background preloader

Les bibliothécaires réclament l'application du droit de prêt pour le livre numérique

Les bibliothécaires réclament l'application du droit de prêt pour le livre numérique
(ActuaLitté, CC BY SA 2.0) La décision de la Cour de Justice de l’Union européenne venait confirmer les conclusions de l’avocat général : pour ce qui concerne le prêt de livres, le format numérique est semblable au papier, sous certaines réserves, expliquait la CJUE. L'Association des Bibliothécaires de France affirme désormais « que la décision est immédiatement applicable, sans nécessité de modifier la loi française sur le droit de prêt ». Nous reproduisons ci-dessous leur tribune. Livre numérique en bibliothèque : l’achat en librairie est désormais légal et les auteurs rémunérés Le 10 novembre 2016, la Cour de Justice de l’Union européenne a rendu une décision importante, qui va avoir une forte incidence sur la mise à disposition de livres numériques en bibliothèque. Cette jurisprudence va dans le sens de plusieurs prises de positions émises par l’ABF à propos du dispositif PNB. Il existe pour les bibliothèques plusieurs façons d’implémenter ce modèle. En conséquence, l’ABF demande :

https://www.actualitte.com/article/tribunes/les-bibliothecaires-reclament-l-application-du-droit-de-pret-pour-le-livre-numerique/69471

Related:  Dossier de presse réalisé avec PearltreesPrêter des livres numériquesBibliothèquesPolitiques publiques du livreActions en faveur de la lecture publique

Ebooks – Le prêt numérique en bibliothèques doit être clairement rendu applicable Suite à l’arrêt de la Cour de justice européenne émis au mois de novembre, estimant que le prêt d’un livre numérique en bibliothèque, peut s’effectuer dans les mêmes conditions que celui d’un livre papier, éditeurs et bibliothécaires émettent des avis différents. Pour expliquer pourquoi le Prêt Numérique en Bibliothèque – PNB (made in France) est la meilleure solution, le Syndicat National de l’édition fait un bilan chiffres à l’appui de celui-ci. (lire notre article).Après l’Association des bibliothécaires de France (ABF), c’est maintenant le Réseau Carel (Coopération pour l’accès aux ressources numériques en bibliothèques) qui réagit et se « se réjouit de la reconnaissance d’un droit de prêt numérique, souhaite qu’il soit rendu clairement applicable et que la diversité des modèles soit prise en compte »Dans un long communiqué reproduit ci-dessous les membres du Réseau Carel expliquent leur position sur le sujet. Mais la décision de la CJUE est-elle concrètement applicable en France ?

Utilisation des visuels des couvertures dans une bibliographie Bonjour, La bibliothèque dans laquelle je travaille aimerait créer un bulletin d'information recensant les nouvelles acquisitions, les revues reçues et les articles notables, le tout avec les visuels des couvertures et des résumés. De quel droit doit-on disposer pour pouvoir produite cette lettre de la bibliothèque ? Y a t-il des différences si l'on veut la diffuser par mail / Intranet / internet ? Réponse: Grâce à la bibliothèque sonore, ils lisent avec leurs oreilles En France, 4,7 millions de personnes sont déficientes visuelles ou empêchées de lire, soit 5 à 6 % de la population totale. En Seine-et-Marne, 80 000 personnes pourraient être touchées par ce handicap. Mais combien d’entre elles connaissent la bibliothèque sonore ? 5.184 livres sonores Reconnue d’utilité publique, cette association met à disposition ses 5.184 CD gratuitement. Comment ?

Avis d’expert : Décryptage juridique du prêt du livre numérique Tribune libre – Le prêt du livre numérique en bibliothèques est un sujet crucial pour le développement du marché. Les éditeurs français ont choisi l’option PNB avec des règles propres au marché du livre en France. La Cour de justice européenne a publié un arrêt sur le prêt des ebooks en bibliothèque et assimile celui-ci au prêt d’un livre papier.Face à ce sujet important pour l’industrie du livre et concernant le droit d’auteur, Me Arnaud Touati, avocat Associé du cabinet Alto Avocats, décrypte les récents développements en la matière. Un prêt électronique est-il assimilable à un prêt d’ouvrage papier ?

Des vignettes et et des droits Pouvoir reproduire sous forme de vignettes les couvertures d’ouvrages, cette question est régulièrement posée lors des formations juridiques faites à des bibliothécaires et des documentalistes. Dans son billet écrit hier soir [1] pour répondre à une question posée sur la liste Juriconnexion, Emmanuel Barthe avait repris plusieurs textes abordant, de manière plus large, la question de la réutilisation des notices. Parmi ceux-ci, le dossier où j’évoquais plusieurs solutions pour que cet usage soit (enfin) autorisé : Des vignettes pour illustrer ses notices bibliographiques. Les couvertures d’ouvrages, ADBS, avril 2010 – (ou, sur Paralipomènes, « Reproduire des couvertures d’ouvrages dans ses notices bibliographiques.

Livre et lecture en Bretagne » Le groupe de travail « Lecture et dyslexie » Faisant le constat partagé d’un nombre important et croissant de sollicitations en bibliothèque et dans les autres lieux du livre autour de la dyslexie, la Bibliothèque de Rennes Métropole et Livre et lecture en Bretagne ont décidé de s’associer pour lancer un groupe de travail régional autour de la thématique « Lecture et dyslexie ». Le contexte En tant que bibliothèque et que structure publique régionale pour le livre, proposer un axe de travail commun autour des difficultés de lecture causées par la dyslexie permet de répondre à l’une de nos missions : faciliter l’accès au livre et à la lecture pour les publics qui en sont éloignés. La dyslexie est une altération spécifique, significative et durable de la lecture : cette définition simple montre que c’est un trouble, voire un handicap reconnu, et qu’elle doit être prise en compte dans les éventuelles difficultés d’accès au livre et à la lecture. L’objectif du groupe de travail

Lectures numériques : des pratiques détachées de la littérature 20 % de la population française déclare avoir déjà lu un e-book Depuis la seconde moitié des années 2000, le champ de l’édition de livres connaît une accélération du mouvement en direction du numérique en raison de l’essor de l’Internet et de l’informatique grand public, de la mise au point de supports de lecture adaptés à des prix accessibles et du positionnement sur le marché de géants du web comme Google, Apple et Amazon. Il semble que la numérisation de la filière ne touche pas tous les domaines éditoriaux de la même façon, les textes pour lesquels l’informatisation des usages apporte le plus de valeur ajoutée par rapport au format imprimé, comme la littérature professionnelle ou universitaire, se signalant par un passage au numérique bien plus précoce. Aujourd’hui, 20 % de la population française déclare avoir déjà lu un e-book selon la dernière édition du baromètre du livre numérique, mais l’augmentation du nombre de ces lecteurs s’accompagne d’une faible croissance du marché

Liste des FAQ - Adbs De Adbs. Architecte Puis-je modifier les bâtiments et la décoration intérieure créés par un architecte ? Blog Quelles obligations juridiques doit-on respecter lorsque l'on crée un blog ? Caution

Site du magazine littéraire Actualitté S.N. Les bibliothécaires réclament l'application du droit de prêt pour le livre numérique. Actualitté [en ligne], 2 février 2017 [consulté le 1er mars 2017]. Disponible sur le Web : < by lplusy Mar 3

Related: