background preloader

Présidentielle 2017 : Tout savoir (ou presque) sur le parcours de Macron.

Présidentielle 2017 : Tout savoir (ou presque) sur le parcours de Macron.
Related:  Emmanuel MacronMacron

Exclusif. Le Drian annonce son soutien à Macron ce jeudi Jean-Yves Le Drian annoncera son soutien à Emmanuel Macron à ses vice-présidents du conseil régional de Bretagne ce jeudi après-midi à Rennes. Le ministre de La Défense expliquera sa décision dans un entretien exclusif accordé à Ouest-France : les raisons de son engagement en faveur du leader d’En Marche, ses projets en Bretagne, les menaces terroristes…. Jean-Yves Le Drian a rencontré les journalistes d’Ouest-France ce jeudi matin. Interrogé depuis plusieurs jours sur son soutien à un candidat lors des prochaines présidentielles, en l'occurence Emmanuel Macron, le ministre de la Défense avait jusque là refusé de répondre à la question. C'est le troisième membre du gouvernement à rallier Emmanuel Macron, après Barbara Pompili et Thierry Braillard. Jean-Yves Le Drian est un socialiste très modéré qui s'est installé, et maintenu, à la tête de la Région Bretagne, en ouvrant sa majorité au-delà du Parti socialiste. En quelque sorte, Jean-Yves Le Drian a déjà fait du macronisme sans le savoir.

Macron décodé par un "gamin"! - Valeurs et Vérités Votre avisAvis des lecteurs: 2.7 ( 100 votes ) Regardez absolument cette vidéo dans laquelle un « gamin » décrypte avec talent le phénomène Macron. Une imposture savamment mise sur rails par les fossoyeurs de la France que sont les Attali, Jouyet , Minc, Hollande et leurs amis libéraux-mondialistes. Vous allez découvrir comment la destinée de cet arriviste a été imaginée et façonnée, avec comme seul objectif, servir les plus riches au détriment du peuple. C’est une opération sans précédent de marketing-politique, basée essentiellement sur la démagogie et des techniques de conviction dignes de machiavel. Ça commence par un CV mensonger, une ascension politique construite sur les combines et les compromissions et cela se termine par une candidature sans programme soutenue par des médias asservis..

Macron : ses propositions pour le logement et la fiscalité - Loi Pinel Passant outre l’étape de la primaire de la gauche, l’ancien locataire de Bercy est officiellement candidat à l’élection présidentielle depuis le 16 novembre. Pour le logement, ce surdoué de la finance mise sur une disparition progressive de l’encadrement des loyers, une réforme de l’ISF, un bail “mobilité” pour les précaires. L'ISF serait modéré et les charges patronales minorées de 6 points. Avec son mouvement “transpolitique” “En marche”, initié dès début 2016, Emmanuel Macron n’a jamais caché ses ambitions. Démissionnaire du gouvernement Hollande en août, il a enfin officialisé sa candidature à l’élection présidentielle mi-novembre. Énarque, tour à tour assistant du philosophe Paul Ricoeur, inspecteur des Finances, banquier d’affaires…A 39 ans, le candidat issu du Parti Socialiste a un parcours riche et quelque peu atypique. Logement Un bail mobilité pour les précaires Mieux cibler les constructions Une transition énergétique à l’Anglaise Un abandon progressif de l’encadrement des loyers

Valls choisit Macron, quitte à faire imploser le Parti socialiste L’ex-premier ministre, perdant de la primaire à gauche, dénonce « l’échec » de la stratégie de Benoît Hamon et dit qu’il « n’accepte pas la marginalisation de la gauche de gouvernement ». Les historiens du futur se disputeront sans doute pour établir qui de François Hollande, Manuel Valls, Benoît Hamon ou d’autres, ont conduit à l’explosion du Parti socialiste. Une chose est sûre, l’ancien premier ministre y aura pris sa part. M. Valls a annoncé, mercredi 29 mars, qu’il voterait pour Emmanuel Macron au premier tour de l’élection présidentielle. « Je prends mes responsabilités, a-t-il expliqué sur BFM-TV et RMC. Ce n’est pas une question de cœur, mais une question de raison. » Lire aussi : En direct : pour Montebourg, le soutien de Valls à Macron est celui « d’un homme sans honneur » Si ce n’est un ralliement, son choix est au moins un reniement. « Situation politique incertaine » M. Patrick Mennucci a lui aussi critiqué Manuel Valls. L’ex-premier ministre l’assure : son soutien à M.

Les six difficultés qui attendent Macron à la rentrée En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... Replay Emissions bien ensoleillé Vent : 5km/h - UV : 1 Clôture veille : 5060.92 Ouverture : 5081.92 Se connecter S'inscrire Replay Emissions Inscrivez-vous gratuitement à laNewsletter Politique Une pile de dossiers brûlants attend l'exécutif à son retour de vacances. .Le calme avant la tempête? Front social contre la loi travail Le Premier ministre a beau s'être lancé dans une opération déminage dès mercredi sur RTL, la réforme par ordonnances du code du travail, pour laquelle l'exécutif a été habilité par les députés début août, ne sera pas un long fleuve tranquille. Loi antiterroriste et opération Sentinelle Budget 2018 Louis Nadau

Emmanuel Macron : un programme immobilier dans la continuité avec quelques évolutions, Actualité/Actu Immobilier Arrivé en tête du premier tour de l’élection présidentielle devant Marine Le Pen, Emmanuel Macron a désormais la porte grande ouverte pour diriger le pays en supposant que la majorité des perdants se ralliera à sa cause selon les principes du front républicain. A deux semaines du deuxième tour, c’est donc l’occasion de rappeler les grandes lignes du programme d’Emmanuel Macron en matière de logement. Peser sur les prix Emmanuel Macron entend placer l’offre de logements au cœur de sa politique du logement. En construisant davantage dans les zones tendues, Emmanuel Macron compte faire pression à la baisse sur les prix de l’immobilier dont la hausse des dernières années a rendu l’accès au logement de plus en plus en plus difficile et a nécessité des aides toujours plus coûteuses pour les finances publiques. Zones prioritaires Concrètement, des zones où la construction de logements est une priorité absolue seraient définies. Bail mobilité Le fondateur du mouvement En Marche! Taxe d’habitation

Macron, le spasme du système, par Frédéric Lordon (Les blogs du Diplo, 12 avril 2017) « Je vais être très clair »… Probablement ignorant des logiques élémentaires du symptôme, Emmanuel Macron semble ne pas voir combien cette manière répétitive de commencer chacune de ses réponses trahit le désir profond de recouvrement qui anime toute sa campagne. « Entre le flou et le rien, continuez de baigner », voilà ce qu’il faut entendre en fait à chacune de ses promesses de clarté. À sa décharge, on admettra que déférer à l’obligation de parler quand on a surtout l’intention de ne rien dire est l’un de ces fléaux de la « démocratie » contre lequel on n’a pas encore trouvé d’antidote satisfaisant. On objectera que la plupart des candidats finissent par s’accommoder de ce long et mauvais moment à passer, et que le mensonge de campagne est un genre bien établi qui ne devrait plus rien avoir pour surprendre quiconque. Fin de période Lire aussi Serge Halimi, « Et cette fois encore, le piège du vote utile ? Le vide ou le plein ? « En marche » ou « En tas » ? Purification de la situation

La popularité d'Emmanuel Macron chute lourdement [SONDAGE EXCLUSIF] Baisse du budget de la Défense, départ du chef d'état-major des armées, baisse des APL, cacophonie à l'Assemblée... le président de la République a vu les polémiques s'enchaîner les unes après les autres, ce qui est sanctionné aujourd'hui, comme le laissait penser le sondage Ifop paru dimanche 23 juillet dans le Journal du Dimanche. Et les choses ne sont guère plus réjouissantes pour le premier ministre. Edouard Philippe voit en effet sa cote baisser de 2% pour arriver à 37% d'opinions favorables, dépassant d'une courte tête celle du locataire de l'Elysée. Les centristes déçus Le navire Macron semble prendre l'eau de toutes parts. Les sympathisants de la droite et du centre sanctionnent également lourdement le premier ministre. Sur ces deux franges de l'opinion, Edouard Philippe enregistre une baisse de 10 points (77% d'opinions favorables pour les centristes, 47% pour les sympathisants Républicains). Le gouvernement aussi sanctionné Rejoignez le panel YouGov! Envoyer une correction

Emmanuel Macron : son programme pour le logement et l'immobilier - Blog LocService Après avoir étudié le programme immobilier de François Fillon, faisons aujourd’hui le point sur celui d’Emmanuel Macron, le candidat d’En Marche ! pour la présidentielle de 2017. 1) Le « bail mobilité » : plus de souplesse pour un meilleur accès au logement Le logement, c’est un peu comme l’emploi : plus les salariés sont protégés, moins les employeurs sont enclins à embaucher. Partant de ce constat, Emmanuel Macron souhaite expérimenter un type de bail alternatif, qu’il nomme pour l’instant « bail mobilité« , réservé aux publics les plus précaires (sans garant, en CDD, en recherche d’emploi,…). Ce bail serait réservé aux zones tendues, où les besoins de logement sont forts, et serait encadré pour éviter qu’il se généralise. 2) Concentrer la construction dans les zones tendues Extrait des premières propositions du candidat Macron pour le logement. 3) Encadrement des loyers : on évalue d’abord Dans un premier temps, Macron maintiendra l’encadrement des loyers en l’état (à Paris et à Lille).

Related: