background preloader

Argent : ce que nous apprend l'économie du bonheur

Argent : ce que nous apprend l'économie du bonheur
Acheter sa maison, s'offrir un voyage... Nos décisions budgétaires impactent nos finances, bien sûr, mais aussi notre bonheur. De quelle manière ? Figurez-vous qu'une discipline économique a justement pour objectif de répondre à cette question et d'analyser les liens entre situations économiques (personnelle et globale) et bien-être. Née aux Etats-Unis, l'économie du bonheur a aujourd'hui son institut en France, inauguré jeudi par son fondateur, l'économiste Mickaël Mangot. L'Express-VotreArgent : L'économie du bonheur, ça fait sourire... Mickaël Mangot : C'est une discipline académique très sérieuse, qui a émergé dans les années 1970 grâce au travail de l'Américain Richard Easterlin. A LIRE >>Combien faut-il gagner pour être heureux ? Les études sur lesquelles s'appuie l'économie du bonheur s'intéressent au bonheur déclaré. Quels comportements sont les plus susceptibles de nous rendre heureux en matière de gestion de notre argent ? A LIRE >>Etre propriétaire rend-il heureux ? Related:  bonheur

L'économie du bonheur Que l'économie s'occupe de la question du bonheur est caractéristique de notre époque. Notre civilisation actuelle pourrait bien en effet se définir par ces deux termes : "économie" et "bonheur". La foi dans le quantitatif et les chiffres pour rendre compte de la réalité d'une part, et notre volonté affichée d'être heureux d'autre. L'économie du bonheur rassemble ces deux traits en une discipline académique. Son postulat de base de l'économie du bonheur est davantage révélateur encore, puisqu'elle suppose que la croissance économique nous rendrait heureux. L'économie du bonheur fait cependant une découverte qui met à mal sa naïve conviction première : La période des "trentes glorieuses", période de croissance économique par excellence, n'a pas fait d'heureux. En 1974, Richard Easterlin, économiste et démographe américain, montre qu'entre 1947 et 1970, le pourcentage d'américains se déclarant "très heureux" est resté à 30%. 1. 2. 3. 4.

«Hygge», la curieuse histoire du bonheur danois - Le Temps Comment se fait-il que le Danemark, pays au soleil rare et aux impôts élevés, arrive en tête du classement des pays les plus heureux selon les Nations unies? Bien sûr, il y a l'Etat providence, qui «réduit les risques, l’insécurité et l’anxiété parmi les citoyens», observe Meik Wiking, directeur de l'Institut de recherche sur le bonheur à Copenhague. Le welfare state y est pour quelque chose, mais il n'explique pas tout, car les autres pays scandinaves partagent ce modèle. Si les Danois sont plus heureux que leurs voisins, c'est à cause du hygge. Ce terme, emprunté au norvégien mais devenu un mot fétiche en danois, est entré en plein boum global en 2016, comme le révèlent les courbes de Google Trends. Une défaite salutaire Le hygge est avant tout «une atmosphère», écrit Meik Wiking, directeur de l'Institut de recherche sur le bonheur à Copenhague, dans Le Livre du Hygge. L'empire de la cire Revenons à la lumière. «Soft power» de la chaussette «Dark side» et rumeurs suicidaires A lire

Bonheur et économie. Le capitalisme est-il soluble dans la recherche du bonheur? Autres articles La psychologie s’intéresse depuis près de 50 ans au bonheur. Aujourd’hui paraissent chaque année près de 2000 études s’y rapportant. Les connaissances accumulées sur le bonheur sont donc considérables. Ces connaissances mettent à mal les façons traditionnelles dont sont conçues l’économie et les politiques publiques en même temps qu’elles ouvrent sur de nouvelles idées et de nouvelles pratiques. Une nouvelle branche de l’économie a ainsi éclos, l’économie du bonheur. Parce que les recherches en psychologie du bonheur et plus généralement en psychologie positive ouvrent sur une meilleure connaissance du meilleur de nous-mêmes, parce que ces recherches commencent à infuser les sciences économiques et les sciences politiques, un avenir meilleur, meilleur pour chacun, s’ouvre à nous. Renaud Gaucher

"Le bonheur peut faire l'argent au travail" assure un nouvel institut - rts.ch - Economie Pour produire plus, la clé est le bonheur au travail! C'est le credo de Mickael Mangot, directeur général de ce nouvel institut: "Vous prenez la même personne et vous la rendez heureuse dans son travail, elle sera plus productive, elle aura de meilleurs comportements sociaux dans l'entreprise, elle sera aussi vraisemblablement plus créative", explique cet économiste. "Et à la fin (…), les entreprises où les salariés sont les plus heureux de leur travail sont les entreprises qui sont les plus productives et qui sont les mieux valorisées en bourse." "Le bonheur peut faire l'argent", assure Mickael Mangot. Et ce souci est une prise de conscience qui s'est accentuée récemment, relève-t-il, "sous l'influence de cette fameuse génération Y qui est très focalisée sur son développement personnel, son bien-être." Les actions qui alimentent la générosité dans l'entreprise ou la générosité de l'entreprise sont très bien perçues par les salariés Quelles actions peuvent-elles être mises en œuvre?

Vers un monde sans argent ? Découvrez ce site où tout s'échange, gratuitement Connaissez-vous MyTroc ? C’est un site internet qui permet d’économiser de l’argent, qui vous fait faire potentiellement de belles rencontres tout en préservant l’environnement et en proposant un système monétaire alternatif… Et vous n’allez bientôt plus pouvoir vous en passer ! En fait, le concept est simple : la communauté MyTroc est basée sur un système d’échange et de troc. MyTroc.fr Garde d’enfants, séances d’hypnose, babioles diverses, cassage d’une dalle, cours d’anglais, miel artisanal, balade en voilier ou jardinage, on trouve vraiment de tout (et forcément, notre bonheur) sur MyTroc ! Alors que la plate-forme a été lancée en novembre 2015, elle compte déjà plus de 15 000 membres en un an, et quelque 10 000 annonces ont déjà été postées... Un site pratique, convivial et plein de bons plans, qui permet en plus de faire de belles rencontres… mais pas seulement, aux yeux de l’une de ses créatrices, Floriane Addad : Les deux cofondatrices, Célia Dulac et Floriane Addad

"Les managers du bonheur arrivent dans les entreprises" Ça y est, la fonction de Happiness Manager [manager du bonheur] existe en entreprise, ainsi que celle de Chief Happiness Officer! C'est une bonne nouvelle d'apprendre qu'après le souci de la Qualité de Vie au Travail (QVT) et l'attention portée aux risques psychosociaux (RPS), le sujet du bonheur au travail est pris au sérieux au plus haut niveau de la hiérarchie, y compris dans des grands groupes internationaux. Ne pas en profiter pour en demander toujours plus Le bonheur au travail des employés est devenu un enjeu majeur d'entreprise pour ne plus être un problème: problème pour les individus qui souffrent dans et par leur travail; problème pour les équipes qui ne respirent plus l'oxygène d'une bonne ambiance et ne sont plus capables de créer des synergies positives; problème enfin pour l'entreprise dans son ensemble quand sa performance économique n'est possible qu'en tirant sans réserve sur les prix, les coûts, les équipes et les hommes. Laisser la parole aux personnes concernées

Economiedubonheur.com, le site francophone de référence sur l'économie du bonheur. - Economiedubonheur.com, le site francophone de référence sur l'économie du bonheur. Le bien-être au travail, c’est l’arnaque du nouveau siècle - Le Temps Le bien-être au travail? C’est même l’arnaque du nouveau siècle! Les approches et les techniques du bien-être au travail risquent de produire l’effet inverse de ce qu’elles se proposent d’apporter. Depuis que nous parlons de bonheur au travail, la souffrance et le burn-out n’ont jamais été autant au rendez-vous. Pourquoi? Parce que les responsables des finances commandent, parce que les organisations sont traversées par des défibrillations d’organigrammes incessantes, parce que la gestion du changement est une réponse privilégiée face à des prévisions économiques incertaines. Dans les organisations, les métiers sont dévalorisés au profit d’une superposition de managers qui, eux seuls, auraient un vrai métier! Courant pseudo-humaniste très puissant Pour faire passer la pilule, les techniques de bien-être sont appelées à combattre le mal-être induit par l’absence de considération des personnes au travail. De fait, ce courant pseudo-humaniste est très puissant.

Vers une économie du bonheur? « Plus précisément, il faut mettre en question radicalement la vision économique qui individualise tout, la production comme la justice ou la santé, les coûts comme les profits et qui oublie que l'efficacité, dont elle se donne une définition étroite et abstraite, en l'identifiant tacitement à la rentabilité financière, dépend évidemment des fins auxquelles on la mesure, rentabilité financière pour les actionnaires et les investisseurs, comme aujourd'hui, ou satisfaction des clients et des usagers, ou, plus largement, satisfaction et agrément des producteurs, des consommateurs et, ainsi, de proche en proche, du plus grand nombre. Pierre Bourdieu, Contre-feux, Paris, Raisons d’agir, 1998. La recherche d’indicateurs alternatifs à l’hégémonie du produit intérieur brut ne peut pas rester complètement indifférente aux nombreux efforts actuels visant à mesurer le niveau de bien-être « subjectif » des individus à partir de données issues de questionnaires d’attitudes. [1] P. [4] C. [5] B.

Le secret du bonheur en douze graphiques Le bonheur en graphiques, cela tient de l’oxymore, et ce titre n’est pas 100% sérieux. Si vous cherchez vraiment le secret du bonheur, je vous conseille plutôt de vous lover dans la courbe de ses yeux ou de vous camper au Cabaret vert. Pourtant, de plus en plus d’économistes et statisticiens s’intéressent au bonheur – qui, après tout, est censé être l’objectif prioritaire de la politique économique. Ils tentent d’en percer certains secrets et dégager certaines lois. Voici quelques unes de leurs trouvailles, en huit points et douze graphiques. Le bonheur vient en mûrissant (sauf en Russie) Notre premier tableau a été présenté en avril 2014 par le Washington Post, sur la base des travaux de Carol Graham, une chercheuse de la Brookings Institution, à Washington. En abscisse : l’âge ; en ordonnée : le sentiment de satisfaction ; sur chaque courbe, un rond représente l’espérance de vie. Le bonheur vient en viellissant - Brookings Institution La banane Le point haut du bonheur en France : 69 ans

Bibliographie - Economiedubonheur.com, le site francophone de référence sur l'économie du bonheur. DAVOINE, Lucie, Economie du bonheur, La Découverte, 2012. FRANK, Robert H., La course au luxe. L'économie de la cupidité et la psychologie du bonheur. Editions Markus Haller, 2010. FREY, Bruno, STUTZER, Alois. GAUCHER, Renaud, Bonheur et politiques publiques. GAUCHER, Renaud. LAYARD, Richard. Les Emirats arabes unis nomment une femme « ministre du bonheur » Un remaniement gouvernemental sans précédent a également désigné une jeune diplômée d’Oxford, âgée de 22 ans, ministre d’Etat aux affaires de la jeunesse. Une ministre du bonheur a été nommée aux Emirats arabes unis, mercredi 10 février, à la faveur d’un remaniement gouvernemental sans précédent – même si les ministères clés restent toujours aux mains des familles régnantes. Le poste de ministre d’Etat du bonheur a été attribué à Ouhoud Al-Roumi, par ailleurs directrice générale de la présidence du conseil des ministres, fonction qu’elle conserve aussi. Selon le premier ministre des Emirats arabes unies, cheikh Mohammed Ben Rached Al-Maktoum, qui est aussi souverain de Dubaï, ce ministère devra s’assurer que les politiques gouvernementales créent « le bien-être social et la satisfaction » des individus. « Le bonheur n’est pas seulement un vœu pieux dans notre pays. Il y aura des plans, des projets, des programmes et des indicateurs. Une ministre de la jeunesse âgée de 22 ans

Related: