background preloader

Les différents types de régimes politiques 

Les différents types de régimes politiques 
<p class="video_texte"> L'utilisation de javascript est obligatoire sur cette page pour voir l'animation.</p> On désigne par régime politique le mode d’organisation des pouvoirs publics : mode de désignation, compétences, définition des rapports entre les différents pouvoirs). Les régimes politiques sont le fruit du jeu des forces politiques dans le cadre institutionnel défini par la Constitution ou par la coutume. S’ajoutent d’autres facteurs, historiques, idéologiques, culturels, qui déterminent la nature des régimes politiques. Tous les régimes ne sont pas démocratiques. Par ailleurs, on peut classer les différents types de régimes démocratiques selon qu’ils privilégient la collaboration des différents pouvoirs (régime d’assemblée, régime parlementaire) ou leur stricte séparation (régime présidentiel). Le régime d’assemblée Un tel régime est caractérisé par la confusion des pouvoirs et par l’omnipotence du Législatif. Le régime parlementaire Le régime présidentiel Le régime mixte

http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/institutions/approfondissements/differents-types-regimes-politiques.html

Related:  exposéLe votequestions politiquesdroit de voteTes Sciences po

Modalité Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : modalité, sur le Wiktionnaire Le mot modalité peut avoir plusieurs significations : Quels sont les droits des étrangers?  - Qui est citoyen en France <p class="video_texte"> L'utilisation de javascript est obligatoire sur cette page pour voir l'animation.</p> Les droits des étrangers en France sont en partie les mêmes et en partie différents de ceux détenus par les citoyens français. On désigne ici par "étranger" toute personne ne possédant pas la nationalitéNationalitéLien juridique donnant à un individu la qualité de citoyen d’un Etat. française. – Les droits politiques (droit de vote et d’éligibilité) ne sont pas reconnus aux étrangers. Seuls les ressortissants des pays de l’Union européenne résidant en France ont le droit de vote et d’éligibilité aux élections municipales et européennes.

Quels sont les principes fondamentaux de la République française ?  - Quels sont les héritages et les principes de la Vème République ? Découverte des institutions <p class="video_texte"> L'utilisation de javascript est obligatoire sur cette page pour voir l'animation.</p> Les principes fondamentaux de la République française sont énoncés dans sa devise : « Liberté, Égalité, Fraternité ». Ils se traduisent par des droits intangibles, à la fois politiques et sociaux, qui ont été reconnus aux citoyens par les différents régimes républicains. L’article 1er de la Constitution s’inscrit dans ce cadre puisqu’il proclame que « La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale ». « Une République indivisible » : aucune partie du peuple, ni aucun individu, ne peut s’attribuer l’exercice de la souveraineté nationale.

Participer à la vie démocratique les modalités du vote Les bureaux de vote sont institués par arrêté préfectoral et sont composés : du président du bureau de vote, qui peut être le maire, l’un de ses adjoints, l’un des conseillers municipaux, ou un électeur de la commune désigné par le maire. Il assure la police à l’intérieur du bureau de vote et dispose pour cela des autorités civiles et militaires, tenues d’exécuter ses ordres pour assurer le bon déroulement du processus de vote. d’au moins quatre assesseurs, obligatoirement désignés, par les différents candidats, parmi les électeurs du département.

Analyse de la parité en France (tous domaines) 21 octobre 2014 - Dans la loi, les hommes et les femmes sont égaux. Un tour d’horizon de la situation à l’école, au travail, en politique et à la maison. A l’école, les filles têtes de classe ? Citoyenneté Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La citoyenneté est le fait pour une personne, pour une famille ou pour un groupe, d'être reconnu comme membre d'une cité (aujourd'hui d'un État) nourrissant un projet commun auquel ils souhaitent prendre une part active. La citoyenneté comporte des droits civils et politiques et des devoirs civiques définissant le rôle du citoyen dans la cité et face aux institutions. Au sens juridique, c'est un principe de légitimité : un citoyen est un sujet de devoir. La citoyenneté ne doit pas être automatiquement confondue avec la nationalité[1], par exemple :

Droit de vote en France Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Tout Français majeur a le droit de voter sans distinction de sexe, d'origine, de religion ou d'idéaux politiques. Ce droit s'applique dans la commune où il est inscrit et lui permet de participer au choix de conseillers lors des élections locales, ou de député(s) lors des élections nationales et européennes. Le droit prévoit cependant la possibilité d'assortir une condamnation pénale d'une interdiction qui prive le citoyen de son droit de vote pour un temps limité. Cette privation n'est cependant pas automatique et on peut jouir du droit de vote en prison. Les ressortissants de l'Union européenne sont également autorisés à voter en France aux élections européennes — comme le prévoit le droit communautaire — et aux élections municipales.

Qu'est-ce que l'Etat ?  - Approfondissements Découverte des institutions <p class="video_texte"> L'utilisation de javascript est obligatoire sur cette page pour voir l'animation.</p> L’État est à la fois une réalité historique et une construction théorique, ce qui explique la difficulté de le définir de manière pleinement satisfaisante. Dans ses Contributions à la théorie générale de l’État (1921), le juriste Carré de Malberg le définit comme une "communauté d’hommes, fixée sur un territoire propre et possédant une organisation d’où résulte pour le groupe envisagé dans ses rapports avec ses membres une puissance suprême d’action, de commandement et de coercition". Il souligne ainsi la double acception de la notion d’État, qui correspond à un mode d’organisation sociale territorialement défini et à un ensemble d’institutions caractérisées par la détention du monopole de l’édiction de la règle de droit et de l’emploi de la force publique.

www.cidem.org Depuis 25 ans, le CIDEM est un acteur civique engagé, il a su évoluer et s’adapter pour répondre aux besoins des sociétés modernes tout en affirmant son identité propre et sa vocation originale. Le CIDEM s’adresse à tous ceux qui souhaitent s’engager pour faire vivre le civisme dans leur vie quotidienne. Il est le centre de ressources de tous les citoyens qui veulent s’informer, agir ou faire émerger leur conscience citoyenne. Le CIDEM, qui a fait du renforcement des valeurs démocratiques et citoyennes le cœur de ses activités, concentre aujourd’hui son action sur son centre de ressources qui repose sur trois axes : La citoyenneté à l’école. Une citoyenneté active ne peut émerger sans, en amont, un effort de présentation, d’explication et d’appropriation de certains concepts clés.

Related:  Ressources complémentairesLe droit de vote