background preloader

Opération Northwoods

Opération Northwoods
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Mémorandum du 23 mars 1962 sur l'opération Northwoods. L'opération Northwoods est un projet d'opérations militaires clandestines sous fausse bannière destinées à manipuler l'opinion publique. Il s'agissait de blesser ou tuer des citoyens américains pour ensuite accuser les Cubains et envahir leur pays. Conçu par des chefs de l'état-major américain de leur propre initiative, ce projet d'opération fut proposé à l'exécutif américain en 1962 (administration Kennedy), qui le rejeta. Il ne fut jamais mis à exécution. L'opération consistait, dans le contexte de la guerre froide, en l'organisation d'une série d'actions d'intoxications pour justifier aux yeux de l'opinion américaine une intervention militaire contre Cuba et obtenir l'appui diplomatique, voire militaire, des nations occidentales, le Royaume-Uni en particulier[1]. Contexte : l'hostilité anti-castriste[modifier | modifier le code] L'élaboration du plan[modifier | modifier le code]

http://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Northwoods

Related:  FAUSSES BANNIERES DANS L'HISTOIRE MODERNE - Ila stratégie du choc

sans titre Selon Mark Rowley, chef du contre-terrorisme britannique, l'Etat islamique ne viserait plus seulement la police ou des cibles militaires. La menace se serait élargie et serait bien plus importante. «Ces derniers mois, nous avons pu constater davantage d'attaques envers le mode de vie occidental» a rappelé Mark Rowley, cité par The Guardian. «Daesh est passé d'un intérêt centré sur la police et l'armée à des projets de plus grande envergure. Ce groupe terroriste a désormais l'ambition pour des attaques énormes et spectaculaires» s'inquiète -t-il. Loi Helms-Burton Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La loi Helms-Burton (officiellement, Cuban Liberty and Democratic Solidarity (Libertad) Act of 1996, aussi appelée Helms-Burton Act) est une loi fédérale américaine renforçant l'embargo contre Cuba. Les instigateurs de cette loi sont deux parlementaires républicains, le sénateur Jesse Helms et le représentant Dan Burton.

Gladio Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Gladio (« Glaive » en italien) désigne le réseau italien des stay-behind, une structure créée dès le lendemain de la Seconde Guerre mondiale pour parer à une menace d'invasion soviétique. On désigne couramment par ce nom l'ensemble des armées secrètes européennes, dont l'existence a été révélée publiquement le 24 octobre 1990 par le Premier ministre italien Giulio Andreotti. Ces réseaux fonctionnaient le plus souvent sans que les gouvernements nationaux en aient connaissance[1]. Pour plusieurs auteurs, Gladio est impliqué dans différentes actions violentes des années de plomb italiennes[2],[3], mais l'ampleur de son implication faisait encore en 2005 l'objet de débats. La nature secrète des activités de l'organisation, et le fait que les archives de l'OTAN ne sont pas accessibles aux chercheurs, font du réseau un sujet controversé.

Cuba pour les nuls. Une forte dégradation de la situation économique a provoqué une poussée du nombre de Cubains entrant illégalement aux Etats-Unis. et ainsi accroître le flux. Nous encourageons également cet exode en accordant aux Cubains, qui arrivent illégalement ou qui s’approchent par voie de mer, un statut de résident et une assistance pour s’installer. Étrange incident à Roissy : des bombes "factices" américaines découvertes par FedEx Le personnel de FedEx de l’aéroport Charles de Gaulle à Paris s’est plaint d’exercices « irresponsables » de sécurité après avoir trouvé des explosifs dans un emballage déchiré en transit des Etats-Unis vers la Tunisie. Quelle n’a pas été la surprise des employés de FedEx du plus grand aéroport parisien à la découverte d’une apparente bombe. Mais quand il s’est avéré qu’elle était fausse, on leur a dit qu’elle était destinée à des exercices antiterroristes américains.

Intoxication médiatique. Le cas des vrais-faux exilés politiques cubains. ors du Forum social de Caracas, Salim Lamrani, s’appuyant sur l’exemple cubain qu’il a longuement étudié, s’est appliqué à montrer comment la presse alternative pouvait démonter les mensonges de la propagande états-unienne. ncore faut-il mobiliser les compétences et les moyens pour effectuer les recherches comparatives nécessaires au replacement des faits dans leur contexte. » Carnage au Bataclan : la photo-choc a été diffusée depuis Jérusalem SCOOP. Panamza a retracé l'origine de la photographie controversée des victimes du Bataclan. Surprise, surprise : ce cliché a été divulgué par une organisation basée en Israël et dirigée par un neoconservateur américain. Le 15.12.2015 à 20h07

Embargo des États-Unis contre Cuba Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'embargo des États-Unis contre Cuba (décrit à Cuba par le terme espagnol el bloqueo qui signifie « le blocus ») est un embargo économique, commercial et financier à l'égard de Cuba par les États-Unis mis en place le à la suite de nationalisations expropriant des compagnies américaines. En 2014, l'embargo est officiellement toujours en place, ce qui en fait le plus long embargo commercial de l'époque contemporaine. Cependant, l'embargo ne concerne ni les produits alimentaires, ni les médicaments[1],[2], depuis le début des années 2000.

Daesh possède une cellule spéciale pour planifier des attentats Le New York Times vient de révéler dans une enquête la manière dont s'y prend le groupe Etat Islamique pour recruter des djihadistes prêts à commettre des attentats. Quatre lettres, EMNI, et une réalité glaçante : c’est l’acronyme d’une cellule du groupe Etat Islamique, une unité spéciale dédiée à la planification d'attentats à l'étranger. C’est ce que révèle une enquête du New York Times. Le quotidien américain a pu consulter des milliers de documents d’interrogatoire, et a récolté le témoignage d’un homme revenu de Syrie, et emprisonné en Allemagne.

CSP - Le pas suspendu de la Loi Helms Burton... Le pas suspendu de la Loi Helms Burton... Dans un article publié dans le quotidien espagnol El Mundo, et repris en français dans Le Monde, Raul Rivero ("journaliste et poète cubain. Prisonnier politique d’avril 2003 à novembre 2004" est-il précisé) nous gratifie de ses réflexions sur la situation actuelle à Cuba. (1) D’entrée de jeu, la Diva de la "dissidence" nous livre une observation : alors que le monde bruisse de commentaires sur l’eclipse de Fidel Castro, "à Cuba, personne ne dit rien. Il y règne un silence plus grand que la nuit..." et plus loin "Jusque dans ces moments-là, ou plus que jamais dans une telle circonstance, les contrôles, les fers, les cadenas qui enferment les 11 millions de Cubains sautent aux yeux."

Stratégie de la tension Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cette période a été marquée par des attentats dont certains, notamment l'attentat de la gare de Bologne en 1980, ont été l'œuvre de groupes néofascistes parmi lesquels Avanguardia Nazionale, les Noyaux armés révolutionnaires ou certaines personnes liées au Movimento Politico Ordine Nuovo[3]. La question de l'implication des services secrets italiens (notamment le Service des renseignements des forces armées), voire des États-Unis via le réseau Gladio sont débattues[9]. En 1988, le sénat italien a mandaté une commission d'enquête parlementaire : « Commission parlementaire du Sénat italien chargée d'enquêter sur le terrorisme en Italie et les raisons expliquant que les individus responsables des tueries n'ont pu être identifiées : le terrorisme, les attentats et le contexte politico-historique »[10]. L'historien Michael Parenti souligne que la CIA a refusé de collaborer aux travaux de la commission dont le rapport final a paru en 1995[11].

Comment la Syrie a été piégée par les services secrets Français et Anglais – Par Roland Dumas « Il va y avoir un répit, mais ne croyez pas que ce soit terminé pour autant. » C’était une prophétie de Roland Dumas en septembre 2013, juste après que la Russie ait empêché la guerre de justesse. Et ça se passe exactement comme il l’avait prédit. Il ne pouvait en être autrement, car tout ce qui se passe en Syrie fait partie d’un vaste plan d’ensemble, ce qu’on ne dira jamais assez. Les stratégies particulières des uns et les opportunismes des autres en Syrie, tout en brouillant la vision globale de la situation, doivent s’inscrire dans le cadre de ce plan. RI Des révélations de Roland Dumas sur la façon dont sont fermentés les coup d’Etats dans les pays non alignés à la banque Rothschild.

Related: