background preloader

La femme moderne selon les magazines féminins

La femme moderne selon les magazines féminins
Pour un garçon, partir en vacances avec une fille implique deux choses: 1) supporter ses interminables séances de bronzage et 2) en profiter pour feuilleter les magazines féminins qui traînent sur le coin de sa serviette. Une lecture appréciée de la plupart des mâles, quoiqu'ils en disent: sous prétexte de se moquer de leurs traditionnels psycho-tests, c'est l'occasion de se rincer l'œil en douce (tous les mecs savent qu'il y a bien plus de demoiselles à poil dans Elle que dans n'importe quel FHM). Mais ça permet aussi de se mettre activement à la place d'une fille pendant quelques minutes. Et, là, franchement, quand on voit le nombre d'injonctions ultra-culpabilisantes auxquelles la gent féminine est soumise à longueur de pages, on la plaint. Ah, on nous murmure à l'oreillette que la presse féminine est simplement «frivole» et «pas prise de tête». La vie de la femme moderne n'est qu'un long orgasme En vrac: «Où faire l’amour? La femme moderne n’a qu’une obsession: séduire

http://www.slate.fr/story/42671/nympho-superficielle-consommatrice-femme-presse-feminine

Related:  IB- French AFéminismeEgalité filles-garçonsFemmes et médias

1. Le test du porte-monnaie Commençons par le plus cliché et régressif, à savoir le "test du porte-monnaie" (ou comment éviter de se coltiner pendant des mois un radin). Attention, ce test part du principe totalement arbitraire que le garçon se doit de nous inviter au premier rencart. Oui, ce n'est pas très féministe, mais c'est aussi un moyen de se renseigner sur sa véritable nature. Ce soir donc, on est censée revoir ce mec super chouette qui nous a draguée samedi soir dernier. Animus Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Définition en psychologie analytique[modifier | modifier le code] « Chez la femme, à l'inverse, l'élément de compensation revêt un caractère masculin, et c'est pourquoi je l'ai appelé l'animus. Si, déjà, décrire ce qu'il faut entendre par anima ne constitue pas précisément une tâche aisée, il est certain que les difficultés augmentent quand il s'agit de décrire la psychologie de l'animus. (...) Le fait qu'un homme attribue naïvement à son Moi les réactions de son anima sans même être effleuré par l'idée qu'il est impossible pour quiconque de s'identifier valablement à un complexe autonome, ce fait qui est un malentendu se retrouve dans la psychologie féminine dans une mesure, si faire se peut, plus grande encore. (...) D'après Elysabeth Leblanc dans son ouvrage La psychanalyse jungienne, l'Animus, comme l'Anima, comporte de stades selon le niveau psycho-affectif de la femme.

PAYE TA SHNEK “Oh attention, cette position me donne bien envie de te baiser.” Un homme d'environ 50 ans, bourré, alors que j'étais à genoux afin d'attraper ma valise qu'il avait volontairement faite tomber afin de s'asseoir sur le siège à côté de moi. Je revenais d'un week-end chez ma grand-mère, j'avais 14 ans. “Jamais j’autoriserais mes filles à s’habiller comme ça!” Résistance féministe #1: Arrêter d’acheter des magazines féminins qui nous prennent pour des quiches La résistance féministe au quotidien, ce sont des petites actions simples, accessibles à tous, mais dont la signification est lourde de sens. Parce que le féminisme, c’est inutile si cela se limite à la théorie ou aux grandes manifs. 1938. Parution d’«Annabelle», premier magazine féminin suisse (en allemand). Née avec les balbutiements du féminisme et avec l’implication toujours plus grande des femmes dans la société, la presse féminine représentait à ses débuts un produit fait pour elles, un produit qui disait : «Les femmes existent et leurs intérêts ont droit de cité sur papier glacé». Ces parutions osaient même parfois être politiques en prônant le suffrage féminin.

Moi, Française vivant dans un pays musulman L’actualité de ces derniers jours me pousse à apporter un témoignage sur ce que peut être la vie d’une femme occidentale dans un pays musulman afin d’éclairer mes concitoyens restés en métropole. C’est bizarre parce qu’avant de vivre au Maroc (cela fait un peu plus d’un an et demi que je réside à Casablanca), l’Occident était un concept qui ne me parlait pas réellement. Je me serais volontiers présentée comme une Marseillaise, une Française, une Européenne mais pas du tout comme une occidentale. Le fait est que lorsqu’on vous perçoit comme une identité figée vous avez tendance à vous renfermer sur cette identité supposée. Le monde arabo-musulman, je connais. Enfin en théorie car j’ai un master enrelations internationales, en sociologie comparée des religions et je suismariée avec un Marocain.

représentations sexuées dans l'audiovisuel Des entretiens filmés avec des universitaires et un critique de cinéma vous sont proposés pour étoffer la réflexion sur les représentations sexuées autour d’autres médias (jeu vidéo, presse jeunesse, littérature, encyclopédies scientifiques) ou de thèmes comme l’homosexualité au cinéma et la pornographie. Dans les « outils pédagogiques », vous trouverez différentes propositions d’exercices et d’analyses, à choisir en fonction du temps dont vous disposez, de l’âge des élèves et du support choisi : film, série télévisée, clip musical, publicité imprimée, etc. ainsi que des extraits et des propositions de films. Chaque proposition d’analyse est accompagnée d’une fiche pédagogique qui détaille les objectifs et la méthodologie. Dans « ateliers » nous présentons les ateliers scolaires que nous animons ainsi que des témoignages d’enseignants et d’enfants.

Outils égalité filles-garçons Le site internet des « Outils pour l'égalité entre les filles et les garçons » à l'école a pour objectif de rappeler les grands enjeux de la transmission, à l'école et par l'école, d'une culture de l'égalité entre les filles et les garçons, entre les femmes et les hommes. Il est conçu selon une approche transversale qui engage l'ensemble des disciplines enseignées et les actions éducatives qui les accompagnent. Lire la suite Égaux sans égo : 5 BD numériques pour lutter contre les inégalités Égaux sans égo, c'est 5 bandes dessinées numériques pour sensibiliser à la force des clichés et une reconnaissance des expressions d’inégalités afin de mieux les combattre. L'association Égalité par Éducation, initiatrice du projet, a la volonté d’aiguiser le regard et d’instaurer un véritable débat autour de ces enjeux de société.

Petite histoire de la presse féminine: ces journaux encouragent-ils les stéréotypes? Saviez-vous que Marie-Claire fut l'un des premiers magazines à parler de l'avortement? Quel genre de presse féminine connaissent les jeunes à part Mademoizelle? Venez redécouvrir l'histoire de la presse dédiée aux femmes. Naissance de la presse féminine Entre le 17e et le 18e siècle, la presse féminine apparait sous une forme mondaine et littéraire. Il faut attendre 1879 et la métamorphose du journal Le Petit écho de la Mode en hebdomadaire pratique destiné aux mères de famille et aux maîtresses de maison pour que la presse féminine prenne réellement son essor. Après la ronde, voici la vieille dans les magazines féminins : et nous alors Capture d'écran de la bande-annonce du documentaire "Advanced Style". Ce serait, paraît-il, le comble du chic, le nec plus ultra de la tendance mode : la vieille. Si possible bien désséchée, plus de première fraîcheur, ayant côtoyé les années folles et plus si affinités, avec du style, du panache, de la classe, et du look à ne plus savoir qu'en faire. Après la ronde, après le look androgyne, les magazines de mode mettent désormais en avant les personnes dites "seniors"

Related: