background preloader

Le classement des villes mondiales/globales, version 2016

Le classement des villes mondiales/globales, version 2016
Le groupe de travail sur les villes mondiales du département de géographie de l'université de Loughborough a publié en mars 2017 la version 2016 de son glassement des villes mondiales/globales (le GaWC utilise cette double dénomination, voir notre entrée de glossaire Villes globales, villes mondiales). En voici les premières lignes (le tableau complet ici) : Le haut du classement connaît quelques réajustements par rapport à la version de 2012 : Paris passe derrière Singapour, Tokyo derrière Pékin, Sydney derrière Doubaï. Le GaWC propose également un portail de ressources pédagogique (en anglais) où on trouvera la carte de 1998 en forme d'archipel des villes mondiales, ou encore celle de 2010 qui insiste sur les interrelations entre les villes : Pour aller plus loin :

http://geoconfluences.ens-lyon.fr/actualites/veille/classement-global-cities-2016

Related:  5. Villes dans la mondialisationQuatrième_géographieurbanisationMondialisation, fonctionnement et territoires

Notion à la une : shrinking city La shrinking city fait partie de ces notions au nom trompeur, dont la traduction stricte en ville rétrécissante ne colle souvent pas à la réalité observée. Si une shrinking city connaît une contraction, celle-ci est rarement spatiale : une shrinking city peut continuer à s’étaler. La ville de Leipzig, dans le Land de Saxe en Allemagne de l'Est, en donne un exemple saisissant : sa population actuelle est la même que celle de 1918, mais elle s’étend sur quatre fois la surface antérieure. La ville de Leipzig 1918-2016 : le même nombre d’habitants, un fort étalement Un autre exemple de shrinking city qui s'étale : Baltimore aux États-Unis Tâche complexe : les migrations internationales. Voici une TaCo réalisé par Frédéric HOJLO professeur d’histoire géographie au collège Fontaine des Ducs de Châtillon-sur-Seine (Côte d’Or). Il s’agit d’une tâche complexe réalisée en octobre avec deux classes de 4ème. Il s’agissait de travailler sur les migrations, dans le cadre du programme de géographie, partie « Les mobilités humaines ».

Villes en décroissance ▼ Voir le sommaire du dossier ▼ Aux États-Unis, la décroissance urbaine s’est principalement concentrée dans les villes et les régions qui étaient dépendantes de l’industrie au cours du XXe siècle. Ces villes sont entrées en déclin dès l’après-guerre, période à laquelle leur population commence à décroître. Une ville mondiale est-elle forcément une ville globale ? Un questionnement de la géographie française La présente analyse part de l’hypothèse que depuis la fin du xxe siècle, l’humanité (ou plutôt une partie seulement) franchit une nouvelle étape historique sous l’effet de la phase contemporaine de la mondialisation économique qui, tout en rappelant certaines caractéristiques de la première mondialisation (amorcée autour des années 1870 pour s’interrompre brutalement avec la première guerre mondiale), s’en distingue. Les deux mondialisations qualifiées de « modernes » – par rapport à la mondialisation « prémoderne » remarquablement analysée par Fernand Braudel – se traduisent toutes les deux par l’internationalisation de flux d’échanges de biens, de personnes et de capitaux parallèlement aux évolutions technologiques. Certains architectes comme Richard Burdett qui fut en charge de la 10e Biennale d’architecture de Venise (novembre 2006) – où 16 villes de quatre continents ont été présentées – déclarent préférer utiliser le terme de « mégapole » plutôt que celui de « ville ».

Baltimore, une "shrinking city" qui s'étale La NASA propose sur son site Earth Observatory une image Landsat de Baltimore datée du 18 juillet 2016, téléchargeable en bonne définition. On y voit la ville et son site de fond d'estuaire, là où le Patapsco s'élargit avant se jeter dans la baie de Chesapeake. L'échelle choisie pour cette vue satellite laisse aussi une large part à l'environnement rural de la ville, où les activités agricoles sont dominantes. 4ème G4 - Les États-Unis dans la mondialisation - La p@sserelle -Histoire Géographie- OBJECTIF 1 : HISTOIRE DES ARTS – New-York vue par les Beastie Boys (inspiré par le travail de la B-Girl Véronique S.) En 2004, trois New-Yorkais rendent un hommage vibrant à leur ville victime d’attentats terroristes le 11 septembre 2001. Mike D, Adam Yauch et Ad-Rock sont plus connus sous le nom des Beastie Boys. Après des débuts punk, ils s’essaient au hip-hop et emballent le monde entier en mélangeant les styles musicaux.

Pérouse J.-F., 2017, Istanbul Planète. La ville-monde du XXIe siècle, Paris, La Découverte, 220 p. 1 Jean-François Pérouse a publié en 2011 un ouvrage sur Istanbul en turc chez İletişim (Pérouse, 2011 (...) 1Treize ans après La Turquie en marche, Jean-François Pérouse dresse un bilan des grandes mutations qui ont affecté Istanbul ces quinze dernières années. Si le « face-à-face » avec cette « ville-monde » est au cœur des préoccupations de l’auteur depuis une vingtaine d’années, il manquait une synthèse de ses travaux en un seul volume et en langue française1.

La métropolisation en question Cynthia Ghorra-Gobin vient d’apporter un élément supplémentaire à la réflexion sur la métropolisation à l’œuvre en publiant, le 2 septembre 2015, un ouvrage intitulé « La métropolisation en question » aux PUF dans la collection ‘La ville en débat’ dirigée par Jacques Donzelot. Cet ouvrage de format poche de 116 p. se concentre sur les dynamiques générales à l’œuvre et sur les deux exemples qu’elle connaît le mieux : la France et les États-Unis. En France, la métropolisation s'institutionnalise avec l'invention de la Métropole depuis le 1er janvier 2015 (acte III de la décentralisation, « loi MAPTAM »), alors qu'aux États-Unis, si l'expression "révolution métropolitaine" est utilisée pour signifier l'importance du bouleversement économique et spatial, elle n'a pas encore de traduction politique concrète si l’on excepte Minneapolis-St Paul et Portland. La présentation de l’ouvrage sur le site des PUF

Transit City vendredi 6 mars 2009 Et si l'une des facettes de l'urbanisation du XXIème était ... la désurbanisation de vastes zones urbaines ? Et si les Etats-Unis, l'Angleterre et l'Allemagne étaient à l'aube d'une désurbanisation partielle de leur territoire ? Et si entre vieillissement de la population et faible taux de natalité, les villes japonaises devaient, à partir de 2050, se contracter ? Et si en 2050 Tokyo devenait une ville jardin organisée uniquement autour de ses lignes de chemins de fer ? 4ème G3 - L'urbanisation du monde - La p@sserelle -Histoire Géographie- L’urbanisation désigne le développement des villes. Depuis 1945, le monde s’urbanise à grande vitesse. Plus de la moitié de l’humanité habite déjà les villes, en 2050 ce sera probablement les 2/3. Connectées au monde entier, des villes ont vu apparaître des nouveaux espaces et paysages. Lesquels ?

[Chronique] Nigeria: cachez ces pauvres que je ne saurais voir - Hebdo Lagos a accueilli le 11 février la deuxième édition de son marathon. Une course gratuite pour les participants. Le vainqueur, un Kényan a empoché 50 000 dollars, tout comme la gagnante de l'épreuve. Cette course est financée par l'Etat de Lagos et une grande banque de la place qui explique dans sa communication que « des gens sains et en bonne santé sont une bonne chose pour l'économie et donc pour la banque ». Le protocole de Kyoto, le clivage Nord-Sud et le défi du développement durable Notes Pour un aperçu de la littérature géographique française sur le développement durable, voir, entre autres, L’Information géographique, n° 3, 2007 ; Mancebo, 2006 ; Veyret, Arnould, 2008 ; Arnould, Simon, 2007 ; Veyret, 2007 ; Da Lage et al., 2008 ; Miossec et al., 2004 ; Carroué, 2006 ; Froger, 2006. Pour une critique des indicateurs du développement durable, voir notamment Arnould, Clément, 2004 ; Boisvert, 2005 ; Theys, 2001. Allemagne, Australie, Autriche, Biélorussie, Belgique, Bulgarie, Canada, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, États-Unis, Fédération de Russie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Japon, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Monaco, Nouvelle-Zélande, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Royaume-Uni, Slovénie, Slovaquie, Suède, Suisse, Turquie, Ukraine, Union européenne. Voir le dossier consacré à ce sujet dans Alternatives internationales, 2008, n° 41.

Décroissance urbaine La décroissance urbaine désigne un processus conjoint de déclin démographique et d’affaiblissement économique qui affecte de manière structurelle deux éléments constitutifs de la ville – la densité de population et les fonctions économiques, générant d’importants effets sociaux (Martinez-Fernandez, Audirac, Fol, Cunningham-Sabot 2012). Par opposition à croissance urbaine, la notion de décroissance urbaine souligne les pertes conjointes de population, d’emplois et de richesse, qui se traduisent par une déprise spatiale (friches, vacance) mais pas nécessairement par une contraction urbaine à partir des marges. Par ailleurs, la notion de décroissance insiste moins sur l’irréversibilité du processus que la notion de déclin urbain, parfois employée comme synonyme. La décroissance urbaine est une notion importée du monde anglophone et germanique. Les études sur la décroissance urbaine ont été développées à partir de champs de recherche différents selon les pays. Beauregard, Robert A. 2003.

Related: