background preloader

La classe inversée, une piste pour la pédagogie du futur

La classe inversée, une piste pour la pédagogie du futur
Related:  CLASSE INVERSEECLINE 2Classe inversée

Classe inversée : comment motiver les élèves ? La question qui revient fréquemment quant on parle de classe inversée est « comment motiver les élèves pour faire sérieusement le travail à la maison et venir en cours préparés ? ». Cette interrogation ne représente pas vraiment une nouveauté pour les enseignants, qui même sans inverser leur classe, se demandent toujours comment faire pour inciter leurs élèves à faire leurs devoirs à la maison. néanmoins, la mise en place de la classe inversée rend essentielle la résolution de cette question, étant donné que ce modèle d’apprentissage repose principalement sur la préparation du cours en dehors de la classe. Le modèle inversé met l’accent sur l’importance du travail préparatoire, de sorte que le temps effectif en classe est consacré à l’exploration de niveaux d’application et d’analyse plus poussés. Si les élèves ne sont pas préparés, cela engendre une frustration pour l’enseignant et un surplus de difficultés pour les élèves, ce qui rend l’apprentissage inefficace. Clarifier les attentes

La classe invers e Mensuel N° 297 - Novembre 2017 Article mis à jour le 10/10/2017 Venue d’Amérique du Nord, la « classe inversée » bouscule les espaces-temps : les leçons sont proposées en dehors du temps scolaire, pour que l’enseignant se consacre davantage à l’accompagnement des élèves en classe. Comment cette méthode pédagogique s’applique-t-elle ? Quels sont ses effets et ses limites ? Autour d’une paillasse du laboratoire de physique-chimie, un professeur est en grande discussion avec un groupe de trois élèves de terminale. Blog de M@rcel : des technologies et des pédagogies qui travaillent ensemble Introduction : répondre ou débattre Ce billet portera sur la contribution de deux collègues, Alain Beitone et Margaux Osenda, qui ont publié « La pédagogie inversée : une pédagogie archaïque » (des extraits de cet article seront proposés en bleu ci-dessous) Il ne s’agit pas pour moi de « répondre » à leurs arguments ou de les démonter en tentant de démontrer combien le propos serait incorrect, inapproprié, fallacieux … Je l’ai souvent dit : en matière d’innovation (gardons ce concept pour le moment), il me paraît important de considérer tous les points de vue même ceux envers lesquels, personnellement et subjectivement, on ne peut d’emblée marquer son accord. En effet, les propos des thuriféraires et autres évangélistes doivent être considérés avec circonspection voire méfiance, ceux des « grognons » (comme je les appelle chaleureusement) avec attention en ce qui concerne les alarmes qu’ils nous envoient. La classe inversée n’a rien d’innovant ! Introduction I.1. I.2. I.3.

La classe inversée Pour parcourir le contenu de ce webdocumentaire, cliquez dans le bandeau sur : Les thèmes, pour voir un parcours thématique parmi les vidéos du webdocumentaire Les épisodes, pour voir l'ensemble des vidéos de tous les épisodes Interviews, pour voir les interviews des "regards extérieurs" Echanger, pour interagir avec les participants En savoir plus, pour accéder à des ressources complémentaires Activités, pour démarrer un projet avec le numérique Pour parcourir le contenu de ce webdocumentaire, cliquez dans le bandeau sur : Les thèmes, pour voir un parcours thématique parmi les vidéos du webdocumentaire Les épisodes, pour voir l'ensemble des vidéos de tous les épisodes Interviews, pour voir les interviews des "regards extérieurs" Echanger, pour interagir avec les participants En savoir plus, pour accéder à des ressources complémentaires Activités, pour démarrer un projet avec le numérique

CLISE 2018 : CLasse Inversée la SEmaine La #CLISE2108 c’est délocaliser et démultiplier l’esprit du #CLICx2017 dans toutes les académies et les régions francophones qui le souhaitent. La #CLISE2018 a pour objectif de permettre à chaque enseignant qui le souhaite d’interagir localement avec un ou des praticiens en classe inversée, pour en découvrir l’éventail des possibilités, partager et échanger autour de cette pratique. La #CLISE2018 c’est une semaine d’action, du 29 janvier au 4 février 2018, visant à favoriser la mutualisation, la recherche et le partage d’informations et d’outils pédagogiques sur la classe inversée. Au programme : des classes ouvertes à l’initiative de praticiens en classe inversée pour venir observer un exemple de mise en oeuvre de classe inversée, des journée de séminaire, des retours d’expérience, des worlds cafés, des apéro inversé et plus encore. La #CLISE2018 est organisée en partenariat avec les nos partenaires institutionnels et les instances locales (services rectoraux, ESPE, Canopé…).

L’écran interactif, un atout pour la classe inversée Comme la pyramide inversée, la classe inversée consiste à mettre l’accent sur l’essentiel : les élèves. Ceux qui ont déjà expérimenté cette méthode avancent qu’elle permet de mieux impliquer les apprenants et optimise le temps passé en classe. Ils soutiennent aussi l’importance d’utiliser les outils qui favorisent la participation et la collaboration. En plus de la vidéo, l’écran interactif a démontré son efficacité dans cette mission. L’arrivée de la classe inversée L’existence de l'école remonte bien avant Charlemagne, inventeur officiel reconnu à ce jour. La classe inversée propose une toute autre approche : l’élève apprend ses cours chez lui et réalise les travaux pratiques en classe. Flipped Classroom, Classe retournée ou encore Classe inversée, les expériences se sont multipliées. Avec la classe inversée, l'enseignant met à disposition des élèves des capsules vidéos qu'ils visionneront chez eux. L’écran interactif, un outil important pour la classe inversée

Classes Inversées : une méthode , une stratégie ? MARCEL LEBRUN | Actibloom Avec Marcel LEBRUN, docteur en sciences, professeur en technologies de l'éducation et conseiller pédagogique au Louvain Learning Lab à Université catholique de Louvain (Louvain-la-Neuve, Belgique).Vidéo réalisée en collaboration avec Grégory DELBOE (formateur - chercheur (doctorant) à l' ESPE Lille Nord de France) . Avant d'aborder plus spécifiquement l'EPS, voici la 1 ère vidéo : Question initiale d'Actibloom : A la base, concernant votre approche, parleriez vous de méthodes, de pratiques, de démarches inversées, de classes inversée ? (Question suivante : Toutes matières confondues (dont EPS) y'a t'il un âge minimum requis pour les élèves ?) Pour aller plus loin Les Classe Inversées , une présentation en 4 minutes (vidéo issue d'une conférence donnée pour le Groupe IGS à Lyon en août 2015 (7ème convention pédagogique) Cliquez sur l'image pour accéder à la vidéo Le diapo intégral de cette conférence est ici : Lebrun, M. (2016). Cliquez sur l'image pour accéder aux articles

Classe inversée La classe inversée (ou « renversée », en anglais : « flipped classroom »[1]) est une approche pédagogique qui inverse la nature des activités d'apprentissage en classe et à la maison[2]. Les rôles traditionnels d'apprentissage sont modifiés selon l'expression « les cours à la maison et les devoirs en classe »[3],[4]. Autrement dit, les apprenants doivent impérativement étudier leurs cours chez eux, pour que les activités en classe deviennent plus concrètes pour eux. Durant les heures d' « apprentissages », ces derniers ne feront que des exercices d’applications et de découvertes. Il est aujourd'hui impossible en l'état de porter un jugement général quant au bénéfice d'un tel dispositif, les résultats d'observations étant très fluctuants en fonction des catégories sociales des apprenants, de leurs niveaux scolaires initiaux et des disciplines enseignées. Principe[modifier | modifier le code] Dans la classe inversée, deux étapes se succèdent : Histoire[modifier | modifier le code]

TraAM 2015-2016 . Les différentes compétences évaluées au bac de langues & la classe inversée, Bénédicte Donal . Présentation de projet de classe inversée- Lycée Pavie, Guingamp - Bilan mi-mars de l'expérimentation, Bénédicte Donal, Enseignante en anglais et ICN au Lycée Pavie, Guingamp, Formatrice RésENTice, Académie de Rennes . . . . . .

N’avalons pas la capsule de travers A l’origine, la classe inversée était ce qu’en avait pensé Eric Mazur, Professeur de physique à l’Université de Harvard : demander aux étudiants de lire un chapitre d’ouvrage avant le cours, puis, une fois tous réunis, les laisser prendre l’initiative de poser des questions, situer les incompréhensions, donner leur avis. À charge ensuite à l’enseignant de résorber les éventuels troubles et de mettre les étudiants en activité par des consignes d’utilisation des savoirs convoqués. Cette pratique, popularisée par Salman Khan, éducateur américain et fondateur de la Khan Academy, a par la suite investi le champ du numérique en introduisant la notion de capsule. Qu’est-ce donc ? Une vidéo en ligne, présentant de manière synthétique et exemplifiée les savoirs en jeu [1]. Un effet grisant Cette idée a tellement plu à certains enseignants que des sites d’échanges sur le sujet se sont multipliés, et même qu’un mouvement pédagogique est né en France en 2014 : l’association « Inversons la classe !

Les leurres de la classe inversée Au dire de certains, la classe inversée constituerait une révolution pédagogique. Elle ferait renaître la motivation d’élèves s’ennuyant dans la classe « traditionnelle », permettrait une différenciation favorable à une meilleure réussite des élèves en difficulté, tout en offrant à tous d’être « acteurs de leurs apprentissages et producteurs de leur savoirs ». Forcer le trait pour construire l’opposition radicale des modèles. La description de l’activité pédagogique « traditionnelle » sur les sites promoteurs de la pédagogie inversée repose sur une analyse quelque peu simplificatrice. Un des principaux sites de promotion de la « classe inversée » résume l’activité de l’élève au sein de la classe « traditionnelle » à « un enregistrement des connaissances transmises par l’enseignant » considéré comme une « tâche de bas niveau cognitif ». À vouloir l’examen critique, aurions-nous seulement un apriorisme méprisant ? Alors pourquoi faciliterait-elle l’apprentissage ? Quelle différenciation ?

Maths : La classe inversée, quel bénéfice ? Christophe Le Guelvouit est un professeur qu’on pourrait décrire comme touche à tout. Féru de technologie, c’est avec envie et hardiesse qu’il s’est penché sur la classe inversée, pour « gagner du temps » et se concentrer sur les difficultés des élèves. Depuis quand vous êtes vous intéressé à la classe inversée ? Je me suis lancé dans la classe inversée il y a bientôt 3 ans. J'étais en collège rural avec un public très hétérogène et je savais qu'à la rentrée suivante j'allais avoir des classes de troisième à 29 ou 30 élèves. J'avais besoin de trouver une solution pour gagner du temps pour eux en classe. Comment organisez vous la classe ? Mon fonctionnement en classe inversée demeure assez basique par rapport à d'autres collègues. Concrètement, je prépare d'abord une capsule vidéo dans laquelle soit je présente un concept mathématique et le cours qui va avec, soit je corrige une activité d'introduction accompagnée toujours du point de cours associé. Propos recueillis par Arnaud Durand

classe inversée 15 des ressources pour se lancer Trouble viewing this page? Go to our diagnostics page to see what's wrong. Les MOOC font pschitt Présentés il y a cinq ans par les universités américaines comme une révolution pédagogique, ces cours en ligne ont-ils tenu leurs promesses ? LE MONDE IDEES | • Mis à jour le | Par Marine Miller « J’ai l’impression qu’il existe deux pilules : une rouge et une bleue. Si vous prenez la bleue, vous pouvez paisiblement retourner dans votre salle de classe et enseigner à vos vingt étudiants. Moi j’ai pris la rouge et j’ai vu Wonderland. » Impossible pour Sebastian Thrun, éminent professeur d’intelligence artificielle, de retourner enseigner à l’université Stanford (Californie) comme si de rien n’était. L’emballement médiatique autour des MOOC était lancé et l’heure des « gourous » était venue.

Related: