background preloader

La religion égyptienne, dieux et déesses (A)

La religion égyptienne, dieux et déesses (A)
Aker Nom : Représentation : Deux parties avant du corps d'un lion, liées ensemble et pointant dans des directions opposées. En savoir plus... Amon Nom : Lieu de culte : Le temple de Karnak à Thèbes Représentation : Dieu à forme humaine, on le voit assis sur son trône et, à l'instar des pharaons, il porte une couronne d'où émanent deux longues plumes. Amonet Lieu de culte : Le temple de Karnak à Thèbes. Représentation : Femme portant la Couronne rouge de la Basse-Égypte. Amset (Imséti) Lieu de culte : associé à la ville de Bouto. Représentation : Génie à tête humaine. Anat Lieu de culte : Delta (Tanis). Représentation : Femme portant les attributs de la guerrière (lance, bouclier et hache de guerre). Andjety Lieu de culte : Busiris, dans le 9e nome du Delta. Représentation : dieu à forme humaine, portant les insignes de la royauté, le sceptre et la flagellum. Anubis Lieu de culte : Cynopolis (Henou en égyptien - capitale du 17e nome de Haute-Égypte) Anuket (Anoukis) Apis Lieu de culte : Memphis. Astarté Aton

http://www.bubastis.be/religion/religioa.html

Related:  egypteDIEU ÉGYPTIEN

Seth Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Seth est une divinité de la mythologie égyptienne. On l'appelle aussi le « dieu rouge », le dieu « grand de force » (ˁȝ phty), maître du tonnerre, de la foudre et du désordre, dieu du désert et de l'aridité, des pays étrangers. Il est associé aux étrangers. Il s'agit d'un dieu complexe dont le rôle et la place dans le panthéon égyptien ont beaucoup évolué et se sont progressivement renversés. Originellement conçu comme un dieu du désert de la Haute-Égypte, il représente la nature brutale et hostile, et est opposé à Horus et Osiris, dieux de Basse-Égypte et associés au Nil et à la terre fertile et nourricière. Seth Dieu belliqueux de la violence et du mal, Seth, (Set, Setekh, Setesh, Seti, Sutekh, Setech, Sutech) est le second fils de Geb et de Nout. Seth Il était représenté comme un homme ayant une queue fourchue et la tête d'un animal, qu'on n'est pas parvenu à identifier clairement, au museau allongé et aux oreilles dressées terminées en carré. Parfois il prenait une forme entièrement animale au corps semblable à celui d'un canidé A l'origine Seth était la divinité des orages et du tonnerre.

Œil Oudjat Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pendentif gravé d'un Oudjat (Louvre). Dans l'imagerie de l'Égypte antique, l'Œil Oudjat est un symbole protecteur représentant l'Œil du dieu faucon Horus. Origine[modifier | modifier le code] En translittération de l'écriture hiéroglyphique, irt signifie « œil » et wḏȝ, le verbe signifiant « se préserver[1] » ou le mot « protection[2] ». Bibliothèque d'Egyptologie - Bibliothèques Archives La Bibliothèque d'Egyptologie possède un fonds spécialisé sur l'Égypte de la période prédynastique à la période romaine, sur la philologie, la linguistique et la paléographie hiéroglyphiques, hiératiques, démotiques et coptes, sur l'épigraphie, l'histoire et l'archéologie de l'Égypte et de la Nubie, et enfin sur la représentation de l'Égypte pharaonique depuis la fin du paganisme jusqu'à l'époque actuelle. En 2008, elle a reçu en don la bibliothèque de Jean Leclant. Ce fonds, évalué à 12 000 volumes, est en cours de traitement.Elle conserve en outre les fonds d'archives scientifiques d'anciens professeurs titulaires de la chaire et d'égyptologues français et étrangers, incluant des fonds d'archives photographiques.

Thot Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Thot, du grec Θώθ thṓth, de l’égyptien ancien ḏḥwty, est dans la mythologie égyptienne le dieu lunaire de Khemenou (Hermopolis Magna) en Moyenne-Égypte. Dans la tombe de Thoutmôsis III (KV34) : neuf babouins précédés de douze serpents accueillent le soleil représenté comme un scarabée sur une barque. Amon Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Avec sa parèdre Amemet, il fait partie des entités divines de l'Ogdoade d'Hermopolis. Mythologie[modifier | modifier le code] Maat ; Maât ; deesse Egypte Le concept de la Maât regroupe plusieurs aspects totalement indissociables dans l'imaginaire égyptien. Nous n'allons les séparer que pour des raisons didactiques. La Maât, "l'ordre juste du monde", l'équilibre, est au coeur de la compréhension de la civilisation égyptienne tout entière, et elle est le fondement de sa longévité. Elle est liée et confondue avec l'éthique (incluant la justice, la vérité), avec l'ordre universel (l'ordre cosmique, l'ordre social, l'ordre politique ) et avec l'intégration sociale basée sur la communication et la confiance. Fondement de l'identité culturelle égyptienne Maât est la grande création des penseurs de l'Ancien Empire. C'est elle qui offre un cadre idéologique à l'état pharaonique, tant au niveau de la justification de son existence qu'à celui des règles qui définissent le bon gouvernement.

Maât Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Maât est, dans la mythologie égyptienne, la déesse de l'ordre, de l'équilibre du monde, de l'équité, de la paix, de la vérité et de la justice. Elle est l'antithèse de l'isfet (le chaos, l'injustice, le désordre social, …). Présentation de la déesse Maât[modifier | modifier le code] Maât est une entité symbolisant la norme universelle : l'équilibre établi par le Créateur, la justice qui permet d'agir selon le droit, l'ordre qui fait conformer les actes de chacun aux lois, la vérité, la droiture et la confiance.

Related: