background preloader

Le transfert dans les relations

Le transfert dans les relations
B. Histoire de noeuds: constance et similitude Jérôme est un cadre supérieur dans une entreprise de services informatiques. C'est un homme très intelligent, réservé, articulé et couvert de diplômes. Il a gravi les échelons de l'entreprise qui l'a pris à son service dès sa sortie de l'université, grâce à son désir d'excellence et à sa capacité d'abattre une somme monstrueuse de travail en un temps record. Sa vie familiale, à première vue, est bonne. Bien qu'il soit admirablement performant sur beaucoup de terrains, Jérôme est déprimé. Concernant son travail, Jérôme parle toujours comme s'il s'était fait à l'idée de cet état de fait, mais au fond, il est déçu lorsqu'il fournit une performance remarquable et que son directeur n'en fait aucun cas. Il n'est toutefois pas question d'avouer ce souhait au patron. Jérôme se trouve exigeant et trop dépendant. Avec son épouse, Jérôme vit aussi une insatisfaction profonde, sur un aspect en particulier.

http://www.redpsy.com/infopsy/noeuds.html

Related:  alimentationL'amour

Thierry Janssen : changer notre approche de la santé © Pascal Greboval Saupoudrer quelques bonnes pratiques type yoga, méditation ou alimentation biologique sur notre vie quotidienne ne suffit pas à transformer en profondeur la relation au corps. Dans ce domaine, changer de paradigme à l’échelle individuelle nécessite d’accepter de nouvelles priorités. Cette évolution s’apparente davantage à un chemin spirituel qu’à l’application de recettes. Thierry Janssen en sait quelque chose lui qui, dans les années 1990, a bouleversé sa vie en tournant le dos à une brillante carrière de chirurgien pour se vouer aux médecines complémentaires et alternatives. Devenu psychothérapeute spécialisé dans l’accompagnement des malades atteints de pathologies somatiques, il nous livre son analyse et nous donne quelques clés pour trouver soi-même sa propre « solution intérieure[1] ».

La fabrication de mon confort affectif Dans le domaine du confort affectif j’ai longtemps cru qu’en dehors de la famille et des amis, il n’y avait qu’un horizon indépassable : le couple. Que c’était le couple le plus grand pourvoyeur de confort affectif dans la vie (et aussi d’inconfort parfois). Comme beaucoup de gens j’ai donc cherché à faire couple. En me séparant du père de mon fils, je savais qu’il ne fallait surtout pas que je me remette en couple rapidement, que j’avais besoin absolument d’un temps seule. Mais l’idée, quelque part, était quand même de connaître à nouveau ce confort affectif du couple.

Le pouvoir de changer Bien souvent, nous croyons que notre état cérébral commande nos émotions, nos comportements, nos pensées. Mais la recherche démontre que l’esprit peut modifier notre cerveau. © Harting Kopp-Delaney Alors qu’il visitait un hôpital aux Etats-Unis, le Dalaï Lama assista à une opération du cerveau. Parler depuis le silence Est-il possible d’aimer sans rien attendre en retour ? Sans rien attendre de l’autre ? Cette question m’a longtemps habitée. Elle s’invite encore parfois à l’occasion.

La science du bonheur INFOGRAPHIE - Le bonheur n'est pas seulement dans le pré, il est surtout dans la tête. Les neurosciences dévoilent la chimie de cet état de grâce et s'invitent dans un débat jusqu'alors réservé aux philosophes et aux poètes. Paradoxalement, c'est en étudiant les mécanismes impliqués dans la douleur, la dépression ou les troubles bipolaires que les chercheurs ont découvert certaines sources du bonheur. L'amour, le plaisir, le bien-être, la plénitude, facteurs que l'on considère comme des composants du bonheur, ont des constituants biologiques.

Parler depuis le silence Je conçois la relation amoureuse comme une expérience qui m’oblige à sortir vers le monde, l’autre, les autres, me mettant en danger tout en me permettant un retour à moi, une découverte de moi et de l’autre et la construction de quelque chose qui n’est ni moi, ni l’autre mais la conjugaison des deux. Je conçois aussi l’amour comme un don, de moi, de mon amour, qui devient puissant par le contre-don et par les échanges que je peux avoir avec l’autre. J’essaie de mettre en pratique les fondamentaux qu’Erich Fromm décrit dans son Art d’aimer : sollicitude, responsabilité, respect et connaissance. Et je crois que j’y arrive pas trop mal d’ailleurs (même s’il m’arrive d’être mauvaise) parce que ces fondamentaux correspondent à des valeurs fortes pour moi. Pour moi l’amour est toujours difficile, exigeant, autant qu’il est lumineux et permet de tutoyer le sublime. Quand j’aime (et suis aimée en retour), je suis dans un état d’ouverture aux possibles, à l’autre.

"La méditation de pleine conscience a changé ma manière de soigner" - Spiritualité Après l'Angleterre, l'Allemagne et la Suisse, voici que la méditation devient sujet d'étude universitaire en France. Quel est l'objectif de ce diplôme ? J'ai voulu proposer aux personnes du monde de la santé, médecins, psychologues, chercheurs en neurosciences, une nouvelle approche de la médecine du corps-esprit avec une validation scientifique. Et cela sur la base des résultats d'un programme qui a fait ses preuves depuis 30 ans aux USA. La MBSR (Mindfullness based stress reduced) ou la réduction du stress basée sur la méditation de pleine conscience est un programme de huit semaines qui a été formalisé par Jon Kabat-Zinn. Ce professeur de biologie moléculaire convaincu a laïcisé la méditation bouddhiste pour lui permettre d'entrer dans les hôpitaux et cliniques américaines, avec un programme très pédagogique d'exercices et de pratique quotidienne pour apprendre à vivre en pleine conscience et retrouver son potentiel de vie, au delà de la maladie.

Pour plus de créativité en amour Plus j’y réfléchis et plus je me dis qu’on n’est vraiment pas créatif en amour. Dans un monde où on nous barbe avec la créativité à tire-larigot, je suis souvent effarée qu’on y mette si peu dans notre vie sentimentale. C’est comme s’il ne pouvait y avoir qu’un seul chemin possible qui pourrait grosso-modo se résumer de la sorte : Rencontre -> Flirt -> Rencards -> Couple -> Cohabitation -> …Se marièrent et eurent beaucoup d’enfants. Le scandale alimentaire qui s'annonce LE MONDE | • Mis à jour le | Par Fabrice Nicolino, enquêteur, chroniqueur et reporter Que se passe-t-il vraiment dans l'univers de la viande industrielle ? Et que nous fait-on manger, de gré ou de force ? Avant d'essayer de répondre, il est bon d'avoir en tête deux études récentes. La première, publiée en 2011, montre la présence dans le lait - de vache, de chèvre ou d'humain - d'anti-inflammatoires, de bêtabloquants, d'hormones et bien sûr d'antibiotiques. Le lait de vache contient le plus grand nombre de molécules.

MON PARTENAIRE EN UN ÉCLAIR - Un anthropologue en Speed Dating, Pierre-Yves Wauthier - livre, ebook, epub Un anthropologue en Speed Dating Pierre-Yves WauthierPixelsANTHROPOLOGIE, ETHNOLOGIE, CIVILISATION SOCIOLOGIE Cette ethnographie du speed dating porte un regard original et novateur sur le paradigme du couple contemporain. Considérant l'émergence et la renommée du speed dating comme la marque de son temps, l'auteur met en évidence les enjeux anthropologiques de la quête contemporaine du conjoint. L’utilisation massive de pesticides met l’humanité en danger selon le cancérologue D. Belpomme Pour Dominique Belpomme, professeur en cancérologie à l’université de Paris, trois quarts des cancers sont évitables puisqu’ils sont dus à la dégradation physique, chimique et biologique de notre environnement, "à condition que nous ayons une politique environnementale à la hauteur des enjeux de santé publique. Autrement dit, que nous réduisions à leur source les polluants chimiques que nous dispensons dans l’environnement". Il indique au micro de Bertrand Henne que la communauté scientifique est d’accord pour constater le "lien causal entre l’utilisation à outrance des pesticides telle que nous le faisons aujourd’hui en Europe et l’apparition des fléaux de santé publique tels que cancer, diabète, obésité, leucémie chez l’enfant ou autisme chez l’enfant. La seule réponse possible à ce problème majeur de santé publique est de réduire l’utilisation des produits chimiques mis sur le marché, et notamment les pesticides utilisés dans l’agriculture". Sources : RTBF / Le Journal du Siècle

Les idées préconçues dans les relations amoureuses Nous partons tous et toutes avec des idées préconçues quand nous entamons et vivons une relation. Certaines sont destructrices. Pourquoi ne pas plutôt les remplacer par des idées constructives ? Un ami m'a fait récemment remarquer dans un forum que nous vivons dans une société qui ne nous apprend pas à terminer une relation amoureuse. Je pensais déjà à ce sujet depuis un temps, et je pense que c'est vrai même si ce n'est pas suffisamment poussé. Nous vivons dans une société qui ne nous apprend pas à faire mûrir OU à terminer les relations.

Related: