background preloader

Nous libérer de la Haine de l'Autre. Une vocation de la littérature ?

Facebook Twitter

La nébuleuse de mots [Racisme – Esclavage - Colonialisme – Guerres tribales – Dictatures - Génocides - Apartheid - Immigration – Antisémitisme etc.] emplit actuellement de bruit et de fureur nos Médias.

Ces maux - sous une apparente diversité - ne sont que les manifestations de la même « Haine de l’Autre ». Depuis toujours et partout, elle apporte sa part d’ombre dans le cœur des individus, dans l’espace politique et social des pays. L’espace littéraire pour sa part a toujours pu échapper à son emprise. Comme souhaiterait le mettre en relief ce modeste échantillon...

A ce propos... Le fil conducteur de cette Collection reste ténu malgré les balises des mots-clés [Voir Documents et Essais]. Les mots ne recouvrent pas toujours les mêmes maux au fil des époques ou d’une communauté à l’autre. Par ailleurs, les romans, récits et témoignages donnés à voir ici sont le fait soit d’écrivains visionnaires du Passé, soit d’écrivains « sans peur et sans reproche » d'aujourd'hui, soit de mouvements littéraires en avance sur leur temps. Mais tous ont toujours su dépasser la Haine de l’Autre - souvent si proche de la Haine de Soi - et en dissiper les ombres...

Le racisme dans les littératures française et francophone (NeMLA, Washington DC) Le racisme dans les littératures française et francophone 50e Congrès de la Northeast Modern Language Association 21-24 mars 2019, Washington DC Le racisme, compris comme idéologie discriminatoire fondée sur une typologie des groupes humains, n’a que trop marqué l’Histoire, ses tenants se justifiant, selon les lieux et les époques, par des critères biologique (comme la couleur de la peau), culturel (la religion), ou encore géographique (les origines territoriales).

Le racisme dans les littératures française et francophone (NeMLA, Washington DC)

Il s’agit ici de se pencher sur les discours de haine, de mépris, voire de peur de l’Autre qui ont été (re)produits dans des textes de fiction ou d’idées rédigés en langue française, du Moyen-Âge au XXIe siècle. Alors que les livres sont les fruits de leur époque, au sens où tout texte est traversé par la doxa de la société dans laquelle il a été forgé, les auteurs participent également de l’Histoire, transmettant à leur lectorat contemporain et à la postérité une version remaniée du discours social. Racisme, haine de l'Autre et "inquiétante étrangeté" En écho au remarquable article d'Edwy PLENEL sur la haine de l'Autre, je voudrais vous faire partager ce texte de Marcelle Fréchou-Tozzi, dont des fragments ont été lus dans le cadre d'une expérience théâtrale interactive, ce 14 décembre dernier et comme l'an dernier pour celles et ceux qui avaient lu ici même: "Pourquoi la guerre?

Racisme, haine de l'Autre et "inquiétante étrangeté"

", au Théâtre des Ateliers, à Aix-en-Provence, dirigé par le metteur en scène et comédien Alain SIMON. Cette année, le thème choisi: "le racisme et la haine de l'Autre", était illustré par la lecture de l'introduction du livre: "Peau noire, masques blancs" de Frantz FANON (1952), que rappelle Edwy PLENEL. L'antisémitisme en littérature. L'antisémitisme en littérature.

L'antisémitisme en littérature

Pour en finir avec les clichés, les préjugés ou la haine.Emmanuel HaymanEditeur: FavreIsbn: 2-8289-0854-220 euros, 223 pages. Présentation de l'éditeur:Du philosophe grec Posidonius qui, il y a plus de deux mille ans, imaginait les ancêtres des juifs " dartreux et lépreux " jusqu'à l'abbé Pierre qui réactualise, sous forme d'antisionisme, la vieille fable du complot juif international, l'antisémitisme revêt des formes multiples à travers les lieux et les époques.

Le Juif, ressemblant et pourtant différent, faisait peur. Présence Juive dans la littérature française. Léon Alhadeff Avec la révolution de 1789, la France entre dans une ère de franche émancipation, par la reconnaissance des droits de l'homme et plus tard, par la séparation de l'Eglise et de l'Etat.

Présence Juive dans la littérature française

Le Christianisme n'étant plus religion d'Etat, quiconque se sent désormais libre de ses opinions, même si elles sont hostiles au clergé. Mais ce changement ne touche pas les Juifs dans l'immédiat, les sentiments de chaque Chrétien étant viscéralement éduqués par les préjugés antisémites du passé. C'est pourquoi, dès le début du 19e siècle, la littérature prend trois orientations concernant la culture juive. Littérature et esclavage (XVIIIe-XIXe siècles) Littérature et esclavage (XVIIIe-XIXe siècles) Les historiens ont déjà consacré de nombreux travaux à l'esclavage.

Littérature et esclavage (XVIIIe-XIXe siècles)

Les littéraires, en tout cas en France, n'ont guère tiré parti de ce thème, alors même qu'il traverse les littératures occidentales, en particulier aux XVIIIe et XIXe siècles, époque où se développe la traite négrière, mais où, simultanément, les philosophes engagent le débat qui conduira à l'abolition de l'esclavage dans les colonies françaises. Il s'agit de montrer toute la richesse littéraire d'une figure comme celle de l'esclave, du personnage fondateur d'Oronoko, à celle du révolté romantique, comme dans Bug-Jargal de Victor Hugo (1826), en passant par le « bon nègre » qu'on trouve par exemple dans Adonis (1798) de Jean-Baptiste Picquenard.

Jeudi 18 juin. Littérature & Dictatures - Fabula. Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 On appelle dictatures les régimes politiques autoritaires, très souvent illégitimes, qui s’installent et/ou se maintiennent par la force.

Littérature & Dictatures - Fabula

Le XXe siècle a été témoin de la montée et de la chute de diverses dictatures comme celle de Salazar au Portugal, Franco en Espagne et Mussolini en Italie. Plusieurs pays d'Amérique latine comme le Brésil, le Chile ou l’Argentine ont été également affectés par des régimes dictatoriaux qui ont eu des répercussions non seulement dans la politique et dans la vie des gens, mais aussi dans les représentations symboliques et dans les productions artistiques. Il est important de souligner d’ailleurs que de nombreux pays vivent toujours sous un régime dictatorial, surtout sur les continents africain et asiatique. Dans l'ombre des guerres tribales - L'Humanité. Littérature africaine Enfant terrible-enfant soldat. 20 ans après le génocide, l’Afrique centrale à la croisée des chemins - CNCD.11.11.11. Vingt ans après le génocide, la région des Grands Lacs reste marquée par ses métastases.

20 ans après le génocide, l’Afrique centrale à la croisée des chemins - CNCD.11.11.11.

Que ce soit au Rwanda, au Congo ou au Burundi, de nouvelles constitutions ont été adoptées, des élections organisées et la croissance économique retrouvée. Mais les obstacles restent nombreux sur le chemin de la paix, de la démocratie et du développement. Le 6 avril 1994, le Rwanda sombrait dans la pire tragédie de la seconde moitié du vingtième siècle : en douze semaines, quasiment à huis clos, près d’un million de Rwandais étaient méthodiquement massacrés parce qu’ils étaient Tutsi ou considérés comme leurs complices. Ce génocide s’est déroulé sans réaction notoire de ceux qui auraient pu l’arrêter. Ce constat d’échec n’a toutefois en rien poussé ceux qui savaient à tirer les leçons de leurs erreurs passées. L’Afrique du Sud et la littérature post-apartheid 1994-2014 / Writing Post-Apartheid South Africa: 1994-2014. Appel à contributions L’Afrique du Sud et la littérature post-apartheid 1994-2014 (APELA – Etudes Littéraires Africaines) La transition démocratique en Afrique du Sud a créé des conditions objectives qui ont stimulé la créativité littéraire et ont redéfini les contours du champ littéraire avec un nombre croissant d’écrivains et d’œuvres explorant de nouveaux thèmes et de nouvelles formes d’écriture.

L’Afrique du Sud et la littérature post-apartheid 1994-2014 / Writing Post-Apartheid South Africa: 1994-2014

L’avènement de la démocratie va amplifier cette tendance et permettre aux écrivains d’approfondir et d’aborder des thèmes qui, pendant la période coloniale, n’avaient pas été jugés pertinents. Afrique du Sud : les écrivains Noirs de l'après-apartheid - PluMe d'EscaMpettePluMe d'EscaMpette. Nelson Mandela nous a quittés.

Afrique du Sud : les écrivains Noirs de l'après-apartheid - PluMe d'EscaMpettePluMe d'EscaMpette

Il n'a pas seulement contribué à libérer la plaie béante de l'apartheid en Afrique du Sud. Il a aussi démuselé une littérature Noire qui ne demandait qu'à s'exprimer. Pour autant, en se libérant, cette littérature s'est aussi trouvée en prise à des problèmes inattendus... L'histoire littéraire d'Afrique du Sud est aussi complexe que celle de sa politique. À la fin de l'apartheid (débutée institutionnellement en 1948), autour de 1994-1998, les auteurs Noirs se sont sentis en plein désarroi, face à une liberté toute neuve, certes, mais dans une société passée de la résistance à la consommation. Écrivains migrants, littératures d’immigration, écritures diasporiques. Des DOI (Digital Object Identifier) sont automatiquement ajoutés aux références par Bilbo, l'outil d'annotation bibliographique d'OpenEdition.Les utilisateurs des institutions abonnées à l'un des programmes freemium d'OpenEdition peuvent télécharger les références bibliographiques pour lesquelles Bilbo a trouvé un DOI.

Écrivains migrants, littératures d’immigration, écritures diasporiques

Le service d'export bibliographique est disponible pour les institutions qui ont souscrit à un des programmes freemium d'OpenEdition.Si vous souhaitez que votre institution souscrive à l'un des programmes freemium d'OpenEdition et bénéficie de ses services, écrivez à : access@openedition.org. Calixthe Beyala, C’est le soleil qui m’a brûlée, Paris, Stock, 1987 ; réed. Paris, J’ai lu, 2001. Calixthe Beyala, Le Petit Prince de Belleville, Paris, Albin Michel, 1992 ; réed. Paris, J’ai lu, 1993. Calixthe Beyala, Les Honneurs perdus, Paris, Albin Michel, 1996 ; réed. Eza Boto, Ville cruelle, Paris, Présence Africaine, 1956 ; réed. 1971. Bernard B. Exils - L’exil dans les littératures africaines postcoloniales - Presses universitaires de Perpignan. P. 77-91 Texte intégral 1Aujourd’hui, la notion d’exil semble galvaudée par les nombreux articles qui lui sont consacrés, en commençant par ceux venant de sa discipline d’origine, la sociologie politique, puis d’autres disciplines connexes, l’ethnographie et l’anthropologie, jusqu’à sa reprise par la littérature. 1 Justin K.

Bisanswa, « Dire et lire l’exil dans la littérature africaine » : « Lieu mythique d’une q (...) 2Mais de quel exil s’agit-il ? 3Charles Bonn rappelle la multiplicité des dimensions qui rendent complexe la définition de l’exil dans les littératures africaines postcoloniales en général, et leurs implications aux contacts des autres aires linguistiques, en l’occurrence le français. 2 Charles Bonn, « Exil, quel exil ? 4La problématique coloniale et postcoloniale a historicisé, mais aussi quelque peu banalisé ce trope littéraire, en l’associant à des concepts comme l’identité ou l’émigration souvent liés l’un à l’autre. Jean - Fernand Bedia : Le roman des "nouvelles guerres" africaines...- Ethiopiques. Éthiopiquesn n°90. Littérature, philosophie et art Penser et représenter l’ethnie, la région, la nation 1er semestre 2013 Auteur : Jean-Fernand BÉDIA [1] L’actualité des « nouvelles guerres » [2] désormais bien campée par des écrivains est un nouveau paradigme qui, au-delà des questions d’engagement littéraire, pose dans son sillage la problématique du discours relatif à la réception critique des écritures romanesques prolongeant dans l’imaginaire fictionnel ces « extrêmes contemporains ».

La guerre en tant qu’« exercice systématique de la violence » [3] au détriment de populations civiles prises en otage par des factions armées a suscité de nombreux romans et aussi des prismes d’analyse très différents par les auteurs. Sans vouloir paraître exhaustif, le point littéraire qui suit permet de dresser une carte géopolitique des guerres africaines.

À mon arrivée [au camp du colonel Papa le bon], on m’a appris qui j’étais. La thématique de la guerre n’est certes pas récente en littérature. L’Islam, le terrorisme et la littérature. Les extrêmes nourrissent les extrêmes, c’est bien connu. L’association des mots islam et terrorisme nous obsède depuis le 11 septembre 2001. En cette rentrée, cinq écrivains se confrontent à cette question. Racisme, Littérature Française - 15 livres - Booknode.com. Le racisme dans la littérature jeunesse - Liste de 26 livres. Persécution Des Juifs - 68 livres - Booknode.com. La littérature du nazisme - Liste de 56 livres. L'esclavage dans la littérature - Liste de 10 livres. Colonialisme et littérature - Liste de 12 livres. L'apartheid - Liste de 15 livres. L'immigration en littérature - Liste de 17 livres. Migrations - Liste de 34 livres. Lamartine, Hugo, Dumas : l'abolition de l'esclavage dans la littérature romantique.

Le 25 avril 1848, un décret abolit définitivement l’esclavage en France. Ce sont pas moins de 250 000 esclaves des colonies françaises qui doivent être émancipés. Pour la seconde fois. Car la traite des esclaves avait déjà été abolie au lendemain de la révolution française, dès 1794, avant que Napoléon ne la restaure en 1802 dans les colonies. Dans l’émission "La Marche de l’Histoire", en février 1994, le critique de littérature et écrivain Gérard Gengembre questionnait cette “absence de prise en charge par l’écriture de cet événement historique alors que la Révolution Française a fait fleurir les textes de façon tout à fait extraordinaire”. Écouter 27 min L'Abolition de l'esclavage : 1794 (La Marche de l'Histoire, 1994) Le mythe de l’abolition, il faut le lier à la façon dont l’esclavage est pensé.

Au XIXème siècle, la littérature semble avoir beaucoup de difficultés à aborder le problème de fond, de principes et d'éthique qu’est l’esclavage. A écouter : Autour du film "12 years a slave".

Victor Hugo - Bug-Jargal

Lamartine - Toussaint Louverture. Alexandre Dumas - Georges. Harriet Beecher Stowe - La Case l’Oncle Tom. Maya Angelou. Tahar Ben Jelloun - Le racisme expliqué à ma fille. Geraldine Brooks - La solitude du Docteur March. Alex Haley - Racines. Elaine Hussey - La petite fille de la Rue Maple. Julie Kibler - Les couleurs de l’espoir. Toni Morisson. Daniel Vaxelaire. Jesmyn Ward. Colson Whitehead - Underground. Le Journal d'Anne Franck. Erich Maria Remarque. Primo Levi. Elie Wiesel. Jorge Semprun - Le Grand Voyage. Vassili Grossman - Vie et destin. Hans Fallada - Seuls dans Berlin. William Styron - Le choix de Sophie. Laurent Binet - HHHhH. Katherine Kressmann-Taylor - Inconnu a cette adresse.

Irvin D. Yalom - Le problème Spinoza

Edgar Hilsenrath - Le Nazi et le Barbier. Robert Merle - La mort est mon métier. Jonathan Littell - Les Bienveillantes. Daniel Mendelsohn - Les Disparus. Joseph Bialot - C'est en hiver que les jours rallongent. Cyril Gety - Le prix. Michael Chabon - Les extraordinaires aventures de Kavalier & Clay. Dominique Lormier - Ces chrétiens qui ont résisté à Hitler. Anna Nivat - La République juive de Staline. Michèle Sarde - A la recherche de Marie J. James Welch. Jim Fergus.

Richard Wagamese. Louise Erdrich. René Maran - Batouala. Franz Fanon - Les damnés de la terre. Ahmadou Kourouma. Alain Mabanckou - Les cigognes sont immortelles. Erik Orsenna - L'Exposition coloniale. Janis Otsiemi - Le Voleur de Sexe. Eugène Ebodé - Souveraine magnifique.

Lucien Bodard - La Guerre d’Indochine

Rudyard Kipling - Kim. George Orwell - Une histoire birmane. Salman Rushdie - Le dernier soupir du Maure. Assia Djebar. Asli Erdogan. Erich Maria Remarque - Cette Terre Promise. Alain Mabanckou - Tais-toi et meurs. Gaël Faye - Petit pays. Fatoumata Diome - Celles qui attendent. Erik Orsenna - Madame Bâ & Mali ô Mali. Olivier Norek - Entre deux mondes. Nelson Mandela - Un si long chemin vers la Liberté. André Brink. Wessel Ebersohn. Deon Meyer.

Mike Nicol

Michèle Rowe. Roger Smith. Caryl Ferey - Zulu. Philippe Lançon - Le lambeau. Mathias Enard. Tabish Khair - Comment lutter contre le terrorisme islamiste dans la position du missionnaire (2012, 2013) Elnathan John. Whitney Terrell - Le bon lieutenant. Jonathan Littelll - Carnets de Homs.