background preloader

Les chiffres clés pour comprendre la situation en Guyane

Les chiffres clés pour comprendre la situation en Guyane
Le président Emmanuel Macron se rend jeudi dans ce territoire d’outre-mer qui avait été paralysé par une grève générale au printemps. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Eléa Pommiers Six mois après le mouvement social qui a paralysé la Guyane, Emmanuel Macron effectue un déplacement jeudi 26 octobre dans ce vaste territoire français d’Amérique du Sud en grande difficulté. Lire aussi : La Guyane paralysée par les mouvements sociaux Une population plus jeune et plus pauvre qu’en métropole Avec 250 000 habitants pour 83 534 km², la Guyane est la région française la moins peuplée après Mayotte. 12 % des jeunes ont le bac Conséquence du nombre élevé de naissances (plus de 3,5 enfants par femme contre 1,98 en métropole), les moins de 20 ans représentent 43 % de la population (24 % en métropole). 22,3 % de chômage La population guyanaise se caractérise également par sa précarité, supérieure à celle observée en métropole. Un coût de la vie plus élevé que dans l’Hexagone Related:  Territoires ultramarinsEnseigner la géographie

Des données sur l'Outre-mer Guadeloupe, Martinique, Guyane, Réunion Départements d’Outre-mer (Dom) depuis 1946, ces territoires disposent depuis 1982 d’un statut de Région d’Outre-mer (Rom) et bénéficient au sein de l’Union européenne du statut de Région Ultrapériphérique (Rup) (Article 349 du Traité sur le fonctionnement de l’Union européenne.). En janvier 2010, la Martinique et la Guyane ont fait le choix, par référendum, d’une évolution vers un statut de « Collectivité unique » régie par l’article 73 de la Constitution et exerçant l’ensemble des compétences dévolues au département et à la région. Mayotte Collectivité territoriale depuis la loi 24 décembre 1976, l’île acquiert en juillet 2001 le statut de Collectivité Départementale. Le 31 mars 2011, Mayotte deviendra le 101e département français et le 5e Dom, avec un statut adapté de Collectivité unique (à la fois département et région) régie par l’article 73 de la Constitution. Source : Ined, 2017

Le Plan Loup, une réponse de l’État à un conflit socio-environnemental Le retour du loup sur le sol français date de 1992 « par une recolonisation progressive du territoire depuis la population italienne » (ONCFS, 2015). Le loup a été un animal commun en France pendant des siècles, en montagne comme en plaine, ce que des historiens ont bien documenté à l’instar de Jean-Marc Moriceau (2007). Ils ont montré combien les rapports entre humains et animaux étaient influencés par les représentations de ceux-là sur ceux-ci. Pour autant, la réapparition du loup est-elle un retour à un état antérieur ? Cette question pose incidemment celle de la réadaptation des écosystèmes et des sociétés à la présence d’un prédateur auquel on s’était déshabitué. 1. 1.1. Si le retour du loup a d’abord concerné des espaces naturels protégés comme le Parc National du Mercantour, sa présence a bientôt été relevée dans plusieurs départements. Comme le lynx (encadré ci-dessus), le loup est méfiant, et il ne se laisse pas facilement compter. 1.2. 2. 2.1. 2.2. Conclusion Sitographie

L'espace maritime français dans le monde [carte] Le « fait maritime » a toujours constitué un des moteurs de l’histoire : les Grandes découvertes, l’essor du capitalisme marchand … De nos jours, les espaces maritimes sont un élément clé de la mondialisation : développement des flux maritimes, exploitation des mers à des fins énergétiques ou nourricières, littoralisation croissante des populations. Parallèlement les activités illégales se développent et la pression sur le milieu marin impose une protection accrue. Pendant 12 numéros, Cols Bleus va présenter quelques aspects de ce « fait maritime » moderne, sous une forme intentionnellement simplifiée et pédagogique. La France d’hier et d'aujourd’hui est un pays maritime. François Hollande, président de la République en a conscience « Victime d’un tropisme métropolitain des esprits, la mer est depuis longtemps la grande oubliée du débat public et des stratégies nationales. » discours prononcé lors de la campagne présidentielle) Les atouts maritimes de la France

Apprends-moi-le-paysage Le nucléaire et le territoire : regards sur l’intégration spatiale des centrales en France Bibliographie | citer cet article Votée le 17 août 2015, la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) prévoit une baisse de la part du nucléaire en France, de 75 % de la production d’électricité à 50 % à l’horizon 2025. Si la LTECV fixe un plafond pour la puissance du parc nucléaire français à 63,2 GW, soit la capacité cumulée des 58 réacteurs en fonction sans le futur réacteur de Flamanville, elle n’explique pas comment diminuer cette part. Faudra-t-il fermer des réacteurs autres que ceux de la centrale de Fessenheim – dont l’arrêt a été promis par le président François Hollande – ou pourra-t-on baisser statistiquement la part du nucléaire sans diminuer sa production, en augmentant la production d’énergie renouvelable ? Jusqu’à présent, les débats sur la fermeture de centrales se sont principalement focalisés sur l’avenir de leurs travailleurs, invisibilisant la question du devenir post-nucléaire des territoires accueillant les réacteurs. 1.1. 1.2. 1.3.

Des documents pour travailler sur l’aménagement de la Guyane – Blog Histoire Géo Voici deux documents que je vais utiliser avec les troisièmes à la rentrée pour traiter les chapitres « Aménager pour réduire les inégalités croissantes » et « Aménager les territoires ultramarins ».plan_action_strategique_eu2020_guyane_fr Le premier est un document administratif européen de 2013 consacré aux pistes d’aménagement pour la Guyane d’ici 2020.atlas Guyane Le second est un atlas illustré de la Guyane datant de 1999. Cinq semaines après le début du mouvement de protestation et de grève, « l’accord de Guyane » a été signé vendredi 21 avril dans l’après-midi par le collectif, les quatre parlementaires guyanais, les présidents de la collectivité territoriale de Guyane et de l’association des maires et par le préfet au nom du gouvernement. WordPress: J'aime chargement… Sur le même thème Pourquoi il est urgent d'aménager le territoire guyanais. On compte 250 000 habitants en Guyane. Dans "3e" Une carte utile en troisième Pour aménager la Guyane

De quoi avons-nous (vraiment) besoin ?, par Razmig Keucheyan (Le Monde diplomatique, février 2017) La transition écologique suppose de faire des choix de consommation. Mais sur quelle base ? Comment distinguer les besoins légitimes, qui pourront être satisfaits dans la société future, des besoins égoïstes et déraisonnables, qu’il faudra renoncer à assouvir ? Le consumérisme ambiant ne saurait perdurer, car il accroît en permanence les flux de matières premières et la consommation d’énergie. Pour répondre à cette question, les auteurs du manifeste distinguent les besoins humains authentiques, légitimes, qu’il faudra donc continuer à satisfaire, et les besoins artificiels, illégitimes, dont il faudra se défaire. Dès lors, deux problèmes apparaissent. Pour répondre à ces questions, il est bon de se tourner vers deux penseurs critiques et pionniers de l’écologie politique, André Gorz et Ágnes Heller. Dans les années 1960 et 1970, ils ont développé une théorie des besoins sophistiquée qui est d’une grande actualité (2). Une tâche brûlante de notre temps

Le provisoire qui dure. Géographie comparée de deux centres humanitaires parisiens Bibliographie | citer cet article Suite à l’annonce fin septembre 2017 dans les médias de la fermeture du CPA* (Centre de Premier Accueil) de La Chapelle, à Paris en mars 2018, les autorités préfectorales ont vite évoqué l’ouverture prochaine de plusieurs autres centres d’accueil* pour « migrants » dans le cadre du dispositif de pré-orientation des populations primo-arrivantes* sur le territoire. Un de ces centres d’accueil serait construit dans un département de la région Île de France et un second à Paris intra-muros. Chacun devrait avoir une capacité d’accueil de 200 à 250 places et vise à réduire les situations de campement de rue et orienter rapidement des personnes vers des structures d’hébergement d’urgence. Dès lors cette question d’actualité apparait pertinente car « l’espace des camps* n’est pas neutre, il est porteur d’un ou de plusieurs sens qui différent selon l’origine de ceux qui le perçoivent, la société qui l’occupe et les gens de l’extérieur » (Dedenis, 2006). 1. 1.1.

Quelques données supplémentaires sur la Guyane – Blog Histoire Géo Pour rappel, le budget de l’Etat : L’Etat va versé en 2017 au moins 47,3 milliards d’euros aux collectivités territoriales, dont les départements, les régions et les communes, ce qui est le troisième poste de dépense après l’école et les retraites des fonctionnaires. Données générales : Les difficultés dans le domaine de l’éducation : En 2011, 40 % de la population des 16 à 65 ans vivant sur la bande côtière en Guyane se retrouve en difficulté à l’écrit. D’après un article du site de l’INSEE. Les études supérieures possibles en Guyane : Comparaison des dépenses de l’état entre les différents départements ultramarins (sauf Mayotte) : Comparaison entre les budgets de la Guyane et de la Corrèze : Données issues du site www.collectivites-locales.gouv.fr On le voit l’écart des budgets, pour une population équivalente en nombre est légèrement au bénéfice de la Guyane ( environ 20 millions d’euros), mais sans doute pas assez pour combler les retards de développement dans de si nombreux domaines.

L’enseignement de la géographie de la France A dire le vrai, la France, dans les classes, n’est plus enseignée comme la somme de ses composantes. La géographie préfère partir de questions. Qui fait quoi ? Où ? Chatillon, Manicamp, Lebarrois… les villages de la circonscription où se déploient les ambitions du « Candidat », une pièce de Flaubert… Longtemps, la géographie de la France a été enseignée comme une nomenclature. La géographie s'enseigne aujourd'hui à partir de questions A dire le vrai, la France, dans les classes, n’est plus enseignée comme la somme de ses composantes. Un enseignement de la géographie qui tien compte de son évolution Les géographes répondent que leur enseignement doit bien tenir compte de l’évolution accélérée d’une discipline dont le socle ancien fondé sur la description et le classement est depuis longtemps recouvert par le mouvement des sciences sociales. Il est curieux tout de même que les polémiques qui accablent l’enseignement de l’histoire ne se portent pas davantage sur celui de la géographie.

Un numéro de "Territoire en mouvement" consacré à la Guyane française, au carrefour des programmes scolaires Illustration : embarcations à Saint-Georges-de-l'Oyapock, prêtes à traverser le fleuve en direction du Brésil. Cliché de P. Blancodini, Géoconfluences, 2002 (2010). La revue Territoires en mouvement a publié en décembre 2017 un numéro consacré à la Guyane française. Pierre-Jacques Olagnier (coord.) « La Guyane : enjeux internationaux, adaptations locales », Territoires en mouvement, 36 | 2017. Sommaire Catherine Aubertin et Suzanne Pons, Politiques de développement durable en Guyane : souveraineté sur les ressources forestières. Compléter avec les articles de Géoconfluences

Accueil | SHOM

Related: