background preloader

Encore un logo alimentaire, en fait-on trop

Encore un logo alimentaire, en fait-on trop
Cet article de la loi santé, les industriels de l'agroalimentaire ont eu du mal à le digérer ! Instauration d'une nouvelle taxe ? Interdiction d'utiliser un additif ? Bien pire que ça : le texte de la ministre Marisol Touraine prévoit la pose d'un logo nutritionnel simplifié sur les emballages, pour permettre de repérer en un clin d'œil les produits sains et ceux chargés en graisse, en sucre ou en sel. Certes, cette étiquette d'un nouveau genre ne sera pas obligatoire. Mais les producteurs se sont quand même battus pour essayer de la torpiller, car la barre chocolatée ou les raviolis en boîte qui en seront dépourvus risquent d'être tout de suite soupçonnés du pire. Difficile d'imaginer qu'une simple étiquette puisse déclencher autant de passion. Tout simplement parce que l'étiquetage a changé d'objectif : au lieu d'être purement informatif, il est devenu un outil de politique publique. A priori, on aurait du mal à lui donner tort. >> En vidéo : La traçabilité de la viande bovine.

http://www.capital.fr/enquetes/dossiers/encore-un-logo-alimentaire-en-fait-on-trop-1190991

Related:  MERCA STMGMARQUESL’entreprise vend-elle un produit ou une image ?ECONOMIEconditionnement

La mesure de la performance du marketing Introduction Le marketing est poussé à mesurer la performance de ses actions par l’importance des actifs qu’il contribue à créer : valeur client et capital marque dans le cadre d’un management de la valeur qui s’impose au sein des organisations. Malgré les récents élargissements du marketing holiste [1] et de ses différentes composantes qui impliquent la prise en compte de toutes les parties prenantes (stackeholders) et leurs relations, il faut garder en tête que les clients sont la source fondamentale du cash flow et qu’il convient donc de répondre prioritairement à leurs besoins. Pour cela et durant de nombreuses années, les responsables marketing n’ont pas eu à se soucier de la mesure des performances de leurs actions. Ils n’avaient d’ailleurs pas à le faire face à la nécessité et la priorité à répondre aux besoins de leurs clients.

Comment se différencier grâce à son nom de marque? Si 43% des marques françaises choisissent encore un nom anglais, "Depuis quelques mois, nous avons beaucoup de demandes de marques qui souhaitent affirmer leur appartenance à la French Touch et au Made In France. À l'image du Slip Français, de M. Moustache ou de Chauffeur-Privé, la langue française reprend ses lettres de noblesse. D'ailleurs, jamais autant de noms de marques n'ont été créés avec le mot "Paris". Désormais, elles sont plus de 12600 à revendiquer leur origine", affirme Minh-Loïc Hoang-Xuan, directeur de la stratégie de Creads. iPhone 6S et iPhone 6 Plus - Apple sonne le rappel - Actualité - UFC-Que Choisir Depuis plusieurs mois, de nombreux consommateurs se plaignent de leur iPhone 6 ou 6 Plus, dont l’écran tactile est devenu inutilisable sans aucune raison apparente. Apple réagit enfin, mais partiellement : le fabricant ne reconnaît le défaut que sur les iPhone 6 Plus, et réclame 167,10 € pour le réparer ! Parallèlement, la marque à la pomme rappelle les iPhone 6S pour un problème de batterie défaillante. Bonne nouvelle pour les nombreux consommateurs qui se plaignent depuis des mois des défaillances de l’écran de leur iPhone 6 Plus : Apple a enfin réagi officiellement. Le fabricant a en effet mis en ligne un page dédiée aux « problèmes de clignotement de l’écran ou de problèmes liés au multi-touch [l’utilisation à plusieurs doigts de l’écran tactile, ndlr] » (1). Les utilisateurs concernés sont invités à se rendre dans une boutique Apple Store ou chez un réparateur agréé afin de procéder à la réparation.

Le chiffre du 20 heures : les disparités des allocations chômage 35,1 milliards d'euros, c'est le montant des allocations chômage versées par l'Unedic l'année dernière. Mais à quoi correspondent ces chiffres. Première surprise, un chômeur sur deux est indemnisé, soit 2 800 000 personnes.

[Innovation] Packaging: l'art d'emballer le consommateur Quelle est la place de l'innovation dans le packaging? La réponse est plus compliquée qu'il n'y paraît. "Nombreuses sont les entreprises qui appréhendent l'innovation dans sa seule dimension esthétique. Or, l'innovation est une démarche qui vise au changement, voire à la rupture", analyse Jean-Jacques Urvoy, dirigeant d'U/C Consultants (anciennement Urvoy Conseil) et expert en stratégie de marque, en design et en innovation. Certes, l'emballage dit beaucoup, mais c'est bien l'expérience du produit qui retiendra l'attention du client.

cours en e-marketing en libre accès cours en marketing digital en libre accès Cours en marketing digital en libre accès <A HREF=" Amazon.fr</A> Voici quelques uns de mes cours en e-marketing (marketing digital) faits en 2012, 2013 et 2014 au CNAM. Le premier cours est un cours d'introduction sur la e-publicité et les tendances du marché : Comment Apple et AirBnB valorisent la cocréation avec leurs clients Défendre quatre niveaux de fidélité chez ses clients, fournir la possibilité d'améliorer le produit fini, identifier les caractéristiques de ses consommateurs clés... C'est en tout cas ce que les auteurs de la Harvard Business Review ont retenu après avoir analysé les stratégies de relation client adoptées par les sociétés américaines telles que Apple ou encore Airbnb. Selon eux, l'idée de la cocréation est arrivée à maturité au cours des dernières années grâce à de nombreuses initiatives lancées par les marques comme M&M's offrant la possibilité à ses clients de personnaliser les messages sur ses confiseries ou Nike permettant aux coureurs de dessiner le modèle de leur paire de baskets. Quatre catégories de clients représentent plusieurs niveaux d'affinité à la marque : 1) Transactors : ces consommateurs ne montrent pas de fidélité à la marque. Bien qu'ils achètent des produits de la marque, ils n'ont pas particulièrement envie d'avoir une relation avec elle.

Marketing ethnique : La cas de l'Oréal, Black-Up et d'autres Le marketing ethnique se base principalement sur une segmentation du marché basée sur le critère de l’ethnie. Les responsables de Marketing segmentent donc le marché concerné en s’appuyant sur les différentes souches et origines culturelles qui existent dans le pays où l’entreprise est présente. Le premier pays qui a connu l’apparition du Marketing d’ethnie est les États-Unis. En France, le Marketing ethnique est difficile à appliquer, car la notion de l’ethnie fait l’objet d’un sujet de polémique. D’ailleurs, les statistiques basées sur l’ethnie sont interdites en France. Par exemple en France, les femmes d’origine antillaise ou africaine ont depuis plusieurs années du acheter les produits de beauté dans les boutiques du nord de Paris, ces produits se caractérisent par leur qualité qui est souvent jugée de mauvaise.

Collaborative, sociale... Les nouvelles formes d'économie - Journal des Professionnels L’économie collaborative : un modèle hybride entre capitalisme et partage Qu’est-ce que l’économie collaborative ? L’économie collaborative repose sur le partage ou l’échange entre particuliers de biens (voiture, logement), de services (covoiturage, bricolage), ou de connaissances (cours, apprentissage), avec échange monétaire (vente, location, prestation de service) ou sans échange monétaire (dons, troc, volontariat), le plus souvent par l’intermédiaire d’une plateforme numérique de mise en relation. L’économie collaborative se définit donc comme une activité qui vise à produire de la valeur en commun en se basant sur de nouvelles formes d’organisation : mise en réseau ou en communautés via des plateformes internet, mutualisation des biens et des outils, espaces en commun… Elle s’appuie fortement sur les technologies du numérique, notamment autour de sites et d’applications mobiles (marketplaces).

[Innovation] Packaging: l'art d'emballer le consommateur Quelles sont les tendances en matière de packaging? En France, les softs en 2014 ont marqué le pas pour cause de météo et de taxes liées à l'obésité... Ces dernières années, les emballages en poche souples se sont développés au détriment du verre et du plastique. Les 4 parties de l'Atelier L’arrivée d’entreprises innovantes et disruptives comme Uber oblige les acteurs traditionnels des secteurs concernés à se réinventer. L’ubérisation de l’économie est-elle une menace ou une opportunité ? Pour répondre à cette question, Bruno Teboul (Keyrus) détaille les effets économiques et sociétaux de cette révolution. Stéphane Séguin (Total) et Romain Roulleau (AccorHotels) expliquent la stratégie adoptée par leur entreprise pour s’adapter aux nouveaux codes d’une économie « on demand » dont innovation et disruption sont la signature. Un Atelier de la Performance Client proposé par La Poste et animé par Maryse Mougin, Directeur de la Relation Clients à La Poste. > Retour au sommaire navigation contenu

Related:  Marketing