background preloader

Opération Northwoods

Opération Northwoods
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Mémorandum du 23 mars 1962 sur l'opération Northwoods. L'opération Northwoods est un projet d'opérations militaires clandestines sous fausse bannière destinées à manipuler l'opinion publique. Il s'agissait de blesser ou tuer des citoyens américains pour ensuite accuser les Cubains et envahir leur pays. Conçu par des chefs de l'état-major américain de leur propre initiative, ce projet d'opération fut proposé à l'exécutif américain en 1962 (administration Kennedy), qui le rejeta. Il ne fut jamais mis à exécution. L'opération consistait, dans le contexte de la guerre froide, en l'organisation d'une série d'actions d'intoxications pour justifier aux yeux de l'opinion américaine une intervention militaire contre Cuba et obtenir l'appui diplomatique, voire militaire, des nations occidentales, le Royaume-Uni en particulier[1]. Contexte : l'hostilité anti-castriste[modifier | modifier le code] L'élaboration du plan[modifier | modifier le code] Related:  FAUSSES BANNIERES DANS L'HISTOIRE MODERNE - Ila stratégie du choc

SALIM LAMRANI : CUBA, L'UNION EUROPEENNE ET LA RHETORIQUE DES DROITS DE L'HOMME Cuba, l’Union européenne et la rhétorique des droits de l’homme Global Research, 12 novembre 2012 Depuis 1996, l’Union européenne impose une Position commune à Cuba, officiellement à cause de la situation des droits de l’homme. Le dernier rapport d’Amnistie Internationale illustre le caractère discriminatoire et illégitime d’une telle politique. Depuis 1996, l’Union européenne est alignée sur la politique étrangère des Etats-Unis et impose une Position commune – la seule sur le continent américain – au gouvernement cubain. En effet, les Etats-Unis justifient officiellement l’imposition des sanctions économiques, en vigueur depuis juillet 1960 et qui affectent toutes les catégories de la société cubaine, en particulier les plus vulnérables, en raison des violations des droits de l’homme. Une Position commune discriminatoire et illégitime La Position commune est également illégitime. -d’assassinat commis par les forces de l’ordre (Autriche, Bulgarie, France, Italie, Royaume-Uni, Suède),

Operation Northwoods Operation Northwoods memorandum (13 March 1962)[1] Lyman L. Lemnitzer, who was in charge as the Chairman of the Joint Chiefs of Staff Operation Northwoods was a series of proposals for actions against the Cuban government, that originated within the Department of Defense (DoD) and the Joint Chiefs of Staff (JCS) of the United States government in 1962. At the time of the proposal, Cuba had recently become communist under Fidel Castro. The desired resultant from the execution of this plan would be to place the United States in the apparent position of suffering defensible grievances from a rash and irresponsible government of Cuba and to develop an international image of a Cuban threat to peace in the Western Hemisphere. Several other proposals were included within Operation Northwoods, including real or simulated actions against various US military and civilian targets. Origins and public release[edit] The main proposal was presented in a document titled "Justification for U.S. The U.S.

sans titre Selon Mark Rowley, chef du contre-terrorisme britannique, l'Etat islamique ne viserait plus seulement la police ou des cibles militaires. La menace se serait élargie et serait bien plus importante. «Ces derniers mois, nous avons pu constater davantage d'attaques envers le mode de vie occidental» a rappelé Mark Rowley, cité par The Guardian. «Daesh est passé d'un intérêt centré sur la police et l'armée à des projets de plus grande envergure. Ce groupe terroriste a désormais l'ambition pour des attaques énormes et spectaculaires» s'inquiète -t-il. Le directeur adjoint de la police londonienne n'a pas mâché ses mots pour avertir de l'imminence du danger. Daesh encouragerait ainsi ceux qui le soutiennent et qui ont reçu un entrainement militaire en Syrie de perpétuer des attentats dans le nord de l'Europe. «D'un côté ils développent un culte et ont recours à la propagande pour radicaliser les gens en leur nom, de l'autre ils essaient de préparer de plus grosses attaques» conclut Mark Rowley.

Théories Pourquoi je renonce à m’abonner à "Alternatives Internationales" Lettre ouverte à Yann Mens, Rédacteur en chef d’Alternatives Internationales Par Maxime Vivas, le 31 janvier 2005 Cher Yann Mens, Vous m’avez envoyé un formulaire pour m’abonner à Alternatives Internationales, suivi d’un exemplaire de votre journal. J’ai été tenté. Puis, j’ai vu comment vous parliez de Cuba et des amis m’ont informé d’un dialogue qu’ils avaient avec vous sur le sujet. Par suite, vous avez perdu un lecteur et peut-être gagné un détracteur prolixe. Comment se positionner en faveur d’alternatives politiques qui rompraient avec un capitalisme aggravé (néolibéralisme) sans retourner à un modèle de communisme (qui s’est effondré) ? Ni en réfutant a priori d’autres systèmes, Constitutions, modes d’élections dont on nierait la validité par méconnaissance et par esprit de supériorité (avec un vague relent d’esprit colonial). Je suis prêt, si Alternatives Internationales m’ouvre ses colonnes, à écrire plus en détail là-dessus. Est-ce qu’Alternatives Internationales monte la garde ?

Newly Declassified National Security Agency History Questions Early Vietnam War Communications Intelligence Washington, D.C., 1 December 2005 - The largest U.S. intelligence agency, the National Security Agency, today declassified over 140 formerly top secret documents -- histories, chronologies, signals intelligence [SIGINT] reports, and oral history interviews -- on the August 1964 Gulf of Tonkin incident. Included in the release is a controversial article by Agency historian Robert J. Hanyok on SIGINT and the Tonkin Gulf which confirms what historians have long argued: that there was no second attack on U.S. ships in Tonkin on August 4, 1964. Gladio Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Gladio (« Glaive » en italien) désigne le réseau italien des stay-behind, une structure créée dès le lendemain de la Seconde Guerre mondiale pour parer à une menace d'invasion soviétique. On désigne couramment par ce nom l'ensemble des armées secrètes européennes, dont l'existence a été révélée publiquement le 24 octobre 1990 par le Premier ministre italien Giulio Andreotti. Ces réseaux fonctionnaient le plus souvent sans que les gouvernements nationaux en aient connaissance[1]. Pour plusieurs auteurs, Gladio est impliqué dans différentes actions violentes des années de plomb italiennes[2],[3], mais l'ampleur de son implication faisait encore en 2005 l'objet de débats. La nature secrète des activités de l'organisation, et le fait que les archives de l'OTAN ne sont pas accessibles aux chercheurs, font du réseau un sujet controversé. Historique des accusations et théories relatives à Gladio[modifier | modifier le code]

Eléments non-concordants Symboles de la Nation Cubaine Le 19 Mai 1850, jour où le General Narciso López occupa la ville de Cárdenas, province de Matanzas, ce drapeau s'arbora pour la première fois, lequel deviendra notre bannière nationale. Durant 19 ans il symbolisa les activités anti-coloniales. Depuis ce jour il préside tous les actes du mouvement indépendantiste. Le triangle équilatéral - qui se détache sur l'ensemble - est la figure géométrique parfaite pour avoir ses trois cotés et ses trois angles égaux, lequel signifie l'égalité entre les hommes. Les trois couleurs (blanc, bleu et rouge) sont celles de la révolution et dans la connotation latine, s'associent au triptyque révolutionnaire français de liberté, égalité, fraternité. Et enfin, l'étoile à cinq pointes - dont l'une est orientée vers le Nord, indiquant la stabilité - exprimant l'équilibre entre les qualités morales et sociales devant définir l'Etat et signifie aussi l'astre brillant de son propre éclat, c'est-à-dire, un état indépendant.

U.S. Military Wanted to Provoke War With Cuba In the early 1960s, America's top military leaders reportedly drafted plans to kill innocent people and commit acts of terrorism in U.S. cities to create public support for a war against Cuba. Code named Operation Northwoods, the plans reportedly included the possible assassination of Cuban émigrés, sinking boats of Cuban refugees on the high seas, hijacking planes, blowing up a U.S. ship, and even orchestrating violent terrorism in U.S. cities. The plans were developed as ways to trick the American public and the international community into supporting a war to oust Cuba's then new leader, communist Fidel Castro. America's top military brass even contemplated causing U.S. military casualties, writing: "We could blow up a U.S. ship in Guantanamo Bay and blame Cuba," and, "casualty lists in U.S. newspapers would cause a helpful wave of national indignation." "These were Joint Chiefs of Staff documents. Gunning for War "That's what we're supposed to be freeing them from," Bamford says.

Étrange incident à Roissy : des bombes "factices" américaines découvertes par FedEx Le personnel de FedEx de l’aéroport Charles de Gaulle à Paris s’est plaint d’exercices « irresponsables » de sécurité après avoir trouvé des explosifs dans un emballage déchiré en transit des Etats-Unis vers la Tunisie. Quelle n’a pas été la surprise des employés de FedEx du plus grand aéroport parisien à la découverte d’une apparente bombe. Mais quand il s’est avéré qu’elle était fausse, on leur a dit qu’elle était destinée à des exercices antiterroristes américains. L’autocuiseur rempli d’écrous et de boulons a été découvert à l’aéroport le 22 janvier par les manutentionnaires de FedEx, le groupe américain de messagerie, ont rapporté des médias français, faisant référence à leurs sources. Suite à une inspection plus poussée, le personnel de la compagnie a également trouvé des appareils ressemblant à des explosifs et des détonateurs, a noté Fréderic Petit, le représentant syndical de FedEx de la Confédération générale du travail (CGT).

pentagone wp

Related: