background preloader

Pluralité de la presse nationale et des lignes éditoriales

Pluralité de la presse nationale et des lignes éditoriales
Chaque média à sa création détermine une ligne éditoriale qui définit les grands choix d’information qui seront réalisés. Ces lignes éditoriales évoluent dans le temps au gré des rachats et des changements d’actionnaires. La présentation que nous en faisons donc ici est « datée » c’est à dire susceptible d’évoluer dans le temps mais aussi sujette à discussion ! Ce document à une vocation pédagogique et, dans ce contexte certainement, simplificateur ! Mais dans le cadre de la mission qui est donnée au CLEMI d’éclairer sur les sources de l’info (leur nature et fiabilité..) il nous semble important d’expliquer cette notion de lignes éditoriales (qui n’est pas que politique !) et de montrer qu’en démocratie il existe une pluralité de la presse qu’il faut sauvegarder. Pluralité qui, aujourd’hui semble menacée, face à la concentration des groupes de presse, la fragilité financière de nombreux journaux et la disparition de certains. Réflexion et points de vue Sources : Pour aller plus loin :

http://clemi.ac-dijon.fr/2017/01/05/tour-dhorizon-de-la-pluralite-de-la-presse-quotidienne-nationale/

Related:  Créer un média numérique scolaireLa presse écriteLa fabrique de l'informationpresseHGGSP 1e : S’informer : un regard critique sur les sources et modes de communication ?

sans titre Les 21 jurés du concours Mediatiks de l’académie de Versailles ont lu, écouté, visionné la cinquantaine de médias scolaires proposés au concours cette année. Ils en ont sélectionné 10 qui prennent leur envol pour le concours national de médias scolaires. Des journaux, des blogs, des émissions de webradio, des podcasts, des reportages, des magazines TV : le jury académique du concours Mediatiks a sélectionné 10 lauréats, parmi la cinquantaine de médias proposés au concours. Un grand bravo aux enseignants, équipes éducatives et élèves qui ont mené ces projets qui ont rimé parfois avec confinement et, toujours, avec talent. Toujours créatifs, inventifs, curieux, passionnés et drôles, ces médias sont aussi le reflet des préoccupations des élèves : la préservation de l’environnement, en premier lieu et les interrogations qui sont nées avec le confinement.

Le journaliste est-il objectif ? La question de l’objectivité des journalistes est très souvent posée. Quand on cherche à approfondir ce que les lecteurs mettent derrière la notion d’objectivité, on repère plusieurs interrogations légitimes mais de natures différentes. Il importe de les distinguer. Et d’y répondre. Le journaliste ne laisse-t-il pas transparaître dans ses articles ses propres opinions ? Qu’est-ce qu’une information ? - Vidéo Education aux médias et à l'information Le premier épisode de la série « L’information en 5 questions » s’intéresse au mot « information » et à ce qu’il signifie. Qu’est-ce qu’une information ? Qu’est-ce qui la différencie d’une anecdote, d’un avis ? Et qu’est-ce qu’une information de qualité ? Libérez le journaliste ! by martinezmeunierg on Genial.ly Sauvez le journaliste emprisonné ! "Info sans frontières"M. Martinez - Professeur Documentaliste - Collège Colonel Arnaud Beltrame - Vulaines sur Seine Crédits

La liberté d'Internet - Vidéo Education aux médias et à l'information Dès les débuts d'Internet, la dimension sociale du projet est majeure. Les avancées techniques sont le fruit d'idéologie et de communautés bien particulières qui ont fait d'Internet ce qu'il est aujourd'hui. Car si Internet est un projet financé par des militaires, il a été construit par des hippies. Les communautés hippies sont nées aux Etats-Unis au début des années 1960. Partisans de la contre-culture, les hippies s'opposent à la fois à la société de consommation et à toutes formes d'autorité. Internet, un réseau en libre accès Vers une mutation du 4e pouvoir Vers une mutation du quatrième pouvoir ? Ce n'est aujourd'hui un secret pour personne, la presse en France, et notamment la presse papier, va mal. Avec le rachat récent du Monde et de La Tribune, ainsi que la disparition annoncée de France Soir, on ne peut que s’interroger sur l’avenir de ce quatrième pouvoir, à une époque où nos institutions politiques commencent à montrer leurs limites (remise en cause de l’indépendance des juges d’instruction, collusions entre l’exécutif et le parquet, basculement historique du Sénat malgré un mode de scrutin ad hoc, non-respect du principe de référendum). Menacée par l’émergence des journaux gratuits, la presse papier a massivement investi la toile, tandis que d’autres sites d’information se créaient, notamment ArretsurImages.net, Bakchich.info, Mediapart.fr et Rue89.com. Courant 2009-2010, ces quatre médias se sont même lancés dans l’édition papier, avec des succès divers. (1) Le financement des sites d'information en ligne

Comment le coronavirus nous a tous biaisés À moins que vous ne vous appeliez Jared Leto, la crise mondiale déclenchée par le coronavirus ne vous a sûrement pas échappé. Alors que les critiques portant tant sur le manque de civisme des citoyens que sur la gestion de la crise par les dirigeants politiques fleurissent, il est intéressant de se demander comment les biais de raisonnement – soit les distorsions possibles qui surviennent lorsque nous comprenons ou traitons une information – ont pu affecter nos comportements à tous : dirigeants comme citoyens. L’effet autruche

Ils travaillent dans les prisons de l’information (#SPMM2020) Rêves de guitare Enfant, Pham Doan Trang rêvait de devenir guitariste et de jouer devant des milliers de personnes. Mais sa famille était trop pauvre pour lui payer des cours de musique. Alors, après ses études, la jeune Vietnamienne devient, presque par hasard, journaliste pour VnExpress, le premier site d’information sur Internet au Vietnam. « J’ai eu l’impression que je fondais tout mon amour pour la musique sur l’écriture, comme un moyen d’oublier mon rêve d’enfant. » SNT par PREVOST SORBE sur Genially Formation de formateurs Programme de sciences numériques et technologie (SNT) deseconde générale et technologiqueLes réseaux sociaux Vendredi 22 mars 2019 - Lycée Augustin Thierry (Blois) Karen Prévost-Sorbe Académie Orléans - ToursCoordonnatrice académique CLEMIAdjointe au Délégué académique au numériquekaren.prevost@ac-orleans-tours.fr Flash-codez le QR code pour télécharger la présentation Sommaire

sans titre ACTUBEZONS,MARS 2020,Dans une perspective de renforcement des compétences professionnelles, le lycée de Bezons développe un plateau technique dans lequel les élèves sont amenés à réaliser des actions concrètes mettant en relation l'apparence de la théorie et la réalité de la vie active.,Numéro 3,CLASSES MRC 3- 1EVS BM. ZOUAOUI KadaLycée de Bezons,- L' ACTUALITE AU COEUR DE NOS PREOCCUPATIONS -,Subtitle here,De nouvelles méthodes pédagogiques en phase avec les attendus du marché du travail local.,UN MAGASIN PEDAGOGIQUE,Ce dernier comprend 3 volets :- Présentation des applications numériques utilisées par les élèves.- Brainstorming autour des apports du numérique.- Etude du vocabulaire du numérique.Ce laboratoire d'idée a pour objectif principal de développer l'esprit critique des élèves dans l'utilisation des outils numériques.

Médias français : qui possède quoi, par Jérémie Fabre (Le Monde diplomatique, juillet 2016) Dernière mise à jour : mars 2017 Cette carte est désormais archivée et ne sera plus mise à jour.Pour consulter la dernière version, voir « Médias français, qui possède quoi ». Cette infographie sur les médias français réalisée avec l’association Action-Critique-Médias (Acrimed) est une refonte de la carte du Parti de la presse et de l’argent (PPA) conçue pour Le Plan B en 2007 et mise à jour à l’occasion de la sortie du documentaire Les Nouveaux Chiens de garde en 2012. Plutôt que l’exhaustivité, nous avons fait le choix de la lisibilité, en simplifiant l’information. Ainsi, seuls les principaux propriétaires des médias sont indiqués, plutôt que la multitude de petits actionnaires qui cohabitent souvent avec eux (1). Enfin, les groupes indépendants des puissances d’argent (Société nouvelle du journal L’Humanité, SAS Le Canard enchaîné etc.) ainsi que la presse dite alternative ne sont pas représentés (3).

II — Algorithmes, biais : Comment les réseaux sociaux favorisent les fake news scientifiques Comme on l’a exploré dans la première partie de cette série, la généralisation de l’usage des réseaux sociaux a eu pour conséquence de multiplier les supports et les acteurs de la médiation des sciences, modifiant en profondeur la relation à leur audience. Mais elle a aussi déclenché une massification de l’information qui, traitée par des algorithmes de personnalisation, a eu un impact profond sur la capacité du public à comprendre cette information. L’impact le plus évident des nouvelles plateformes sociales est qu’elles ont permis de publier facilement de nombreux discours sans légitimité institutionnelle ou universitaire. La diffusion de l’information reliée aux sciences sur les plateformes sociales est non seulement massive, mais elle est aussi encapsulée dans des formats uniques qui mettent au même niveau tous les messages, qu’ils se basent ou non sur des résultats de recherche valides.

Chacun cherche sa une – Doc Martine's Si comme moi vous avez déjà cherché une une de journal pour illustrer un propos, vous avez dû vous rendre compte que cette tâche n’est pas aussi simple qu’elle paraît. Certains sites proposent les unes du jour sans accès aux archives. D’autres se limitent à la presse quotidienne régionale. Quant à aller visiter tous les sites de chaque titre, cela se révèle évidemment extrêmement chronophage. L'information internationale dans les JT : repérer les sources - CLEMI Le CLEMI produit une série de modules vidéo à destination des enseignants, illustrant des cas concrets d’éducation aux médias et à l’information dans le premier et le second degrés. Objectif ? Développer l'esprit critique des élèves.

Related: