background preloader

Lamartine, Hugo, Dumas : l'abolition de l'esclavage dans la littérature romantique

Le 25 avril 1848, un décret abolit définitivement l’esclavage en France. Ce sont pas moins de 250 000 esclaves des colonies françaises qui doivent être émancipés. Pour la seconde fois. Dans cette archive de France Culture, le critique de littérature revenait d'ailleurs à plusieurs reprises sur les grands auteurs de la littérature romantique qui s'étaient attaqués à ce sujet : “On est frappé de constater que d’une part la condition des Noirs en général et plus précisément la question même de l’esclavage, sans être un point aveugle de la littérature romantique, apparaît en fait comme un point mineur. Écouter 27 min L'Abolition de l'esclavage : 1794 (La Marche de l'Histoire, 1994) Le mythe de l’abolition, il faut le lier à la façon dont l’esclavage est pensé. Au XIXème siècle, la littérature semble avoir beaucoup de difficultés à aborder le problème de fond, de principes et d'éthique qu’est l’esclavage. “Toussaint Louverture”, d’Alphonse de Lamartine : le héros romantique Related:  Nous libérer de la Haine de l'Autre. Une vocation de la littérature ?Français au lycéeLa liberté 1815-1914 : la révolution de 1830, le printemps des peuples, les lois de la IIIe République, l'affaire Dreyfus

L’Afrique du Sud et la littérature post-apartheid 1994-2014 / Writing Post-Apartheid South Africa: 1994-2014 Appel à contributions L’Afrique du Sud et la littérature post-apartheid 1994-2014 (APELA – Etudes Littéraires Africaines) La transition démocratique en Afrique du Sud a créé des conditions objectives qui ont stimulé la créativité littéraire et ont redéfini les contours du champ littéraire avec un nombre croissant d’écrivains et d’œuvres explorant de nouveaux thèmes et de nouvelles formes d’écriture. L’avènement de la démocratie va amplifier cette tendance et permettre aux écrivains d’approfondir et d’aborder des thèmes qui, pendant la période coloniale, n’avaient pas été jugés pertinents. Si, dans la fiction romanesque, le réalisme social et critique reste un mode prédominant, sa formulation devient plus nuancée, car il prend en compte les contradictions, les ambiguïtés du présent et lève le voile sur les zones sombres et honteuses du passé (Nadine Gordimer, André Brink, Zakes Mda). Les articles qui constitueront ce volume pourront donc s’articuler autour des axes et thèmes suivants :

Construire une culture commune lettres et sciences Le contexte Classe de 1ère S avec deux heures d’AP en interdisciplinarité Lettres/Physique/ HDA. Objectif En classe de 1ère S, on cherche à faire comprendre aux élèves que loin de s’opposer Lettres et Sciences partagent des problématiques et des valeurs communes. Le projet S’il est mené sur les heures d’AP, le projet constitue aussi, pour les Lettres, le fil directeur de deux objets d’étude : - l’argumentation : un corpus interroge la relation entre les sciences et les lettres. - le roman : Échenoz, Des éclairs, dont le personnage principal est l’ingénieur Nikola Telsa. d’interroger la figure du hors norme/génie incompris et inadapté aux réalités du monde, de se demander comment la fiction romanesque s’en empare et à quelles réalités du monde scientifique cette figure correspond et donc d’interroger le réel à travers la fiction. Les étapes du travail Trois d’entre elles sont liées à la progression du cours : 1. . . 2. 3. . . . Le projet en lien avec l’orientation Séance 1. Séance 2. . . . .

De l'esclavage des nègres. ........................................De l'esclavage des nègres. Si j'avais à soutenir le droit que nous avons eu de rendre les nègres esclaves, voici ce que je dirais : Les peuples d'Europe ayant exterminé ceux de l'Amérique, ils ont dû mettre en esclavage ceux de l'Afrique, pour s'en servir à défricher tant de terres. Le sucre serait trop cher, si l'on ne faisait travailler la plante qui le produit par des esclaves. Ceux dont il s'agit sont noirs depuis les pieds jusqu'à la tête; et ils ont le nez si écrasé qu'il est presque impossible de les plaindre. On ne peut se mettre dans l'esprit que Dieu, qui est un être très sage, ait mis une âme, surtout une âme bonne, dans un corps tout noir. ...........................................................Montesquieu, De l'Esprit des Lois, livre XV, chapitre V [1]. "Si j'avais à soutenir le droit que nous avons eu de rendre les nègres esclaves, voici ce que je dirais." Haut de page Retour à l'Accueil [2] Livre XXV, chapitre XIII.

La Deuxième République abolit l’esclavage Denise BOUCHE, Histoire de la colonisation, t. 2, Flux et Reflux, 1815-1962, Paris, Fayard, 1991. Susan EVERETT, Les Esclaves, Nathan, Paris, 1979. M. FAVRE, Esclaves et Planteurs, Paris, Gallimard, 1970. Anne GIROLET, Victor Schœlcher, abolitionniste et républicain…, Paris, Karthala, 2000. Jean MEYER, Esclaves et Négriers, Paris, Gallimard, 1986. Jean MEYER et alii, Histoire de la France coloniale. Patricia MOTYLEWSKI, La Société française pour l’abolition de l’esclavage (1834-1850), préface de L. Nelly SCHMIDT, Victor Schœlcher, Paris, Fayard, 1994. Victor SCHŒLCHER, Des colonies françaises. Marcel DORIGNY, Les Abolitions de l’esclavage. Mathilde LARRÈRE, « La Deuxième République abolit l’esclavage », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 18 février 2020.

Littérature & Dictatures - Fabula Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 On appelle dictatures les régimes politiques autoritaires, très souvent illégitimes, qui s’installent et/ou se maintiennent par la force. Le XXe siècle a été témoin de la montée et de la chute de diverses dictatures comme celle de Salazar au Portugal, Franco en Espagne et Mussolini en Italie. Plusieurs pays d'Amérique latine comme le Brésil, le Chile ou l’Argentine ont été également affectés par des régimes dictatoriaux qui ont eu des répercussions non seulement dans la politique et dans la vie des gens, mais aussi dans les représentations symboliques et dans les productions artistiques. La production artistique dans un pays sous la coupe d’une dictature est caractérisée par l’instrumentalisation des arts au service de deux actions opposées : légitimer le régime en place ou le critiquer. - Axe thématique 1 - Littérature comme témoignage - Axe thématique 2 – Littérature comme instrument politique - Axe thématique 3 – Littérature et censure

Yoan Fontaine : Moderniser le travail en lettres « A la fin tu es las de ce monde ancien » (Guillaume Apollinaire) : poétiquement et pédagogiquement ancien ? C’est la question que nous posent à leur façon les 1ères de Yoan Fontaine au lycée Bellevue au Mans. Dans le cadre d’une séquence sur Apollinaire, ils ont réalisé leurs propres recueils pour explorer la modernité poétique jusque dans notre culture numérique. Ce projet de recueil poétique numérique cherche à interroger la notion de modernité : pouvez-vous expliquer cette problématique ? La notion de modernité poétique nourrit la création artistique et notamment poétique à la fin du XIXème et au début du XXème siècle. Comment articulez-vous cette question de la modernité avec le programme de français ? En transposant cette démarche au monde contemporain, lui-même en mutation (technologies, transports, urbanisme…), les élèves interrogent leur rapport au monde qui les entoure et apprennent à le ré-enchanter par un travail de création poétique. En pratique, comment l’ont-ils réalisé ?

Jésuites L'emblème des jésuites, IHS Leur très grande influence et leur soumission au pape inquiétèrent les autorités de nombreux pays européens. Par leurs actions dans l'enseignement et les missions en Europe et outre-mer, ils ont été l'un des instruments les plus actifs de la Réforme catholique. Ayant fait le vœu d'obéissance au pape, qui à l'époque était aussi un souverain étranger puissant, ils ont été soupçonnés d'être des « agents de l'étranger ». De ce fait, ils étaient considérés comme un danger par les souverains absolutistes. Puis les jésuites reprirent de l'importance au XIXe siècle, en particulier dans l'enseignement et dans le soutien à la politique centralisatrice des papes. La fondation de la Compagnie de Jésus[modifier | modifier le wikicode] La Compagnie de Jésus est fondée dans la première moitié du XVIe siècle par Ignace de Loyola. L'organisation des jésuites[modifier | modifier le wikicode] Les jésuites sont très exigeants vis-à-vis de leurs condisciples.

1848 : la République abolit l'esclavage Le 27 avril 1848, la toute jeune IIe République décrétait l'abolition de l'esclavage dans les colonies françaises. Par quels processus complexes et contradictoires l'existence d'une condition servile légale s'est-elle perpétuée aussi longtemps dans le pays qui avait proclamé les droits de l'homme en 1789 ? La bataille, en fait, dura un siècle, et fut marquée par des débats dans la métropole et des insurrections outre-mer. Elle permit des avancées : la Ire République, en 1794, émancipait ainsi les Noirs. L'abolitionnisme plonge ses racines au cœur du siècle des Lumières qui connut aussi l'apogée de la traite négrière et de l'esclavage français, voire européen. A la condamnation morale s'ajouta, à partir des années 1760, une condamnation économique : pour les penseurs du « libéralisme », le labeur forcé était archaïque et peu productif; il constituait un frein à l'essor de l'économie nouvelle fondée sur le travail libre et le développement du marché intérieur. «Article 4.

La littérature du nazisme - Liste de 56 livres Bac de français 2017 (1/4) : La Poésie [Ronsard] Toute la semaine, La Cie se prépare aux épreuves du bac de français. En présence d’élèves, de leur professeur et de spécialistes, nous tentons de répondre aux questions des élèves et de leur donner les derniers conseils pour réussir leur examen. Premier jour : Poésie, Ronsard et Commentaire de texte En compagnie de Christine Henneguier et de ses élèves du Lycée Georges Brassens (Paris, XIX°), nous entamons une semaine d’émissions consacrée à la préparation des épreuves écrites du baccalauréat. Dans ce premier volet, nous nous intéressons plus particulièrement au genre poétique et au XVI° siècle et nous traiterons pour l’occasion l’exercice du commentaire de texte, en s’appuyant sur un sonnet des Amours de Marie de Pierre de Ronsard : Marie, levez-vous, ma jeune paresseuse :Jà la gaie alouette au ciel a fredonné,Et jà le rossignol doucement jargonné,Dessus l'épine assis, sa complainte amoureuse.Sus ! Texte B : Saint-Amant (1594-1661) « Le paresseux », in Œuvres, 1642

Affaire Calas L’affaire Calas est une affaire judiciaire française qui se déroule de 1761 à 1765 à Toulouse sur fond de conflit religieux entre protestants et catholiques, rendue célèbre par l'intervention de Voltaire dans l'ouvrage Traité sur la tolérance. Jean Calas était un commerçant protestant de Toulouse. Son fils ayant été trouvé mort étranglé ou pendu selon le médecin présent sur place, Jean Calas est accusé de l'avoir assassiné pour empêcher le jeune homme de se convertir au catholicisme. Cette affaire est essentiellement politique, et non pas révélatrice du fonctionnement des tribunaux royaux. Elle est entachée de nombreux abus de procédure dans l'administration de la preuve (usage dévoyé de l’adminicule et du monitoire, entre autres). En 1765, les magistrats de la Cour royale rétablissent la veuve de Jean Calas dans ses droits, et réhabilitent la mémoire de son défunt époux. Contexte L'affaire Pierre Calas et Voltaire Épilogue Le procès de Calas a été inséré dans les Causes célèbres. Galerie

Le printemps des peuples : la propagation de la liberté, 1848 Bucarest, Révolution de 1848 Costache Petrescu© Le formidable ébranlement qui secoue le monde arabe, depuis quelques mois, a suscité presque aussitôt chez les historiens et chez les citoyens soucieux de resituer l’inattendu dans la longue durée des forces souterraines, l’envie ardente de comparaisons avec d’autres temps. On s’est mis en quête, un peu partout, de moments lumineux où l’esprit de liberté a gagné semblablement, de proche en proche, de pays en pays, selon un processus d’imitation bienheureuse. Divers commentateurs ont évoqué l’émancipation des démocraties populaires, à l’est de l’Europe, après la chute du mur de Berlin. Nous y reviendrons peut-être un jour.

L’Islam, le terrorisme et la littérature Les extrêmes nourrissent les extrêmes, c’est bien connu. L’association des mots islam et terrorisme nous obsède depuis le 11 septembre 2001. En cette rentrée, cinq écrivains se confrontent à cette question. Pourquoi vouloir réinterpréter les codes d’une religion qui vous rejette ? Abdellah Taïa : D’abord il n’y a pas que la religion qui me rejette. A l’intérieur de la civilisation musulmane, on a connu de très grands auteurs extraordinairement libres qui osaient questionner Dieu, qui ont mis à l’intérieur de leurs livres cette idée simple : la liberté de penser. Lire la suite de l »interview sur Feedbooks Qu’est-ce qui vous a motivé à écrire sur ce sujet de la conversion d’un français à l’islamisme radical ? François Vallejo : Je ne me mets pas au centre de ce que j’écris, je trouve plus important de mettre le monde au centre de ce que je suis, je le scrute, par curiosité. Lire la suite de l’interview sur Feedbooks Métamorphoses de François Vallejo Infidèles de Abdellah Taïa

Bac de français 2017 (2/4) : Le Théâtre [Molière] Toute la semaine, La Cie se prépare aux épreuves du bac de français. En présence d’élèves, de leur professeur et de spécialistes, nous tentons de répondre aux questions des élèves et de leur donner les derniers conseils pour réussir leur examen. Deuxième jour : Théâtre, Molière et dissertation. En compagnie d’Eric Morlevat et de ses élèves du lycée Schuman (Charenton-le-Pont) nous nous plongeons aujourd’hui dans le genre théâtral. En nous basant sur sujet de type bac composé des textes suivants, autour du thème de la séduction et de la tromperie, nous abordons les questions d’analyse du texte théâtral et de l’importance de sa représentation sur scène. Avec Romain Lancrey-Javal, professeur de littérature en classe préparatoire littéraire au lycée Fénelon (Paris), nous reviendrons plus précisément sur le Dom Juan de Molière et son histoire. Texte 1 : Molière, Dom Juan, acte II, scène 4 (extrait), 1665. Texte 2 : Beaumarchais, Le Mariage de Figaro, acte V, scène 7, 1781. Molière, Dom Juan

Related: