background preloader

Les médias français à la chasse aux informations trompeuses

Les médias français à la chasse aux informations trompeuses
Comment se fier à une information ? Question déterminante en ces temps d’élections, et alors que nos sources se démultiplient et évoluent, en particulier les réseaux sociaux. On parle beaucoup de "fake news", d’informations trompeuses, mais le champ est plus large et Le Monde, notamment, réagit. L'idée du Monde est née fin 2015, alors que les rumeurs s’amplifiaient encore après les attentats. Elle aboutit ce mercredi à "Decodex", une base de 600 sites référencés par degré de fiabilité. Des sites avant tout français, mais aussi anglais, américains et allemands, distingués par 5 couleurs : du rouge au vert. A l’origine de ce projet, Samuel Laurent, le responsable de la rubrique "Les Décodeurs". A lire Pourquoi il faut arrêter de parler de « fake news » (Le Monde) "L'âge de l'innocence numérique est fini" En France, pas de crainte officielle à ce sujet pour la campagne de la présidentielle. Écouter Dossier d'Eric Chaverou Intervenants

https://www.franceculture.fr/emissions/le-choix-de-la-redaction/les-medias-francais-la-chasse-aux-informations-trompeuses

Related:  Presseesprit critiquemédias -décryptage

Le titre de une. Hebdo n° 1369 - La fabrique de la désinformation Quand les mensonges de Trump nourrissent l’industrie des “fake news”. La polémique sur les chiffres de l’investiture de Donald Trump serait risible si elle n’avait pas donné lieu à une nouvelle attaque contre les journalistes, “les êtres humains les plus malhonnêtes de la Terre”, selon le président américain. On s’en doutait : la confiance entre la nouvelle administration et les représentants du quatrième pouvoir est nulle. Pis, Donald Trump souffle en permanence sur les braises des “fausses nouvelles”, rebaptisées au passage par son porte-parole “faits alternatifs”.

Controverse Décodex : et si on pensait la qualité de l’information comme un Commun ? – SavoirsCom1 Décodex est une boîte à outils proposée en accès gratuit depuis le 1er février 2017 par Les Décodeurs, rubrique du site lemonde.fr. Elle vise à permettre aux internautes de distinguer les sites d’information fiables de ceux qui ne le sont pas, à l’aide d’une classification selon plusieurs critères (voir plus bas). Sont concernés les sites, blogs, sites de presses mais aussi les comptes Youtube ou Twitter. Les internautes sont mis à contribution pour répertorier les sites avec la possibilité d’envoyer une requête aux Décodeurs, ce qui place le projet dans une « démarche citoyenne » mais aussi d’éducation aux médias pour tous et dans les écoles.

On te manipule Une Théorie du complot, c'est quoi ? Une théorie du complot (on parle aussi de conspirationnisme ou de complotisme) est un récit pseudo-scientifique, interprétant des faits réels comme étant le résultat de l’action d’un groupe caché, qui agirait secrètement et illégalement pour modifier le cours des événements en sa faveur, et au détriment de l’intérêt public. Incapable de faire la démonstration rigoureuse de ce qu’elle avance, la théorie du complot accuse ceux qui la remettent en cause d’être les complices de ce groupe caché. Elle contribue à semer la confusion, la désinformation, et la haine contre les individus ou groupes d’individus qu’elle stigmatise. Les 7 commandements de la théorie du complot

Bruno Devauchelle : Informer ou relayer l'information... On découvre chaque jour des sites, des pages Facebook, des comptes twitter, LinkedIn ou autres qui s'intéressent aux TICE en éducation. C'est plutôt intéressant de voir cette multiplication, mais cela peut aussi poser quelques questions. Parmi celles-ci, et le Café Pédagogique n'y échappe pas, se pose la question de la pertinence des informations diffusées, du modèle éditorial et plus généralement de l'évolution du paysage informationnel dans ce domaine. De l'enseignant isolé à l'association, en passant par le syndicat ou l'entreprise, chacun y va et essaie de trouver sa place. Entre le propos militant, le journalisme situé, le propos personnel, ou simplement le relais d'infos, nous assistons à une recomposition de la médiation informationnelle, technologique autant qu'humaine.

Enseigner TUIC (documentation) 6e - Scénario pédagogique : Les attentats du 13 novembre vu par les réseaux sociaux : distinguer une rumeur d’une information Lors de l'attendat du 13 novembre à Paris, beaucoup de rumeurs et de fausses informations ont circulé sur les réseaux sociaux. Agathe Delhommeau, professeur-documentaliste au collège Cressot de Joinville a travaillé avec des élèves de 5e et de 3e afin de les aider à décoder et vérifier les multiples informations véhiculées par les réseaux sociaux. Niveau : collège, 3e et 5e Discipline impliquée : histoire-géographie Attentats : décrypter le complotisme et les « infaux » avec la parodie en « Classe Médias » Après Charlie Hebdo, Lionel Vighier, prof de lettres, avait dédié une séquence aux théories du complot, pour ses "3e Médias". Pour l'après-13 Novembre, il s'attaquera aux fausses informations. Avec le même objectif : développer l'esprit critique des élèves.

Surinformés ou désinformés ? Les ados à l'heure du complot. du 03 janvier 2015 - France Inter Les attentats du World Trade Center ont-ils jamais eu lieu ? Ont-ils été organisés par la CIA elle-même ? Le gouvernement américain, ou français, sont-ils derrière le massacre de Charlie Hebdo ou ceux du 13 novembre à Paris ? Ou bien n’est-ce pas plutôt Israël, dans le but d’attiser la haine de l’Islam en occident ? Les médias mondiaux sont-ils aux mains d’une secte qui les manipule à son seul profit ? Toutes ces questions délirantes ont trouvé un espace d’expression : Internet et les réseaux sociaux qui relaient sans limites les thèses les plus farfelues, les plus scandaleuses aussi, car les cibles en sont souvent les mêmes : les Juifs, Israël …

« Théorie du complot » et coïncidences troublantes Dans le livret « Esprit critique es-tu là ? 30 activités zététiques pour aiguiser son esprit critique », nous proposons de se frotter à l’analyse critique de façon concrète, amusante et réellement constructive. Voici un nouveau support pour envisager les scénarios complotistes basées sur des coïncidences présentées comme « troublantes »… Le thème n°4 du livret propose de traiter des prémonitions, hasards et coïncidences « extraordinaires ». Ce montage de l’émission Le Before sur Canal+ du 30/01/2014, offre un exemple simple, drôle et efficace pour illustrer une présentation orientée de données qui laissent penser à un complot. Cette vidéo peut constituer l’amorce de l’atelier pratique « Quand on cherche, on trouve !

L'éducation aux médias et à l'information (EMI) dans l'académie de Besançon Sélection de sites pour la préparation de séances pédagogiques d’ éducation aux médias et à l’information (EMI) visant à déconstruire les rumeurs et théories du complot. Sommaire du dossier : 3 Infographies de l’AFP qui décrivent parfaitement le circuit de l’information et sa construction. La charte des devoirs professionnels des journalistes français (voir son actualisation en 2011).

Complots et conspirations :apprends à reconnaître les vrais des faux… un vidéo-kit pédagogique proposé par PREMIERES LIGNES et France Télévisions en partenariat avec le CLEMI - Ministère de l’Education nationale Lancement dans toute la France à l’occasion de la semaine de la presse à l’école du 21 au 26 mars Une idée originale de Paul Moreira, produite par Luc Hermann Paris, le 16 mars 2016 – Les journalistes de l’agence de presse PREMIERES LIGNES et France Télévisions lancent une série de modules vidéo de discussion à projeter en classe, pour combattre les théories du complot et la défiance de certains jeunes à l’égard des médias. Dès le 21 mars, tous les coordinateurs régionaux du CLEMI (Centre de Liaison de l’Enseignement et des Médias d’Information) du Ministère de l’Education nationale vont présenter ces vidéos aux professeurs de tous les collèges, lycées et lycées professionnels de France.

Comment vérifier les images des réseaux sociaux ? De plus en plus d’intox circulent sur les réseaux sociaux, que ce soit sur les migrants, la guerre en Syrie. En fait sur à peu près tous les sujets d’actualité. Un type de manipulation y fleurit particulièrement : les détournements de photos et de vidéos. La mauvaise nouvelle, c’est que les médias n’ont pas les moyens de vérifier toutes ces images sur le terrain. La bonne, c’est qu’il existe aujourd’hui tout un panel d’outils et de techniques qui permettent d’enquêter sur ces hoax. Comme la désinformation n’est pas née avec Internet, la manipulation d’images n’est pas apparue avec Photoshop et Twitter.

Related: