background preloader

Les livres comptables obligatoires : grand-livre, livre-journal et livre d'inventaire

Les livres comptables obligatoires : grand-livre, livre-journal et livre d'inventaire
Toute personne physique ou morale ayant le statut de commerçant a l’obligation de tenir des livres comptables obligatoires. Compta-Facile présente l’ensemble des livres comptables obligatoires comprennent les éléments suivants : le livre-journal , le grand-livre et le livre d’inventaire. Précisions sur l’obligation de tenir des livres comptables L’obligation de tenir des livres comptables s’appliquent à tout les commerçants sauf 2 exceptions : les commerçants personnes physiques placés sous le régime de la micro-entreprise,et ceux qui sont placés sous le statut d’auto-entrepreneur. Pour plus d’informations : Les livres comptables obligatoires doivent être conservés en original pendant 10 ans. Testez SAGE COMPTA & FACTURATION, la solution de gestion en ligne permettant de réaliser ses devis, d'établir ses factures et de tenir sa comptabilité (essai gratuit de 30 jours). 1er livre comptable obligatoire : le livre-journal Il existe 2 manières de fonctionner sur ce document : 5. Related:  P1 Compta opérations commercialesScénario 3 : L'organisation comptable et les mécanismes comptables

Qu’est-ce qu’un grand-livre ? Que doit contenir le grand-livre ? Toutefois, le grand-livre doit obligatoirement faire mention de plusieurs éléments. Il doit établir la liste des comptes, classés dans l'ordre de leurs numéros, en donnant pour chacun d'eux les informations suivantes : Numéro du compte Nom du compte Dans l'ordre chronologique des opérations effectuées, on obtient les informations suivantes : Date Libellé de l'écriture N° de pièce comptable Journal de passation Montant (en débit ou en crédit) Le grand-livre permet ainsi d'entrer dans le détail des comptes et de retrouver les correspondances entre les différents mouvements. Comment se présente un grand livre ? Le grand-livre regroupe l’ensemble des comptes qui ont été utilisés par l’entreprise dans le cadre de la tenue de sa comptabilité. Le grand-livre général : comptes des classes 1 à 7, Le grand-livre auxiliaire : détail des comptes 411 (grand livre auxiliaire clients) ou détail des comptes 401 (grand livre auxiliaire fournisseurs).

La balance des comptes Présentation de la balance Les opérations effectuées par l'entreprise ont donné lieu à un enregistrement dans les comptes. A la fin d'une période comptable, on totalise les sommes qui ont été portées au débit et au crédit de chaque compte. Il reste alors à établir la balance des comptes. La balance est un tableau qui reprend tous les comptes du grand livre sans exception (il ne faut pas omettre les comptes soldés, c'est-à-dire ceux pour lesquels débit = crédit). Le tableau comprend en général six colonnes : - numéro du compte - nom du compte - total des débits du compte - total des crédits du compte - solde débiteur du compte - solde créditeur du compte Les propriétés de la balance Le total des mouvements débits est égal au total des mouvements crédits. Le rôle de la balance La balance est un moyen de contrôle des enregistrements. La balance est un tableau permettant de connaître une situation.

Plan comptable Rechercher Découvrez un outil interactif qui vous permettra de consulter le plan comptable général facilement. Un outil plan comptable gratuit et facile d’utilisation Vous ne savez pas quel compte choisir dans le plan comptable général ? Plan comptable : comment ça marche ? Cliquez sur le numéro de la classe du plan comptable général que vous désirez utiliser et découvrez les rubriques ainsi que les sous-rubriques du compte. Plan comptable : trouvez LE compte adéquat Grâce à sa barre de recherche, le plan comptable général vous permet de trouver rapidement le compte dans lequel comptabiliser votre opération. Les pièces justificatives comptables | Compta-Facile Le Code Général des Impôts oblige les contribuables présentant une comptabilité de l’appuyer de pièces justificatives. Ces documents, appelées pièces justificatives comptables, concernent aussi bien les achats, que les ventes ou encore les frais généraux et les stocks. Les justificatifs comptables relatifs aux recettes Lorsqu’une transaction est matérialisée par une vente, la pièce justificative est nécessairement une facture, au format papier ou électronique. Faire une facture est d’ailleurs obligatoire dans de nombreuses situations. En revanche, si aucun justificatif n’est en mesure de justifier l’écriture, les ventes doivent être comptabilisées de manière détaillée (chaque opération doit être inscrite sur une ligne distincte dans les journaux de ventes). Une tolérance est toutefois accordée aux commerçants réalisant des opérations de même nature au cours d’une même journée. Les justificatifs comptables relatifs aux achats Ce principe subit deux atténuations :

Mentions obligatoires sur une facture Votre client est une entreprise ? Voici un exemple de présentation des mentions obligatoires sur vos factures. En haut à gauche : Nom + Prénom ou nom de votre société N° de Siren ou n° de Siret* Adresse du siège social (avec le nom de l'établissement si différent) Forme de la société (EURL, SARL,...) Montant du capital social Numéro d'identification à la TVA du vendeur (si facture d'un montant hors taxe supérieur ou égal à 150 euros) *Pour commerçant : RCS avec ville d'immatriculation Pour artisans : N° de siren et au répertoire des métiers dans le département d'immatriculation En haut à droite : Numéro de facture (exemple : FA-052021-1) Date de la facture (exemple : Emise le 02/07/2021) Un peu plus bas à droite : Nom ou dénomination sociale de l'entreprise de votre client Adresse du siège social Adresse de facturation (si différente de celle du siège social) Au centre au dessus du tableau descriptif des biens ou prestations et des montants : Date de la prestation de service ou de la vente

La composition du bilan Pour analyser une société, il faut généralement décortiquer ses états financiers. Ces documents, qui sont fréquemment publiés par les entreprises, sont composés de : un bilan pour représenter la situation financière de l’entrepriseun compte de résultat pour exposer le résultat de l’exercice courant (bénéfice ou perte)un tableau des flux de trésorerie pour analyser les flux générés par l’exploitation, le financement et les investissements de l’entreprise Aujourd’hui, nous allons nous intéresser au bilan. La lecture d’un bilan peut faire peur aux investisseurs novices. Ce document comptable est particulièrement utilisé par les investisseurs dans la valeur pour estimer la valeur intrinsèque (réelle) d’une entreprise. Même s’il vous reste de mauvais souvenirs des cours de comptabilité dans votre jeunesse, n’ayez crainte. Le bilan en quelques mots Le bilan est un tableau en 2 colonnes représentant l’état patrimonial d’une entreprise à un instant donné. L’actif L’action immobilisé L’actif circulant

Qu'est-ce que la gestion commerciale ? Une bonne gestion d'entreprise passe indéniablement par une bonne gestion commerciale. En effet, votre facturation, vos créances clients sont des données à absolument maitriser pour assurer la continuité d'exploitation de votre société, il faut savoir relancer vos clients pour ne pas laisser votre chiffre d'affaires en dehors de votre compte bancaire. Le suivi de vos fournisseurs également, essayez de négocier avec eux des délais de règlement. La gestion commerciale : A quoi ça sert ? La gestion commerciale permet de « piloter » une entreprise. Lire aussi : Piloter mon entreprise grâce aux tableaux de bord La gestion commerciale : Un bon système de gestion Aujourd'hui pour avoir un système de gestion commerciale efficace, il est nécessaire de passer par un bon logiciel informatique. La gestion commerciale: le logiciel Dans les logiciels de gestion commerciale, on trouve des modules permettant:

Les journaux comptables | Compta-Facile Pour tenir une comptabilité, il convient de mettre en place des journaux comptables, avec obligatoirement un journal général qui constitue le support légal de la comptabilité. La plupart des entreprises utilisent pour des raisons pratiques plusieurs journaux comptables (appelés journaux auxiliaires) qui sont ensuite centralisés dans le journal général (appelé journal centralisateur) : journal des achats, journal des ventes, journal de banque, journal de caisse… Composition des journaux comptables Les journaux comptables comportent obligatoirement les informations suivantes : date de l’opération comptabilisée,comptes mouvementés par l’écriture comptable,libellé de l’écriture comptable,montants de l’opération comptabilisée. Journaux comptables : débit et crédit Les colonnes prévues pour l’inscription des montants sont au nombre de 2 : la colonne des débits,et la colonne des crédits. Deux articles séparés abordent ces notions : Les principaux journaux comptables Le journal des achats

Cahier des charges - ERP - PGI 1 – Gestion de la production : 50 critères 1.1. Fonctions essentielles 1.2. Nomenclatures 1.3. Plan de production 1.4. Planification des capacités 1.5. 2 – Gestion des achats : 67 critères 2.1. 3 – Gestion des stocks : 35 critères 3.1. 4 – Gestion des ventes : 83 critères 4.1. 5 – Gestion des ressources humaines : 17 critères 5.1. 6 – Gestion financière : 57 critères 6.1. 7 – Technologie de la solution : 143 critères 7.1.

Composition du compte de résultat Objectifs : quelle est la différence entre le compte de résultat et le bilan ? Distinguer les notions de charge et de produit. Quels sont les principaux postes du compte de résultat ? Calculer et interpréter les principaux soldes intermédiaires de gestion. 1. Le compte de résultat est un document de synthèseexpliquant la composition du résultat. Les valeurs du compte de résultat concernent une période : l'exercice comptable. Le résultat est obtenu en faisant la différence : produits - charges. 2. a. Le Plan comptable général (PCG) impose une présentation normalisée du compte de résultat. Ci-dessous, la représentation simplifiée du compte de résultat en tableau. b. Les charges sont placées à gauche dans le compte de résultat. Les charges sont classées par nature. Le poste « coût d'achat des marchandises vendues » est égal aux achats de marchandises plus ou moins la variation de stocks de marchandises. c. Les produits sont placés à droite dans le compte de résultat. 3. a. b.

Related: