background preloader

Les théories du complot - Gérald Bronner - 3 mai 2017

Les théories du complot - Gérald Bronner - 3 mai 2017

http://www.youtube.com/watch?v=RysB0dRc8RA

Related:  Fake, rumeur, complot et vérification de l'info, propagandeThéorie du Complot - A ClasserThéories du complot

Analyse critique du sondage par L'Humanité Hier matin, radios, télévisions et journaux s’affolaient : 79 % de nos concitoyens seraient complotistes, d’après un sondage Ifop pour la Fondation Jean-Jaurès et Conspiracy Watch. Un sondage présenté par ladite fondation, sur son site, comme « l’enquête d’opinion la plus ambitieuse réalisée à ce jour ». Or, dans la méthodologie utilisée, dans les questions posées comme dans la mise en scène de ce sondage, tout pose question. L’art de poser les questions… Le complotisme, d’après le dictionnaire Larousse, « se dit de quelqu’un qui récuse la version communément admise d’un événement et cherche à démontrer que celui-ci résulte d’un complot fomenté par une minorité active ».

Faux commentaires : dans la nébuleuse des faussaires du Web Qui est à l'origine des commentaires truqués qui pullulent sur la toile ? Des commanditaires aux petites mains, des agences d'e-réputation au marché noir des forums : tour d'horizon. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Morgane Tual On les trouve partout. Éducation aux médias et à l'information - Déconstruire la désinformation et les théories conspirationnistes L'apport de l'Education aux médias et à l'information (EMI) et de l'esprit critique L’éducation aux médias et à l’information met l’accent sur la capacité des élèves à analyser l’information et la source dont elle émane. Le programme pour le cycle 4 cite comme première compétence de l’EMI « Une connaissance critique de l’environnement informationnel et documentaire du XXIème siècle. » Outils pour l'école, le collège et le lycée

Comment vérifier l'authenticité d'une vidéo publiée sur les réseaux sociaux - CLEMI Collège Français Cycle 4 - Classe de 4e Observateurs France 24 - Copiées, comment les intox fabriquent des stéréotypes rac... Sur les réseaux sociaux, certains blogs ou dans la bouche des politiciens, les migrants sont régulièrement associés à la criminalité, à l’assistanat ou aux activités terroristes. Ces raccourcis s’appuient sur de fausses informations, souvent illustrées par des images manipulées, qui sont massivement partagées sur les réseaux sociaux. La rédaction des Observateurs de France24 s’est associée à un projet de recensement et de classification de ces fausses nouvelles, dont nous livrons les premières conclusions.

Enquête complotisme 2019 : les grands enseignements Dans quelle mesure les Français adhérent-ils aux théories conspirationnistes diffusées dans le pays ? Quelles catégories de la population sont les plus concernées ? Après une première enquête inédite de la Fondation Jean-Jaurès et Conspiracy Watch en 2018, réalisée par l’Ifop, Rudy Reichstadt, membre de l’Observatoire des radicalités politiques de la Fondation Jean-Jaurès et directeur de Conspiracy Watch, présente les grands enseignements de la seconde vague. I - Les grands enseignements II - Contexte III - Méthodologie Le cas du faux tigre de Seine-et-Marne - CLEMI «Je crois que j’ai vu un lynx» L’alerte est donnée par Le Parisien à 12h02, le 13 novembre 2014 : à Montegrain, en Seine-et-Marne, la femme d’un gérant de supermarché a signalé la présence d’un tigre dans la matinée. «Elle n’est pas sortie de la voiture et m’a appelé pour me dire "je crois que j’ai vu un lynx", signale son époux, au Parisien.

Le constat d’un auteur de fausses infos sur Facebook : « Personne ne vérifie. C’est effrayant » Paul Horner possède un petit empire de sites qui font des canulars plus ou moins marrants. Il pense que la différence, après l’apparition du catalyseur Trump, est que les gens croient tout ce qu’ils lisent, même quand on leur prouve que c’est faux. LE MONDE | 17.11.2016 à 19h23 • Mis à jour le 18.11.2016 à 10h01 | Par Luc Vinogradoff On a beaucoup parlé ces dernières semaines des « fake news », de faux articles contenant de fausses informations publiés sur des sites obscurs qui sont partagés sur Facebook autant, voire parfois plus, que les articles de médias traditionnels. On sait que de plus en plus de gens partagent ces articles, ce qui ne veut pas forcément dire qu’ils y croient ou même qu’ils les lisent. Leur véritable influence est sujette à caution, mais leur prolifération est indéniable.

Related: