selosse Université Montpellier II Bernard Godelle Olivier Dequincey ENS Lyon / DGESCO Résumé Un petit crâne de 13 millions d’années éclaire l’origine des grands singes Le crâne extrêmement rare découvert au Kenya appartenait à un animal d’une espèce jusqu’alors inconnue mais très proche de celle qui a donné naissance à l’homme. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Pierre Barthélémy La scène se passe en 2014 sur le site de Napudet, au Kenya, non loin du lac Turkana. Une région désertique où se battent les cailloux et affleurent les fossiles. Stage Evolution des êtres vivants - SVT Lyon Près de 150 professeurs de sciences de la vie et de la Terre étaient rassemblés pour ce stage organisé en l’honneur de l’année DARWIN et pour la formation des enseignants du second degré (stage à public désigné 00180 du PAF de l’académie de Lyon). Les six conférences, suivies d’un temps de question-réponse ont passionné les professeurs et ont permis d’apporter des perspectives scientifiques très nouvelles dans tous les domaines abordés. Il faut remercier chaleureusement tous les intervenants pour leur disponibilité et la qualité de leur intervention, en particulier Gilles ESCARGUEL, Maître de Conférences à Lyon I, qui a beaucoup donné de son temps pour la préparation de ces deux journées.

Les mécanismes de l'évolution Auteurs : Agnès Dettaï et Guillaume Lecointre. La compréhension de l’histoire et des mécanismes de l’évolution s’est développée, depuis l’année 1859 (date de la publication de L’origine des espèces au moyen de la sélection naturelle), jusqu’à se trouver au cœur de toute notre compréhension de la biologie. Il n’est pas de domaine qui n’ait été touché, depuis la recherche en biologie fondamentale jusqu’à l’agronomie, la médecine (lutte contre les pathogènes, recherche de composés pharmaceutiques, recherche sur les maladies génétiques…), mais aussi la conservation des espèces et des milieux naturels, et l’histoire de l’humanité (histoire des populations humaines et de leurs échanges). Cette page présente une synthèse sur les mécanismes de l’évolution. Certaines parties (dérive génétique) ne sont pas au programme des lycées, mais ont été cependant ajoutées car elles s’avèrent nécessaires à la compréhension de l’ensemble.

Accueil petrography En cliquant sur certains items des menus ci-dessus, vous aurez accès à des panoramas zoomables sur des lames de roches vues au microscope polarisant. La technologie utilisée est celle de "zoomify" et se déplacer dans la fenêtre de visualisation est assez intuitif (plusieurs modes possibles). Le taux de zoom se règle par un curseur présent en bas de la fenêtre de visualisation, mais aussi avec le scroll de la souris. Vous noterez que pour toutes les vues présentant un cadre, la longueur des traits, blancs ou noirs, correspond en réalité à 2 mm. Dans la partie consacrée aux minéraux, toujours en mode LPA et parfois en mode LPNA (pour les minéraux pléochroïques), vous pourrez faire tourner la platine, soit en vous servant du bouton qui est en haut à gauche, soit en tirant sur l'image. D'autres items permettent de faire de comparaisons de lames, d'ouvrir un glossaire, de déterminer des minéraux à partir d'une clé...

Voici «l'arbre de l'évolution» de toutes les espèces (ou presque) Temps de lecture: 2 min — Repéré sur Washington Post, Motherboard, Gizmodo, Eurkalert, TechTimes Tout ce qui vit ou a jamais vécu sur Terre est d'une façon ou d'une autre lié à tout le reste. Mais déterminer comment toutes ces espèces vivantes, plantes, mammifères ou champignons s'emboîtent et se suivent relève du défi. Aujourd'hui, les arbres phylogénétiques (ou «Tree of life», arbre de la vie, en anglais) sont le plus souvent représentés en un cercle, dont le centre est la racine d'où partent une multitude de branches et de catégories d'espèces. La version la plus aboutie vient d'être publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS) grâce à un effort collaboratif entre onze institutions: 2,3 millions d'espèces y sont recensées. L'arbre représente l'évolution des êtres vivants depuis le début de la vie sur Terre il y a 3,5 milliards d'années.

L'Évolution montrée par les fossiles Olivier Dequincey ENS Lyon / DGESCO Résumé Explications et données pour réfuter l'affirmation selon laquelle pas une seule des "formes transitoires" dont les évolutionnistes mettaient en avant qu'il devait en exister des millions n'a été trouvée.

Related: