background preloader

Aux Etats-Unis, des lycéens apprennent à débusquer les « fake news »

Aux Etats-Unis, des lycéens apprennent à débusquer les « fake news »
Le musée de la presse et du journalisme de Washington propose aux jeunes un atelier pour apprendre à repérer les fausses informations. Un phénomène exacerbé par les réseaux sociaux. Kyrie est bien embarrassée. Comment savoir si la phrase du président philippin, Rodrigo Duterte, incitant ses compatriotes « à tuer les vendeurs de drogue », est vraie ou pas. Ce programme a été lancé au printemps par le Newseum, le musée de la presse et du journalisme de Washington, alors que le terme fait florès depuis l’élection de Donald Trump. « Sur les sites suspects, repérez un contact, un historique, cherchez sur Internet le profil des sources ou des “experts” cités dans l’article. » Kim Ash, formatrice au Newseum Coïncidence ou pas, au Newseum, les classes ne désemplissent pas. Celia, 17 ans elle aussi, est aux prises avec une information qui la laisse sceptique. L’apprentissage de la démocratie Related:  médiasMédiasFake news

« Tous Fact-Checkeurs » pour muscler l’esprit critique Suite de notre opération « Tous Fact-Checkers », en partenariat avec Rue 89 Mooc et Le Monde, pour aider chaque citoyen à séparer le bon grain de l’ivraie en matière d’info. Chaînes en diffusion continue, alertes push, newsfeeds en tout genre : nous vivons aujourd’hui dans un monde d’abondance de connaissances où l’information est devenue la denrée la plus consommée. Mais pas nécessairement la mieux consommée. A l’ère de la profusion informationnelle, de l'infobésité, il devient impératif de donner à chacun les outils pour vérifier comment telle ou telle info a été fabriquée, et si elle s’inscrit du côté du fait ou de la simple opinion. Rumeur, diffamation, plagiat ? Source identifiée ou non ? Une invitation à la démarche critique à partager au plus grand nombre, surtout en cette période d'effervescence électorale :

Vos données seront manipulées ! A l’occasion de la conférence Strata Data qui se déroulait fin septembre à New York, la chercheuse danah boyd (@zephoria), l’auteure de C’est compliqué (dont paraît ces jours la traduction d’un autre livre coécrit avec Mimi Ito et Henry Jenkins, Culture participative) a, comme toujours, livré une présentation remarquable (extrait en vidéo) sur la fragilité des données à l’heure de leur analyse massive. La manipulation des médias a toujours existé et le numérique l’a certainement favorisé en rendant poreuse la frontière entre la propagande et le marketing, rappelle-t-elle en pointant vers le rapport publié par Data&Society en mai 2017, l’Institut de recherche dont elle est la fondatrice et la présidente (blog, @datasociety). Mais l’enjeu n’est pas de nous expliquer ce qui s’est déjà passé ou ce qui se passe actuellement, que de regarder ce qui s’annonce. Les moteurs de recherche et les médias sociaux sont devenus les cibles préférées de la manipulation. Hubert Guillaud

Rapport de « Legatum Institute » : Face à la désinformation, comment rendre la vérification des faits plus utile ? - Observatoire Arabe du Journalisme - AJO Les nouveaux médias et la révolution de l’information ont non seulement permis l’accès à l’information, mais aussi alimenté la propagation de la désinformation. Cette dernière a été définie par le Forum économique mondial comme l’un des problèmes les plus urgents du monde. Le « Fact-checking » (vérification de faits) apparaît ainsi comme le moyen le plus populaire pour lutter contre le déluge de cette désinformation. C’est dans cette perspective que le Legatum Institute a élaboré un rapport intitulé « Les faits que nous pouvons croire: comment mieux vérifier les faits » (Facts We Can Believe In: How to make fact-checking better) définissant les principaux moyens de lutte contre ce nouveau fléau. Le rapport a été élaboré par le « Forum Transitions » de l’Institut Legatum, de l’équipe travaillant sur la Propagande. Une fois que les perceptions du monde sous-jacentes ont été comprises, les vérificateurs de faits peuvent s’engager de manière plus significative avec le public.

Séance pédagogique ID Base - Fausses informations, hoax, canulars Présentation de la fiche Fiche de préparation assez longue, correspondant à environ huit pages imprimées, dont près de la moitié est consacrée à la présentation des objectifs. Déroulement de la séquence Les trois séances composant la séquence ont des vocations bien distinctes quoique complémentaires. La première séance a pour but de définir les termes du sujet ( hoax, canular et rumeur) et d'observer différents exemples. La deuxième fournit une méthode pour décrypter des fausses informations et en comprendre les mécanismes. Méthode pédagogique Les deux premières séances sont bâties sur un modèle identique, commençant par un exposé des savoirs visés, suivi d'une activité d'application et se terminant par une mise en commun établissant une généralisation. Objectifs d'apprentissage Près de la moitié de la fiche de préparation est dédiée à la présentation des objectifs. Didactisation du savoir Ce tableau concerne le niveau débutant. Structuration des connaissances Évaluation des apprentissages

Comment vérifier si une image est vraie ou fausse en trois étapes Un événement dans l'actualité ? Une catastrophe majeure ? Un attentat ? Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité. OKNe plus afficher × Il arrive souvent que des photos soient sorties de leur contexte, qu'elles aient été prises bien avant les événements... ou qu'il s'agisse tout simplement d'un montage. >>> A lire aussi : Arrêtez de partager ces 15 photos, elles racontent n'importe quoi 1. Prenons un cas pratique, ce tweet posté le 14 juin dernier (nous avons fait une capture d'écran au cas où il serait supprimé entre temps. Sur l'image, on voit une voiture entourée de motards disposés de façon à former un dessin plutôt explicite. Le cliché est amusant, il surfe sur l'image controversée d'un président américain qui ne plait pas à tout le monde... Alors, d'où vient cette photo ? 7 images 2. Si vous cherchez une réponse à une question, vous savez que "Google est votre ami". Une seule adresse pour cela : Google Image. 3. C'est l'étape la plus aléatoire.

Podcast : La science face aux fake news À l'occasion de la Fête de la Science 2017, une émission sur l'importance de la médiation scientifique et de la culture scientifique, portées par les chercheurs, dans une époque marquée par la post-vérité, le climatoscepticisme, les débats sans fin sur les vaccins, etc. Gilles Bœuf parle de la poussée du climatoscepticisme, de la contestation des faits scientifiques, de la non-science et comment il y répond à son niveau. Samuel Guibal parle des attaques contre la science, de la manière dont il voit les aberrations actuelles (créationnistes, « platistes »), de ce qu'il y a à faire pour faire progresser la culture scientifique et des initiatives comme la fête de la science. Véronique Atger parle des chercheurs, de leur vie et leurs rôles ; comment faire vivre cette recherche à l'extérieur, la valorisation de la recherche et la fête de la science à Sorbonne Universités. Animation : Yves Bongarçon (Moustic the Audio Agency) et Didier Pourquery (The Conversation France).

Enquête sur les usines à fausses informations qui fleurissent sur Facebook Des dizaines de pages Facebook, qui réunissent des centaines de milliers d’abonnés, reprennent sans scrupule de fausses informations pour générer des revenus publicitaires. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Adrien Sénécat Le Monde a étudié une centaine de pages Facebook qui diffusent de fausses informations ;Ce réseau représente au total plus de 70 millions de « likes » sur le réseau social ;Nous avons identifié 233 messages qui renvoient vers une fausse information sur ces pages. La blague du matin est une page Facebook en apparence anodine. Par exemple, cet article tiré du site petitrepos.com, qui affirme qu’une infirmière aurait échangé « plus de 9 000 bébés dans plusieurs maternités françaises » pendant vingt-deux ans. Le site qui a publié l’article savait d’où venait la prétendue information : on y trouve la mention « source : secretnews.fr ». Cet exemple est loin d’être un cas isolé. Des clics qui rapportent de l’argent Un réseau de pages Facebook qui réunit plus de 70 millions de fans

Colloque « Sauver les jeunes des médias sociaux ? » - Sciencesconf.org Mercredi 22 novembre Session 1 - Ambivalences dans les usages des médias sociaux 9H45 Beatrice Guillier Grande sœur, modèle, star : la YouTubeuse et les adolescentes, entre influence normative et potentiel émancipateur. Les YouTubeuses sont souvent accusées par les médias traditionnels de prôner un mode de vie consumériste et superficiel auprès de leur jeune public. Traditional medias often accuse female YouTubers of promoting a consumerist, superficial lifestyle among young people. Principales références : Monnot Catherine (2009). Pasquier Dominique (2005). Radway Janice (1984). Béatrice Guillier est doctorante à l’École des hautes études en sciences sociales. Diaporama Beatrice Guillier 10H15 Anne Cordier S’informer aujourd’hui : Pratiques et regards de jeunes sur l’information et le paysage médiatique Qu’est-ce que « s’informer » pour « les jeunes » à l’heure des médias sociaux ? What is information for "young people" at the time of social media? Cordier, Anne (2015). 11h Nadia Gauducheau

Un jeu en ligne veut vous apprendre à démasquer les fake news - Tech Vous en avez assez d'être bombardés de fake news, sans savoir comment trier le vrai du faux ? Vous pouvez désormais vous entraîner à distinguer les véritables actualités des articles de désinformation grâce à un jeu en ligne, Factitious. Certaines fake news sont si crédibles que les créer requiert désormais des compétences techniques pointues. Difficile, dans ce contexte, d’apprendre à repérer quels sont les indices qui doivent inciter à la prudence lorsque l’on se promène sur le web. Pour aider les internautes à développer cette petite gymnastique de l’esprit, la pédagogie peut être une piste. Comment distinguer les fake news d’un véritable article ? Dans une interface minimaliste, le jeu dévoile successivement des cartes sur lesquelles figurent un article d’actualité, en général agrémenté d’un titre et d’une photographie. Si vous voulez vraiment comprendre le phénomène des articles de désinformation, le meilleur moyen reste peut-être d’en créer vous-même, dans un autre jeu en ligne.

Related: