background preloader

Lecture

Lecture
La maîtrise de la lecture est une composante essentielle de la réussite scolaire, un facteur d’intégration dans la société et un atout majeur pour approfondir sa connaissance du monde, des autres et de soi. « Savoir lire » est une compétence centrale qui progresse de la maternelle à l’enseignement supérieur. Au-delà des premiers apprentissages, l’enseignement de la lecture évolue au cours du temps et ne peut pas se restreindre aux seuls moments du cours de français. De plus, le développement du numérique modifie les habitudes de lecture et doit donc être pris en compte dans le cadre de l’apprentissage. La conférence de consensus s’est attachée à préciser et à approfondir la mise en œuvre et la traduction des principaux phénomènes en jeu dans l’apprentissage de la lecture dans les pratiques pédagogiques, lors de la scolarité obligatoire.

http://www.cnesco.fr/fr/lecture/

Related:  L'élève, sujet lecteurOUTILS plan françaisEnseigner la compréhensionsidouriAutour de la lecture / écriture

Enseigner la langue française : nouveaux programmes, apports de chercheurs Les fondamentaux sont au cœur de la Refondation de l’École : comment pourrait-il en être autrement ? Nous avons, pour renforcer leur apprentissage, mené une politique cohérente, en nous appuyant à la fois sur l’organisation du temps scolaire, le contenu des programmes, la pédagogie et la formation. Parmi ces fondamentaux, la maîtrise de la langue française est un enjeu particulièrement important : clé de voûte des apprentissages futurs, elle est aussi le socle sur lequel s’érige notre rapport au monde, aux autres et à la citoyenneté.

Conférence Cnesco : Comment faire écrire les élèves ? Qu'est ce qu'apprendre à écrire ? Comment prendre en compte la diversité des écrits dans l'enseignement (brouillons, textes complexes, etc.) ? Comment apprendre la grammaire et l'orthographe ? Quels apports du numérique ? Quelles cibles didactiques viser dans l’enseignement de la lecture documentaire sur support numérique au cycle 3 ? 1Fayol (2000) définit les documentaires comme « un ensemble ondoyant et divers » (p. 77) qui rassemble des textes de différents types, essentiellement informatifs et explicatifs, rédigés dans l’intention d’instruire, comme l’indique son étymologie latine documentum. La lecture de ces documents composites est exigeante sur le plan cognitif en raison de leur « forme textuelle hétérogène » (ibid., p. 79), qui combine paragraphes explicatifs, titres, intertitres, résumés, sommaires, glossaires, schémas, tableaux, cartes, photographies… Les versions numériques de ces documentaires sont encore plus complexes à traiter en raison de liens hypertextes, d’onglets, des données multimédias, ou encore du défilement de la page Internet. 1 « nous proposons d’appeler littératie numérique scolaire les compétences à construire des connais (...) 8On peut d’autant moins en douter qu’un constat similaire a été établi à l’occasion de deux évaluations nationales françaises en 2015. 2.1. 2.1.1.

Le Robert Personne ne se doutait du piège, et quantité de seigneurs des deux comtés y tombèrent et suivirent l'imposteur.André Le Glay (1814-1894) Votre conscience jugera, et votre sagesse prononcera qui de lui ou de moi est un imposteur et un lâche.George Sand (1804-1876) N'y avait-il pas eu des instants où elle s'était sentie près d'ouvrir les bras à l'imposteur, dont le masque d'amour l'enchantait d'une prodigieuse illusion ?Daniel Lesueur (1854-1921) En ces étrangetés, on craint toujours, quelles que soient sa conviction et sa sûreté d'intellect, de passer pour un imposteur ou une dupe.Jules Lermina (1839-1915)

Au bonheur des dames. Édition enrichie en ligne de l’oeuvre de Zola Au bonheur des dames, édition enrichie est un véritable cadeau pour tous les amoureux de Zola et de la littérature. Cette application disponible sur le web et bientôt sur tablette permet de découvrir ou redécouvrir l’œuvre majeure d’Émile Zola dans une édition multimédia à travers une approche ludique, mais aussi scientifique d’une qualité irréprochable. Merci à la BNF, au Musée d’Orsay et à Orange de cette coproduction qui permet d’apprécier tout ce que le multimédia bien pensé peut apporter à la valorisation et à la découverte ou redécouverte d’une œuvre ancienne. Cette édition enrichie du roman de Zola propose deux entrées ou deux parties qui invitent à vous plonger dans le roman lui-même, mais aussi à la société du XIX siècle qui sert de toile de fond à l’histoire des Rougon-Macquart : Lire et Explorer

L'enseignant lecteur : implications individuelles et didactiques / Erick Falardeau - Université Toulouse-Jean Jaurès (Toulouse II-le Mirail) L'enseignant lecteur : implications individuelles et didactiques / Erick Falardeau L'enseignant lecteur : implications individuelles et didactiques, Erick Falardeau. Dans une étude sur le rapport à la culture d’enseignants de français au secondaire, Erick Falardeau tente de comprendre la relation qui se tisse entre la façon dont un enseignant vit la culture et les pratiques enseignantes auxquelles il recourt pour accompagner ses élèves dans leur développement culturel.Une portion importante des questions posées aux enseignants participant à notre étude au cours d’entretiens semi-dirigés cherchaient à comprendre l’activité du sujet lecteur sous deux angles complémentaires, individuels et pédagogiques :1) comment les enseignants, eux-mêmes lecteurs, investissent-ils leurs lectures d’œuvres littéraires et dans quelle mesure sont-ils conscients de leur apport au texte littéraire ?

Écrire et rédiger : conférence de consensus Cnesco/Ifé Mercredi 14 et jeudi 15 mars 2018, le Cnesc et l’Ifé/ENS de Lyon ont organisé leur cinquième conférence de consensus sur le thème : Qu’est-ce qu’apprendre à écrire ? Comment prendre en compte la diversité des écrits dans l’enseignement (brouillons, textes complexes, notes, etc.) ? L’orthographe et la grammaire s’apprennent-elles en écrivant ?

Postures de lecteurs et postures d'enseignement - Lettres Constat À la lecture des nouveaux programmes de français du cycle 4 et du Socle commun, on prend note de l’objectif fondamental de faire de nos élèves des interprètes, capables non simplement de comprendre un texte dans ses grandes lignes mais d’aller tisser le sens de celui-ci. Or, on peut très bien s’accorder sur le fait que si l’ambition est tout à fait louable, la démarche pour enseigner l’interprétation au sortir de la 6e mais aussi jusqu’en 3e est loin d’être très explicite. En témoigne en premier lieu notre passé d’élève : loin de s’enseigner, l’interprétation est un geste implicite pour lequel il nous a fallu nous entraîner en imitant, en échouant et en réussissant mais aussi et surtout en tâtonnant un peu comme un aveugle avec sa canne. Objectif Partant de ce constat et de cet ambitieux défi, il convenait de chercher des voies à emprunter pour permettre à nos élèves de réussir dans l’interprétation ou au moins de vouloir s’y risquer !

E-Books Gratuits VousNousIls, en partenariat avec la CASDEN, met à la disposition des enseignants un corpus de 170 ouvrages libres de droits pour découvrir ou redécouvrir les grands classiques de la littérature française, mais aussi étrangère. Tous ces Ebooks utilisables en classe ou à préconiser à vos élèves sont téléchargeables gratuitement. Ces livres correspondent aux programmes scolaires du primaire au lycée. Rallye-lecture. Des concours de lecture pour donner envie de lire Rallye-Lecture est un service génial qui vous permet de créer et de mettre en place en quelques clics des concours de lecture que vos élèves vont adorer. « Testé et approuvé » comme on dit par plus de 200 000 petits lecteurs à travers le monde, ce service créé par des enseignants est un outil formidable que vous allez pouvoir utiliser avec vos élèves en primaire comme au collège. Il y a un an presque jour pour jour je disais ici même tout le bien que je pensais de ce service qui fait de la lecture un jeu. Je n’ai pas changé d’avis.

Goncourt des Lycéens 2016 : le verdict Le 17 novembre à Rennes, le 29ème prix Goncourt des Lycéens a été décerné à Gaël Faye pour son roman autobiographique « Petit pays ». Représentant 56 classes, le jury a salué « la fluidité, la sensibilité des paroles » ainsi que « les thèmes abordés » comme « la guerre au Rwanda, la découverte identitaire et l'évolution dans la vie adulte ». L’ouvrage a été élu avec 9 voix sur 13 devant le roman « Continuer » de Laurent Mauvignier.

Related: